Ottmarsheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Ottmarsheim (Besigheim)
Ottmarsheim
Abbatiale romane d'Ottmarsheim.
Abbatiale romane d'Ottmarsheim.
Blason de Ottmarsheim
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haut-Rhin
Arrondissement Mulhouse
Canton Rixheim
Intercommunalité Mulhouse Alsace Agglomération
Maire
Mandat
Marc Munck
2014-2020
Code postal 68490
Code commune 68253
Démographie
Population
municipale
1 780 hab. (2014)
Densité 69 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 47′ 17″ nord, 7° 30′ 40″ est
Altitude Min. 217 m – Max. 235 m
Superficie 25,67 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Ottmarsheim

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Ottmarsheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ottmarsheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ottmarsheim
Liens
Site web ottmarsheim.fr

Ottmarsheim est une commune française de la région mulhousienne située dans le département du Haut-Rhin, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Ses habitants sont appelés les Ottmarsheimois et les Ottmarsheimoises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Ottmarsheim est un village d'Alsace réputé qui se situe à 17 km à l'est de Mulhouse et fait frontière avec la ville de Neuenburg am Rhein en Allemagne. En outre, la commune est située à 45 km de Fribourg-en-Brisgau et 34 km de Bâle. Le village se trouve à proximité de la plaine du Rhin et de la forêt de la Hardt.

Ottmarsheim est située dans le Pays de la région mulhousienne qui regroupe des communes issues de trois régions naturelles alsaciennes : l'Ochsenfeld, le nord Sundgau et la Hardt.

Accès et transport[modifier | modifier le code]

Par la route, depuis Paris, l'accès est à 550 km par l'A6 jusqu'à Dôle puis par l'A36 jusqu'à la sortie Ottmarsheim (no 22). Depuis Strasbourg, à 120 km par l'A35 puis rejoindre l'A36 en direction de l'Allemagne jusqu'à la sortie Ottmarsheim (no 22). Depuis Bâle, à 34 km par l'A35 puis rejoindre l'A36 direction l'Allemagne jusqu'à la sortie Ottmarsheim (no 22).

En bus, la ligne no 724 - LK Tours - passe régulièrement. Les deux gares les plus proches sont celles de Mulhouse et de Bantzenheim. En avion, arrivée à l'EuroAirport de Bâle-Mulhouse-Fribourg.

Il est agréable de se balader à vélo le long des berges du Rhin, de Bâle à Fessenheim, en passant bien sûr par Ottmarsheim, grâce aux itinéraires cyclables « 2 Rives 3 Ponts, à vélo au fil du Rhin ». Le village est également traversé par l'Euro Vélo Route 15 et l'Euro Vélo Route 6.

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason d'Ottmarsheim

Les armes d'Ottmarsheim se blasonnent ainsi :
« De gueules au croissant versé d'argent. »[1]
Le village possédait ces armoiries dès la fin du XVIIe siècle.

Économie[modifier | modifier le code]

Ottmarsheim accueille notamment le port rhénan Mulhouse-Rhin, qui constitue l'extrémité orientale du canal du Rhône au Rhin. Ce port est géré par la Chambre de commerce et d'industrie Sud Alsace Mulhouse.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1941 1965 Marcel Faby    
1965 1989 Armand Schmitt    
1989 1995 Raymond Dojat    
1995 2001 Gilbert Roche    
2001 2008 Jean-Patrice Kuhn    
2008 2014 Gérard Foluszny    
2014 - Marc Munck DVD  

Démographie[modifier | modifier le code]

Evolution de la Population[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 780 habitants, en diminution de -7,34 % par rapport à 2009 (Haut-Rhin : 1,52 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
841 720 753 812 900 916 962 987 1 051
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
1 000 934 940 846 843 860 821 790 779
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
759 730 708 714 695 659 646 560 1 830
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
1 495 1 766 1 833 2 003 1 897 1 926 1 890 1 796 1 780
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Projet de Plan Local d'Urbanisme (PLU)[modifier | modifier le code]

Pour répondre aux enjeux de son territoire, le Conseil Municipal de la Commune d'Ottmarsheim a décidé de réviser en 2015 son Plan d'Occupation des Sols (POS) et de le transformer en PLU. Cette procédure est l'occasion pour les élus, les techniciens, les partenaires institutionnels et les habitants d'appréhender les faiblesses de la Commune à corriger et d'identifier les atouts et les opportunités à saisir pour son avenir.

Vue du clocher de l'abbatiale.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Ecole maternelle[modifier | modifier le code]

Située dans le quartier des fleurs, l'école maternelle accueille les enfants à partir de 3 ans. Des classes bilingues allemand/français fonctionnent et permettent aux enfants de bénéficier d'un enseignement de 12 heures dans une langue et de 12 heures dans l'autre. Au courant de l'année scolaire, des sorties éducatives sont organisées pour chaque classe par les enseignants. Les classes sont dotées d'un matériel de qualité. La cour de l'école est équipée de structures ludiques.

Ecole élémentaires Katia et Maurice Krafft[modifier | modifier le code]

Située à proximité de l'école maternelle, l'école élémentaire accueille environ 150 enfants et propose à tous les niveaux, du CP au CM2, de travailler dans une classe bilingue (français/allemand) ou dans une classe monolingue (français).Une initiation à la langue allemande est dispensée à raison de 2h00 par semaine aux élèves monolingue des classes de CE2, CM1 et CM2.

Chaque classe se rend une fois par semaine à la piscine Aquarhin. À chaque fin de cycle d'enseignement, le niveau de l'enfant est évalué par des maîtres-nageurs qualifiés et sanctionnés par un diplôme de l'Ecole de Natation Française, valable partout en France.

L'école est équipée de l'outil informatique, un poste par salle, et d'une salle informatique où les classes se rendent chaque semaine.

Les enfants peuvent bénéficier d'un enseignement catholique de 50 minutes par semaine.

La Bibliothèque Centre Documentaire (BCD) est à la disposition des classes ainsi qu'une salle vidéo avec téléviseur / lecteur DVD. En outre, les classes se rendent régulièrement à la médiathèque municipale pour emprunter des ouvrages à titre personnel et, ponctuellement, pour assister à des animations sur des thèmes particuliers.

La cour de récréation est équipée de matériel conforme aux normes et varié. Un garage à vélo est aménagé dans l'enceinte de l'école. Une fresque de volcans orne le fond de la cour, elle honore Katia et Maurice Krafft. Une autre fresque a été réalisée par les écoliers en 2009.

Périscolaire[modifier | modifier le code]

En dehors des heures de classe, les élèves des écoles maternelle et élémentaire peuvent être accueillis par le service du périscolaire situé à proximité des écoles. Les enfants peuvent très facilement s'y rendre à pied. Outre les accueils périscolaire, ce service organise également les Nouvelles Activités Périscolaires, en collaboration avec la Commune d'Ottmarsheim et les ATSEM (Agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles)

Collège Théodore Monod[modifier | modifier le code]

Le collège offre un large panel d'enseignements complémentaires : bilinguisme, classes bilingues et européennes, latin, découverte professionnelle (3 heures), section sportive "escalade"... Les élèves peuvent y apprendre l'allemand, l'anglais et l'italien (LV2).

Créé en 1963, il est aujourd'hui entièrement rénové et accueil chaque année près de 490 élèves.

Après le collège, les élèves souhaitant poursuivre en lycée sont orientés vers les établissements mulhousiens.

Lieux, histoire et monuments[modifier | modifier le code]

Maison alsacienne à pans de bois et oriel d'angle, datant de 1680, inscrite à l'inventaire des monuments historiques.
  • Le village d'Ottmarsheim est né le long de l'ancienne voie romaine qui reliait Bâle à Breisach. Le découverte en 1909 d'une nécropole des VIe et VIIe siècles indique que le village existait déjà à l'époque mérovingienne. Le nom d'Ottmarsheim est cité pour la première fois dans un manuscrit de l'Abbaye de Murbach en 881. Pendant longtemps, la localité demeure le centre des possessions des Habsbourg en Alsace. Siège d'une douane importante - et donc source de revenus conséquents - elle est convoitée par de nombreuses familles nobles. Ce qui assura sa réputation au cours des siècles suivants, c'est la fondation , au XIe siècle de son Abbaye et la construction de son église entre 1020 et 1040. Village à vocation essentiellement agricole, Ottmarsheim voit, de 1851 à 1941, sa population diminuer progressivement. Mais au cours de la seconde moitié du XXe siècle, la localité va se transformer profondément avec le creusement du Grand Canal d'Alsace (1947), la construction par E.D.F. d'une usine hydroélectrique (1948-1952) et la création de la zone portuaire (1995). De grosses industries s'implantent alors sur le territoire de la commune, lui apportant de nouvelles sources d'activités.
  • Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul, ancienne abbatiale romane, seule église de plan octogonal en Alsace, qui constitue une réplique de la cathédrale carolingienne d'Aix-la-Chapelle, en Allemagne (vitraux d'Elvire Jan). L'église est classée aux monuments historiques[6].
  • Rodolphe d'Altenbourg (dans la lignée des Habsbourg), mort sans descendance, fonda l'abbaye d'Ottmarsheim en Alsace, consacrée en 1049 par le pape alsacien Léon IX, un chef-d'œuvre architectural qui se présente comme une réplique de la chapelle octogonale d'Aix-la-Chapelle.
  • La Gare 9. Les installations hydroélectriques d'Ottmarsheim ont fait partie du vaste programme de travaux entrepris pour l'aménagement du Rhin entre la frontière suisse et Strasbourg, en vue de la production d'énergie électrique et de l'amélioration de la navigation. Cet aménagement comporte un canal de 125 km de long : le Grand Canal d'Alsace. Cependant, des travaux sur le Rhin avaient été prévus bien avant la seconde guerre mondiale, la première usine hydroélectrique a ainsi été construite à Kembs avant 1939. Dès la fin de la guerre, d'importants travaux ont commencé pour améliorer la navigation dans plusieurs régions de France dont l'Alsace (implantation d'usines hydroélectriques sur le Rhin, comme Genitia, Donzer Mondragon...). A Ottmarsheim, le chantier a duré de 1948 à 1952. Pour ces travaux, de nombreux ouvriers sont venus de toute la France (Bratagne, Normandie...) mais aussi d'Italie, d'Espagne, des pays de l'est... En tout, on comptait 26 ethnies différentes venues s'y installer. A proximité de chaque village et tout le long de la voie de chemin de fer, ont été construites des cités : d'où le nom de gare auquel on a ajouté un numéro correspondant à l'évolution géographique des travaux le long du Rhin : gare 6, Niffer - gare 7, Petit-Landau - gare 8, Hombourg... Ainsi est née la gare 9 à Ottmarsheim. Près de 9 000 ouvriers occupaient les gares 8 et 9. Des habitations ouvrières provisoires ont été bâties au service de la main d'oeuvre du chantier, dans une période marquée par la fin de la guerre, un renouveau économique et une pénurie de logements. A la gare 9, les bâtiments étaient confortables, les ouvriers pouvaient même bénéficier de structures sociales et administratives dynamiques. Ces quartiers provisoires ont finalement été utilisés plus longtemps que prévu du fait de la pénurie de logements : les dernières habitations ont été détruites à la fin des années 1990.
  • Personnalités liées à la commune

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :