Abbaye de Cantimpré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Abbaye de Cantimpré
Présentation
Culte Catholique romain
Type Abbaye
Début de la construction 1180
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Ville Cambrai
Coordonnées 50° 10′ 36″ nord, 3° 14′ 08″ est

Géolocalisation sur la carte : Nord

(Voir situation sur carte : Nord)
Abbaye de Cantimpré

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye de Cantimpré

L'abbaye Notre-Dame de Cantimpré est une ancienne abbaye d'hommes de l'Ordre de Saint-Augustin fondée vers 1180 près de Cambrai, dans l'actuel département du Nord, par Hugues d'Oisy et Roger évêque de Cambrai[1].

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Abbaye de chanoines réguliers de Saint-Victor (règle de Saint-Augustin) fondée vers 1180 par Hugues d'Oisy et l'évêque Roger.

Engelbert IV d'Enghien avec son épouse Ide donne en 1224 plusieurs biens à l'Abbaye de Cantimpré[2] pour la fondation du prieuré de l'abbaye à Bellingen, prieuré où Ide ou Adélaïde d'Audenaerde vers 1200, fille d'Arnould III d'Audenaerde ou de Gilbert II d'Oudenaerde et de Richilde de Peteghem est enterrée.

Ruinée en 1580, elle est alors transférée et reconstruite à Bellinghem (territoire de l'actuelle commune de Sailly-lez-Cambrai).

En 1580, l'abbaye est détruite pour laisser place aux fortifications de la ville [3] et les religieux se déplacent à Bellingen dans le diocèse de Mons[4].

Marie-Thérèse d'Autriche, reine de Hongrie et de Bohême par le traité de Versailles signé avec le Roi de France renonce le 16 mai 1769 à ses droits sur l'Abbaye de Cantimpré et le prieuré de Bellinhem[5].

Il y restait douze religieux en 1768. Fermée en 1791.

Personnalités liées à l'abbaye[modifier | modifier le code]

par ordre chronologique

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Prieuré[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Archives départementales - Fonds concernant L'abbaye Notre-Dame de Cantimpré - voir en ligne:[2]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. BNF - Notice d'autorité collectivité- voir rn ligne:[1]
  2. Jean le carpentier, Histoire généalogique des Païs-Bas, ou Histoire de Cambray et du Cambresis... enrichie des généalogies, éloges et armes des comtes, ducs, évesques et archevesques, (lire en ligne), p. L an I224 & 1225 Engelbert Sire d Enghien donna biens à l Abbaye de Cantimpre aux environs de Belinghen où il est inhumé avec sa femme Ide en présence de lors Prieur de Bellinghen de Watier de Moriamez, d O. frère, de Watier de Mussem, de Henry de Rist de Lelhapnde Gautier Charomde Watier de Buvenghem d Engelbert de Hautcroix de Soton de Bomgardes de Bonne &c
  3. « Cambray ; Kartenmaterial ; », Europeana (consulté le 22 octobre 2013)
  4. Recueil des édits, déclarations, lettres patentes &c. enregistrés au parlement de Flandres; des arrêts du conseil d'état particuliers à son ressort; ensemble des arrêts de règlemens rendus par cette cour, depuis son érection en conseil souverain à Tournai, de l'imprimerie de Derbaix, (lire en ligne), Sur la requête présentée au Roi étant en son Conseil par l Abbé de l Abbaye de Cantimpré Ordre de St Augustin Diocèse de Cambray & son co Adjuteur contenant que l EgHse & les Bâtimens de eette Abbaye qui étoient autrefois situés aux portes de Cambray dans uhterrein dé pendant de l Artois furent détruits vers 1580 pour servir à l'aggrandissement des Fortifications de cette Place & qu alors l Abbé &c les Religieux se retirèrent dans une Maison ou Refuge qui1 leur appartient encore dans l intérieur de la même Ville mais que comme ils ne peuvent s yarran ger convenablement ils se déterminèrent à prendre pour azile le Prieuré de Bellinghem attachS dans le troisième siècle à leur Abbaye 8c situé dans le Bailliage de Mons ce qu ils firent du consentement de l Archevêque de cambrai dont le Diocèse comprenoit également ce Prieuré & le chef lieu de l Abbaye que les différentes révolutions qu éprouvé rent les Pays Bas ont soit continuer très longtemps cet établissement AU PARLEMENT 117
  5. Georg Friedrich von Martens, Recueil des principaux traités d'alliance, de paix, de trêve, de neutralité, de commerce, de limites, d'échange conclus par les puissances de l'Europe tant entre elles qu'avec les puissances et états dans d'autres parties du monde: depuis 1761 jusqu'à présent, vol. 1, Jean Chretien Dieterich, (lire en ligne), p. L Impératrice Reine Apostolique renonce à ses prétentions fur l Abbaye de Cantimpré de Tordre des Chanoines Réguliers de St Augustin située dans un des Faubourgs de Cambrai & le Prieuré de Bellinghen continuera à en dépendre comme il en a dépendu ci devant sauf néanmoins aux Religieux du dit Bellinghen & à tous autres leurs droits & actions pour raison des fondations faites audit lieu & de l exécution de tous Actes & Conventions concernant ledit Prieuré lesquels ne préjudicicront pas à fa dépendance de la dite Abbaye de Cantimpré