James Rodríguez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
James Rodríguez
James Rodriguez.jpg
James Rodríguez avec l'équipe de Colombie lors de la Coupe du monde 2014
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Espagne Real Madrid CF
Numéro 10
Biographie
Nom James David Rodríguez Rubio
Nationalité Drapeau de la Colombie Colombie
Naissance 12 juillet 1991 (23 ans)
Lieu Cúcuta (Colombie)
Taille 1,78 m (5 10)
Période pro. 2008-
Poste Milieu offensif
Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
2004-2007 Drapeau : Colombie Envigado FC
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2007-2008 Drapeau : Colombie Envigado FC 030 0(9)
2008-2010 Drapeau : Argentine CA Banfield 050 (10)
2010-2013 Drapeau : Portugal FC Porto 108 (32)
2013-2014 Drapeau : France AS Monaco 038 (10)
2014- Drapeau : Espagne Real Madrid CF 000 0(0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2007 Drapeau : Colombie Colombie - 17 ans 011 0(3) [1]
2011 Drapeau : Colombie Colombie - 20 ans 005 0(3)
2011- Drapeau : Colombie Colombie 027 (11)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 07 juillet 2014

James David Rodríguez Rubio, dit James Rodríguez ou simplement James (prononcer [ˈxames])[2]. est un footballeur international colombien, né le 12 juillet 1991 à Cúcuta (Colombie). Il évolue au poste de milieu offensif ou attaquant au Real Madrid depuis juillet 2014. Au cours de sa carrière, il joue successivement pour Envigado, au CA Banfield, au FC Porto, à l'AS Monaco et au Real Madrid ainsi qu'en équipe de Colombie.

Biographie

Envigado FC

En 2004, à l'âge de 13 ans, James arrive à l'Envigado FC, basé à Envigado, ville limitrophe de Medellín, la capitale du département d'Antioquia, où il poursuit tranquillement sa formation.

Fin 2006, le club, récemment descendu en Primera B, la deuxième division, fait face à d'importants problèmes financiers et doit compter sur ses plus jeunes joueurs pour se relancer. À 16 ans, en 2007, James Rodríguez, pur gaucher, est lancé dans le grand bain des professionnels par son entraîneur d'alors, Jesús Barrios. James Rodríguez est impressionnant d'efficacité malgré son jeune âge, marque 11 buts en 15 matchs[3] et aide son club à remporter la Primera B 2007, obtenant ainsi un ticket direct pour l'élite.

Par la suite, il ne jouera pas en première division colombienne, retournant jouer avec les jeunes. Cependant, plusieurs recruteurs s’intéressèrent à lui.

Banfield

En janvier 2008, le club argentin de Banfield l'obtient sous la forme d'un prêt de deux ans.

Il passe la première année au sein de la réserve avant de faire ses débuts le 7 février 2009. Quelques semaines plus tard, le 23 février, il marque son premier but lors d'une victoire 3-1 contre CA Rosario Central et devient le plus jeune joueur étranger à marquer un but dans le Championnat d'Argentine de football, à 17 ans.

Le 26 septembre 2009, il marque son second but lors de la victoire 2-1 contre Newell's Old Boys, le but le plus important de sa carrière et de l'histoire de son club, puisqu'il lui permet d'être sacré, et ce pour la première fois, Champion d'Argentine 2009 (tournoi d'ouverture).

En décembre 2009, et à la suite de ses excellentes prestations, le club italien de l'Udinese obtient la priorité sur son transfert dès la fin de la prochaine Copa Libertadores 2010, que son club aura le droit de jouer, étant Champion d'Argentine.

Le 13 février 2010, il marque un but extraordinaire du pied gauche, un lob face aux principaux rivaux lors du derby contre le CA Lanús. Dès le lendemain, la presse compare son style avec celui de Cristiano Ronaldo et l'affuble du surnom de « James Bond de Banfield ».

Lors de la Copa Libertadores 2010, il ne fera que confirmer toute la confiance placée en lui, marquant 5 buts en 8 matchs, permettant à Banfield d'atteindre les huitièmes de finale, où ils seront éliminés par le futur vainqueur, les Brésiliens de l'Internacional.

La Copa Libertadores terminée et la saison terminée en Argentine, James reçoit différentes offres européennes de plusieurs grands clubs européens comme Arsenal.

