Quarante (Hérault)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Quarante (homonymie).

Quarante
Quarante (Hérault)
Église Sainte-Marie
Blason de Quarante
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hérault
Arrondissement Béziers
Canton Saint-Pons-de-Thomières
Intercommunalité Communauté de communes Sud-Hérault
Maire
Mandat
Gilbert Rivayrand
2014-2020
Code postal 34310
Code commune 34226
Démographie
Gentilé Quarantais
Population
municipale
1 767 hab. (2017 en augmentation de 8,14 % par rapport à 2012)
Densité 59 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 20′ 51″ nord, 2° 57′ 47″ est
Altitude Min. 21 m
Max. 227 m
Superficie 30,05 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hérault
Voir sur la carte administrative de l'Hérault
City locator 14.svg
Quarante
Géolocalisation sur la carte : Hérault
Voir sur la carte topographique de l'Hérault
City locator 14.svg
Quarante
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Quarante
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Quarante

Quarante, en occitan Cranta, est une commune française située dans le département de l'Hérault en région Occitanie. Ses habitants sont appelés les Quarantais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune se situe au sud-ouest du département de l'Hérault, à la limite avec l'Aude, au nord du canal du Midi.

Quarante est située à 25 kilomètres à l'ouest de Béziers et à 23 kilomètres au nord de Narbonne.

Carte

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Quarante[1]
Cébazan Creissan
Cruzy Quarante Puisserguier
Ouveillan
(Aude)
Capestang

Au nord-ouest, la commune de Villespassans est séparée d'une trentaine de mètres[1].

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

  • Fargoussières (les)
  • Fontanche
  • Croix de Juillet (la)
  • Roueïre
  • Saliès
  • Malviès
  • Étang Fages
  • Curatier
  • Pech Menel
  • Barrès
  • Bastide Neuve (la)
  • Fontcouverte

Relief et Géologie[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La rivière la Quarante est le principal cours d'eau qui traverse le village de Quarante.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est de type méditerranéen : les étés sont chauds et secs, les automnes pluvieux et les hivers doux.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestée sous les formes Santa Maria de Quadraginta en 902, ad Quarante en 961 [2]Caranta en 1156[3], de Quaranta en 1168, Crante en 1643[4][style à revoir].

Cadastre napoléonien : section K du Village (1809).

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 1887 : Construction du château de Roueïre.
  • 1898 : Érection de l'éolienne de Bollée, au domaine de Roueïre, inscrite à l'inventaire supplémentaire de Monuments Historiques en 1987.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Municipalité[modifier | modifier le code]

Période Identité Étiquette Qualité
1977 1995 Gabriel Garrigues PS Enseignant
         
mars 2001 En cours Gilbert Rivayrand PS Viticulteur retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[6].

En 2017, la commune comptait 1 767 habitants[Note 1], en augmentation de 8,14 % par rapport à 2012 (Hérault : +6,24 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0618749931 0931 1091 2561 2661 3021 285
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2511 4261 5731 5931 7721 9991 8721 9611 998
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 2082 0362 2872 2892 2182 2152 1681 8481 794
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1 8181 6441 4601 4411 5091 4491 4811 5831 723
2017 - - - - - - - -
1 767--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Vie locale[modifier | modifier le code]

Économie et emploi[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Enseignement primaire[modifier | modifier le code]

  • Septembre 2006 : Ouverture de la nouvelle école maternelle baptisée « École maternelle de l'Horte ».
  • L'école maternelle comprend quatre classes pour trois professeurs, l'école élémentaire cinq classes.

Les enfants du village voisin de Montouliers sont scolarisés à Quarante.

Périscolaire[modifier | modifier le code]

  • Garderie CLAE « Au Pays des Lutins», ouverture en septembre 2006.
  • Réseau d'assistantes maternelles (à l'initiative de la communauté des communes).

Enseignement secondaire[modifier | modifier le code]

  • Depuis septembre 2007, après modification de la carte scolaire, le collège Louis-Cahuzac accueille les enfants de Puisserguier. Les communes rattachées sont : Quarante, Cruzy, Creissan, Montouliers et Puisserguier.
  • Après le collège, les élèves sont rattachés au lycée Henri-IV de Béziers, à 23 km. Il y a cinq lycées à Béziers, dont deux privés. Les plus connus sont le lycée Henri-IV et le lycée Jean-Moulin.

Santé[modifier | modifier le code]

  • 1 médecin généraliste
  • 5 kinésithérapeutes
  • 1 ostéopathe
  • 1 dentiste
  • 3 infirmiers
  • 1 pharmacie

Secours[modifier | modifier le code]

  • La caserne de sapeurs-pompiers de Quarante-Cruzy-Montouliers se trouve sur la commune de Cruzy.
  • Police municipale en mairie (1 policier municipal).
  • Gendarmerie nationale : rattachement à la brigade de Capestang.

