Malmö

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Malmö
d'en haut à gauche à en bas à droite : la Turning Torso, le château de Malmö, le griffon, emblème de la ville, le quartier de Kronprinsen et l'Øresundsbron.
d'en haut à gauche à en bas à droite : la Turning Torso, le château de Malmö, le griffon, emblème de la ville, le quartier de Kronprinsen et l'Øresundsbron.
Administration
Pays Drapeau de la Suède Suède
Province historique Scanie
Comté Scanie
Commune Malmö
Statut de ville 1256
Démographie
Population 280 415 hab. (2010)
Densité 1 803 hab./km2
Géographie
Coordonnées 55° 35′ 00″ N 13° 02′ 00″ E / 55.583333, 13.033333 ()55° 35′ 00″ Nord 13° 02′ 00″ Est / 55.583333, 13.033333 ()  
Superficie 15 556 ha = 155,56 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Suède

Voir sur la carte administrative de Suède
City locator 14.svg
Malmö

Géolocalisation sur la carte : Scanie

Voir la carte administrative de la zone Scanie
City locator 14.svg
Malmö

Géolocalisation sur la carte : Scanie

Voir la carte topographique de la zone Scanie
City locator 14.svg
Malmö

Malmö (prononcé, en suédois, [ˈmalːˈmøː] Prononciation) ou plus traditionnellement Malmoe (danois : Malmø) est une ville à l'extrême sud de la Suède.

La commune de Malmö recense environ 300 000 habitants en 2010, ce qui en fait la plus grande de la région de Scanie et la 3e plus importante de Suède, après celles de Stockholm et Göteborg.

La métropole de Malmö compte plus de 530 000 habitants et jouxte celle de Copenhague et ses 1 650 000 habitants ; cet ensemble, appelé région de l'Öresund, constitue un pôle majeur en Scandinavie.

Pour différentes raisons, dont sa situation géographique, Malmö est devenue au fil des ans la ville la plus multi-culturelle de Suède avec un grand nombre d'immigrants, environ 30 % de ses habitants étant nés à l'étranger.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Malmö vue par le satellite du CNES Spot

Malmö est située dans le sud de la Suède, dans le comté de Scanie, dont elle est le chef-lieu. Plus précisément, la ville est située sur la côte du détroit de l'Öresund, séparant la Suède du Danemark. De fait, la capitale danoise Copenhague est située juste en face de la ville, et les deux villes sont, depuis 2000, reliées par le pont-tunnel Øresundsbron[1]. L'ouverture de ce pont a permis de créer une région cohérente appelée région de l'Øresund, regroupant 3 732 000 habitants en 2009[2] et comptant parmi les régions les plus dynamiques d'Europe[3]. La ville fait partie de la métropole du « grand Malmö » (stor-Malmö)[4], qui contient en particulier la ville universitaire de Lund, située à moins de 20 km[5]. Malmö est à une distance de 276 km de Göteborg et 619 km de Stockholm[6], respectivement deuxième et première villes de Suède en termes de population[7].

D'une superficie de 155,56 km2[8], la ville est située sur un terrain composé principalement de moraines, sauf le long de la côte où l'on trouve des sédiments post-glaciaires[9]. Ce terrain est très fertile, et, comme c'est le cas de la plupart de la Scanie, le sol est l'un des plus fertiles de Suède. Le terrain sur lequel s'étend Malmö est relativement plat, s'élevant progressivement en allant vers le sud-est et culminant à 37 m d'altitude au niveau de l'église Fosie kyrka[10]. Le centre ville est entouré de canaux, formant ainsi une sorte d'île.

Climat[modifier | modifier le code]

Malmö jouit d'un climat semi-continental ou climat tempéré froid (Dfb selon la classification de Köppen). Les hivers y sont relativement froids mais de courte durée et les températures ne sont que très rarement excessivement basses (la température la plus froide enregistrée est de -22 °C) et régulièrement positives. Les étés sont relativement doux mais peuvent parfois être chauds (la température la plus élevée enregistrée est de 32 °C). Il pleut régulièrement et toute l'année, en cela, le climat de Malmö tient plus du climat océanique que continental. Néanmoins, le printemps est généralement plus sec que l'automne qui est la saison la plus pluvieuse.