À Banfield, il aura notamment fréquenté quelques joueurs de renom dont son compatriote, l'international Jairo Patiño.

FC Porto

Malgré une priorité sur son transfert, il ne rejoint pas l'Udinese. La Juventus fait aussi part de son intérêt, tout comme l'Espanyol Barcelone de l'Argentin Mauricio Pochettino, mais aussi la Lazio et Benfica.

Le 6 juillet 2010, les portugais du FC Porto annoncent que James vient de signer un contrat de 4 ans pour 5,1 millions d'euros avec une clause libératoire fixée à 30 millions d'euros. Cependant le 15 octobre 2010, FC Porto vendra 35 % du passé de James à la société Gol Football Luxembourg, évalué à 2,55 millions d'euros.

Il portera le numéro 19 et rejoint deux compatriotes, Falcao et Fredy Guarín, ce dernier qu'il a connu à l'Envigado FC.

Il fait ses débuts lors d'un match amical de pré-saison, le 18 juillet 2010 face à l'Ajax Amsterdam et marque le seul but du match avant de disparaître des feuilles de match, son entraîneur, André Villas-Boas, le laissant grandir avec la réserve tout en le faisant s'entraîner avec les professionnels.

Le 16 octobre 2010, il joue son premier match officiel contre le petit club de Limianos en Coupe du Portugal,en entrant à la 68e minute. Victoire 4-1 de Porto.

Le 25 octobre 2010, il entre de nouveau à 20 minutes de la fin lors de la victoire 5-1 sur l'União Leiria, son premier match en Championnat du Portugal.

De nouveau, André Villas-Boas lui offre du temps de jeu, 8 minutes, lors du grand derby du 7 novembre 2011 face à Benfica, et victoire historique de Porto, qui l'emporte 5-0 grâce notamment à deux doublés, d'abord celui de son compatriote colombien Falcao puis celui du Brésilien Hulk.

À la mi-novembre 2010, l'agent de James révèle que l'Espanyol Barcelone, déjà intéressé par le joueur par le passé, souhaite obtenir son prêt avec option d'achat, dès janvier 2011.

Le 11 décembre 2010, son entraîneur lui offre sa première titularisation en Coupe du Portugal, et victoire 4-0 de Porto face à la Juventude de la ville d'Évora.

Peu après, le 15 décembre 2010, son entraîneur le titularise de nouveau alors que son club reçoit les Bulgares du CSKA Sofia pour le compte de la Ligue Europa. Victoire 3-1 des Lusitaniens, le troisième but ayant été l'œuvre de James.

Le 8 janvier 2011, il marque son premier but en Championnat du Portugal, lors de la victoire 4-1 contre le CS Marítimo.

Le 26 janvier 2011, il récidive lors de la victoire de Porto 3-0 contre le Nacional.

Le 2 mars 2012, James Rodríguez rentre à la 58e minute. Avant que le colombien soit rentré, le FC Porto perdait 2 à 1 face aux Aigles mais est dirigé par un Rodríguez étincelant qui égalise et de plus fait une magnifique passe décisive à son coéquipier Maicon sur coup-franc.

À Porto, il fréquente, au jour le jour, des joueurs de renommée européenne voire mondiale comme ses compatriotes Falcao et Fredy Guarín, mais aussi les Brésiliens Helton, Hulk et Fernando, l'Uruguayen Cristian Rodríguez, l'Argentin Fernando Belluschi ou encore les Portugais João Moutinho et Rolando.

À la fin d'une saison 2011-2012 remplie où il s'est imposé comme un titulaire indiscutable en étant décisif contre des équipes comme le SL Benfica, il est suivi de près par Manchester United et l'Inter Milan.

AS Monaco

Fraîchement sacré champion de Portugal à l'issue d'une saison 2012-2013 indécise jusqu'à la dernière journée, il signe un contrat de cinq ans en faveur de l'AS Monaco pour un transfert estimé à 45 millions d'euros[4],[5], ce qui constitue pour une courte période le plus gros transfert du Championnat de France de football, avant l'arrivée de son nouveau coéquipier Radamel Falcao une semaine plus tard, contre la somme de 60 millions d'euros, et enfin le transfert d'Edinson Cavani au Paris Saint-Germain quelques semaines plus tard pour 63 millions d'euros.

Lors de la 15e journée de ligue 1 contre le Stade rennais, James Rodríguez va inscrire son premier but de la saison à la 19' minute sur coup-franc.

Lors de la 25e journée de Ligue 1, il s'offre son premier doublé en Ligue 1 au Stade Furiani de Bastia signant ses 4e et 5e buts de la saison en championnat. Le 6 avril 2014, il signe un nouveau doublé contre le FC Nantes, portant son total à 9 réalisations en championnat (victoire 3-1 de l'ASM). Il est par ailleurs passeur décisif sur le but inscrit sur corner et de la tête par Andrea Raggi lors de ce même match.

Au terme de la 35e journée de Ligue 1, James Rodríguez porte son compteur de passes décisives à 12, cumulé à 9 buts inscrits. Ce qui lui permet d'être au sommet du classement des passeurs, et d'être nominé aux trophées UNFP par deux fois : pour le titre de meilleur joueur mais aussi celui de meilleur espoir.

El Bandido finira la saison avec l'AS Monaco après la 36e journée et la réception de Guingamp, pour mieux se focaliser sur le mondial 2014 qui l'attend avec la sélection colombienne. Cela ne l'empêchera pas de finir dans l'équipe type de la Ligue 1, et meilleur passeur du championnat avec 12 passes décisives. Récompensant ainsi une première saison réussie, individuellement et collectivement; étant impliqué dans un tiers des buts de l'ASM FC, et l'équipe finissant seconde au classement avec 80 points : record du club.

Real Madrid

Le 22 juillet 2014, James Rodríguez signe au Real Madrid pour un contrat de 6 ans[6]. Son transfert est évalué à près de 90 millions d'euros, soit le troisième plus important transfert de l'histoire et la plus importante vente pour un club de Ligue 1[7].

Carrière internationale

En 2007, James fait partie de l'équipe de Colombie - 17 ans avec laquelle il termine vice-champion d'Amérique du Sud, sous les ordres d'Eduardo Lara.

Toujours avec le même sélectionneur, il intègre les moins de 20 ans à l'occasion du Championnat d'Amérique du Sud début 2011. La jeune équipe se hisse de justesse dans le tableau final avec un seul succès obtenu aux dépens de la Bolivie (2-1) et deux nuls. La réussite ne leur sourira pas pour autant, puisqu'ils doivent s'incliner tour à tour devant l'Uruguay, le Brésil, le Chili et l'Argentine.

La consécration a lieu en juin 2011 puisqu'il remporte le Tournoi de Toulon 2011 contre l'Équipe de France des moins de 20 ans 1-1 (3 t.a.b à 1). Il est est élu meilleur joueur de la compétition. Deux penaltys réussis sont à mettre à son actif pour l'entrée en lice contre le Portugal (1-1) et contre le tenant du titre la Côte d'Ivoire (4-1). Il convertit également son tir au but en finale. Il compte également trois passes décisives.

Dans la foulée il dispute à domicile et en tant que titulaire incontestable la Coupe du Monde des moins de 20 ans. Propulsé capitaine, le voilà encore buteur contre l'Équipe de France des moins de 20 ans (s.p.) puis dans le jeu face au Mali. Il se montre encore décisif face au Costa Rica en huitièmes de finale, il permet à ses coéquipiers de s'imposer sur le fil grâce à son but sur penalty dans le temps additionnel (3-2, 90+3). Mais il ne peut éviter l’élimination au tour suivant par le rival mexicain qui les balayent 3-1. Là encore il réussit trois gestes décisifs pour ses coéquipiers.

Il fête sa première sélection avec la Colombie A le 11 octobre 2011 lors d'une victoire en match amical contre la Bolivie (2-1).

Il participe à partir du mois de juin 2014 à la Coupe du monde. Il contribue au succès de la Colombie lors des trois matchs de poule, contre la Grèce (3-0), la Côte d'Ivoire (2-1) ainsi que face au Japon (4-1), en marquant un but dans chaque match et signant deux passes décisives. Il est ainsi par la suite élu meilleur joueur du mondial lors des phases de poules [8]. Le 28 juin 2014, lors du huitième de finale contre l'Uruguay (2-0), il signe un doublé dont une sublime reprise de volée à l'entrée de la surface qui permet à son équipe de se qualifier pour les quarts de finale. Pour la 3e fois en quatre matchs, James est élu homme du match. En quarts, il inscrit le but de son équipe sur pénalty en fin de match mais ne peut empêcher la défaite contre le Brésil (2-1), pays hôte.

Statistiques

Statistiques de James Rodríguez au 5 juillet 2014[9]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Supercoupe UEFA Drapeau : Colombie Colombie Total
Division M B M B M B M B C M B M B M B M B
2008-2009 Drapeau de l’Argentine Banfield Primera División 12 1 0 0 - - - - - - - - - - - 12 1
2009-2010 Drapeau de l’Argentine Banfield Primera División 30 4 0 0 - - - - CL 8 5 - - - - 38 9
Sous-total 42 5 0 0 - - - - - 8 5 - - - - 50 10
2010-2011 Drapeau du Portugal FC Porto Liga Sagres 15 2 6 3 2 0 - - C3 9 1 - - - - 32 6
2011-2012 Drapeau du Portugal FC Porto Liga Sagres 26 13 1 0 3 0 - - C1+C3 8 1 0 0 6 1 44 15
2012-2013 Drapeau du Portugal FC Porto Liga Sagres 24 10 2 0 3 1 1 0 C1 8 1 - - 7 1 45 13
Sous-total 65 25 9 3 8 1 1 0 - 25 3 0 0 13 2 121 34
2013-2014 Drapeau de la France AS Monaco Ligue 1 34 9 3 1 1 0 - - - - - - - 14 9 52 19
Sous-total 34 9 3 1 1 0 - - - - - - - 14 9 52 19
2014-2015 Drapeau de l'Espagne Real Madrid Liga BBVA 0 0 0 0 0 0 - - C1 0 0 - - 0 0 0 0
Sous-total 0 0 0 0 0 0 - - - 0 0 - - 0 0 0 0
Total sur la carrière 141 39 12 4 9 1 1 0 - 33 8 0 0 27 11 223 63

Buts internationaux

Palmarès

En club

     

En équipe nationale

Distinctions personnelles

Distinctions honorifiques

Au cours de la Coupe du monde de football de 2014, il est élu à 3 reprises "Homme du Match - Budweiser"[12] , [13]

  • 14 juin 2014 : Colombie / Grèce : 90 minutes jouées, 60 passes, 6 tirs, 1 but[14].
  • 19 juin 2014 : Colombie / Côte d'Ivoire : 90 minutes jouées, 54 passes, 2 tirs, 1 but[15].
  • 28 juin 2014 : Colombie / Uruguay : 85 minutes jouées, 43 passes, 4 tirs, 2 buts[16].

Repères

Vie privée

James Rodríguez est en couple avec Daniela Ospina, volleyeuse internationale colombienne, et sœur de David Ospina, coéquipier de James en sélection. Ils sont les parents d'une fille nommée Salomé, née le mercredi 29 mai 2013 à Medellín.

Note et références

  1. Fiche de James Rodríguez sur soccerdatabase.eu
  2. (es) « James Rodríguez pone Colombia patas arriba », As, 04-08-211.
  3. Appelez le Rodriguez, James Rodriguez
  4. « Accord avec le FC Porto pour Moutinho et Rodriguez », sur Site officiel de l'AS Monaco,‎ 24/05/2013
  5. (pt) « FC Porto transfere Moutinho e James para o Mónaco por 70 milhões », sur Site officiel du FC Porto,‎ 31/05/2013
  6. Communiqué du Real
  7. « L'AS Monaco signe la vente la plus chère de l'histoire pour un club de L1 », sur Les Echos,‎ 22 juillet 2014
  8. http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/James-elu-meilleur-joueur-du-1er-tour/477909
  9. Statistiques de James Rodríguez sur footballdatabase.eu
  10. « James Rodríguez en prince de la passe », sur Site officiel de l'AS Monaco,‎ 17/05/2014
  11. « James Rodriguez n°1 sur Google », sur Site de l'Equipe.fr,‎ 01/07/2014
  12. fifa.com, « Homme du Match - Présenté par Budweiser », sur fifa.com,‎ 19 juin 2014
  13. fifa.com, « Homme du Match - Présenté par Budweiser », sur fifa.com,‎ 28 juin 2014
  14. fifa.com, « Colombie vs Grèce », sur fifa.com,‎ 14 juin 2014
  15. fifa.com, « Colombie vs Côte d'Ivoire », sur fifa.com,‎ 19 juin 2014
  16. fifa.com, « Colombie vs Uruguay », sur fifa.com,‎ 28 juin 2014