Institut de la Charité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Institut de la Charité
Image illustrative de l’article Institut de la Charité
Legis Plenitudo Charitas
Ordre de droit pontifical
Approbation pontificale 20 septembre 1839
par Grégoire XVI
Institut congrégation cléricale
Type apostolique
But paroisses, centres spirituels, enseignement, missions
Structure et histoire
Fondation 20 février 1828
Mont Sacré de Domodossola
Fondateur Antoine Rosmini
Abréviation I.C
Autres noms Rosminiens
Site web (it) site officiel
Liste des ordres religieux

L'institut de la Charité (en latin : Institutum Charitatis) dont les membres sont aussi appelés rosminiens est une congrégation cléricale de droit pontifical.

Histoire[modifier | modifier le code]

La congrégation est fondée le 20 février 1828 au sanctuaire du Mont Sacré de Domodossola par le prêtre et philosophe italien Antoine Rosmini (1797-1855). En 1835, sur proposition de Charles-Albert de Sardaigne, le pape Grégoire XVI leur confie l'abbaye Saint-Michel-de-la-Cluse et approuve l'institut le 20 septembre 1839. Un collège est fondé en 1839 pour les jeunes garçons à Stresa et un autre pour les plus âgés à Domodossola en 1873. Rosmini fonde une maison à Trente ainsi qu'à Rovereto en 1835 et Vérone en 1849, mais elles sont fermées par le gouvernement autrichien après quelques années. En 1906, les rosminiens acceptent la charge de la basilique Santi Ambrogio e Carlo al Corso de Rome où ils sont toujours.

Activités[modifier | modifier le code]

Le bâtiment du Collegio missionario rosmini sur la via Latina à Rome.

Les rosminiens se dédient aux soins des paroisses et à l'animation de centres spirituels, à l'enseignement et aux missions.

Ils sont présents en[1] : Italie, États-Unis, Inde, Irlande, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni (avec le fameux Ratcliffe College en Angleterre[2]), Tanzanie, Venezuela.

La maison généralice et le collège missionnaire rosmini se situe via Latina à Rome dans des bâtiments attenants à l'église San Giovanni a Porta Latina.

Personnalités de la congrégation[modifier | modifier le code]

Abus sexuels sur les enfants[modifier | modifier le code]

Cette congrégation est mise en cause pour des abus sexuels sur les enfants dans plusieurs de ses établissements en Tanzanie, au Royaume Uni et en Irlande. (Voir l'article détaillé sur ce sujet dans la version anglophone : Rosminians).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « Chi siamo », sur http://www.rosmini.it/ (consulté le 5 avril 2016)
  2. (en) Site du collège]