Liste d'abbayes augustiniennes de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye de Livry (Livry-Gargan, Seine-Saint-Denis)

Cet article répertorie les abbayes augustiniennes actives ou ayant existé sur le territoire français actuel. Il s'agit des abbayes de religieux (chanoines réguliers, chanoinesses régulières) suivant la règle de saint Augustin, à l'exclusion des Prémontrés, des Croisiers, des Antonins, de l'ordre de Notre-Dame du Mont-Carmel et de Saint-Lazare et des Teutoniques.

Ces abbayes ont formé, à différentes époques, des congrégations ou des groupements, dont les principaux, pour les abbayes françaises, sont :

Les congrégations actuelles sont réunies dans une Confédération des chanoines réguliers de saint Augustin[3].

Les dates indiquées entre parenthèses correspondent au début et à la fin du statut d'abbaye augustinienne, mais ne coincident pas obligatoirement avec la création et à la disparition du monastère.

Les abbayes actives sont signalées en caractères épais.

Ne figurent pas dans cette liste les prieurés dépendant des abbayes citées.

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A[modifier | modifier le code]

B[modifier | modifier le code]

C[modifier | modifier le code]

D[modifier | modifier le code]

E[modifier | modifier le code]

F[modifier | modifier le code]

G[modifier | modifier le code]

H[modifier | modifier le code]

I[modifier | modifier le code]

J[modifier | modifier le code]

L[modifier | modifier le code]

M[modifier | modifier le code]

Abbaye du mont Saint-Éloi

N[modifier | modifier le code]

O[modifier | modifier le code]

Abbaye d'Ottmarsheim

P[modifier | modifier le code]

Abbaye de Paimpont (Ille-et-Vilaine)

Q[modifier | modifier le code]

R[modifier | modifier le code]

S[modifier | modifier le code]

T[modifier | modifier le code]

U[modifier | modifier le code]

V[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le monde des chanoines (XIe-XIVe s.), Cahiers de Fanjeaux 24, Privat, 1989

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]