Sports[modifier | modifier le code]

Football Club Quarante-Cruzy-Montouliers, FC QCM, entente des trois villages. Né sur une terre de rugby dans les années 1980, le club compte aujourd'hui 120 adhérents de 4 à 60 ans, dont une très grande majorité d'enfants. Tous les samedis et dimanches, ils animent en bleu et blanc le stade de Quarante avec bonne humeur et fortunes diverses.

Plusieurs manifestations sont organisées par les bénévoles et les mécènes du village qui soutiennent le club :

  • Le Téléthon.
  • Le Noël du club.
  • Le Loto de Cruzy.
  • Les Tournois de Printemps. Pour nos équipes de jeunes, occasion d'une opposition avec des clubs de l'Aude et de l'Hérault.

Club de rugby à XV l'Avenir Bleu et Blanc XV évoluant en Honneur, dans le championnat régional du Languedoc depuis la saison 2011-2012, à la suite de sa relégation sportive. Depuis quelques années, le club alterne entre Honneur régional et championnat de France de 3e division fédérale. Ce club est issu de la fusion entre l'A.S. Quarante, l'A.S Capestang et l'U.S. Puisserguier en 2005. Depuis la saison 1998-1999 le club était l'AS Capestang-Quarante, fusion entre Capestang et Quarante à la suite des problèmes rencontrés par les deux clubs en matière d'effectif.

Avant cela, existait l'Association Sportive de Quarante dont le palmarès est le suivant (à compléter) :

  • Champion du Languedoc et de France 1991 en Promotion d'Honneur
  • Vice-champion de France 3e série en 1965
  • Vice-champion de France 4e série en 1986
  • Champion de France 4e série en 1962

Tennis Club Quarantais.

Un terrain en béton poreux permet aux adhérents de pratiquer leur sport favori.

Associations[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Chevet de l'église Sainte-Marie
  • Les anciennes fortifications du vieux village.
  • La croix de la Maladie
  • La croix du Peyral
  • Le château de Roueïre a été construit en 1887, pendant la période faste de la viticulture dans le Biterrois, par la famille d'Andoque de Sériège ; auparavant, le domaine de Roueïre appartenait aux Tarboriech, anciennement implantés à Quarante et la transmission parait s'être effectuée à l'occasion d'une alliance des deux familles. L’éolienne Bollée a été érigée au château de Roueïre en 1898.
  • Le domaine de l'Étang Fages, dont un vin, le merlot 2001 (VDP Hérault), a obtenu une médaille d'or au Concours National des Vignerons Indépendants 2003 qui a eu lieu à Nuits-Saint-Georges. À ce moment-là, le domaine était la propriété de la famille Pallares qui en a vendu une partie en 2008.
  • Le château de Saliès, berceau de la famille Viennet, actuellement propriété de la famille Gombert et domaine viticole

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Louis Cahuzac (1880-1960), clarinettiste, chef d'orchestre international. Le collège de Quarante porte son nom.
  • Robert Fauré (1931-2013), artiste peintre.
  • Jean-Marie Petit (1941), écrivain de langue occitane.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Quarante (Hérault).svg "Quarante" de vair à la fasce d'or fuselée de sinople[9]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carte IGN sous Géoportail
  2. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France, page 228, (ISBN 2600028838)
  3. Dans un texte écrit en Roman (occitan) – Annexe série AA an. 1272 page 122.
  4. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France, page 228, (ISBN 2600028838)[réf. non conforme]
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  9. Banque du Blason

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Coste-Floret, « La taille de Quarante », Bulletin de la Société centrale d'agriculture et des comices agricoles du département de l'Hérault,‎ , p. 100-117
  • Mission Archives 34, Répertoire numérique détaillé des archives de Quarante, Montpellier, Mission Archives 34, , 140 p.
  • Jean Parès, « Le cadran solaire romain de Quarante (Hérault) et le cadran solaire gallo-romain de Lunel-Viel (Hérault) », Dossiers Horloges et horlogers dans l'Hérault,‎ , p. 38-45
  • Jacques Rouanet, « Aux origines de Quarante (Hérault) », Bulletin de la Société archéologique, scientifique et littéraire de Béziers,‎ 1996-1997, p. 3-8
  • Louis Vabre, Notice sur l'abbaye de Quarante dédiée à sa grandeur Mgr. de Rovérié de Cabrières à l'occasion de son jubilé épicopal, Montpellier, Impr. de la manufacture de la charité, , 66 p.

Fonds d'archives[modifier | modifier le code]

  • Série : Délibérations consulaires et communales (1700-1981) [26 registes]. Fonds : Archives communales de Quarante; Cote : 1 MI. Quarante : Mairie de Quarante. (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :