Abondance (Haute-Savoie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Abondance
Abondance (Haute-Savoie)
Vue du village d'Abondance.
Blason de Abondance
Blason
Abondance (Haute-Savoie)
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement Thonon-les-Bains
Intercommunalité Communauté de communes Pays d'Évian Vallée d'Abondance
Maire
Mandat
Paul Girard-Despraulex
2020-2026
Code postal 74360
Code commune 74001
Démographie
Gentilé Abondanciers, Abondancières ou Abondanciens, Abondanciennes
Population
municipale
1 435 hab. (2018 en augmentation de 6,77 % par rapport à 2013)
Densité 26 hab./km2
Population
agglomération
3 616 hab. (2018)
Géographie
Coordonnées 46° 16′ 47″ nord, 6° 43′ 22″ est
Altitude Min. 840 m
Max. 2 420 m
Superficie 55,84 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Abondance
(ville-centre)
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton d'Évian-les-Bains
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Abondance
Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie
Voir sur la carte topographique de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Abondance
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Abondance
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Abondance
Liens
Site web https://mairie-abondance.fr/

Abondance est une commune française située dans le département de la Haute-Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Située dans le Chablais français, c'est le chef-lieu du canton d'Abondance. Ses habitants sont appelés les Abondanciers ou les « baÿs » (en langue savoyarde). Elle a donné son nom au Val d'Abondance et au fromage d'Abondance, produit sur une partie du Chablais français, ainsi qu'à la race bovine abondance.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le bourg, vu de l'ancien pont couvert.
Ancienne abbaye d'Abondance.

Abondance est située dans la haute-vallée de la Dranse, région sud et montagneuse du Chablais savoyard avec notamment le mont de Grange (2 432 m) et le mont Chauffé (2 093 m).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Abondance est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. Elle appartient à l'unité urbaine d'Abondance, une agglomération intra-départementale regroupant 3 communes[4] et 3 616 habitants en 2018, dont elle est ville-centre[5],[6]. La commune est en outre hors attraction des villes[7],[8].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (86 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (86,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (47,1 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (29,2 %), prairies (12,5 %), espaces ouverts, sans ou avec peu de végétation (9,7 %), zones urbanisées (1,6 %)[9].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme d'Abondance pourrait provenir du latin médiéval habundantia, écriture sous une forme erronée du latin abundantia, signifiant « richesse, abondance », de abundare (« déborder »)[10]. Toutefois pour le toponymiste Ernest Nègre, le [Domus] Abundantia trouverait son origine dans celui d'un nom d'un romain Abundantius[10],[11]. Le site de la commune tout comme les auteurs de l'Histoire des communes savoyardes - Le Chablais indiquent que le toponyme pourrait provenir d'une origine burgonde[12], désignant une « maison d'été », et par extension « d'alpage »[13].

La commune ou son abbaye sont mentionnées depuis le XIIe siècle sous la forme Abundantina Ecclesia (1154), puis [Domus] Abundantia (1176) ou encore Abbatem Habundancie ou Habundantia (1219)[10]. Ensuite, le village prend le nom de Notre-Dame d'Abondance jusqu'à l'Annexion du duché de Savoie par les troupes révolutionnaires où Notre-Dame disparait[10],[14].

Le nom de la commune s'écrit, en francoprovençal, L Abâyi selon la graphie de Conflans (en référence à l'abbaye) ou encore Abondance selon l'ORB[15].

Ses habitants sont les Abondancières et les Abondanciers[16].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de la commune est étroitement liée à celle de l'abbaye d'Abondance.


Armes d'Abondance

Héraldique : Les armes d' Abondance se blasonnent ainsi :

Parti : au premier de gueules à la Vierge à l'Enfant assise sur un trône, le tout d'or, au second d'or à une corne d'abondance de gueules, emplie au naturel, posée en pal, soutenue d'un mont de trois coupeaux de sinople mouvant de la pointe.


Les traditions rurales et agricoles sont également importantes avec le fromage d'Abondance.

Abondance connut dès le début du XXe siècle une certaine fréquentation pour la beauté de ses sites et la qualité de son climat, le village disposait à l'époque de plusieurs pensions notamment le confortable Hôtel des Alpes qui attirait une clientèle mondaine. Les débuts de la pratique du ski furent précoces : en 1930 existait déjà un ski-club destiné aux vacanciers. Ce club fit alors éditer les premières publications relatives au tourisme local. La télécabine, quant à elle, fut inaugurée en 1964.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Situation administrative[modifier | modifier le code]

Abondance appartient au canton d'Évian-les-Bains, qui compte selon le redécoupage cantonal de 2014 33 communes[17]. Avant ce redécoupage, elle appartenait au canton d'Abondance, dont elle était le chef-lieu.

À l'origine, les six communes de l'ancien canton d'Abondance, correspondant au territoire de la vallée homonyme, ont formé le Syndicat intercommunal à la carte de la vallée d'Abondance (SICVA). Ce SIVOM a laissé sa place à la communauté de communes de la vallée d'Abondance (2CVA), en 2013[18]. Depuis 2017 Abondance fait partie de la nouvelle communauté de communes du Pays d'Evian et de la Vallée d'Abondance (CCPEVA).

Abondance relève de l'arrondissement de Thonon-les-Bains et de la cinquième circonscription de la Haute-Savoie, dont le député est Marc Francina (UMP) depuis les élections de 2012[19].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1965 1983 Patrick Farge   Docteur en Médecine
2001 mars 2008 Serge Cettour-Meunier DVD  
mars 2008 En cours Paul Girard-Despraulex DVD Contremaître

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Le résultat de l'élection présidentielle de 2012 dans cette commune est le suivant[20] :

Candidat Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Eva Joly (EÉLV) 14 1,59
Marine Le Pen (FN) 218 24,83
Nicolas Sarkozy (UMP) 364 41,46 673 77,89
Jean-Luc Mélenchon (FG) 61 6,95
Philippe Poutou (NPA) 10 1,14
Nathalie Arthaud (LO) 7 0,80
Jacques Cheminade (SP) 3 0,34
François Bayrou (MoDem) 91 10,36
Nicolas Dupont-Aignan (DLR) 22 2,51
François Hollande (PS) 88 10,02 191 22,11
Inscrits 1112 100,00 1113 100,00
Abstentions 216 19,42 197 17,70
Votants 896 80,58 916 82,30
Blancs et nuls 18 2,01 52 5,68
Exprimés 878 97,99 864 94,32

Le résultat de l'élection présidentielle de 2017 dans cette commune est le suivant[21] :

Candidat Premier tour Deuxième tour
% Voix % Voix
Nicolas Dupont-Aignan (DLF) 9,02 82
Marine Le Pen (FN) 25,19 229 49,87 370
Emmanuel Macron (EM) 15,51 141 50,13 372
Benoît Hamon (PS) 2,31 21
Nathalie Arthaud (LO) 0,55 5
Philippe Poutou (NPA) 1,32 12
Jacques Cheminade (SP) 0,22 2
Jean Lassalle (R) 2,09 19
Jean-Luc Mélenchon (LFI) 8,80 80
François Asselineau (UPR) 1,87 17
François Fillon (LR) 33,11 301
Inscrits 1 165 100,00 1 158 100,00
Abstentions 233 20,00 282 24,35
Votants 932 80,00 876 75,65
Blancs 18 1,93 104 11,87
Nuls 5 0,54 30 3,42
Exprimés 909 97,53 742 94,70

Lors des élections européennes de 2019, le taux de participation d’Abondance est supérieur à la moyenne (50,73 % contre 50,12 % au niveau national). La liste du Rassemblement National arrive en tête avec 27,29 % des suffrages, contre 23,31 % au niveau national. La liste des Républicains obtient 19,75 % des voix, contre 8,48 % au niveau national. La liste de la République en Marche réalise un score de 16,52 % des votes, contre 22,41 % au niveau national. La liste d’Europe Écologie Les Verts fait un score de 13,11 % des suffrages, contre 13,48% au niveau national. La liste de Debout la France obtient 5,39 % des voix, contre 3,51 % au niveau national. Les autres listes obtiennent des scores inférieurs à 5 %[22]

Population et société[modifier | modifier le code]

Ses habitants sont appelés les Abondancières et les Abondanciers[23].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[24]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[25].

En 2018, la commune comptait 1 435 habitants[Note 2], en augmentation de 6,77 % par rapport à 2013 (Haute-Savoie : +6,11 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
1 4161 3751 4031 4111 4251 4641 5121 4461 438
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
1 4831 4511 4601 4491 4121 4061 4561 4581 448
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
1 2741 2581 1791 1491 2831 3071 0891 1151 134
1982 1990 1999 2006 2007 2012 2017 2018 -
1 1521 2511 2941 3421 3511 3541 4391 435-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[26].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune d'Abondance est située dans l'académie de Grenoble. En 2015, elle administre une école maternelle et une école élémentaire, regroupant 115 élèves[27]. Il y a également sur la commune un établissement privé, Saint-Maurice, composé d'une école maternelle et d'une école élémentaire, regroupant 35 élèves[28].

La commune possède deux collèges, un établissement public, le collège du Val d'Abondance[29], et le collège privé Sainte-Croix-des-Neiges[30], ainsi que le lycée privé Sainte-Croix-des-Neiges[31].

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

"Oxfam Wintertrail", début mars, randonnée en raquettes par équipe de 4, les participants devront parcourir 60 km dans la vallée d'Abondance en moins de 30 heures.

"Rock the Pistes Festival", fin mars, sur le domaine skiable des Portes du Soleil.

"Festival Chansons Françaises en Abondance", fin juillet-début août.

Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

Agro-alimentaire : élevage de vaches laitières en majorité de race « Abondance » pour la production du fromage d'Abondance.

Tourisme et événements[modifier | modifier le code]

Abondance est une commune touristique et possède sur son territoire une partie domaine nordique de la vallée d'Abondance, ainsi qu'une station de sports d'hiver, l'Essert (20 km de pistes) qui fait partie du domaine des Portes du Soleil. Elle avait fermé ses portes dans le courant de l'année 2007, en raison, officiellement, du manque de neige et du réchauffement climatique[32]. La station (un téléski) rouvre néanmoins à nouveau son domaine en , le problème étant désormais considéré comme essentiellement une question de mauvaise gestion du domaine[33].

L'hiver on peut donc y pratiquer le ski alpin, le ski nordique, le ski de randonnée, le snowboard, le biathlon, l'handiski, le taxiski, les raquettes, le ski hors piste, la luge, les chiens de traineau, les nouvelles glisses: airboard, snake gliss, yooner, ski joëring, le patinage, la conduite sur glace.

Pendant les 3 autres saisons: randonnée pédestre, cycliste, VTT, accrobranche, parapente, pétanque, tennis, tir à l'arc, via ferrata, escalade, pêche, sports d'eaux vives.

En 2017, la capacité d'accueil de la station-village, estimée par l'organisme Savoie Mont Blanc, est de 6 205 lits touristiques répartis dans 1 045 structures[Note 3]. Les hébergements se répartissent comme suit : 57 meublés ; 5 hôtels ; une structure d'hôtellerie de plein air (45 emplacements) ; 4 centres ou villages de vacances/auberges de jeunesse ; un refuge ou gîte d'étape et deux chambres d'hôtes labellisées[34]. Une aire de service pour camping-cars.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

Abondance possède deux monuments historiques[35] :

Autres monuments[modifier | modifier le code]

Église Notre-Dame-de-l'Assomption.
Cloître de l'ancienne abbaye d'Abondance.
Une des peintures murales, dans le cloître de l'ancienne abbaye.
  • L'église Notre-Dame-d'Abondance a été construite vers 1275. Elle est la seule église de Savoie à posséder un déambulatoire et des chapelles absidiales[36].
  • Cloître gothique du XIVe siècle présentant un ensemble de peintures murales figurant le cycle Marial, parmi celles-ci l'annonciation, la nativité, la fuite en Égypte ou les noces de Cana. Ces peintures datent vraisemblablement de la première moitié du XVe siècle et illustrent l'art de cour mais aussi par de nombreux détails l'environnement local. L'iconographie s'inscrit dans un style gothique tardif piémontais rappelant l'école florentine. On a évoqué à leur sujet Giacomo Jaquerio, maître turinois.
  • Musée d'Art religieux.
  • Maison du Val d'Abondance : un parcours présentant les richesses pastorales, fromagères, géographiques et historiques de la vallée.
  • Lac de Tavaneuse et son champ de rhododendron des Alpes (Rhododendron ferrugineum).
  • Alpage d'Autigny : vue panoramique des Préalpes et Alpes françaises et suisses.

Architecture typique de la région[modifier | modifier le code]

Chalet traditionnel près d'Abondance.

Le village et les hameaux présentent de nombreux exemples d'habitat traditionnel datant des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles à l'architecture caractéristique. Ces chalets de grande taille, à deux étages, présentent une longue façade parcourue par un balcon de bois finement découpé. Le pignon s'orne de motifs divers. Le toit, faiblement pentu, est recouvert de tavaillons (lames de bois fendu) d'ardoise ou encore de lauzes. Ce type de plan est propre à la vallée et figure parmi les plus remarquables des Alpes.

Abondance dans les arts[modifier | modifier le code]

Abondance est cité dans le poème d’Aragon, Le conscrit des cent villages, écrit comme acte de Résistance intellectuelle de manière clandestine au printemps 1943, pendant la Seconde Guerre mondiale[39].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes et cartes[modifier | modifier le code]

  • Notes
  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.
  3. La structure Savoie Mont Blanc, pour ces données statistiques de capacité d'accueil en termes de lits touristiques d'une station ou d'une commune, additionne les établissements marchands, qui appartiennent au secteur de l'hôtellerie, et les hébergements non marchands, qui n'impliquent donc pas de transaction commerciale comme les résidences secondaires[34].
  • Cartes
  1. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Unité urbaine 2020 d'Abondance », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  5. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  6. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  9. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  10. a b c et d Henry Suter, « Abondance », sur le site d'Henry Suter, « Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs » - henrysuter.ch, 2000-2009 (mis à jour le 18 décembre 2009) (consulté en ).
  11. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, vol. 1 : Formations préceltiques, celtiques, romanes, Genève, Librairie Droz, coll. « Publications romanes et françaises » (no 193), , 1869 p. (ISBN 978-2-600-02884-4, lire en ligne)., § 10105, p. 617.
  12. Histoire des communes savoyardes 1980, p. 185 « Présentation générale ».
  13. « Présentation de la commune », sur le site de la Mairie d'Abondance - mairie-abondance.fr (consulté le ).
  14. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Lexique Français - Francoprovençal du nom des communes de Savoie - Lé Kmoune in Savoué, Bruxelles, Parlement européen, , 43 p. (ISBN 978-2-7466-3902-7, lire en ligne), p. 17
    préface de Louis Terreaux, membre de l'Académie de Savoie, publié au Parlement européen à l'initiative de la députée Malika Benarab-Attou.
    .
  16. « Abondance », Accueil > Ressources > Communes, sur le site de mutualisation des Archives départementales de la Savoie et de la Haute-Savoie - sabaudia.org (consulté en ).
  17. « Décret no 2014-185 du 18 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Haute-Savoie », Légifrance, (consulté en ).
  18. « La Communauté de communes de la vallée d'Abondance - 2CVA » (consulté le ).
  19. « Résultats des élections législatives de 2012 : Haute-Savoie (74) - Cinquième circonscription (résultats officiels) », sur le site du ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  20. Ministère de l'Intérieur - Haute-Savoie (Rhône-Alpes), « Résultats de l'élection présidentielle de 2012 à Abondance » (consulté le ).
  21. Ministère de l'Intérieur - Haute-Savoie (Auvergne Rhône-Alpes), « Résultats de l'élection présidentielle de 2017 à Abondance » (consulté le ).
  22. « Abondance : Découvrez les résultats des élections Européennes 2019 », sur LCI (consulté le ).
  23. « Abondance », sur le site de mutualisation des Archives départementales de la Savoie et de la Haute-Savoie - sabaudia.org (consulté le ), Ressources - Les communes.
  24. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  25. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  26. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  27. « Haute-Savoie (74) > Abondance > École », sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le ).
  28. « Haute-Savoie (74) > Abondance > École », sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le ).
  29. « Haute-Savoie (74) > Abondance > Collège », sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le ).
  30. « Haute-Savoie (74) > Abondance > Collège », sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le ).
  31. « Haute-Savoie (74) > Abondance > Lycée », sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le ).
  32. La Rédaction, « Le réchauffement climatique pèse sur les stations de ski », France soir,‎ (lire en ligne).
  33. André Suchet, Dominique Jorand, Michel Raspaud, « Station village d'Abondance. De la (non)influence du réchauffement climatique sur la fermeture du domaine skiable », Revue Espace, no 280,‎ , p. 6 (lire en ligne).
  34. a et b « La capacité d'accueil touristique en Savoie-Mont-Blanc », Observatoire, sur le site Savoie-Mont-Blanc - pro.savoie-mont-blanc.com, (consulté en ) : « Les données détaillées par commune, et par station : nombre de structures, nombre de lits par type d'hébergements (fichier : Détail des capacités 2017, .xlsx) ».
  35. « Liste des monuments historiques de la commune d'Abondance », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  36. a et b Raymond Oursel, Les chemins du sacré : L'art sacré en Savoie, La Fontaine de Siloé, coll. « Les Savoisiennes », , 393 p. (ISBN 978-2-8420-6350-4, lire en ligne), p. 13-20.
  37. Notice no PA00118335, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  38. Notice no PA00118336, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  39. Louis Aragon, « Le Conscrit des cent villages », publié initialement dans La Diane française, consulté dans Pierre Seghers, La Résistance et ses poètes : France, 1940-1945, Paris : Seghers, 2004 (2e édition). (ISBN 2-232-12242-5), p. 373-375