Relevé météorologique de Malmö
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) -2 -2 -1 1 6 10 12 12 8 5 2 -1 4
Température moyenne (°C) 0 -1 2 5 11 14 16 16 12 8 4 1 7
Température maximale moyenne (°C) 1 1 4 8 15 18 20 20 15 11 6 3 10
Précipitations (mm) 69 38 58 36 41 58 69 74 71 79 69 74 701
Source : Le climat à Malmö (en °C et mm, moyennes mensuelles) Weatherbase: Historical Weather for Malmo, Sweden - Travel, Vacation and Reference Information


Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom Malmö apparaît initialement sous les formes Malmøi, Malmøghe, ou Malmhaugar (ce dernier étant le nom donné par les islandais), dérivant de « Malm » qui signifie gravier et høghe signifiant hauteur/crête[11].

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire[modifier | modifier le code]

C'est juste à l'extérieur de Malmö, à Segebro, qu'on été trouvées les plus anciennes traces de vie humaine en Suède[12]. Ces traces, retrouvées dans les années 1960, ont été datées de 9 000 ans avant J.-C.[9], et ont été attribuées à la culture de Bromme[13]. La plupart des objets trouvés sont maintenant exposés au musée historique de Lund[13].

À cette époque, le climat était encore glaciaire, et le Danemark et la Suède n'étaient pas encore séparés comme ils le sont maintenant par le détroit de l'Öresund[14]. Le peuple vivant là était un peuple nomade vivant de la chasse du renne, de l'élan, de l'ours et des loups[14]. Autour de 7 000 avant J.-C., le détroit commença à se former, isolant la Suède du Danemark[9]. La pêche est alors devenue une importante ressource pour les populations[14].

L'agriculture s'est ensuite développé, marquant la sédentarisation des populations. Un important village de la fin du néolithique fut ainsi retrouvé dans l'actuel quartier Fosie, avec des restes de maisons d'une taille allant jusqu'à 16 m de long[9]. De nombreuses reliques de l'âge du bronze et de l'âge du fer furent aussi retrouvées à Fosie, et à divers endroits de la commune, cependant, il y a assez peu de vestiges de la fin de l'âge du fer (400 - 800 après J.-C.)[9].

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

La lettre de 1437 d'Éric de Poméranie, donnant à Malmö ses armoiries
Les armoiries de Malmö

La ville est mentionnée pour la première fois en 1170 sous le nom Malmöghe[15]. Il s'agissait alors d'un petit village située à l'emplacement de l'actuel Triangeln[16]. La date exacte de fondation de la ville n'est pas connue, mais certains historiens pensent que la ville fut fondée en 1254 par l'archévêque de Lund Jacob Erlandsen[17]. En effet, ce dernier était alors en conflit avec le roi Christophe Ier de Danemark, et il décida en 1254 de construire une forteresse sur la mer, qui selon ces historiens serait Malmö[17]. Malmö fut fondée au plus tard en 1275[18].

L'économie de la ville croît alors grâce au commerce du hareng[19], à l'instar de nombreuses villes de Scanie à l'époque[20]. À partir du XIVe siècle, la ville se développe très fortement, étant la principale ville hanséatique de Scanie[20]. L'église S:t Petri fut consacrée au début du siècle, probablement en 1319[21]. L'influence allemande est très marquée sur cette église, qui ressemble fortement à l'église Sainte-Marie de Lübeck[21]. En 1332, la ville, ainsi que toute la Scanie passe sous domination suédoise, mais Valdemar IV de Danemark réussit en 1360 à récupérer la province[20]. Entre temps, en 1353, Malmö reçut le statut de ville[16]. En 1368, dans le cadre du conflit entre le Danemark et la Hanse, Malmö fut attaquée par une coalition entre la Hanse et la Suède et son roi Albert de Suède[16]. Les troupes danoises capitulèrent, et un accord fut finalement signé, les villes de Helsingborg, Malmö, Falsterbo et Skanör passant alors sous contrôle de la Hanse, et ce jusqu'en 1385[16].

En 1397, le Danemark, la Suède et la Norvège s'unissent dans l'union de Kalmar. Éric de Poméranie contribua fortement au développement de la ville. Il créa la taxe de l'Öresund en 1429, qui devait être payée au niveau du château de Kronborg, à Elseneur[22]. Mais pour assurer la sécurité de ce processus, il renforça les défenses le long des côtes du détroit, et en particulier établit en 1434 la forteresse Malmöhus[23]. Il fit aussi construite un mur en brique sur la façade maritime de la ville et des douves du côté des terres[24], et en 1437, il donna à Malmö ses armoiries[19]. Le roi Christophe de Bavière continua en ce sens, en transférant la monnaie de Lund à Malmö, qui devient alors la seule monnaie du pays[25]. Ce faisant, Malmö détrôna définitivement Lund comme principale ville de Scanie.

