Thiago Emiliano da Silva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thiago Silva (homonymie).
Thiago Silva
Brazil vs. Chile in Mineirão 05.jpg
Thiago Silva, capitaine de la "Seleçao" lors de la Coupe du monde 2014 au Brésil.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Paris Saint-Germain
Numéro 2
Biographie
Nom Thiago Silva
Nationalité Drapeau du Brésil Brésil
Naissance 22 septembre 1984 (30 ans)
Lieu Rio de Janeiro
Taille 1,83 m (6 0)
Période pro. Depuis 2003
Poste Défenseur central
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
1999 Drapeau : Brésil Fluminense
2000 Drapeau : Brésil Barcelona RJ
2001-2002 Drapeau : Brésil RS Futebol
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2003 Drapeau : Brésil RS Futebol 033 0(0)
2004 Drapeau : Brésil EC Juventude 027 0(0)
2004-2005 Drapeau : Portugal FC Porto 000 0(0)
2005 Drapeau : Russie Dynamo Moscou 000 0(0)
2006-2008 Drapeau : Brésil Fluminense 146 (14)
2008-2012 Drapeau : Italie AC Milan 119 0(6)
2012- Drapeau : France Paris SG 078 0(6)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2008-2012 Drapeau : Brésil Brésil olympique 008 0(0)
2008- Drapeau : Brésil Brésil 052 0(3)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 20 septembre 2014

Thiago Emiliano da Silva, né le 22 septembre 1984 à Rio de Janeiro, est un footballeur international brésilien qui joue au poste de défenseur central au Paris Saint-Germain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Thiago passe son enfance dans un quartier de Santa Cruz, proche de Rio de Janeiro. Garçon timide, il n'ose pas tout de suite rejoindre ses amis pour jouer au football dans la rue. « Je passais beaucoup de temps sur la terrasse, je voyais les gens jouer au foot, mais je n'avais pas vraiment le courage d'y aller, j'étais trop timide, jusqu'au jour où j'ai eu un déclic, l'envie de les rejoindre. Les gamins m'ont appelé, et là je n'avais plus le choix, je devais y aller. »[1]. Aujourd'hui encore, Thiago Silva admet qu'il est resté très timide, mais assure que cela n'affecte en rien son rôle de capitaine d'une équipe.

Débuts au Brésil (2003)[modifier | modifier le code]

Thiago Emiliano da Silva fait ses premiers entraînements avec l'équipe de jeunes de Fluminense. Il signe son premier contrat professionnel avec le RS Futebol qui en fait le pilier de sa défense centrale. Silva est rapidement recruté par l'équipe de Série A brésilienne, l'EC Juventude, club avec lequel il joue en tant que milieu défensif et parfois arrière droit.

FC Porto et Dynamo Moscou (2004 – 2006)[modifier | modifier le code]

En 2004, Thiago Silva signe au FC Porto. Mal en point physiquement et confronté à des problèmes d'adaptation, il ne joue pas un seul match avec l'équipe première, et est rapidement envoyé en réserve.

En janvier 2005, il est prêté au FC Dynamo Moscou et même constat, le jeune brésilien de 20 ans n'est pas en forme. En proie à des problèmes respiratoires depuis son arrivée à Porto, les médecins du club russe lui diagnostiquent la tuberculose[2]. Il vainc la maladie quatre mois après, avec le soutien de son meilleur ami Alex, qu'il a connu dans sa jeunesse[1]. Il quitte l'Europe en fin de saison.

Fluminense (2006 – 2008)[modifier | modifier le code]

En 2006, il revient dans son club formateur Fluminense FC, avec lequel il dispute trois saisons pleines.

En 2007, il gagne la Coupe du Brésil de football, le premier trophée de sa carrière professionnelle. Cette année-là, il est également élu ballon d'or brésilien[3]. C'est au moment de ce retour bénéfique pour le joueur que lui est attribué le surnom de "O Monstro", "Le Monstre"[4].

En 2008, il atteint mais perd la finale de la Copa Libertadores aux tirs au but. Suite à la qualité de ses prestations, il joue son premier match avec la sélection brésilienne le 12 octobre 2008 contre le Vénézuela[5], lors des Jeux Olympiques de Pékin. Au terme de la saison, quelques grands clubs du football mondial le convoitent, parmi lesquels le Real Madrid, le FC Barcelone et l'Inter Milan[6].

AC Milan (2009 – 2012)[modifier | modifier le code]

Thiago Silva avec le Milan AC en 2011.

En décembre 2008, à 24 ans, Thiago Silva revient en Europe et signe un contrat de 4 ans avec le Milan AC, pour un transfert de 10 millions d'euros. Sa venue vient rajeunir une défense milanaise vieillissante, et coïncide avec la dernière saison de Paolo Maldini, auquel il est appelé à succéder. Thiago Silva porte le numéro 33, le numéro 3 de Maldini étant retiré à titre honorifique, et débute en match officiel au début de la saison 2009-2010 en raison de son statut d'extra-communautaire.

Thiago Silva s'impose dans la défense centrale milanaise enchaînant les bons matchs aux côtés d'Alessandro Nesta. Il améliore son jeu de tête, sa qualité technique et sa vivacité, pour devenir un élément clé de l'équipe. Cette année-là, il découvre également la Ligue des champions, dont il joue tous les matchs de poule. Milan se qualifie mais l'équipe est affaiblie par un grand nombre de blessés pour le match retour des 8e de finale contre Manchester United, dont Thiago Silva[7]. Milan perd ce match 4-0 et quitte la compétition.

La saison suivante, au terme d'une saison décevante en Ligue des champions mais exceptionnelle en championnat, il remporte le Championnat d'Italie de football, puis la Supercoupe d'Italie contre le rival Inter Milan[8]. Toujours associé à Nesta en défense centrale, Thiago Silva et le Milan AC terminent meilleure défense de Serie A avec 24 buts encaissés en 38 matchs joués[3]. Encore contacté par le Real, le Barça et autres clubs, il prolonge son contrat jusqu'en 2016.

À titre personnel, le défenseur brésilien reçoit également le Samba d'or 2011[9].

À la fin de la saison 2011-2012, Thiago Silva, auréolé du Milannews.it award[10], se voit proposer un transfert au Paris Saint-Germain[11], qui veut bâtir une équipe à la hauteur des cadors européens grâce aux fonds du QSI. Les dirigeants du Milan AC, tentés par cette opportunité de vendre le joueur à prix d'or pour des raisons d'équilibre financier, provoque la gronde des fans du club milanais[12], qui craignent l'impact énorme que son absence pourrait représenter au sein de l'effectif du Milan[13].

En plus des supporteurs, plusieurs personnalités liées au Milan AC réagissent à cette rumeur de départ, comme Paolo Maldini, pourtant annoncé partant pour le PSG en tant que membre du staff : « Je suis fan de l'AC Milan et j'espère que Thiago Silva va rester. Il est impossible à remplacer. La vente d'un tel joueur serait un signe de faiblesse de la part du club. Thiago Silva est le défenseur le plus fort du monde. Milan ne peut pas s'en priver »[14]. Antonio Cassano lui déclare que vendre Thiago Silva serait "un crime" et qu'il "ne sait pas si il resterait" en cas de départ du brésilien[15].

Le 2 juillet 2012, il met un terme aux rumeurs en prolongeant son contrat jusqu'en 2017, accompagné d'une revalorisation salariale demandée par le joueur suite à l'intérêt porté par le PSG[16].

Paris Saint-Germain (2012 –)[modifier | modifier le code]

Thiago Silva avec le PSG contre Chelsea.

Le 14 juillet 2012, après avoir refusé la vente du défenseur brésilien une première fois, l'AC Milan, en manque de liquidités, finit par céder son défenseur au Paris Saint-Germain. Il rejoint son ancien entraîneur, Carlo Ancelotti, avant que son ancien coéquipier du Milan AC, Zlatan Ibrahimović ne le suive.

Présenté par le président du Paris Saint-Germain Nasser Al-Khelaïfi comme étant "le meilleur défenseur du monde", il signe un contrat d'une durée de 5 ans et son transfert est évalué à 42 millions d'euros, 49 et demi en rajoutant les bonus[17]. Il devient alors le joueur le plus cher de l'histoire de la Ligue 1, devant Lucas Moura, Javier Pastore et Nicolas Anelka, joueurs tous achetés par le club parisien[18]. Ce record a depuis été battu par James Rodríguez, Radamel Falcao, Edinson Cavani et son coéquipier de la sélection brésilienne, David Luiz.. Sans compter les bonus, il devient aussi à cette date le 2e défenseur le plus cher de l'histoire du football, derrière Rio Ferdinand[19].

Le 18 septembre 2012, il joue son premier match avec le Paris Saint-Germain face au Dynamo Kiev, en ouverture de la Ligue des champions.
Il est capitaine de l'équipe, en l'absence de Christophe Jallet[20]. Il marque également son premier but avec le PSG. Il joue son premier match de Ligue 1 contre le SC Bastia, le jour de son anniversaire[19], après avoir manqué les premiers matchs en championnat à cause d'une blessure.

Thiago Silva lors de sa présentation au Paris Saint-Germain.

En novembre 2012, le Paris Saint-Germain subit une crise de résultats après des défaites contre Saint-Étienne, Rennes et l'OGC Nice. Carlo Ancelotti compte procéder à "des changements radicaux" dans son management[21]. Au delà de la mise en place du système de jeu en 4-4-2, Ancelotti confie progressivement le brassard à Thiago Silva aux dépens de Christophe Jallet, pas toujours titulaire car soumis à la concurrence de Gregory van der Wiel. Le technicien italien souhaitait à la base avoir un capitaine "français" pour le PSG[22].

Cette décision est incontestée tant le joueur s'est rapidement imposé de manière indiscutable, bien qu'il ait raté son tir au but lors de l'élimination en 1/4 de finale de la Coupe de la Ligue contre l'ASSE, le 27 novembre[23].

Thiago Silva est ainsi auteur de prestations qui font l'unanimité en France. Mais en ce début de saison avec son nouveau club, il communique à plusieurs reprises sa déception d'être parti du Milan AC, comme lors d'une interview accordée à Sky Italia : « Milan me manque tellement. Je ne peux pas le nier. Le club restera toujours dans mon cœur car c'est celui qui m'a fait connaître dans le monde après Fluminense. Je ne connais pas le futur. Mais si l'occasion s'y présentait, cela me plairait d'y retourner »[24].

Le 11 janvier 2013, il sort sur blessure lors du match de la 20e journée contre l'AC Ajaccio[25]. Le 7 février 2013, Ancelotti annonce le forfait du joueur pour le match contre le FC Valence en 8e de finale aller de la Ligue des champions[26]. Finalement, le 6 mars 2013, Thiago Silva est de retour et dispute le match retour au Parc des Princes, qui se termine par un match nul 1-1 qualificatif.

Le 9 mars, avant le coup d'envoi du match PSG - Nancy de la 28e journée, Thiago Silva reçoit le 2e Samba d'or de sa carrière en récompense de son année 2012[27].

Le 2 avril 2013, il dispute le premier 1/4 de finale de Ligue des champions de sa carrière lors du match aller face au FC Barcelone. Conclu sur un score nul 2-2, il est l'auteur d'une prestation exceptionnelle, malgré les deux buts encaissés par son équipe. À l'issue du match, Carlo Ancelotti réaffirme qu'il est selon lui "le meilleur défenseur du monde"[28], propos également tenu par David Villa, entre autres, avant le match[29].

Le 5 mai 2013, Thiago Silva écope d'un carton rouge contre Valenciennes pour avoir touché l'arbitre de la rencontre, il sera suspendu 2 matchs. Cette expulsion est jugée extrêmement sévère pour beaucoup, notamment le directeur sportif du club Leonardo qui lui aussi écopera d'une suspension de neuf mois, pour avoir bousculé l'arbitre dans les couloirs du Parc des Princes[30].

Le 9 mai 2013, il est nommé aux côtés de ses coéquipiers Blaise Matuidi et Zlatan Ibrahimović pour le Trophée UNFP du football dans la rubrique Meilleur joueur de Ligue 1 de la saison 2012-2013, et peut ainsi succéder à Eden Hazard[31]. Ibrahimovic le remporte finalement mais Thiago Silva intègre tout de même l'équipe-type de Ligue 1 de la saison 2012-2013. Il remporte le championnat de France de football le 12 mai 2013.

Lors du mercato d'été 2013, Thiago Silva est ouvertement courtisé par le FC Barcelone[réf. nécessaire]. Le PSG refuse toutefois de transférer le joueur.

Le 22 août 2013, il prolonge son contrat avec le Paris Saint-Germain d'une année supplémentaire soit jusqu'en juin 2018.

Le 21 mars 2014, Thiago Silva se fracture l’os zygomatique suite à un contact avec l'attaquant lorientais Vincent Aboubakar[32]. Le 7 mai 2014, il remporte son 2e championnat de France avec Le PSG, malgré la défaite du club de la capitale face au Stade rennais au Parc des Princes. Mais avant, Monaco n'avait pas gagné contre Guingamp (1-1).

En sélection (2008- )[modifier | modifier le code]

Thiago Silva en compagnie de la présidente du Brésil, Dilma Rousseff tenant la Coupe des confédérations 2013.

Thiago Silva honore sa première sélection avec le Brésil le 12 octobre 2008 face au Venezuela (victoire 4-0).

Il remporte la Coupe des confédérations 2013 face à l'Espagne (3-0) qui s'est disputée au Brésil.

Lors Coupe du monde de football de 2014 organisée au Brésil, il est très critiqué par les médias notamment pour avoir refusé de tirer un penalty lors de la séance de tirs au but en huitièmes de finale et également pour s'être mis à l'écart du groupe brésilien ne prenant pas ses responsabilités de capitaine[33]. Son équipe réussit tout de même à se qualifier pour le tour suivant.

Le 4 juillet 2014, lors des quarts de finale face à la Colombie, Thiago Silva répond à ses détracteurs en marquant un but à la 7ème minute. Il écope ensuite d'un carton jaune à la 65ème minute en voulant s'emparer du ballon pendant le dégagement du gardien colombien et se retrouve privé de demi-finale. La Fédération du Brésil demande même à la FIFA d'annuler la suspension de son capitaine, faveur qui ne sera pas acceptée par les instances du football mondial[34].

Le 8 juillet 2014, en son absence, ainsi que celle de l'attaquant star brésilien Neymar, blessé lors du match précédent, la Seleção subit sa plus écrasante défaite à domicile face à l'Allemagne (7-1). Cette défaite est jugée comme une catastrophe historique par les médias internationaux et brésiliens qui n'avaient jamais connu une telle déroute depuis finale de la Coupe du monde 1950 face à l'Uruguay[35].

Lors de la « petite finale » contre les Pays-Bas, Thiago Silva est de retour mais il ne peut pas empêcher une nouvelle défaite sanglante (3-0). Il contribue même à la victoire des Oranjes en provocant un penalty dès les premières secondes de jeu[36]. Le bilan de la Coupe du Monde de Thiago Silva est jugé comme un « fiasco » tant sur le plan footballistique que psychologique, certains médias rajoutent qu'il a été « méconnaissable » notamment pour son manque d'implication dans son rôle de capitaine[37][38].

Le 4 septembre 2014, le nouveau sélectionneur du Brésil Dunga retire le brassard de capitaine à Thiago Silva au profit de l'attaquant Neymar, tout juste âgé de 22 ans[39].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Thiago Silva apporte une sérénité certaine à la défense, calme et appliqué, il possède une bonne lecture du jeu, un placement efficace et une qualité technique dont un excellent jeu de tête qui lui permettent d'intercepter les ballons les plus dangereux des attaques adverses. Il se caractérise par ailleurs par sa vitesse ce qui est rare pour un un défenseur central et des relances propres ainsi qu'une frappe puissante, ce qui a parfois incité l'entraîneur milanais Massimiliano Allegri à le faire évoluer plus haut dans le terrain au poste de milieu défensif (par ex. en 1/8 de finale de la Ligue des champions 2011 contre Tottenham).

