Futebol Clube do Porto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Futebol Clube do Porto

Logo du Futebol Clube do Porto
Généralités
Nom complet Futebol Clube do Porto
Surnoms Dragões (Dragons), Tripeiros
Fondation 28 septembre 1893
(120 ans, 11 mois et 23 jours)
Couleurs Bleu et blanc
Stade Estádio do Dragão
(50 431 places)
Siège Avenida Fernão de Magalhães 1862
158 Porto
Championnat actuel Liga ZON Sagres
Président Drapeau : Portugal Jorge Nuno Pinto da Costa
Entraîneur Drapeau : Espagne Julen Lopetegui
Joueur le plus capé Drapeau : Portugal João Pinto (407)
Meilleur buteur Drapeau : Portugal Fernando Gomes (288)
Site web (pt) (en) www.fcporto.pt
Palmarès principal
National[Note 1] Championnat du Portugal (27)
Coupe du Portugal (20)
Supercoupe du Portugal (20)
International[Note 1] Coupe intercontinentale (2)
Ligue des champions (2)
Ligue Europa (2)
Supercoupe de l'UEFA (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Saison 2014-2015 du FC Porto
0

Le Futebol Clube do Porto, abrégé plus couramment en FC Porto, est un club portugais omnisports fondé le 28 septembre 1893 et basé dans la ville de Porto, comprenant notamment une section football. Cet article ne concerne que cette section football.

Club le plus titré du football portugais[Note 2], le FC Porto a participé à toutes les éditions du championnat du Portugal dont il est un membre fondateur en 1934. Il partage cette caractéristique avec Benfica et le Sporting, avec lesquels il forme Os Três Grandes (en français : « Les trois grands »).

Vainqueur de la Ligue des champions en 1987 et 2004, le FC Porto domine son championnat depuis deux décennies, comme l'illustrent les quinze titres de champion remportés entre 1992 et 2013. Présidé par Jorge Nuno Pinto da Costa depuis 1982, le club a la particularité d'être coté en bourse.

Repères géographiques[modifier | modifier le code]

Le FC Porto est un club de la ville de Porto, la seconde ville du Portugal, qui compte environ 240 000 habitants, et deux millions pour le Grand Porto.

Le stade, la maison mère et les complexes sportifs du FC Porto sont situés dans le quartier populaire Antas à l'est de la ville. Cependant, le centre d'entraînement de Porto est situé à l'Olival, un village appartenant à la municipalité de la ville voisine, et rivale, de Porto, Gaia. Les deux villes sont séparées par le célèbre pont métallique Dom-Luís 1er.

Repères historiques[modifier | modifier le code]

Fondation du club et premières années[modifier | modifier le code]

António Nicolau d'Almeida, fondateur du FC Porto.

Le 28 septembre 1893, António Nicolau d'Almeida, un jeune marchand de vin de Porto voyageant régulièrement en Angleterre, fonde une équipe de football, le Foot-Ball Club do Porto[1]. Basée à Matosinhos, l'équipe dispute son premier match le 8 octobre contre le Club de Aveiro. Le 2 mars 1894, elle dispute et perd contre le Foot-Ball Club Lisbonense la première et seule édition de la Taça D. Carlos I (aussi connue comme la Cup d'El Rey). En 1896, quand António Nicolau d'Almeida se détourne du football à la suite de son mariage, les activités du club cessent.

En 1906, José Monteiro da Costa découvre à son tour le football lors d'un séjour en Angleterre. Fasciné, il intègre à son retour à Porto une association sportive baptisée Grupo do Destino où il développe la pratique du football. Apprenant la pré-existence du club de son ami António Nicolau d'Almeida, il convainc ses associés de lui redonner vie. Le 2 aout 1906, le FC Porto reprend les activités de l'association[1] (boxe, athlétisme, polo, haltérophilie, natation, cricket et football), devenant dès lors un club omnisports. Le club reprend les installations du Grupo do Destino, trouve un terrain de football, le Campo da Rua da Rainha (en français : « le terrain de la rue de la Reine »), et adopte ses couleurs : le bleu et le blanc du drapeau du Portugal.

Le FC Porto est ambitieux. Il est le premier club du Portugal à recevoir une équipe étrangère, le Réal Fortuna de Vigo en 1907, et à partir jouer à l'étranger, pour le match retour en 1908. Le président nomme par ailleurs un entraineur étranger, le Français Adolphe Cassaigne. En 1910, un premier emblème est dessiné, composé des initiales FCP en blanc marquées sur un ballon bleu.

José Monteiro da Costa meurt en janvier 1911, à 30 ans, mais le club lui survit. Une coupe opposant les clubs du Nord du Portugal sera organisée en son honneur chaque année de 1911 à 1916. Le FCP en remporte cinq des six éditions[2].

Développement[modifier | modifier le code]

Mur du Campo da Constitução.

Forcé d'abandonner son terrain de football, devenu exigu, pour laisser place à une usine, le FC Porto déménage au Campo da Constitução (en français : « le terrain de la Constitution ») en juillet 1912. Peu de temps après, il fonde avec le Leixões Sport Club une fédération régionale, l'Associação de Futebol do Porto, qui organise à partir de 1913 le championnat régional de Porto. Si la première édition est remportée par le FC Boavista, les suivantes le seront chaque année par le FCP jusqu'en 1939 (à l'exception de 1918), signe de sa domination régionale.

L'essor du FC Porto se concrétise lors de la première édition de la coupe du Portugal en 1922, la première compétition nationale de football organisée par l'União Portuguesa de Futebol. Organisée sous forme de coupe, elle est alors considérée comme le championnat national comme son nom - Campeonato de Portugal - l'indique. Le FCP atteint la finale, où il bat, en match d'appui et après prolongation, le Sporting CP (3-1). C'est le dernier titre de Cassaigne, remplacé par un entraineur appointé, le Hongrois Akös Teszler.

La victoire sur le Sporting CP suscite un réel engouement populaire et on assiste à l'augmentation du nombre de socios. À partir de 1922, l'équipe compte dans ses rangs un ancien professionnel anglais, Norman Hall, plusieurs fois meilleur buteur. En 1925, les funérailles de Velez Carneiro, un des joueurs vedettes de l'équipe retrouve assassiné, sont suivies par un nombre impressionnant de fans. Le FCP remporte une deuxième fois le championnat national en 1925, face au Sporting encore. En novembre 1928, le club recrute comme entraineur l'international hongrois József Szabó.

Par ailleurs le club omnisports poursuit son développement et de nouvelles sections sportives sont lancées : le basket-ball en 1926, le rugby à XV en 1928, le handball à onze en 1932, le tennis de table en 1937.

Le campo da Constitução s'avère petit face au succès populaire de l'équipe de football, qui se trouve contrainte de jouer sur des terrains de location, l'Estádio do Lima et le Campo do Ameal. Le projet de construction d'un nouveau stade est approuvé à l'unanimité lors d'une assemblée générale en 1933 mais le club peine à trouver un terrain. Le projet est concrétisé par un emprunt obligatoire lancé en 1937 qui permet d'acheter dix ans plus tard 48 000 mètres carrés de terrain dans le quartier das Antas, à l'Est de la ville.

