La Roë

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Roë
La Roë
L'abbaye.
Blason de La Roë
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Château-Gontier
Canton Cossé-le-Vivien
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Craon
Maire
Mandat
Gaétan Chadelaud
2014-2020
Code postal 53350
Code commune 53191
Démographie
Population
municipale
242 hab. (2015 en diminution de 3,2 % par rapport à 2010)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 53′ 42″ nord, 1° 06′ 40″ ouest
Altitude Min. 52 m
Max. 101 m
Superficie 8,76 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte administrative de la Mayenne
City locator 14.svg
La Roë

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte topographique de la Mayenne
City locator 14.svg
La Roë

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Roë

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Roë

La Roë (prononcé [la.ʁo]) est une commune française, située dans le département de la Mayenne en région Pays de la Loire, peuplée de 242 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Dans le sud-ouest de la Mayenne, proche de la Bretagne, mais située dans l'ancienne province d'Anjou, La Roë est située dans le sud-Mayenne, à 33 kilomètres à l'ouest-nord-ouest de Château-Gontier et à 33 kilomètres au sud-sud-est de Laval, à environ 60 kilomètres de Rennes et d'Angers. Cette commune est située sur les routes départementales D 25 d'Angers à Rennes par Craon et D 11 de Pouancé à Saint-Poix.

Le sol a pour particularité d'être constitué de schistes précambriens. Il y a un grand lambeau de graviers à galets de quartz sur la rive droite du ruisseau de la Pelterie à l'entrée du bourg.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de La Roë fait partie de la Mayenne angevine et du Haut-Anjou historique.

Au Moyen Âge puis sous l'Ancien Régime, le fief de la baronnie angevine de Craon dépendait de la sénéchaussée principale d'Angers et du pays d'élection de Château-Gontier.

La fondation de La Roë débute avec la concession qui fut faite en 1096, par Renaud le Bourguignon, au moine et ermite Robert d'Arbrissel, qui recherchait la solitude. Bientôt rejoint pas d'autres moines, il leur donna la règle des chanoines réguliers. Son nom vient du fait que leurs cellules étaient placées en cercle, donc en forme de roue. Ils se servirent de leur moinerie comme du point central de leur défrichement, qui prit la forme d'une roue ayant pour centre l'abbaye de la Roë[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de La Roë Blason De gueules, à une roue d’argent ; au chef d’argent, à un dragon issant de gueules.
Détails
- Créé par Jean-Claude MOLINIER, héraldiste amateur, et adopté par la municipalité le 26 mars 1999:

Le gueules avec la roue constituent à la fois des armes parlantes et proviennent des armes de l’abbaye de la Roë. La reprise intégrale du blason d’une famille ou d’une communauté étant interdite pour les municipalités, il suffit d’en emprunter un ou plusieurs éléments.

Le chef au dragon permet de rappeler la présence du château de Poiltrée où se trouvait une chapelle saint Georges, archange ayant terrassé le dragon.

Les ornements sont deux deux gerbes de blé d’or, mises en sautoir par la pointe et liées de gueules afin d’honorer l’activité agricole.

Le listel d'argent porte le nom de la commune en lettres majuscules de sable.

La couronne de tours dit que l’écu est celui d’une commune ; elle n’a rien à voir avec des fortifications.
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2014 Fernand Grimault SE Agriculteur
mars 2014 en cours Gaëtan Chadelaud[2] SE Chef d'entreprise
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2015, la commune comptait 242 habitants[Note 2], en diminution de 3,2 % par rapport à 2010 (Mayenne : +0,52 %, France hors Mayotte : +2,44 %). En 1726, la paroisse comptait 412[réf. nécessaire] habitants et 346[réf. nécessaire] en 1768.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
482567458471423443563608632
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
593631643641650586553541512
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
501510490431441445457430436
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
430396320265260241243243243
2013 2015 - - - - - - -
244242-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

La Roë dispose de petits commerces dans son bourg :un restaurant et une agence postale… Quelques artisans et agriculteurs vivent avec la population de La Roë.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nos blasons et leur histoire, édité par le Syndicat d'initiative du canton de Saint-Aignan-sur-Roë, imprimerie Raynard, 1989.
  2. « La Roë (53350) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 11 mai 2014)
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :