Régions de France (association)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ARF.
Régions de France
Logo de l’association
Cadre
But Défense de l'intérêt des collectivités territoriales
Zone d’influence Drapeau de la France France
Fondation
Fondation
Identité
Siège Paris (Île-de-France)
Président François Bonneau (intérim)
Vice-président Ary Chalus, Carole Delga, Didier Robert, Alain Rousset, Laurent Wauquiez
Secrétaire général Guillaume Basset
Délégué général Gilles Mergy
Trésorier Marie-Guite Dufay
Vice-président délégué François Bonneau
1re vice-présidente Valérie Pécresse
Membres 18 régions[1]
Site web http://www.regions-france.org

Régions de France, anciennement Association des régions de France (ARF), est une association créée en décembre 1998 pour représenter les régions de France, aujourd'hui au nombre de 18.

Missions[modifier | modifier le code]

Identité visuelle de l'association jusqu'à son douzième congrès, le à Reims.

L'Association des régions de France a été mise sur pied par les présidents des conseils régionaux qui ont voulu « mettre en commun les expériences vécues dans les régions avec le transfert des compétences décidé par les lois de décentralisation[2]

Régions de France remplit quatre fonctions principales :

  • elle est la voix des Régions auprès des pouvoirs publics français et des institutions européennes;
  • elle promeut le fait régional auprès des citoyens et des acteurs de la vie économique et sociale ;
  • elle organise la concertation et les échanges de bonnes pratiques entre les Régions ;
  • elle est centre de ressources pour les élus régionaux et leurs services.

Régions de France représente les Régions auprès des pouvoirs publics français et des grandes institutions européennes : Commission, Parlement, Comité des Régions, Association des Régions d’Europe, etc. Elle fait connaître au gouvernement français la position des Présidents de Conseil régional sur les politiques publiques et sur les textes concernant les compétences et les activités des Régions. Elle informe les parlementaires avec la volonté que l’avis des Régions soit pris en compte dans les travaux législatifs.

Estimant que la complémentarité entre les différentes collectivités territoriales est importante pour conforter la décentralisation, Régions de France travaille avec les autres associations d’élus comme Villes de France[3], l’AMF, l’ADF, France Urbaine, l’ADCF notamment. Elle promeut le fait régional, dans toutes ses dimensions, auprès des grands acteurs de la vie économique et sociale comme les grandes entreprises, les chambres consulaires, les organisations et fédérations professionnelles et le monde associatif.

Régions de France cherche notamment à faire avancer les principes du développement durable[4], par exemple via ses contributions au Grenelle de l'environnement et en encourageant la lutte contre le changement climatique (Plan climat), la protection et restauration de la biodiversité (Trame verte) du littoral et de la ressource en eau. Elle promeut aussi des transports propres, une agriculture durable et l'agriculture bio[5].

Commissions[modifier | modifier le code]

Il existe 16 commissions thématiques (par politique publique) auxquelles peuvent être rattachées des commissions déléguées. C'est le cadre de dialogue entre vice-presidents de Conseils regionaux.

Innovation et prospective[modifier | modifier le code]

L'association a créé en 2008 une 27e région. C'est une entité (« collectivité virtuelle » ) qui se veut laboratoire d'idée pour le futur. Elle est organisée autour d'une association présidée par Christian Paul (député de la Nièvre, et vice-président du conseil régional de Bourgogne) et d'un réseau évolutif d'innovateurs invités à travailler à quelques chantiers prioritaires (ex : Lycée du futur, aménagement du territoire, service public dans un monde où les technologies numériques devraient encore prendre de l'importance)[6]. Cette région virtuelle est présentée par l'association comme un lieu pour penser - dans une dynamique d'intelligence collective et de « haute qualité informationnelle[7] » - l'avenir des régions et des politiques publiques pour relever le défi de la fracture numérique et du développement numérique du territoire, de l'éducation, etc.[8].

Réforme territoriale de 2015[modifier | modifier le code]

Depuis la réforme des régions de 2015, l’association regroupe les 13 régions métropolitaines, les quatre régions d’outre-mer et Mayotte, soit 18 membres[1].

Le 21 juillet 2016, Xavier Bertrand, président du conseil régional des Hauts-de-France (Nord-Pas-de-Calais-Picardie) a annoncé que cette région quittait les activités de l'association pour protester contre la création d'une "taxe d'équipement régional", entérinée le 27 juin précédent lors d'une réunion à Matignon entre le gouvernement et Régions de France. Il rappelle dans une lettre adressée à Philippe Richert, président de Régions de France, que "nous nous sommes tous engagés pendant la campagne électorale à ne pas augmenter la fiscalité".

Dans une réponse adressée le même jour à Xavier Bertrand, Philippe Richert, président de Régions de France, et François Bonneau, président délégué, rappellent que les Présidents de Région "n’ont jamais souhaité la mise en place d’un impôt supplémentaire dont les Régions auraient la possibilité de moduler le taux". "Ce choix de vecteur relève donc bien de la responsabilité de l’Etat, les Régions ne peuvent être tenues comme partie prenante de cette décision », poursuivent les Présidents Richert et Bonneau.

Présidents[modifier | modifier le code]

Alain Rousset, président de Régions de France de 2004 à 2016.

Vice-présidents[modifier | modifier le code]

Depuis janvier 2016[10]

Valérie Pécresse (Île-de-France) première vice-présidente ; François Bonneau (Centre-Val de Loire), président délégué ; Alain Rousset, PS (Nouvelle-Aquitaine) ; Carole Delga, PS (Occitanie) ; Ary Chalus, DVG (Guadeloupe) ; Didier Robert, LR (La Réunion) ; Laurent Wauquiez, LR (Auvergne-Rhône-Alpes).

Trésorière : Marie-Guite Dufay, PS (Bourgogne-Franche-Comté)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b AFP, « Philippe Richert, nouveau président des régions, veut un vrai dialogue avec le gouvernement », Le Point, 26 janvier 2016.
  2. L'ARF présentation
  3. « Communiqué de presse Régions de France - Villes de France », sur Villes de France, (consulté le 20 mai 2015)
  4. Les régions au cœur du développement durable, ARF.
  5. page 11 de la brochure déjà citée, la santé environnementale, l'économie sociale et solidaire et invite les régions à s'organiser pour montrer l'exemple (écoéligibilité, emprunts de préférence à des banques engagées dans le développement durable, exigences et clauses environnementales et sociales pour les marchés publics, dématérialisation des actes administratifs, construction HQE, etc.
  6. présentation de la 27e région par son président à France 3 en 2009
  7. Vidéo de présentation de la « haute qualité informationnelle
  8. Vidéo Présentation au public de la 27e région
  9. « Philippe Richert élu président de l'ARF», Le Figaro, 26 janvier 2016.
  10. Marc Fressoz, « Philippe Richert devient président de Régions de France », Mobicités, 26 janvier 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]