En 1945, le club compte 8 000 socios. Il poursuit sa croissance et son élargissement à de nouvelles disciplines : le billard et la pêche sportive en 1940, le volleyball en 1943, le cyclisme en 1945.[réf. nécessaire]

Le projet de nouveau stade prend une ampleur nationale, notamment après la première et historique victoire sur un club anglais, l'Arsenal Football Club en 1948 sur le score de 3-2[1]. En 1949 est scellée la première pierre du nouveau stade. Ce stade est appelé simplement « stade du FC Porto » mais se fait connaitre bientôt comme l'Estádio das Antas, du nom du quartier dans lequel il est édifié. La construction, qui commence seize années après la décision initiale, est soutenue par les socios, la Région Nord du Portugal et la ville de Porto, qui offrent pèle-mêle argent, matériaux de construction, location de véhicule de transport, règlement des payes des ouvriers. La capacité initiale du stade est de 44 000 places. Le stade est inauguré le 28 mai 1952 en présence du Général Craveiro Lopes, le président du Portugal. Ce stade se transforme progressivement en complexe sportif avec une piscine, deux pavillons sportifs et diverses installations pour la pratique des autres sports du club.

Sur le plan sportif, la situation est plus terne. En 1956, le club rompt avec un jeun sévère de titre en remportant le championnat et la coupe du Portugal. En 1959, Porto remporte de nouveau le championnat portugais mais débute alors une longue période de 18 ans sans nouveau titre national de la section football. C'est le Mestre (en français : « le maître ») José Maria Pedroto qui met fin à la période noire du FC Porto en 1978 en remportant le championnat, grâce notamment au talent de son buteur Fernando Gomes[1].

Dans les années 1960, le club voit un élargissement de ses activités sportives, le sport automobile en 1960, les échecs en 1967.

L'ère Pinto da Costa[modifier | modifier le code]

L'année 1982 marque un virage important pour le FC Porto avec l'accession à la direction de Jorge Nuno Pinto da Costa, le directeur du département football du club, de manière plus ou moins autoritaire. Ambitieux, il installe un climat détestable au sein du club entre la direction et les supporters, utilisant les médias dans son intérêt et fragilisant la situation de son prédécesseur Américo Gomes de Sá. Sous sa présidence, le FC Porto va pourtant connaitre une ascension fulgurante aux plans national et international[3].

En 1984, le club atteint la finale de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe de football. Cette première finale européenne est perdue face à la Juventus de Michel Platini[1]. Il ne faut attendre que trois ans pour voir le club soulever sa première coupe continentale, grâce à une victoire en finale de Coupe des clubs champions européens contre le Bayern Munich, marquée par le célèbre but de Rabah Madjer d'un geste de talonnade qui porte désormais son nom (2-1)[1]. Le club remporte dans la foulée la Supercoupe d'Europe contre l'Ajax Amsterdam et la Coupe intercontinentale contre CA Peñarol de Montevideo[1]. À ce succès s'ajoutent plusieurs championnats portugais, le FC Porto reléguant la concurrence de Lisbonne (Benfica, Sporting) aux places d'honneur.

En 1990, le FC Porto opère de profondes mutations institutionnelles et entre dans l'ère des sociétés sportives à but lucratif :

  • création du FC Porto, Futebol, SAD en 1990 gérant les intérêts de la branche sportive du FC Porto.
  • création du FC Porto, Basquetebol, SAD en 1990 gérant les intérêts de la branche basket-ball du FC Porto.
  • création de la Porto multimédia gérant l'image du club.
  • création de la Porto commercial gérant la branche commercale liée au club.

La nouvelle gestion ne tolère pas les postes déficitaires, ce qui a pour conséquence immédiate la suppression des sections échecs, rugby à XV, tennis de table et volleyball.

En 2000, le FC Porto prend une nouvelle dimension avec la création d'un centre de formation interne et la construction d'une nouvelle enceinte à l'occasion de l'Euro 2004, l'Estadio do Dragão ((en français : « stade du Dragon »)), inauguré en 2003. Sous la direction du charismatique José Mourinho, le club remporte en 2003 la Coupe de l'UEFA contre le Celtic Glasgow (victoire 3-2 en finale), puis l'année suivante la Ligue des champions contre le club français de l'AS Monaco (victoire 3-0 en finale), appliquant un jeu de contre-attaque avec une grande efficacité[1].

Entrée des joueurs en quart de finale de la Ligue des champions 2009.

Le club remporte de nouveau la Coupe intercontinentale mais ne gagne rien pendant la saison 2004-2005. Les années suivantes sont prolifiques pour le FCP avec 4 titres nationaux consécutifs et 2 coupes du Portugal. Le club remporte quatre titres de champion d'affilée en 2006, 2007, 2008 et 2009. La saison 2009-2010 est en demi-teinte avec une 3e place en championnat décevante avec pour seule consolation la coupe du Portugal.

La saison suivante voit l'éclosion d'une équipe qui reste invaincue toutes compétitions confondues jusqu'au mercato hivernal. C'est une saison forte en records pour le FC Porto, tant au niveau des performances de l'équipe que pour l'entraîneur André Villas-Boas. Le FC Porto gagne le championnat portugais en restant longtemps invaincu et va battre le Benfica le 20 avril en demi-finale de la Coupe du Portugal. L'anecdote retient de cette demi-finale que les adversaires vaincus du soir ont éteint les lumières de l'Estádio da Luz (luz, lumière en portugais) et déclenché l'arrosage automatique de la pelouse afin que le FC Porto ne puisse pas fêter leur victoire avec leurs supporters dans l'antre de Benfica. André Villas-Boas réalise deux performances inédites : passer une demi-finale avec 2 buts de retard[Note 3] s'assurant ainsi de jouer la finale de la Coupe du Portugal et devenir l'entraîneur à avoir fait le plus de matchs officiels en une saison au Portugal (56). L'équipe termine la saison invaincue en championnat, ce qui n'était arrivé qu'une fois dans l'histoire de la Liga portugaise[Note 4] et relègue le second (Benfica) à 21 points. Le FC Porto bat le record de points obtenus en une saison depuis que le championnat est passé à 16 équipes. Le 22 mai 2011, le FC Porto remporte son 4e trophée de la saison, la coupe du Portugal, en battant le Vitória SC 6 à 2. C'est la troisième fois consécutive que le club remporte la coupe du Portugal.

Match victorieux du FC Porto en Ligue Europa contre le Rapid Vienne.

Le mercredi 18 mai 2011, Porto remporte la Ligue Europa sur le score de 1-0 face au SC Braga à Dublin et André Villas-Boas devient le plus jeune entraîneur à gagner une compétition européenne, à 33 ans. Falcao marque 16 buts dans la compétition, dépassant le précédent record de Jürgen Klinsmann (15 buts en 1995). Le 22 juin 2011, l'entraîneur natif de Porto signe un contrat avec le Chelsea FC, en échange d'une indemnité de 15 millions d'euros. Pinto da Costa nomme son adjoint Vítor Pereira comme entraîneur principal. Par ailleurs, le buteur Falcao annonce qu'il souhaite quitter le club pour l'Atlético de Madrid. La pépite est cédée en échange d'une indemnité de 40 millions d'euros, transaction la plus élevée de l'histoire du club.

La saison 2011-2012 démarre dans la difficulté pour le FC Porto. Le club compte en janvier 2012 jusqu'à cinq points de retard sur son rival du sud le SL Benfica et se trouve écarté de la Ligue des Champions et reversé en Ligue Europa, dont il est éliminé par Manchester City. Le retour de Lucho González en janvier 2012 et les contreperformances du leader lui permettent de remporter finalement un 26e titre national. Le club conserve son titre la saison suivante.

L'année suivante le FC Porto gagne son troisième titre de champion consécutif en faisant un hold-up au Benfica Lisbonne, dans le Classicò de l'avant dernière journée (2-1), ce qui permet de les devancer de 1 point au classement. Dans la dernière journée les Dragões s'assurent le titre de champion en battant le troisième (0-2). Sur le plan européen, ils parviennent aux huitièmes de finale aller de la Ligue des champions et dominent (1-0) Malaga, mais le match retour tourne au cauchemar avec l'expulsion de Defour (0-2).

