Saillant (Puy-de-Dôme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saillant.
Saillant
Église Saint-Pierre de Saillant.
Église Saint-Pierre de Saillant.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Ambert
Canton Ambert
Intercommunalité Communauté de communes Ambert Livradois Forez
Maire
Mandat
Joseph Domps
2014-2020
Code postal 63840
Code commune 63309
Démographie
Population
municipale
276 hab. (2014)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 27′ 27″ nord, 3° 54′ 53″ est
Altitude Min. 835 m
Max. 1 202 m
Superficie 17,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte administrative du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Saillant

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Saillant

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saillant

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saillant

Saillant est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Saillant est située au sud-est du département du Puy-de-Dôme, dans la vallée de l'ance, notamment connue pour sa cascade du Creux-de-l'Oulette et les orgues basaltiques de Montpeloux.

Ses lieux-dits et écarts sont Espinasse, Monpelloux, le Crozet, Lissonnat, Hauteville, le Mont, Sabatier, Merlonne, les Genestoux, Laffix, le Bostvironnois, Saillantet, La Folleas, La Valette, Bostfranchet, Calemard, Letrat, Bichelonne, Puy Bouzon et Recuyer.

Sept communes sont limitrophes de Saillant, trois d'entre elles sont situées dans le département voisin de la Loire[1] :

Communes limitrophes de Saillant
Saint-Romain La Chaulme
Églisolles Saillant La Chapelle-en-Lafaye
(enclave sud, Loire)
Viverols Usson-en-Forez
(Loire)
Estivareilles
(Loire)

Transports[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par les routes départementales 111 (reliant Viverols au village de Hauteville), 139 (de Saint-Romain à Usson-en-Forez par le lieu-dit Lissonnat), 256 (reliant Églisolles au lieu-dit Récuyer) et 257 (reliant la commune chef-lieu à La Chaulme)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001 2008 Jacques Chomette sans étiquette  
2008 en cours
(au 9 avril 2014)
Joseph Domps[2] sans étiquette Retraité du ministère de l'Agriculture

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 276 habitants, en diminution de -3,16 % par rapport à 2009 (Puy-de-Dôme : 2,3 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 004 844 1 406 1 135 1 180 1 177 1 212 1 211 1 244
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 284 1 134 1 155 1 080 1 084 1 092 1 020 1 004 942
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
871 907 901 802 799 752 736 587 494
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
443 405 363 327 268 255 275 285 276
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à soixante ans (38,8 %) est en effet supérieur au taux national (24 %) et au taux départemental (26,2 %).

À l'inverse des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est inférieure à la population masculine. Le taux (45 %) est inférieur au taux national (51,6 %).

Pyramides des âges en 2013 en pourcentage
Commune de Saillant[7]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,7 
90 ans ou +
1,6 
9,2 
75 à 89 ans
16,9 
24,3 
60 à 74 ans
25,8 
21,7 
45 à 59 ans
21,8 
13,8 
30 à 44 ans
13,7 
15,1 
15 à 29 ans
10,5 
15,1 
0 à 14 ans
9,7 
Département du Puy-de-Dôme[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,5 
90 ans ou +
1,5 
75 à 89 ans
10,6 
16 
60 à 74 ans
16,6 
20,8 
45 à 59 ans
20,1 
19,5 
30 à 44 ans
18,1 
19 
15 à 29 ans
17,5 
17,1 
0 à 14 ans
15,6 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Le cratère du volcan (éteint) du Montpeloux, longtemps utilisé comme carrière de basalte, a été reconverti[10], sous la maîtrise d'ouvrage de la communauté de communes de la Vallée de l'Ance, en une scène culturelle ouverte, dont la programmation, chaque été, allie la musique classique, le théâtre musical, le jazz, la danse, etc.[11].

La commune de Saillant est adhérente du parc naturel régional Livradois-Forez.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carte de Saillant sur le site Géoportail de l'IGN (consulté le 5 septembre 2016).
  2. « Liste des Maires du Puy-de-Dôme » [PDF], Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le 9 juin 2014).
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  7. « Chiffres clés Évolution et structure de la population - Commune de Saillant (63309) », Insee (consulté le 5 septembre 2016).
  8. « Chiffres clés Évolution et structure de la population - Département du Puy-de-Dôme (63) », Insee (consulté le 5 septembre 2016).
  9. « Église Saint-Pierre », notice no PA00092334, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 16 décembre 2011.
  10. Page « Aménagement du site du volcan du Montpeloux », sur le site de l'Observatoire CAUE de l'architecture, de l'urbanisme et du paysage, consulté le 23 juin 2013.
  11. Blog « Festival Volcan du Montpeloux », consulté le 23 juin 2013.