Thiago Silva déclare s'être inspiré du défenseur paraguayen Carlos Gamarra[40].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est mariée à une femme prénommée Isabele. Ensemble, ils ont eu deux garçons ; Iago et Isago. Thiago Silva vit actuellement à Paris avec sa famille.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Thiago Silva au 31 mai 2014[41]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Brésil Brésil Total
Division M B M B M B M B C M B M B M B
2003 Drapeau du Brésil RS Futebol Brasileirão C 33 0 - - - - - - - - - - - 33 0
Sous-total 33 0 - - - - - - - - - - - 33 0
2004 Drapeau du Brésil EC Juventude Brasileirão 27 0 - - - - - - - - - - - 27 0
Sous-total 27 0 - - - - - - - - - - - 27 0
2004 – 2005 Drapeau du Portugal FC Porto Liga Sagres - - - - - - - - C1 - - - - 0 0
2005 Drapeau de la Russie Dynamo Moscou (prêt) Premier-Liga - - - - - - - - - - - - - 0 0
Sous-total - - - - - - - - - - - - - 0 0
2006 Drapeau du Brésil Fluminense Brasileirão 31 0 - - - - - - CS 4 0 - - 35 0
2007 Drapeau du Brésil Fluminense Brasileirão 30 5 - - - - - - - - - - - 30 5
2008 Drapeau du Brésil Fluminense Brasileirão 20 1 - - - - - - CL 12 2 3 0 35 3
Sous-total 81 6 - - - - - - - 16 2 3 0 100 8
2008 – 2009 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A - - - - - - - - C1 - - 1 0 1 0
2009 – 2010 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 33 2 - - - - - - C1 7 0 3 0 43 2
2010 – 2011 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 33 1 3 0 - - - - C1 6 0 11 0 53 1
2011 – 2012 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 27 2 2 0 - - 1 0 C1 7 1 10 1 47 4
Sous-total 93 5 5 0 - - 1 0 - 20 1 25 1 144 7
2012 – 2013 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 22 0 1 0 2 1 - - C1 9 2 12 0 46 3
2013 – 2014 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 28 3 2 0 4 0 1 0 C1 7 0 5 1 47 4
2014 – 2015 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 - - - - - - - - C1 - - - - 0 0
Sous-total 48 3 3 0 6 1 1 0 - 16 2 17 1 91 7
Total sur la carrière 278 14 8 0 6 1 2 0 - 52 5 45 2 391 22

Buts inscrits en équipe du Brésil[modifier | modifier le code]

no  Date Lieu Adversaire Évolution Score final Compétition
1 30 mai 2012 FedEx Field, Landover (États-Unis) Drapeau : États-Unis États-Unis 2-0 4-1 Match amical
2 10 septembre 2013 Gillette Stadium, Foxborough (États-Unis) Drapeau : Portugal Portugal 1-1 3-1 Match amical
3 4 juillet 2014 Estádio Castelão, Fortaleza (Brésil) Drapeau : Colombie Colombie 1-0 2-1 Quart de finale de la Coupe du Monde 2014

Citations[modifier | modifier le code]

Thiago Silva est souvent désigné comme étant le meilleur défenseur central de sa génération grâce à son application et son style propre sur le terrain.

« Il voit très bien le jeu, possède une très bonne qualité de jeu long et un jeu de tête très performant. Il est très solide dans les duels, à terre comme en hauteur. Il est complet, n’a aucune faille. C’est un défenseur moderne parce qu’il est aussi fort défensivement que beaucoup d’autres, mais il a quelque chose en plus que ceux-là : quand il a le ballon, il sait quoi en faire ! Pour moi, c’est le meilleur défenseur du monde. »[42]

« Thiago Silva est le meilleur défenseur central du monde. Il a toutes les qualités du monde. Il est intelligent, il va vite, il a la qualité technique... Il a tout ! »[43]

« Dans le monde, aujourd’hui, Thiago Silva est le seul défenseur qui peut changer l’issue d’un match. »[44]

« J'ai rarement vu un arrière central aussi complet et aussi fort. Je suis émerveillé. Ce qui me frappe le plus, ce sont sa tranquillité, notamment dans la relance, et sa distance de marquage.[...] Dans des situations où tu es déjà content quand ton défenseur arrive à dégager, lui relance. Ce sont deux choses totalement différentes. Il se trompe rarement. C'est aussi un bon joueur de la tête. »[45]

« Il dégage de la facilité. Ce n’est pas pour rien que le PSG a dépensé 50M€ pour s’attacher ses services. C’est un défenseur qui en impose dans la relance, le jeu de tête, l’anticipation. C’est Monsieur Propre et en plus, c’est un vrai leader ! »[46]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Thiago Silva remporte la Coupe de la Ligue 2014.

Drapeau : Brésil Fluminense

Drapeau : Italie AC Milan

Drapeau : France Paris Saint-Germain

En sélection[modifier | modifier le code]

Drapeau : Brésil Brésil

Drapeau : Brésil Brésil olympique

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

  • Ballon d'or brésilien : 2007.
  • Samba d'or : 2011, 2012 et 2013.
  • Oscar du meilleur défenseur de Serie A de l'année : 2012.
  • Oscar du meilleur défenseur de Ligue 1 de l'année : 2013.
  • Membre de l'équipe type de la Serie A 2011 et 2012.
  • Membre de l'équipe de l'année UEFA 2011, 2012 et 2013.
  • Membre de l'équipe type de la Ligue 1 2013 et 2014.
  • Membre de l'équipe type FIFA de l'année : 2013.
  • Membre de l'équipe type de la Coupe des Confédérations 2013.
  • Membre de l'équipe type de la Coupe du Monde 2014.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b http://www.chronofoot.com/thiago-silva/thiago-silva-itineraire-d-039-un-miracule-trop-timide-pour-jouer-au-football_art35590.html
  2. http://www.leparisien.fr/espace-premium/sports/a-porto-il-n-avait-pas-pu-percer-02-10-2012-2196177.php
  3. a et b http://www.goal.com/fr/news/163/ligue-des-champions/2012/11/05/3498882/ldc-psg-thiago-silva-un-d%C3%A9fenseur-unique
  4. http://www.sport24.com/football/ligue-des-champions/actualites/thiago-silva-est-vraiment-un-monstre-625379
  5. http://www.lequipe.fr/Football/FootballFicheJoueur29652.html
  6. http://www.lesremplacants.com/qui-es-tu-thiago-silva/
  7. http://www.passion-acmilan.com/milan-humilie-a-manchester-4-0/
  8. http://www.eurosport.fr/football/supercoupe-d-italie/2011-2012/le-milan-frappe-le-premier_sto2898348/story.shtml
  9. http://www.sambafoot.com/fr/informations/27311_thiago_silva_remporte_le_samba_d___or_2011.html
  10. (en)Milannews.it award for Thiago Silva acmilan.com, 15 mai 2012
  11. Berlusconi justifie la décision de ne pas céder Thiago Silva
  12. L'Italie se mobilise pour Thiago Silva
  13. Thiago Silva bien parti pour être le nouveau 'il capitano'
  14. http://www.topfoot.com/12508,1/milan-ac-maldini-encense-thiago-silva.html
  15. http://www.chronofoot.com/milan-ac/milan-ac-cassano-vendre-thiago-silva-est-un-crime-je-ne-sais-pas-si-je-resterai_art32403.html
  16. http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Thiago-silva-prolonge/295735
  17. http://www.sport.fr/football/thiago-silva-au-psg-pour-49-millions-un-record-271554.shtm
  18. Thiago Silva au Paris-SG !
  19. a et b http://www.mundopsg.fr/news/transferts/item/1886-thiago-silva-2e-d%C3%A9fenseur-le-plus-cher-du-monde
  20. http://www.20minutes.fr/sport/football/1049498-psg-thiago-silva-capitaine-merite-galons
  21. http://www.lemonde.fr/sport/article/2012/12/02/psg-ancelotti-promet-un-changement-radical-dans-le-management_1798876_3242.html
  22. http://www.parolesdefoot.com/france/ligue-1/53141/psg-ancelotti-le-capitaine-sera-francais/
  23. http://www.leparisien.fr/psg-foot-paris-saint-germain/thiago-silva-capitaine-malheureux-28-11-2012-2362107.php
  24. http://pro.footeo.com/france/ligue-1/21-decembre-2012/psg-thiago-silva-regrette-encore-milan-20158
  25. http://www.le10sport.com/football/ligue1/psg-thiago-silva-sort-sur-blessure87827
  26. http://www.football365.fr/france/infos-clubs/psg/psg-sakho-preserve-face-a-bastia-thiago-silva-forfait-a-valence-976547.shtml
  27. http://www.sambafoot.com/fr/informations/43710_thiago_silva_recevra_le_samba_d_or_2012_lors_de_psg-nancy.html
  28. http://www.lefigaro.fr/football-coupes-d-europe/2013/04/03/02014-20130403ARTSPO00291-ancelotti-tres-fier-mais-mecontent-du-resultat.php
  29. http://www.eurosport.fr/football/ligue-des-champions/2012-2013/villa-fc-barcelone-thiago-silva-un-des-meilleurs-defenseurs-du-monde_sto3692397/story.shtml
  30. http://www.eurosport.fr/football/ligue-1/2012-2013/psg-valenciennes-1-1-l-expulsion-de-thiago-silva-fait-polemique-leonardo-s-emporte_sto3744145/story.shtml
  31. http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Trois-parisiens-nommes/369523
  32. PSG : fracture de l’os zygomatique pour Thiago Silva, www.lefigaro.fr, le 22 mars 2014.
  33. http://www.lemonde.fr/coupe-du-monde/article/2014/07/12/bresil-2014-thiago-silva-le-capitaine-qui-a-lache-la-barre_4456091_1616627.html
  34. http://www.leparisien.fr/sports/football/coupe-du-monde/bresil/mondial-2014-le-bresil-demande-le-retrait-du-carton-de-silva-06-07-2014-3981967.php
  35. http://www.france24.com/fr/20140709-bresil-humiliation-revue-presse-defaite-allemagne-mondial-2014/
  36. http://www.france24.com/fr/20140712-direct-bresil-pays-bas-live-foot-mondial-2014-coupe-du-monde-robben-van-persie-sneijder-oscar/
  37. http://www.sports.fr/football/ligue-1/articles/thiago-silva-capitaine-fracasse-1088319/
  38. http://www.foot01.com/equipe/paris/le-cas-thiago-silva-au-psg-fait-bien-marrer-guy-roux,149849
  39. Neymar nouveau capitaine du Brésil, www.francefootball.fr
  40. « Quand j'ai commencé ma carrière professionnelle, j'admirais le Paraguayen Carlos Gamarra » in L'Équipe du 2 avril 2013, Interview de Thiago Silva (« Peut-être le match de notre vie »), p. 8.
  41. Statistiques de Thiago Emiliano da Silva sur footballdatabase.eu
  42. http://www.sofoot.com/blanc-encense-thiago-silva-168355.html
  43. http://www.eurosport.fr/football/ligue-1/2012-2013/ancelotti-encense-thiago-silva_sto3698086/story.shtml
  44. http://www.parisfans.fr/club/thiago-silva-un-joueur-unique-pour-maldini-119167.html
  45. http://www.le10sport.com/football/ligue1/psg/courbis-je-suis-emerveille-par-thiago-silva100295
  46. http://www.bfmtv.com/sport/thiago-silva-perfection-bresilien-485548.html

Sur les autres projets Wikimedia :