XVIe siècle, changements politiques et religieux[modifier | modifier le code]

Malmö en 1580 dans un livre allemand de cartes. La citadelle Malmöhus se trouve sur la gauche. Le clocher est celui de l'église Saint-Pierre (S:t Petri kyrkan).

Malmö joua un rôle prédominant dans l'adoption de la réforme protestante, qui commença à se propager au Danemark au tout début des années 1500. Ainsi, le maire de Malmö Hans Mikkelsen traduisit en 1524 le Nouveau Testament en danois et c'est sous l'impulsion en particulier du prêtre Claus Mortensen de Malmö, que fut traduit en danois le livre des psaumes[15], ce qui permit la même année la première messe en danois, à Malmö[26].

Cependant, les XVIe et XVIIe siècles furent avant tout par Malmö une période de conflit. Premièrement, les conflits avec la Hanse, qui sont au cœur de l'histoire de l'union de Kalmar continuèrent[27] mais aussi des conflits avec la Suède, qui cherche à se sortir de l'union de Kalmar. En 1512, deux traités de paix furent signé à Malmö, le premier entre le Danemark et la Suède[28], le deuxième entre le Danemark et la Hanse[27]. Pourtant, aucun de ces traités ne mit vraiment fin aux conflits. En 1523, la Suède ayant, sous l'impulsion de Gustave 1er Vasa, réussi à se sortir de l'union, et en parallèle, Christian II de Danemark gagne en impopularité, et finit par s'enfuir la même année, au côté de son second, qui n'est autre que le maire de Malmö Hans Mikkelsen[26]. Ce fut alors Jörgen Kock qui le remplaça[24]. En 1524, fut signé le traité de Malmö, entérinant la dissolution de l'union de Kalmar. Durant ce traité, portant essentiellement sur le partage des territoires, et en particulier de Gotland et du Blekinge, la ligue hanséatique qui arbitrait le conflit se montra en faveur du Danemark, alors qu'elle était traditionnellement liée à la Suède[29].

En 1563, la peste frappa la Scanie, et en particulier Malmö[28].

XVIIe -mi XVIIIe des temps difficiles[modifier | modifier le code]

Illustration de Malmö par Erik Dahlberg de 1658.

Le commerce du hareng avait fortement diminué depuis le XVIe siècle, et avait été remplacé par les excédents agricoles de la Scanie, ainsi que les chevaux et bœufs[30]. Cependant, sur ce marché, Malmö était fortement concurrencé par Trelleborg, juste au sud, et devant les plaintes des habitants de Malmö, le roi Christian IV de Danemark décida d'enlever le statut de ville à Trelleborg, et de ce fait, le droit de commerce et d'artisanat[31]. Ceci était censé forcer les commerçants et artisans de Trelleborg à s'installer à Malmö, mais beaucoup refusèrent, et continuèrent illégalement leur activité[31].

Le XVIIe siècle marque de nouveau une ère de conflit entre le Danemark et la Suède, et la Scanie, en territoire frontalier, fut l'épicentre de ces conflits. Ces conflits commencèrent en 1611 avec la guerre de Kalmar, qui tenait son origine dans la volonté du roi suédois de conquérir la laponie norvégienne[32]. Mais c'est surtout la fin de la guerre de Trente Ans qui affecta Malmö. La Suède, qui était jusqu'au début du siècle nettement inférieure au Danemark avait commencé à se développer (cf. l'empire suédois), et devenait peu à peu une puissance majeure en Europe[32]. En 1644, la Suède, sous le commandement de Gustaf Horn, envahi la Scanie, et en particulier attaque les principales forteresses que sont celles de Helsingborg, Landskrona et Malmö[33]. Malmö se retrouva fortement endommagée. La paix fut signée en 1645, le Danemark cédant la province de Halland à la Suède[33]. Mais en 1658, la Danemark déclenche contre la Suède une guerre qui tourne au désastre, et doit signer le traité de Roskilde, par lequel il cède entre autres la Scanie à la Suède[34]. Malmö devient suédoise, et ses fortifications furent améliorée en 1670[34].