Couleurs et symboles[modifier | modifier le code]

Le premier blason est l'œuvre d'Augusto Baptista Ferreira, un joueur du club. Il représente un ballon de football de couleur bleue sur lesquelles sont imprimées en blanc les initiales du club « FCP. ». Progressivement l'emblème devient plus abouti, en y ajoutant les armes de la ville de Porto. Le blason actuel associe ainsi l'emblème de la ville à celui du club à sa fondation. Sur ce blason on reconnaît l'un des symboles du FC Porto : le dragon, posé sur les fortifications de la ville pour la défendre contre les envahisseurs.

Le choix des couleurs bleu et blanc du FC Porto sont la conséquence de la volonté des fondateurs du club d'une recherche d'identité nationale : pour ce faire, ils reprennent les couleurs du drapeau monarchique portugais qui était bleu et blanc.

La devise du club est Cidade Invicta (en français : « la ville invaincue »), par ailleurs le surnom de la ville de Porto.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Le symbole du club : le Dragon[modifier | modifier le code]

Le Dragon est l'animal de légende qui protège le FC Porto. Il est censé terrasser ses adversaires par son feu dévastateur. La légende du dragon s'est enraciné dans l'esprit du club, des dirigeants et de ses supporters si bien que désormais on parle de la « Chama do Dragão » ((en français : « le feu du dragon »)) pour qualifier l'esprit de conquête du club.

Le dragon du FC Porto, symbolique protectrice du club, s'est transposé dans la culture populaire de la ville de Porto au travers du club[réf. nécessaire].

Hymne du FC Porto[modifier | modifier le code]

Oh, meu Porto, onde a eterna mocidade
Diz à gente o que é ser nobre e leal
Teu pendão leva o escudo da cidade
Que na história deu o nome a Portugal.

« Oh, mon Porto, où l'éternelle jeunesse
Enseigne au peuple ce que c'est d'être noble et loyal
Ton blason porte le bouclier de la ville
Qui dans l'Histoire a donné le nom au Portugal. »

Refrain :

Oh, campeão, o teu passado
É um livro de honra de vitórias sem igual
O teu brasão abençoado
Tem no teu Porto mais um arco triunfal
Porto ! (x10)

« Oh, champion, ton passé
Est un livre d'honneur de victoires sans équivalent
Ton blason bénit
A Porto un arc de triomphe
Porto ! (x10) »

Quando alguém se atrever a sufocar
O grito audaz da tua ardente voz
Oh, Oh, Porto, então verás vibrar
A multidão num grito só de todos nós.

« Lorsque quelqu'un tentera de suffoquer
Le cri audacieux de ta voix ardente
Oh Porto alors tu verras vibrer
La foule dans un cri de nous tous. »

Honneurs et résultats sportifs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Le FC Porto est le club portugais le plus titré au niveau des compétitions internationales, avec deux coupes intercontinentales et cinq coupes européennes, soit un total de sept coupes internationales.

Le FC Porto apparaît au 12e rang du classement mondial des clubs de l'IFFHS sur la période 1991-2009[4].

À l'issue de la saison 2012-2013, le club a remporté 27 championnats du Portugal[5].

Palmarès du club en compétitions officielles
Compétitions internationales Compétitions nationales Compétitions régionales
  • Coupe Ibérica (1)
    • Vainqueur : 1935
  • Coupe du Portugal (16)
    • Vainqueur : 1956, 1958, 1968, 1977, 1984, 1988, 1991, 1994, 1998, 2000, 2001, 2003, 2006, 2009, 2010 et 2011.
    • Finaliste : 1924, 1931, 1953, 1959, 1961, 1964, 1978, 1980, 1981, 1983, 1985, 1992, 2004 et 2008.
  • Supercoupe du Portugal (20)
    • Vainqueur : 1981, 1983, 1984, 1986, 1990, 1991, 1993, 1994, 1996, 1998, 1999, 2001, 2003, 2004, 2006, 2009, 2010, 2011, 2012 et 2013.
    • Finaliste : 1979, 1985, 1988, 1992, 1995, 1997, 2000 et 2007.
  • Championnat du Portugal (prédécesseur de la Coupe du Portugal) (4)
    • Vainqueur : 1922, 1925, 1932 et 1937.
  • Coupe de la Liga Intercalar du Portugal (1)
    • Vainqueur : 2009
  • Championnat du Nord du Portugal (5)
    • Vainqueur : 1911, 1912, 1914 à 1916.
  • Coupe du nord du Portugal (3)
    • Vainqueur : 1968, 1971 et 1972.
  • Championnat de Porto (30)
    • Vainqueur : 1915 à 1917, 1919 à 1939, 1941, 1943 à 1947.
  • Coupe de Honra (14)
    • Vainqueur : 1916, 1917, 1948, 1957, 1958, 1960 à 1966, 1981 et 1984.
  • Coupe Liga Intercalar (Du Nord) (1)
    • Vainqueur : 2009
  • Tournoi Inicio (8)
    • Vainqueur : 1960, 1961, 1963, 1965, 1966, 1967, 1973, 1974,
  • Coupe Bronze Associação (2)
    • Vainqueur : 1921, 1922
  • Coupe Jose Maria Pedroto (2)
    • Vainqueur : 1989, 1990

Le FCP a par ailleurs remporté de nombreux trophées amicaux. Dès 1913, le club remporte le Trophée União Clube do Norte et le Tournoi 3 Cidades. Depuis il a notamment gagné le Trophée Luís Otero en 1962 et 1964[11], le Trophée Corpus Christi en 1964[12], le Trophée Joan Gamper en 1987[13], le Trophée Teresa Herrera en 1991[14], le Tournoi de la ville de Séville en 1992[15], le Trophée Juan Acuña en 1996 et 2003[16], la Thailand Premier Cup[17] et le Trophée Concepción Arenal[18]en 1997, les Matines Brugeoises en 2005[19], le Tournoi du Port de Rotterdam en 2007[20], ou encore la Valais Cup en 2013 (en).

Décorations, honneurs et médailles du club[modifier | modifier le code]

  • Institution déclarée d'utilité publique
  • Médaille du mérite sportif
  • Médaille d'honneur Or de la Ville de Porto
  • Membre honoraire de l'ordre du mérite
  • Croix rouge de Benemerencia
  • Membre honoraire de l'odre de l'infante Don Henrique

Structures du club[modifier | modifier le code]

Estadio das Antas (1952-2004)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Estádio das Antas.

Le Stade das Antas a été le stade du FC Porto durant 52 ans. Une proposition de réalisation d'un nouveau stade a été approuvée à l'unanimité lors d'une assemblée générale en 1933 et le projet a été concrétisé par un emprunt obligationiste qui a permis d'acheter 48 000 mètres carrés de terrain dans le quartier das Antas de Porto. Ce n'est qu'en 1949 -soit 16 ans après la décision en assemblée générale de construire un stade- que la première pierre du stade a été scellée comme symbole du commencement des travaux. José Bacelar, socios numéro 1 du club de Porto, a payé la première journée de salaire de tous les ouvriers du stade. La Ville de Porto ainsi que la Région Nord ont participé à la construction de ce stade en offrant deux cortèges de matériaux pour la réalisation de ce stade : il restera l'image de cortèges de camions, fourgonnettes, voitures, transportant le matériel nécessaire et témoignant de l'effort de l'ensemble de la population locale dans le dessin de voir enfin se réaliser le stade das Antas. Cependant la surface de terrain étant insuffisante, il a fallu convaincre les propriétaires adjacents de vendre leur parcelle de terrain afin que le FC Porto puisse bénéficier d'une superficie totale de 63 220 mètres carrés. La capacité initiale du stade était de 44 000 places et il a été inauguré le 28 mai 1952 en présence du Général Craveiro Lopes, le président du Portugal. Ce stade a été détruit pour faire place au nouveau Estádio do Dragão (Stade du Dragon).

Estádio do Dragão (depuis 2003)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Stade do Dragão.

Inauguré le 16 novembre 2003, le Stade du Dragão (ou Estádio do Dragão) est le nouveau stade du FC Porto et vient remplacer l'ancien stade das Antas situé plus haut dans le quartier das Antas de Porto. Ce stade est un stade de catégorie 4 UEFA qui dispose de 50 476 places assises. Sa construction est l'une des plus délicates sur le plan technique mais aussi politique à cause de multiples interventions de la municipalité de Porto dans sa construction ce qui repousse à maintes reprises son achèvement, et met un climat détestable entre le maire de Porto, Rui Rio, et le président du FC Porto, Jorge Nuno Pinto da Costa.

Ce stade est une réalisation de l'architecte portugais Manuel Salgado. Il est le premier stade européen à avoir obtenu le certificat européen "greenlight" au travers de l'ADENE (agence européenne pour l'énergie) ; certificat rémunérant l'effort dans la réalisation de ce stade pour une utilisation rationnelle de l'énergie dans son éclairage. Le stade est qualifié de niveau A pour la réception de n'importe quel évènement sportif international. Son coût approche les 100 millions d'euros. Le terrain est éclairé de 220 projecteurs de 2000W (1600 lux en tout).

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Centre d'entraînement et de formation sportive Porto Gaia[modifier | modifier le code]

À l'instar des meilleurs club européens et dans un souci de professionnalisme, le FC Porto dispose d'un centre d'entraînement et de formation de joueur situé à Gaia, la ville qui fait face à Porto de l'autre côté du Douro (le fleuve qui sépare les deux villes).

Le centre d'entrainement Portogaia est composé de cinq terrains de football dont un synthétique et un couvert, d'un stade de 3 000 places, un ensemble moderne de restauration et d'hébergement et un centre de remise en forme.

Dragão Caixa[modifier | modifier le code]

C'est un complexe sportif et une piscine à côté du nouveau stade du Dragão du FC Porto. Cet ensemble, de l'autorité de la société PortoEstadio et de l'architecte Manuel Salgado, vise à remplacer les anciennes installations sportives Antas (la pavilion Americo de sà) afin de développer les activités sportives annexes du club que sont le basket ball, la handball, le hockey sur patin.

On peut aussi y réaliser des évènements culturels comme des concerts, des expositions. Construit sur une surface de 8 500 mètres carrés, ce pavillon sportif a une capacité de 2200 personnes qui seront très confortablement installés afin d'assister aux évènements sportifs ou culturels du club.

Vitalis Park[modifier | modifier le code]

C'est le centre de référence du projet "Dragon force" Du FCPorto destiné aux jeunes joueurs "les poussins". Il est le résultat d'un projet de modernisation d'un des anciens stades du FCPorto : le "campo da Constituçao" (terrain de la constitution). Il se compose d'un terrain pour poussins de 11 qui intègre deux terrains de 7, d'un terrain de football à 7, d'un terrain en terre battue, d'une construction composé d'une réception, de 5 vestiaires, d'un département médical, d'un bar/restaurant.

Musée[modifier | modifier le code]

Le FC Porto a en exposition dans son musée plus de 20 000 trophées au Stade De Dragão.

Aspects juridiques et économiques[modifier | modifier le code]

Statut juridique et légal[modifier | modifier le code]

Le Football clube de Porto - football SAD est une société anonyme sportive, constituée le 5 août 1997, dont les principaux actionnaires sont :

  • Investiantas lda (société d'investissement sportif) 99 997 actions soit 49,9985 % des actions
  • FCP (Futebol Clube Do Porto) 80 000 actions soit 40 % des actions
  • La Mairie de la Ville de Porto 20 000 actions soit 10 % des actions[21]

Direction[modifier | modifier le code]

Les organes sociaux de la société anonyme sportive sont le Conseil d'administration, l'Assemblée générale, le Conseil fiscal et le Conseil consultatif. En 2013, ils sont présidés respectivement par Jorge Nuno Pinto Da Costa, Fernando Arnaldo Sardoeira Pinto, José Paulo Sá Fernandes Nunes de Almeida et Alípio Dias[réf. nécessaire].

Sponsors et équipementiers[modifier | modifier le code]

En 2011, les sponsors principaux du FC Porto sont l'équipementier américain Nike, l'opérateur de communications mobiles du groupe Portugal Telecom TMN, le producteur de céramique Revigrés (en) et la brasserie Superbock.

En 2014, le FC Porto change de sponsor maillot en signant un contrat avec l'équimentier américain Warrior[22].

Politique de recrutement[modifier | modifier le code]

Le FC Porto a une politique économique assumée qui consiste à recruter et former de jeunes joueurs afin de leur donner une dimension internationale. Le FC Porto est tantôt un club formateur (centre de formation interne), tantôt un club qui prend le pari de remettre en selle certains joueurs confirmés qui ne sont plus en réussite dans leur club, tantôt un club qui découvre des nouveaux talents sur le plan international.

Le club n'a pas d'autre choix que cette politique de recrutement pour vendre tellement les droits télévisés sont faibles au Portugal, tellement les primes de conquêtes des trophées au Portugal sont faibles. À titre d'exemple, le FC Porto perçoit en droits télévisés ce que perçoit le dernier du classement en L1 français… c'est-à-dire le club qui va descendre de division !

Dès leur reconnaissance sur la scène européenne, les joueurs du FC Porto rejoignent fréquemment des clubs européens aux moyens plus importants, notamment en Espagne ou en Angleterre et même en France.

Rivalités[modifier | modifier le code]

O Clássico[modifier | modifier le code]

O Clássico (le classique portugais) est une rencontre opposant les trois grands rivaux du football portugais, le Benfica Lisbonne, le FC Porto et le Sporting Portugal. À l'instar du duel OM-PSG en France, le Benfica et le Sporting représentent la puissance de la capitale, et le FC Porto (ville ouvrière et industrielle) l'indépendance vis-à-vis de celle-ci.

La rivalité entre les deux principales villes n'est pas que sportive, elle est aussi historique, politique et économique, c'est la raison pour laquelle le Clássico attire autant les foules. Le poids de l'histoire avantage la ville de Lisbonne, ville du pouvoir et des rois, point de départ des grandes découvertes des navigateurs portugais, même si c'est le club du Sporting Portugal qui est le plus proche de la royauté et de l'élite en général. Le Benfica est un club d'ouvriers et cela fait également partie de la rivalité entre le Sporting Portugal et le Benfica. Porto est longtemps restée dans l'ombre de la capitale, même si c'est la ville par laquelle le football a été introduit au Portugal, par des commerçants anglais (négociants du fameux vin de Porto). Dès 1893 le FC Porto est fondé, soit 11 ans avant le Benfica (1904) et 13 ans avant le Sporting (1906). Il faudra attendre les années 1930 pour voir le premier véritable championnat et ainsi voir la rivalité naître.

Résultats du FC Porto en Clássico face au Benfica :

  • Plus large victoire à domicile du FC Porto : FC Porto 8-0 SL Benfica (Coupe du Portugal 1932/1933)
  • Plus large victoire à l'extérieur du FC Porto : SL Benfica 0-5 FC Porto (Supercoupe du Portugal 1995/96)
  • Plus grands nombre de victoires consécutives: 12
  • Plus grands nombre de victoires consécutives à domicile: 12
  • Plus grands nombre de victoires consécutives à l'extèrieur: 4
  • Plus grands nombre de matchs sans perdre à domicile: 18
  • Plus grands nombre de matchs sans perdre à l'extérieur: 8
  • Sur 220 matchs, 86 victoires pour le FC Porto, 83 pour le SL Benfica et 55 matchs nuls.

Résultats du FC Porto en Clássico face au Sporting :

  • Plus large victoire à domicile du FC Porto : FC Porto 10-1 SCSporting (championnat en 1935-1936)
  • Plus large victoire à l'extérieur du FC Porto : SCSporting 0-3 FC Porto (championnat en 1972-1973)
  • Sur 212 matchs, 76 victoires pour chacune des deux équipes et 60 matchs nuls.

Le derby de Porto[modifier | modifier le code]

Dans l'histoire du football portugais, le derby de la ville de Porto opposait le FC Porto au Boavista FC et au SC Salgueiros.

Le Boavista FC est un club qui représente un quartier de Porto, le quartier de Boavista alors que le SC Salgueiros est un club de la ville même de Porto à l'instar du FC Porto. Le Boavista FC et le SC Salgueiros ont fait partie de l'élite du football portugais, (Boavista FC ayant même participé à une demi finale de l'Uefa cup en 2003 et représenté le Portugal à plusieurs reprises en Ligue des champions), mais ils sont désormais déclassés dans des divisions inférieures si bien qu'on ne peut parler de derby dans la ville de Porto qu'au passé.

Comme dans tous les derbys au monde, celui de Porto n'échappant pas à la règle, on assistait à des rencontres physiques, dures pour l'attribution de la suprématie locale. Plus que l'enjeu sportif, on défendait les couleurs de la ville de Porto et un certain orgueil de pouvoir affirmer par la victoire qui était le maître de Porto. À ce jeu là, le FC Porto est souvent sorti vainqueur des derbys de Porto :

  • Derby opposant le FC Porto au SC Salgueiros : 10 matchs au total avec 9 victoires du FC Porto en Liga et 1 victoire en coupe du Portugal.
  • Derby opposant le FC Porto au Boavista FC : 26 matchs au total avec 13 victoires pour le FC Porto, 7 nuls et 6 défaites.

À partir de la saison 2014/2015, le derby entre le FC Porto et le Boavista FC pourra à nouveau être suivis par les supporters dans le championnat portugais.

Soutien et image[modifier | modifier le code]

Supporters[modifier | modifier le code]

Supporters du FC Porto à Schalke.

Le groupe des Super Dragões (les Super Dragons) est le principal groupe de supporters du FC Porto. Sa création date du 30 novembre 1986. Il est constitué par 103 cellules éparpillées à travers le Portugal et à l'étranger, notamment aux Pays-Bas, en France, en Suisse, en Allemagne, au Luxembourg et en Belgique. Il constitue, avec plus de 10 000 membres, le groupe de supporters le plus important du Portugal et un des plus importants au monde.

Le Collectivo Ultras 95 (collectif ultra 95) est un groupe de supporter créé en 1995. À l'origine, ce groupe de supporteurs est appelé le groupe de supporters du virage supérieur nord car il a occupé cette place dans l'Estádio das Antas, stade du FC Porto jusqu'en 2003. Dans le stade actuel du club, le Stade du Dragon, le collectif est placé en face des Super Dragões. Le groupe est issu des Super Dragões et est créé pour défendre des idées différentes sur des questions d'organisation. Ce groupe compte environ 3 000 supporters et 22 cellules représentatives au sein du pays et à l'étranger.

Un journal sportif : O Jogo[modifier | modifier le code]

O Jogo est un journal sportif quotidien qui tire à environ 28 900 exemplaires par jour. Son premier exemplaire est sorti le 22 février 1985 par le quotidien "Jornal de Noticias" basé à Porto. Il est associé au club FC Porto et fait face aux journaux A Bola (benfica) et record (Sporting).

Le journal O Jogo a deux éditions : une pour le Nord du pays et l'autre pour le Sud. Bien qu'étant associé de notoriété publique au FC Porto, ce journal respecte une éthique journalistique impartiale et objective lorsqu'il couvre l'ensemble des évènements sportifs nationaux et internationaux.

Depuis mars 1994, ce journal appartient à une société anonyme, "Jornalinveste S.A", qui appartient au groupe "Controlinveste Media".

Porto Canal TV: le canal télévisé du FC Porto[modifier | modifier le code]

Logo de Porto Canal

Porto Canal a commencé à émettre le 26 septembre 2006 avec des programmes destinés à la région du grand Porto avec la participation de plusieurs entités locales : université de Porto, élus locaux, entreprises privées. Cette station a pour vocation l'information et le divertissement. On y trouve aussi un journal télévisé, des programmes de musiques etc. Son directeur est Júlio Magalhães.

Le 1er aout 2011, Porto Canal est géré par le FC Porto à partir d'un partenariat avec les propriétaires de cette télévision : la société MediaPro basée en Espagne. Le FC Porto dispose d'une option d'achat du Porto Canal à la fin de la deuxième année de gestion, soit en 2013. Plusieurs programmes produits par le FC Porto sont transmis sur Porto Canal.

Statistiques et record[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.
Club
  • Joueur le plus capé : João Pinto avec 407 matchs à son actif
  • Meilleur buteur : Fernando Gomes avec 318 buts (en championnat national seulement)
  • Meilleur buteur en compétitions européennes: Radamel Falcao avec 21 buts
  • Le FC Porto est le deuxième club qui compte le plus de Souliers d'or européens avec 3 souliers d'or décernés (2 pour Fernando Gomes et 1 pour Jardel).
  • Gardien de but avec les meilleures statistiques: Vítor Baía
  • Plus grand nombre de buts marqués à domicile en compétitions européennes: 9-0 contre Rabat Ajax
  • Plus grand nombre de buts marqués en en compétitions européennes à l'extérieur: 8-1 contre Portadown
  • Plus grand nombre de buts marqués en championnat à domicile: 12-1 contre Carcavelinhos en 1941/1942
  • Plus grand nombre de buts marqués en championnat à l'extérieur: 12-1 contre l'Académico en 1938/1939
  • Plus grand nombre de buts marqués en championnat à domicile: 15-1 contre la Sanjoanense en 1942/1943
  • Plus grand nombre de buts marqués en championnat à l'extérieur: 12-1 contre Leixões en 1939/1940
  • Plus grand nombre de buts marqués en une saison: 97 buts
  • Saison avec le moins de buts encaissés: saison 1979-1980 et 1983-1984 avec seulement 9 buts encaissés
  • Championnat gagné avec le plus de points : saison 1990-1991 avec 67 points (victoires à 2 points)
  • Championnat gagné avec le plus de points : en 2002-2003 avec 86 points (victoires à 3 points)
  • Saison avec le plus de but marqués : 88 buts pendant la saison 1987-1988
  • Saison avec la plus grosse différence de points entre le premier et le deuxième : saison 2010-2011, avec 21 points sur Benfica.
  • Le FC Porto a joué 1002 matchs dans l'Estádio das Antas : 803 victoires, 119 matchs nuls et 80 défaites
  • Le FC Porto, avec 48 victoires, est le club avec le plus de victoires à l'extérieur en compétitions internationales
  • Plus grande affluence: 115 000 pendant la demi-finale de Ligue des Champions contre le Dynamo Kiev en 1986/1987, à l'Estádio das Antas
  • Le FC Porto est le club portugais le plus titré avec 121 trophées officiels (nationaux et internationaux) devant Benfica avec 113 trophées et le Sporting qui en comptabilise 85.
Championnat[Note 5]
  • Total des matchs joués par le FC Porto : 2884, dont 1832 victoires et 532 défaites
  • Participations en Liga portugaise : 77
  • Nombre championnats remportés : 25[5]
  • Matchs de Liga joués : 2138, dont 1402 victoires (66 %)
  • Matchs joués à domicile : 1066, dont 855 victoires (80 %)
  • Matchs joués à l'extérieur : 1064, dont 274 défaites (26 %)
  • Nombre de buts marqués et encaissés en Liga : 4756 et 1969
Records au niveau international
  • Le FC Porto est considéré par le "Club World Ranking (21st Century)" de l'Oosterpark Rankings, comme étant le meilleur club portugais du XXIe siècle, le 5e d'Europe et le 6e au niveau mondial (toujours pour le XXIe siècle).
  • Selon le Classement Mondial des Clubs de l'IFFHS, depuis 1991, le FC Porto est le meilleur club portugais, le 9e meilleur d'Europe et le 12e meilleur du monde.
  • Selon le "Worldwide Historical Clubs Ranking" du Brésilien Marcelo Leme de Arruda, le FC Porto est le meilleur club portugais, le 9e meilleur d'Europe et le 12e meilleur du monde.
  • Le FC Porto est le club portugais avec le plus de titres internationaux, le 3e de la péninsule Ibérique et le 8e du monde.
  • Le FC Porto est le club qui a gagné le plus de titres depuis la saison 1974/75 avec 58 trophées.
  • Le FC Porto était le seul club portugais membre du G-14
  • Le président du FC Porto, Jorge Nuno Pinto da Costa, est le président de club le plus titré au monde, loin devant le mythique Santiago Bernabéu du Real Madrid et Josep Lluís Núñez du FC Barcelone.
  • Mário Jardel était le joueur ayant marqué le plus de buts, tout championnats confondus durant la saison 1998/1999.
  • Mário Jardel a établi un record mondial de buts en une seule mi-temps durant la saison 1997/1998 en marquant 7 buts en 45 minutes contre la Juventude SC en Coupe du Portugal.
  • Le FC Porto est le club portugais comptabilisant le plus de Souliers d'or européens avec 3 souliers d'or : 2 gagnés par Fernando Gomes (surnommé Bibota en l'honneur de ses deux souliers d'or) et 1 par Mário Jardel. Mário Jardel a été élu soulier d'argent pendant la saison 1996/1997 et soulier de bronze pendant la saison 1999/2000.
  • Le FC Porto a une des meilleures statistiques à domicile en matchs européens au niveau mondial avec 29 matchs sans défaite (de 1974/75 à 1977/78)
  • Le FC Porto a formé quelques-uns des plus grands joueurs portugais de l'histoire, notamment Vítor Baía qui est le second joueur le plus titré de l'histoire du football avec 33 titres, derrière Ryan Giggs (35 titres).
  • Le FC Porto est le club avec le plus de participations en Ligue des champions de l'UEFA (17 fois). Le club a à peine manqué la saison 1994/95, 2002/03 (vainqueur de la Coupe UEFA), 2010/11 (vainqueur de la Ligue Europa)
  • Le FCP a selon des sources officielles près de 120 000 abonnés, ce qui fait du club un des cinq clubs qui compte le plus d'abonnés.
  • Le Futebol Clube do Porto est le club le plus riche du Portugal avec 68,1 millions d'euros gagnés en un an.
  • Le FC Porto a vendu pour 249,1 millions d'euros de joueurs sur les cinq dernières années.
Records au niveau national
  • Le Futebol Clube do Porto est le seul club portugais à avoir été champion du monde des clubs (2 fois en 1987 et en 2004), à avoir gagné une Coupe UEFA et une Supercoupe de l'UEFA.
  • L'UEFA a désigné le FC Porto comme étant le club de l'année en 2003 et en 2004.
  • Le FC Porto est le seul club portugais à avoir réussi le triplé : gagné le championnat national, la coupe nationale et un trophée européen en une saison.
  • Le FCP est le seul club portugais deux fois tetracampeão (4 championnats gagnés d'affilée) et est le seul club portugais à avoir été pentacampeão (5 championnats d'affilée).
  • Le Futebol Clube do Porto détient le record d'invincibilité à domicile avec 119 matchs à domiciles sans défaites, du 3 janvier 1982 au 16 avril 1989 (près de 7ans), dans son ancien Estádio das Antas.
  • Le FC Porto est le club qui à le plus grand groupe de supporters du Portugal avec 11 000 membres (Super Dragões), ce qui en fait aussi un des plus grands du monde.
  • Le Futebol Clube do Porto a gagné 12 matchs consécutifs contre le Benfica (du 05/03/1995 au 21/09/2003).
  • Depuis 30 ans le Futebol Clube do Porto est le club qui fournit le plus de joueur à la Selecção portugaise.
  • Les socios de Porto ont le record de supporters en déplacement avec pas moins de 50 000 Portistas ayant fait le déplacement dans l'ancien Estádio da Luz (soit la moitié du stade) pendant la saison 1988/1989. Le match s'est soldé par un nul un partout (but de Jaime Magalhães pour Porto et de Diamantino pour Benfica).
  • Le FC Porto a battu le Benfica 12 matchs d'affilée à domicile (du 5 mars 1995 au 21 septembre 2003), établissant ainsi le record du plus grand nombre de matchs gagnés à domicile d'affilée entre les deux club.

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

L'actuel président du FC Porto est Jorge Nuno Pinto da Costa. En place depuis le 17 avril 1982, ce dernier va faire du FC Porto un des meilleurs clubs européens. En 1987 son équipe de football remporte Coupe des clubs champions européens, Coupe intercontinentale et Supercoupe de l'UEFA de football. En 1999 le FC Porto devient le premier club de football portugais pentacampeão (c'est-à-dire champion cinq fois de suite). En 2003, il inaugure l'Estádio do Dragão et fête la même saison un triplé historique championnat-coupe du Portugal-coupe UEFA. En 2004, il est touché par l'affaire dite du « sifflet doré » (en portugais : Apito Dourado (en)), une enquête sur des soupçons de falsification, corruption et trafic d'influence dans le football portugais. Pinto da Costa est accusé, notamment sur la foi du témoignage de son ancienne compagne Carolina Salgado, qui l'accuse notamment de corruption d’arbitres. Cette dernière est finalement accusée de faux témoignage et Pinto da Costa acquitté de toute charge contre lui.

António Nicolau d'Almeida est le président fondateur en 1893. José Monteiro da Costale relance en 1906 et fait construire le Campo da Rua da Rainha. Júlio Lencastre est en 1911 le premier président à remporter un titre, la première édition de la Coupe José Monteiro da Costa. Joaquim Silva lance en 1912 la construction du Campo da Constituição. Henrique Mesquita crée en 1918 le journal officiel du club Porto Sportivo (le journal O Porto sera lancé en 1949).

En 1922, sous Eurico Brites, le FC Porto remporte son premier titre national, la 1re édition du Championnat du Portugal, compétition précurseur de la Coupe du Portugal de football. Treize ans plus tard, sous Eduardo Dumont Vilares, le club remporte le 1er championnat professionnel. En 1939, Ângelo César lance les travaux du Campo da Constituição, dont la capacité augmente à 20 000 places. Cesário Bonito fait en 1947 l'acquisition du terrain du futur Estádio das Antas, dont la première pierre est posée par Miguel Pereira deux ans plus tard et dont l'inauguration sera réalisée par Urgel Horta en 1952. Le complexe sera agrandi par leur successeur avec un piste de cyclisme, une piscine, une salle omnisports, etc.

En 1956, Cesário Bonito remporte un titre national de football, seize ans après le précédent... Une nouvelle période de disette s'achève en 1979, sous la présidence d'Américo de Sá, qui reste dix ans en poste jusqu'à l'arrivée de Jorge Nuno Pinto da Costa.

Liste des présidents du FC Porto

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Les deux entraîneurs ayant mené le club à la consécration européenne sont Artur Jorge en 1987, remplacé par le Yougoslave Tomislav Ivić la saison suivante, et José Mourinho en 2004, remplacé par l'Espagnol Víctor Fernández la saison suivante. Pour sa seule saison sur le banc, l'ancien adjoint de Mourinho André Villas-Boas remporte la Ligue Europa 2010-2011. Son prédécesseur Jesualdo Ferreira se signale en étant le seul entraîneur du FC Porto à avoir le titre de champion à trois reprises.

L'entraîneur ayant remporté le plus grand nombre de titres pour le club est le Français Adolphe Cassaigne entre 1907 et 1922 (1 championnat du Portugal, 9 championnats de Porto, 5 coupes José Monteiro da Costa). Celui ayant dirigé le plus de matchs est José Maria Pedroto (236). Si on ne s'en tient qu'aux rencontres internationales il s'agit de Jesualdo Ferreira (39).

Pendant la saison 1939-1940, Mihály Siska remporte treize victoires consécutives de suite en championnat, un record qui tient toujours.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Liste des entraîneurs du FC Porto

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Parmi les joueurs ayant marqué l'histoire du club, la FIFA distingue Valdemar Mota, vedette du club dans les années 1920 et 1930 ; les meilleurs buteurs du championnat du Portugal Pinga, Costuras, Correia Dias, le Yougoslave Slavko Kodrnja, António Araújo et le Brésilien Azumir Veríssimo ; António Oliveira et les attaquants Seninho et Duda dans les années 1970 ; les vainqueurs de la Coupe d'Europe en 1987 Fernando Gomes, António Frasco, Rabah Madjer, Paulo Futre ; le buteur bréslien Mário Jardel ; les vainqueurs de la Coupe d'Europe en 2004 Jorge Costa, Maniche, Ricardo Carvalho, Benni McCarthy et Deco[1]. Parmi les autres vainqueurs de 1987 et 2004, on peut ajouter Jaime Magalhães, António André, João Pinto ou encore le gardien de but Vítor Baía[24].

Enfin, de nombreux joueurs se sont révélés à Porto avant de s'accomplir des clubs plus fortunés, notamment en France : tels que Gil Rui Barros ou Fernando Couto dans les années 1980, Raul Meireles, Bruno Alves, Ricardo Quaresma, le Colombien Falcao, le Brésilien Hulk et les Argentins Lucho González ou Lisandro López dans les années 2000[24]. Enfin, des joueurs comme les Colombiens James Rodriguez, Jackson Martinez, le Portugais Silvestre Varela ou les Algériens Yacine Brahimi et Nabil Ghilas ont fréquenté le club dans les années 2010.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Voir aussi la Catégorie:Joueur du FC Porto.


Effectif professionnel actuel[modifier | modifier le code]

Le premier tableau liste l'effectif professionnel du FC Porto pour la saison 2014-2015. Le second recense les prêts effectués par le club lors de cette même saison.

Effectif de la saison 2014-2015 au 2 septembre 2014[25],[26]
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[Note 6] Nom Date de naissance Sélection[Note 7] Club précédent Contrat
1 G Drapeau du Brésil Helton, Helton 19/5/1978 (36 ans)
União de Leiria 2005-2015
12 G Drapeau du Brésil Fabiano, Fabiano 29/2/1988 (26 ans)
SC Olhanense 2012-2016
24 G Drapeau du Portugal Nunes, RicardoRicardo Nunes 6/7/1982 (32 ans)
Académica de Coimbra 2014-2018
25 G Drapeau de l'Espagne Fernández, AndrésAndrés Fernández 17/12/1986 (27 ans)
CA Osasuna 2014-2018
2 D Drapeau du Brésil Danilo, Danilo 15/7/1991 (23 ans) Brésil Santos FC 2011-2016
3 D Drapeau des Pays-Bas Martins Indi, BrunoBruno Martins Indi 8/2/1992 (22 ans) Pays-Bas Feyenoord Rotterdam 2014-2018
4 D Drapeau du Brésil Maicon, Maicon 14/9/1988 (26 ans)
CD Nacional 2009-2017
5 D Drapeau de l'Espagne Marcano, IvánIván Marcano 23/6/1987 (27 ans)
Rubin Kazan 2014-2018
13 D Drapeau du Mexique Reyes, DiegoDiego Reyes 19/9/1992 (22 ans) Mexique CF América 2013-2017
14 D Drapeau de l'Espagne Ángel, JoséJosé Ángel 5/9/1989 (25 ans)
AS Rome 2014-2018
26 D Drapeau du Brésil Sandro, AlexAlex Sandro 26/1/1991 (23 ans) Brésil Santos FC 2011-2016
44 D Drapeau du Ghana Opare, DanielDaniel Opare 18/10/1990 (23 ans) Ghana Standard de Liège 2014-2018
6 M Drapeau du Brésil flèche vers la droite Casemiro, Casemiro 23/2/1992 (22 ans) Brésil Real Madrid CF 2014-2015
8 M Drapeau de l'Algérie Brahimi, YacineYacine Brahimi 08/2/1990 (24 ans) Algérie Grenade CF 2014-2019
10 M Drapeau de la Colombie Quintero, JuanJuan Quintero 18/1/1993 (21 ans) Colombie Delfino Pescara 2013-2017
15 M Drapeau du Brésil , EvandroEvandro 23/8/1986 (28 ans)
Estoril 2014-
16 M Drapeau du Mexique Herrera, HéctorHéctor Herrera 19/4/1990 (24 ans) Mexique CF Pachuca 2013-2017
17 M Drapeau du Brésil Otávio, Otávio 9/2/1995 (19 ans) - SC Internacional 2014-2019
22 M Drapeau de l'Espagne flèche vers la droite Campaña, JoséJosé Campaña 31/5/1993 (21 ans) Espagne espoirs Sampdoria Gênes 2014-2015
30 M Drapeau de l'Espagne flèche vers la droite Torres, ÓliverÓliver Torres 10/11/1994 (19 ans) Espagne espoirs Atlético Madrid 2014-2015
36 M Drapeau du Portugal Neves, RúbenRúben Neves 13/3/1997 (17 ans) Portugal Espoirs 0 Formé au club 2014-2017
7 A Drapeau du Portugal Quaresma, RicardoRicardo Quaresma Capitaine 26/9/1983 (30 ans) Portugal Al-Ahli Dubaï 2014-2016
9 A Drapeau de la Colombie Martínez, JacksonJackson Martínez 3/10/1986 (27 ans) Colombie Jaguares de Chiapas 2012-2017
11 A Drapeau de l'Espagne flèche vers la droite Tello, CristianCristian Tello 11/8/1991 (23 ans) Espagne FC Barcelone 2014-2016
18 A Drapeau de l'Espagne López, AdriánAdrián López 8/1/1988 (26 ans) Espagne Atlético Madrid 2014-2019
21 A Drapeau du Portugal , RicardoRicardo 6/10/1993 (20 ans) Portugal Espoirs Vitória Guimarães 2013-2019
28 A Drapeau du Brésil Kelvin, Kelvin 1/6/1993 (21 ans)
Paraná Clube 2011-2016
99 A Drapeau du Cameroun Aboubakar, VincentVincent Aboubakar 22/1/1992 (22 ans) Cameroun FC Lorient 2014-2018
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Entraîneur(s) des gardiens
  • Drapeau : Allemagne Wilhelmus Coort
Médecin(s)
  • Drapeau : Portugal José Carlos Esteves
  • Drapeau : Portugal Nélson Puga



Légende

Consultez la documentation du modèle

Joueurs prêtés pour la saison 2014-2015[modifier | modifier le code]


Le tableau suivant liste les joueurs en prêts pour la saison 2014-2015.

Joueurs prêtés
P. Nat. Nom Date de naissance Sélection Club en prêt
38 G Drapeau de la Turquie Bolat, SinanSinan Bolat 3/9/1988 (26 ans) Turquie Galatasaray
11 M Drapeau de la Russie Izmaïlov, MaratMarat Izmaïlov 21/9/1982 (31 ans) Russie FK Krasnodar
28 A Drapeau de l'Angola Campos, DjalmaDjalma Campos 30/5/1987 (27 ans) Angola Konyaspor
15 D Drapeau : Sénégal Ba, AbdoulayeAbdoulaye Ba 1/1/1991 (23 ans) Sénégal Rayo Vallecano
22 A Drapeau du Portugal Licá, Licá 08/9/1988 (26 ans) Portugal Rayo Vallecano
70 M Drapeau du Portugal Tozé, Tozé 14/1/1993 (21 ans) Portugal Espoirs Estoril
30 M Drapeau du Portugal , JosuéJosué 17/9/1990 (24 ans) Portugal Bursaspor
20 M Drapeau du Portugal Moreira, PedroPedro Moreira 15/3/1989 (25 ans)
Rio Ave FC
27 A Drapeau du Portugal Varela, SilvestreSilvestre Varela 02/2/1985 (29 ans) Portugal West Bromwich
3 M Drapeau du Brésil Eduardo, CarlosCarlos Eduardo 17/10/1989 (24 ans)
OGC Nice
10 A Drapeau de la Guinée-Bissau Sami, LeocísioLeocísio Sami 18/12/1988 (25 ans) Guinée-Bissau SC Braga
14 A Drapeau de l'Algérie Ghilas, NabilNabil Ghilas 20/4/1990 (24 ans) Algérie Córdoba CF
13 A Drapeau du Brésil , KléberKléber 02/5/1990 (24 ans) Brésil Estoril
999 D Drapeau de la Colombie Quiñones, HéctorHéctor Quiñones 17/3/1992 (22 ans)
FC Penafiel


Autres équipes et sections sportives[modifier | modifier le code]

Équipe réserve[modifier | modifier le code]

Article détaillé : FC Porto B.

Le FC Porto B est un club de football portugais, qui constitue en pratique l'équipe réserve du FC Porto. Fondé en 1996, il est dissous en 2006 puis recréé en 2012, à la suite de la décision d'accepter en deuxième division les équipes réserves des clubs de l’élite.

Auparavant, l'équipe réserve participait au « Championnat de Porto des Réserves », dont elle a remporté 32 éditions entre 1932 et 1994.

Équipes de football de jeunes : palmarès de l'École Dragão Force[modifier | modifier le code]

Palmarès des équipes de jeune[réf. nécessaire]
Championnat national Championnat régional Championnat international
Juniores Sub-19 : 20
Juveniles Sub-17 : 19
Initié Sub-15 : 14
Juniores Sub-19 : 38
Juveniles Sub-17 : 36
Initié Sub-15: 37
Tournoi Ibérico (1985)
Tournoi International Coupe des Rois (indoor) (1989)[27]
Tournoi de Bellinzonna (1993 et 2005)[28]
Tournoi des Espoirs (1997)[29]
Tournoi juniors de Naters (U19) (2000)[30]
Champion d'Europe (1994)

Autres disciplines[modifier | modifier le code]

Article détaillé : FC Porto (basket-ball).

Le rink hockey, le handball et le basket-ball sont les disciplines les plus suivies par les socios après le football, mais le FC Porto administrative des équipes dans une quinzaine de sports.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. En 2013, le FC Porto compte 73 trophées officiel soit quatre de plus que le SL Benfica, qui compte cependant plus de titres de champion du Portugal.
  3. le FC Porto avait perdu 2-0 au match aller mais a renversé la situation en gagnant 3-1 et en éliminant Benfica en plein Estádio da Luz
  4. seul Benfica y était parvenu dans les années 1970
  5. Mis à jour en 2011
  6. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  7. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i « FC Porto », sur fifa.com, FIFA (consulté le 14 janvier 2013)
  2. « Taça José Monteiro da Costa », RSSSF
  3. Nicolas Vilas, « FC Porto : Pinto da Costa, un président trop parfait », Eurosport,‎ 10/08/2013
  4. Classement Mondial perpétuel des Clubs, IFFHS
  5. a et b Le titre remporté par le FC Porto en 1935 n'est pas officiel. Paulo Claro, « Campeonato da Ia Liga 1934-1938 (unofficial) », sur rsssf.com,‎ 28 août 2009 (consulté le 22 octobre 2009)
  6. Coupe Intercontinentale: 1987 - FC Porto 2-1 Peñarol (a.p.); 2004 - FC Porto 0-0 Once Caldas (8-7 tab).
  7. a, b et c Palmarés Oficial de Futebol do Futebol Clube do Porto
  8. Coupe des Club Champions : 1986/87 - Finale: FC Porto 2-1 Bayern de Munique ; Ligue des Champions : 2003/04 - Finale : FC Porto 3-0 AS Monaco.
  9. Coupe UEFA : 2002/03 - Finale: FC Porto 3-2 Celtic FC (ap) ; Ligue Europa 2010/11 - Finale : FC Porto 1-0 Sporting Braga.
  10. Supercoupe d'Europe : 1986/87 - Ajax 0-1 FC Porto / FC Porto 1-0 Ajax.
  11. « Trofeo Luís Otero », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  12. « Trophée Corpus Christi 1964 », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  13. « Trofeo Joan Gamper », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  14. « Trofeo Teresa Herrera », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  15. « Trofeo Ciudad de Sevilla », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  16. « Trofeo Juan Acuña », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  17. « Thailand Premier Cup 1997 », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  18. « Trofeo Concepción Arenal », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  19. « Matines brugeoises », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  20. « Tournoi Port de Rotterdam », sur rsssf.com (consulté le 29 août 2012)
  21. (pt) A criação da Futebol Clube do Porto - Futebol, SAD, site officiel du FC Porto
  22. http://www.fcporto.pt/en/noticias/Pages/Espirito-guerreiro-inspira-equipamento-alternativo.aspx
  23. (pt) Paulo Fonseca é novo treinador dos dragões, abola.pt, Paulo Pinto, 6 juin 2013
  24. a et b Dominique Auzias et Jean-Paul Labourdette, Guide de l'amateur de football 2012, Petit Futé,‎ 2012
  25. (en) « Effectif professionnel actuel », sur fcporto.pt (consulté le 25 octobre 2012)
  26. (en) « Squad from FC Porto in detail », sur transfermarkt.co.uk (consulté le 11 juillet 2013)
  27. « Coupe des Rois indoor », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  28. « Torneo Internazionale U-19/U-20 di Bellinzona », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  29. « Tournoi espoirs U-20 du CS Chênois », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  30. « Tournoi juniors de Naters U19 », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (pt) João Pedro Bandeira, Bíblia do FC Porto, Prime Books,‎ 2012 (ISBN 9789896551544)
  • (pt) Rui Miguel Tovar, Almanaque do FC Porto 1893–2011, Caderno,‎ 2011 (ISBN 9789892315430)
  • (pt) Alfredo Mendes, Futebol Clube do Porto – A História, os triunfos e as imagens de todos os tempos, Diário de Notícias,‎ 2000

Liens externes[modifier | modifier le code]