1950

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de redirection Cette page concerne l'année 1950 (MCML en chiffres romains) du calendrier grégorien. Pour les autres significations, voir 1950 (Chronologie de Dada et du surréalisme).

Années :
1947 1948 1949  1950  1951 1952 1953

Décennies :
1920 1930 1940  1950  1960 1970 1980
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique, Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec, Saskatchewan, Terre-Neuve-et-Labrador, Territoires du Nord-Ouest et Yukon) et États-Unis) et Europe (Belgique, France, Italie et Suisse)


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

Amérique[modifier | modifier le code]

21 janvier : condamnation d'Alger Hiss
Articles détaillés : 1950 au Canada et 1950 aux États-Unis.

Asie et Pacifique[modifier | modifier le code]

  • 23 - 24 janvier, Indonésie : le capitaine Raymond Westerling, ancien officier de l’armée néerlandaise, tente un coup de force sur Bandung. Il échoue et doit s’enfuir à Singapour puis aux Pays-Bas.
  • 25 janvier : l'Australien Harold Holt, ministre (conservateur) de l'Immigration, déclare que son pays accueillerait cette année 200 000 émigrants.
  • 26 janvier :
    • Promulgation de la Constitution de l’Union indienne, composée de 395 articles. Elle est basée sur les principes de démocratie, de laïcité et d’égalité, le dernier principe visant à abolir le système des castes. L’Inde est une démocratie parlementaire et républicaine de type fédéral, mais la centralisation est renforcée. Le gouvernement détient tous les pouvoirs en matière de défenses, relations extérieures, communication, monnaie et développement économique. En cas d’urgence, le pouvoir central peut exercer le gouvernement direct d’un État (president’s rule). Le pouvoir exécutif appartient au président de la République élu pour cinq ans par les parlements régionaux et le Parlement central. Il nomme le Premier ministre, qui est le chef de la majorité parlementaire, puis sur son conseil, les autres membres du gouvernement. Le Parlement central est composé de deux chambres : la Chambre du Peuple (Lok Sabha) et la Chambre des États (Rajya Sabha). Les 525 députés de la première sont élus au suffrage universel pour cinq ans. Ils peuvent censurer le gouvernement et le faire tomber en lui refusant leur confiance. Les 250 membres de la seconde sont élus pour six ans par les assemblées provinciales au prorata de la population des États. Le Premier ministre assure la liaison entre le gouvernement et le président, entre le gouvernement et le Parlement, et exerce l’essentiel de l’exécutif en dirigeant les différents départements du gouvernement et en élaborant la politique du pays.
    • Les États du nizâm d’Hyderabad Asaf Jah VII sont annexés à l’Union indienne et divisés.
  • 30 janvier :
  • 14 février : traité d'amitié soviéto-chinois. La Russie offre son aide à Mao Tsé Toung.
  • Février : nouvelle stratégie des communistes en Birmanie. Un Front démocratique populaire s'établit à Prome dans le but de rassembler les opposants.
  • 26 avril : au Parlement australien, Robert Menzies[11] dépose un projet de loi visant la suppression du Parti communiste ainsi que l'interdiction aux communistes d'occuper certaines fonctions (ce projet sera voté en mai).
  • L’Indonésie revendique la totalité des territoires de langue malaise et entre en conflit avec la Malaisie (1950-1960).
  • Création des conseils de villages en Nouvelle-Guinée occidentale.

Corée[modifier | modifier le code]

17 octobre : réfugiée sud-coréenne fuyant Pohang
Article détaillé : Guerre de Corée.

Indochine[modifier | modifier le code]

Proche-Orient[modifier | modifier le code]

  • Les revenus pétroliers de l'Arabie saoudite se montent à 56 millions de US dollars. Ils se monteront à 110 millions l'année suivante.
  • Le Moyen-Orient représente 17 % de la production mondiale de pétrole.

Europe[modifier | modifier le code]

Europe de l’Est[modifier | modifier le code]

  • République populaire de Bulgarie :
    • 1 600 écoles turques accueillent près de 80 000 élèves.
    • Le gouvernement autorise plus de 150 000 Turcs à émigrer vers la Turquie.
  • République populaire roumaine :
    • Un nouveau Code du travail interdit la grève et prévoit des mesures de contrainte dans l’accomplissement des tâches.
    • Elimination de 192 000 membres du Parti communiste roumain, jugés peu surs, soit 20 % des effectifs qui tombent à 600 000 adhérents (1950-1951).
  • Décentralisation des centres de pouvoirs économiques en République fédérale populaire de Yougoslavie. De plus grandes responsabilités sont données aux syndicats, autorisés à gérer leur production. Ce socialisme autogestionnaire ne donne aucun résultat en raison des disparités économiques entre les provinces.
  • Record de températures estivales en Europe centrale (1950, 1952).

Europe de l’Ouest[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : 1950 en France, 1950 en Italie et 1950 en Suisse.
  • Espagne : début de l’exode rural. 50 % des actifs travaillent dans le secteur primaire.
  • 70 000 touristes visitent le Portugal.
  • Royaume-Uni : la guerre de Corée provoque le renchérissement des matières premières et relance l’inflation. Les dépenses militaires augmentent de 4,7 milliards de £ en 1950, et le gouvernement doit procéder à un train d’économies budgétaires. La consommation retrouve son niveau d’avant-guerre. La production industrielle a augmenté de 5,5 % par an depuis 1945, tandis que l’objectif de plein emploi est atteint avec un taux de chômage de 1,5 à 3,1 %. La hausse des prix a atteint 23 % depuis 1945. L’État contrôle 80 % de l’économie. Les dépenses sociales s’élèvent à 1,5 milliard de £. 54 % de la richesse reste aux mains de 1,5 % de la population, et 60 % des Britanniques disposent d’un patrimoine inférieur à 100 £ (75 % en 1939). La redistribution favorise principalement la classe moyenne qui détient 43 % des richesses contre 39 % en 1939.

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Naissances en 1950[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Naissances en 1950.

Décès en 1950[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Décès en 1950.

Notes et références[modifier | modifier le code]