La bataille de Malmö en 1677, peinte par Johan Filip Lemke

Cependant, le Danemark n'était pas décidé à laisser la Scanie aussi facilement. Ainsi, en 1675 le Danemark lança une offensive dans toute la Scanie, marquant le début de la guerre de Scanie. Dans un premier temps, cette offensive fut couronnée de succès, et la Scanie fut bientôt de nouveau entre les mains du Danemark, exceptée Malmö, qui résistait sous le commandement de Fabian von Fersen[35]. En 1676, cependant, la Suède se remobilisa, et commença à reconquérir les territoires perdus[35]. Le roi Christian V de Danemark savait qu'il devait parvenir à prendre Malmö pour gagner le conflit, le siège de Malmö s'intensifia alors entre le 25 et 26 juillet 1677[36]. Les danois infligèrent de sérieux dégâts à la ville, mais ne parvinrent pas à la prendre, et subirent de très lourdes pertes au sein de leur armée[36]. Cette bataille fut, tout comme la bataille de Lund l'année précédente une des batailles déterminantes de la guerre de Scanie, qui s'acheva en 1679 par une victoire suédoise, la Scanie restant pour de bon suédoise[36].

Malgré la victoire, Malmö avait beaucoup souffert de cette bataille, et l'avenir n'allait pas améliorer la situation. En 1709, le Danemark tenta une nouvelle fois de récupérer la Scanie dans le cadre de la grande guerre du Nord. Malmö, tout comme les autres forteresses scaniennes fut assiégée, mais les Danois perdirent à nouveau, au terme de la bataille d'Helsingborg[28]. Ceci fut suivi de près par une importante épidémie de peste couplée à de mauvaises récoltes. Il en résulta à Malmö une population diminuée de moitié[37].

Industrialisation[modifier | modifier le code]

La deuxième moitié du XVIIIe siècle marqua une reprise dans l'économie de la région et de sa ville principale Malmö. Pour Malmö, un important élément dans cette reprise fut la décision du maire de la ville, Frans Suell, de reconstruire et moderniser le port[34]. Ceci permit d'assurer de nouveau une croissance du commerce[34]. La fin du siècle marqua aussi l'arrivée des premières industries, principalement textiles, des tanneries, des sucreries etc[37]

Cependant, c'est au XVIIIe siècle que se déploya vraiment l'industrialisation. Plusieurs entreprises se développèrent ainsi dans la ville, telles que Kockums (1840), Skanska (1871)[38] etc. Ceci fut accéléré par la mise en place de la première ligne de chemin de fer d'état de Suède, la Södra stambanan, dont le premier tronçon Malmö-Lund fut inauguré en 1856[39]. L'abaissement des barrières douanières avec le Danemark y contribua aussi. Le développement urbain s'accélère, si bien que dans les années 1870 Malmö dépassa en population Norrköping pour devenir 3e ville de Suède, rang qu'elle n'a plus quitté depuis[34].

Époque moderne[modifier | modifier le code]

C'est à Malmö, en 1951, que fut créé, à l'initiative de l'allemand Karl Heinz Priester et de l'universitaire suédois Per Engdahl, l'éphémère Mouvement social européen, dont le projet était de coordonner différentes organisations d'extrême droite et néofascistes européennes.

Malmö a longtemps été la seule grande ville suédoise à ne pas avoir sa propre université, celle de Lund (aujourd'hui pratiquement incluse dans la grande banlieue de Malmö) suffisant aux besoins régionaux en enseignement supérieur. Ce n'est qu'en 1998 qu'a démarré l'Université de Malmö (Malmö högskola en suédois), qui s'est développée très vite et accueille environ 21 000 étudiants (2004).

Économie[modifier | modifier le code]

La moyenne des revenus par personne à Malmö est seulement environ 228 000 SEK par an, inférieure à la moyenne nationale suédoise qui est d'environ 267 000 SEK par an[40] (2009).

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Malmö est de nos jours la troisième plus grande ville de Suède[7].

Évolution de la population de Malmö à partir de 1570
1570 1610 1650 1690 1730 1770 1810 1850 1890 1930 1950
3 577 3 192 2 504 5 740 3 132 4 835 5 796 13 087 48 504 120 207 190 266
1960 1965 1970 1975 1980 1990 1995 2000 2005 2010 -
227 601 254 180 264 588 241 191 226 960 223 663 234 599 248 520 258 020 280 415 -
(Sources : [41],[7],[42])


Population d'origine étrangère[modifier | modifier le code]

La commune de Malmö est en 2010 la quatrième commune de Suède ayant la plus grande proportion d'habitants d'origine étrangère (c.a.d. nés à l'étranger ou nés en Suède de deux parents nés à l'étranger), avec une proportion de 39,4%[43].

Principales nationalités représentées à Malmö, en 2010[44]
Nationalité Population
Drapeau de l’Irak Irak 9 465
Drapeau du Danemark Danemark 9 174
Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie 8 530
Drapeau de la Pologne Pologne 6 903
Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine 5 920
Drapeau du Liban Liban 3 669
Drapeau de l’Iran Iran 3 259

Éducation[modifier | modifier le code]

Orkanen, le bâtiment principal de l'université de Malmö, situé en bord de mer.

Malmö ne dispose de sa propre université, de son nom suédois Malmö högskola, que depuis 1998. En 2011, elle comprenait 1 500 employés et 24 000 étudiants.

L'université de Lund, qui a elle été fondée en 1666, dispose aussi de plusieurs campus en ville :

  • L'académie d'art (Konsthögskolan i Malmö)
  • Le conservatoire (Musikhögskolan i Malmö)
  • L'académie de théâtre (Teaterhögskolan i Malmö)
  • la faculté de médecine, qui partage ses campus entre Malmö et Lund.

Santé[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Vélo[modifier | modifier le code]

Le vélo est un moyen de transport privilégié à Malmö, étant donné le vaste réseau de pistes cyclables, et le fait que la ville ne comporte pratiquement aucune différence d'altitude.

Transport routier[modifier | modifier le code]

Le réseau autoroutier a été amélioré avec l'ouverture du pont de l'Øresund. La route européenne E47 (anciennement E6) longe les côtes ouest suédoises et norvégiennes depuis Malmö jusqu'à Kirkenes sur la mer de Barents. Il y a aussi la route européenne E20 vers Helsinborg puis Stockholm (E55, anciennement E4) ; et la route européenne E22 à destination de Kalmar.

Transport ferroviaire[modifier | modifier le code]

Un service de trains rapides (Øresundståg), assuré par la compagnie danoise DSB, traverse le pont de l'Øresund toutes les 20 minutes, reliant Elseneur, Copenhague, Malmö, Lund, Helsingborg et Göteborg. L'aéroport de Copenhague (situé juste à la sortie du pont, côté danois) est aussi desservi. Les trains pendulaires suédois X2000 effectuant les liaisons Stockholm-Copenhague et Göteborg-Copenhague franchissent aussi le pont tout en desservant la gare centrale de Malmö.

Depuis 2010, un nouveau tunnel ferroviaire appelé Citytunneln (Le City tunnel) permet d'accélérer les relations entre Malmö et le Danemark. Le tunnel va de la gare centrale à Hylievång (au sud de Malmö) d'où la ligne de chemin de fer est raccordée à celle traversant le pont de l'Øresund. Un nouvel arrêt a été construit à Triangeln (Le triangle), une importante place de la ville où se trouvent de nombreuses attractions commerciales et culturelles. À la sortie du tunnel à Hylievång, un nouveau centre commercial, un complexe sportif et un hôtel son en cours d'aménagement.

Transport aérien[modifier | modifier le code]

En plus de l'aéroport de Copenhague, Malmö est desservie par l'aéroport de Malmö-Sturup, situé à une trentaine de kilomètres au sud-est de la ville. En parallèle avec le projet Citytunneln, il est prévu d'étendre la ligne de chemin de fer jusqu'à l'aéroport qui est, à l'heure actuelle, uniquement relié à Malmö par l'autoroute E65. Cet aéroport est principalement utilisé pour les vols intérieurs suédois, le transport de marchandises, mais aussi par les compagnies à bas coûts, et pour des vols charter.

Transport en commun[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tramway de Malmö.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine architectural[modifier | modifier le code]

La ville gagne en popularité en tant que destination touristique. Elle conserve beaucoup de charme historique avec sa vieille ville truffée de petites boutiques. On trouve aussi à Malmö la forteresse médiévale Malmöhus, qui héberge un petit musée de la ville, galerie d'art, ainsi qu'un aquarium et un vivarium.

En 2001, Malmö a obtenu l'exposition Bo01 intitulée « La ville de demain ». Le site choisi est situé dans le district de Västra à distance de marche du centre-ville et couvre une superficie de 18 hectares. Plusieurs architectes scandinaves de renommée internationale furent conviés pour y aménager des habitations. Le projet fut endossé par la ville de Malmö. L'objectif de l'exposition était de construire Bo01 avec une autosuffisance énergétique totale. Pour ce faire, le site capitalise grandement sur l'aquifère. Un système de pompage de l'eau souterraine permet une circulation de l'eau à travers le quartier. Cette eau est chauffée, ou utilisée comme système de refroidissement, ce qui permet de combler à 85 % les besoins en chauffage. Le reste est fourni par des panneaux solaires et des éoliennes. La gestion des déchets et des eaux usées est intégrée. Dans ces deux cas, une attention particulière fut portée à la concentration des phosphates. Une série de mesures furent intégrées dès la conception, dont la séparation des matières organiques et l'installation d'électroménagers plus performants. Le projet final offre 500 unités d'habitations, des commerces, des services sociaux, à proximité de sites d'expositions et de bureaux, en plus d'un nouveau projet d'implantation d'une université. Cependant, le projet n'a pas réussi à répondre à la dichotomie classique : construire des habitations de haute qualité environnementale grâce aux innovations de dernières technologies ou construire pour fournir du logement abordable aux populations moins nanties.

Le Turning Torso, une spectaculaire tour d'habitation, située dans le quartier nord de la ville, dont la construction s'est achevée novembre 2005. Elle est la deuxième plus haute tour d'habitation d'Europe, et le plus haut bâtiment de Scandinavie du haut de ses 190 mètres.

Autres[modifier | modifier le code]

La vie nocturne se concentre principalement autour de deux places : Lilla torg (la « petite place »), la place « chic » de la vieille ville avec ses pubs et leurs terrasses, et de nombreuses boîtes de nuit à proximité ; et Möllevångstorget dans le quartier plus populaire, lieu des artistes et de la musique « live ».

En août chaque année a lieu le Malmöfestivalen, festival qui voit les rues et les places se remplir de scènes de concerts et autres animations culturelles pendant un peu plus d'une semaine, le tout entièrement gratuit[45].

Il existe un musée consacré aux Beaux-Arts, le Malmö konstmuseum[46].

Malmö a accueilli en mai 1992 les demi-finales et la finale du 47e Concours Eurovision de la Chanson.

La ville a aussi accueilli les demi-finales et la finale du 58e Concours Eurovision de la Chanson, en mai 2013.

Médias[modifier | modifier le code]

Le Sydsvenska Dagbladet, fondé en 1870, est depuis 2000 le seul quotidien de Malmö.

Sports[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Bo Widerberg (réalisateur, scénariste, monteur, acteur, producteur et directeur de la photographie suédois), Jan Troell (réalisateur suédois), Anita Ekberg (mannequin et actrice suédoise), Lukas Moodysson (réalisateur, scénariste et écrivain suédois), Mats Ek (danseur et chorégraphe de danse contemporaine) et le chanteur suédois Mats Söderlund y sont nés.
  • D'autre part, la chanteuse du groupe The Sounds, Maja Ivarsson y habite depuis l'âge de 14 ans, ainsi que Jesper Anderberg, Johan Bengtsson, Fredrik Blond et Felix Rodrìguez.

Annexes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Pont sur le détroit de l'Øresund », sur Structurae (consulté le 11 avril 2011)
  2. (en) « Population », sur Tendens Øresund (consulté le 2 janvier 2011)
  3. (en) « What is the Øresund Region? », sur Øresundsregionen (consulté le 11 avril 2011)
  4. (sv) « Storstadsområden med ingående kommuner i alfabetisk ordning », sur Bureau central des statistiques de Suède (consulté le 11 avril 2011)
  5. (sv) « Lund Avståndstabell », sur Avståndstabell (consulté le 11 avril 2011)
  6. (sv)(en) « Avståndstabell / Table of distances », sur Lundberg & Lagerstedt (consulté le 12 mars 2011)
  7. a, b et c (sv) « Tätorter 1960-2005 », sur Bureau central des statistiques de Suède (consulté le 11 avril 2011)
  8. http://fr.db-city.com/Su%C3%A8de--Scanie--Malm%C3%B6
  9. a, b, c, d et e (sv) « Malmö », sur Länsstyrelsen i Skåne (consulté le 11 avril 2011)
  10. (sv)« Malmös högsta punkt – en fråga om liv », Skånskan,‎ 2009 (lire en ligne)
  11. (en) « 1000-1300 », sur Malmö stad (consulté le 11 avril 2011)
  12. (en) « Segebro », sur Encyclopædia Britannica (consulté le 11 avril 2011)
  13. a et b (sv) « Om Enne », sur Terra Scaniæ (consulté le 11 avril 2011)
  14. a, b et c (en) « The Birth », sur Malmö stad (consulté le 11 avril 2011)
  15. a et b (sv) « Malmö i korthet », sur Malmö stad (consulté le 11 avril 2011)
  16. a, b, c et d (sv) « Malmö », sur Fotevikens museum (consulté le 11 avril 2011)
  17. a et b (sv)« Strid om Malmös 750-årsjubileum », Sydsvenskan,‎ 2004 (lire en ligne)
  18. (sv) « Malmös historia », sur Historiska institutionen Stockholm Universitet (consulté le 11 avril 2011)
  19. a et b (en) « 1301-1600 », sur Malmö (consulté le 12 avril 2011)
  20. a, b et c (sv) « Medeltiden », sur Terra Scaniae (consulté le 12 avril 2011)
  21. a et b (sv) « S:t Petri kyrka - Malmös katedral », sur Svenska Kyrkan (consulté le 12 avril 2011)
  22. (sv) « Öresundstullen », sur Terra Scaniæ (consulté le 12 avril 2011)
  23. (sv) « Malmöhus slott », sur Malmö stad (consulté le 12 avril 2011)
  24. a et b (sv) « 1301-1600 », sur Malmö stad (consulté le 13 avril 2011)
  25. (sv) « Skånelands mynthistoria », sur Dansk Mønt (consulté le 12 avril 2011)
  26. a et b (sv) « 1500-talet », sur Terra Scaniae (consulté le 12 avril 2011)
  27. a et b (sv) « Kampen om östersjömarknaderna under 1500-talets första decennier », sur Scientific communication (consulté le 13 avril 2011)
  28. a, b et c (sv) « Historia i fickformat - skånsk historia i årtal Del 2 - från år 1500 till våra dagar », sur Sverige runt (consulté le 13 avril 2011)
  29. (sv) « Malmö recess 1524 », sur Malmö stad (consulté le 13 avril 2011)
  30. (sv) « Exportvaror under 1600-talet », sur Terra Scaniæ (consulté le 17 avril 2011)
  31. a et b (sv) « 1619 – Ett svart år i Trelleborgs historia », sur Trelleborgs kommun (consulté le 17 avril 2011)
  32. a et b (sv) « 1600-talet », sur Terra Scaniæ (consulté le 17 avril 2011)
  33. a et b (sv) « Horns krig », sur Terra Scaniæ (consulté le 17 avril 2011)
  34. a, b, c, d et e (en) « 1658 », sur Malmö stad (consulté le 17 avril 2011)
  35. a et b (sv) « Skånska kriget », sur Terra Scaniæ (consulté le 17 avril 2011)
  36. a, b et c (sv) « Belägring och stormning 1676-77 », sur Malmö stad (consulté le 17 avril 2011)
  37. a et b (sv) « 1700-talet », sur Terra Scaniæ (consulté le 17 avril 2011)
  38. (sv) « 1800-talet », sur Terra Scaniæ (consulté le 17 avril 2011)
  39. (sv) « 1800 -1899 », sur Malmö stad (consulté le 17 avril 2011)
  40. Ekonomifakta.se
  41. (sv) « Malmös befolkningsutveckling 1570-1995 », sur Historiska institutionen Stockholm Universitet (consulté le 11 avril 2011)
  42. (sv) « Tätorter 2010 », sur Bureau central des statistiques de Suède (consulté le 25 juin 2011)
  43. (sv) « Andel personer med utländsk bakgrund, 2010 jämfört med 2009 », sur Bureau central des statistiques de Suède (consulté le 11 avril 2011)
  44. (sv) « Malmöbor födda i utlandet, 1 jan 2010 », sur Malmö stad (consulté le 11 avril 2011)
  45. (fr) « Suède : Malmöfestivalen, l'éveil des cultures façon scandinave », Camille Grange, Le Journal International, 19 août 2013
  46. http://www.malmo.se/konstmuseum

Liens externes[modifier | modifier le code]

Vidéos

Sur les autres projets Wikimedia :