Glaine-Montaigut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montaigut.
Glaine-Montaigut
Église Saint-Jean de Glaine-Montaigut.
Église Saint-Jean de Glaine-Montaigut.
Blason de Glaine-Montaigut
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Clermont-Ferrand
Canton Billom
Intercommunalité Billom Communauté
Maire
Mandat
Gérard Bérard
2014-2020
Code postal 63160
Code commune 63168
Démographie
Population
municipale
549 hab. (2014)
Densité 42 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 45′ 24″ nord, 3° 23′ 24″ est
Altitude Min. 326 m
Max. 531 m
Superficie 12,92 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte administrative du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Glaine-Montaigut

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Glaine-Montaigut

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Glaine-Montaigut

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Glaine-Montaigut

Glaine-Montaigut est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle fait partie de l'aire urbaine de Clermont-Ferrand.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Lieux-dits et écarts : Chez Coque, les Boutoux, le Bouy, les Abournis, les Charbonniaux, les Genestoux, les Vegheants, Montaigut, Thermorel, Chez Nazouf, Le Gnouf, Les Selles, La Geaud des Graphies.

Huit communes sont limitrophes[1] :

Communes limitrophes de Glaine-Montaigut
Moissat Ravel Bort-l'Étang
Reignat Glaine-Montaigut Neuville
Billom Égliseneuve-près-Billom Bongheat

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par la route départementale 212 reliant Billom au sud-ouest à Peschadoires au nord-est, ainsi que par la D 135 reliant Glaine à la D 303 sur la commune d'Égliseneuve-près-Billom au sud, la D 152 desservant le lieu-dit de Glaine et continuant vers Neuville à l'est, et la D 306 reliant la D 212 au centre d'Égliseneuve-près-Billom[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001   Roger Balmes    
mars 2014 en cours
(au 9 avril 2014)
Gérard Bérard[2]    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 549 habitants, en augmentation de 2,43 % par rapport à 2009 (Puy-de-Dôme : 2,3 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
782 1 100 1 135 1 111 1 075 1 107 1 019 1 030 1 012
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
980 928 904 919 859 818 828 867 823
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
802 728 708 616 594 570 528 479 433
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
427 391 352 397 421 482 536 530 549
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le chevet de l'église Saint-Jean.
  • Église Saint-Jean de Glaine-Montaigut, dans laquelle des peintures murales du XIIe siècle d'inspiration byzantine ont été découvertes et restaurées dans les années 1990[7].
  • La Pierre Noire, roche d'origine volcanique située à la sortie du bourg en direction de Thiers, dont l'origine serait un lieu de culte païen. Cette pierre porte l'inscription N.O.Z.O.V.F à son pied. L'inscription serait postérieure à l'édification originale de la pierre et daterait du XIXe siècle, comme en atteste les archives municipale dont il en est fait mention pour la première fois. Il existe une photo du Maréchal Pétain posant à côté de la pierre. L'originale étant conservée au musée Bargoin de la ville de Clermont-Ferrand.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

La commune de Glaine-Montaigut est adhérente du parc naturel régional Livradois-Forez.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carte de Glaine-Montaigut sur le site Géoportail de l'IGN (consulté le 29 octobre 2016).
  2. « Liste des Maires du Puy-de-Dôme » [PDF], Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le 22 juin 2014).
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  7. « L'église de Glaine-Montaigut retrouve un trésor », La Montagne,‎ .