San José (Costa Rica)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir San José.
San José
Vue générale depuis le Musée de Jade
Vue générale depuis le Musée de Jade
Blason de San José
Héraldique
Drapeau de San José
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Costa Rica Costa Rica
Province San José
Canton San José
District Chef-lieu de 11 districts
Fondation 1738
Maire
Mandat
Johnny Araya Monge (PLN)
2007-2011
Code postal 10101 / 10111
Code Inec 1.01.01 / 1.01.11
Démographie
Gentilé Josefinos
Population canton 309 672 hab.
Géographie
Coordonnées 9° 56′ 00″ N 84° 05′ 00″ O / 9.9333, -84.08339° 56′ 00″ Nord 84° 05′ 00″ Ouest / 9.9333, -84.0833  
Altitude 1 161 m (min. : 1 000 m) (max. : 1 170 m)
Superficie 4 462 ha = 44,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Costa Rica

Voir la carte administrative du Costa Rica
City locator 11.svg
San José

Géolocalisation sur la carte : Costa Rica

Voir la carte topographique du Costa Rica
City locator 11.svg
San José
Liens
Site web http://www.msj.go.cr/

San José est la capitale et la plus grande ville du Costa Rica. Elle est également la capitale de la province de San José.

Fondée en 1738, la ville devient capitale du Costa Rica en 1823 à la place de Cartago.

La population de la municipalité de San José (canton de San José) était estimée à 352 366 habitants au 30 juin 2008. Selon les Nations unies, l'agglomération métropolitaine de San José concentrait 1 975 000 habitants en 2009[1], soit environ 29 % de la population totale du Costa Rica.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville est située au centre du pays à 1 200 mètres d'altitude, sur le plateau de la Vallée Centrale. Elle est distante de 130 kilomètres de Puerto Limón sur la côte caribéenne et de 115 kilomètres de Puntarenas sur la côte pacifique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Devise et héraldique[modifier | modifier le code]

La devise de San José est la plaquage, qui figure sur son blason, est Ad melioram, signifiant littéralement Au mieux, ou Vers le progrès.

Le blason est composé d'un écu avec une étoile d'argent sur champ d'azur, évoquant les premières armoiries du Costa Rica, et une bordure rouge afin que l'écu comporte les trois couleurs nationales. Des ornements extérieurs figurent sous l'écu: deux branches de caféier en fruit entrelacées rappelant que San José fut le berceau de cette culture. En haut, une devise d'or où figure Ad melioram en lettres d'azur, indiquant l'esprit progressiste de la ville.

XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

La première implantation permanente à l'emplacement de San José a lieu en 1737 sous le nom de La Boca del Monte de Curridabá.

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

San José devient la capitale du Costa Rica en 1823. En effet, Cartago, qui est jusqu'alors la capitale, a apporté son soutien à une adhésion à l'Empire mexicain prôné par le général Iturbide et c'est donc logiquement qu'elle est destituée de son statut après la victoire des indépendantistes en 1823 à Ochomogo, aux côtés desquels s'est rangée San José.

XXe siècle[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Le maire actuel de la ville est Johnny Araya Monge, membre du Parti Libération nationale auquel appartient également le Président Óscar Arias Sánchez. Johnny Araya fut candidat pour représenter le PLN lors des élections présidentielles de 2010 mais c'est Laura Chinchilla Miranda, ancienne Première Vice-présidente, qui fut désignée.

Démographie[modifier | modifier le code]

Population du canton de San José aux derniers recensements :

Évolution démographique
1973 1984 2000
215 441 241 464 309 672

Selon l'INEC, la population du canton de San José au 30 juin 2008 est estimée à 352 366 habitants.

Musées[modifier | modifier le code]

  • Musée de l'Or : il constitue certainement l'un des plus beaux joyaux de l'Amérique latine avec ceux de Bogota en Colombie et de Lima au Pérou.
  • Musée de Jade : il constitue la plus grande collection de jade précolombienne du continent américain.
  • Musée National : on y trouve notamment une salle consacrée à la civilisation costaricienne qui raconte l'histoire du pays et une salle qui rend hommage au Prix Nobel de la Paix reçu par le Président Oscar Arias Sanchez en 1987. Le musée contient aussi de nombreuses pièces d'art sacré et des objets précolombiens Il est la mémoire du pays.

Édifices civils[modifier | modifier le code]

  • La Esmeralda à San José est le lieu où les hommes viennent chercher les trios ou les mariachis pour donner la sérénade à leur femme ou fiancée. À partir de 23 heures il est possible d'y profiter de la musique jouée par les trios qui attendent les clients.
  • Le Théâtre national est probablement l'édifice dont les Costariciens sont le plus fiers. Dans cette salle de spectacle, la plus grande du pays, ont lieu les plus importants événements de la nation. Inauguré en 1897, le théâtre national fut construit parce que, sept ans plus tôt, une célèbre cantatrice dut renoncer à donner une représentation faute d'un lieu approprié. Il fut entièrement restauré après le tremblement de terre de 1992.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • Cathédrale (Catedrál Metropolitana)
  • Église de la Grâce (Iglesia La Merced)
  • Église de la Solitude (Iglesia La Soledad)

Divers[modifier | modifier le code]

  • Parmi les quartiers de San José, Barrio Amon et Barrio Otoya sont parmi les plus anciens. Le parc zoologique Simón Bolívar, dans le Barrio Otoya, contient de magnifiques arbres centenaires.
  • Le Mercado Central et le Mercado Borbon proposent fruits et légumes, objets en cuir en bois.

Personnalités nées à San José[modifier | modifier le code]

Galerie de Photos[modifier | modifier le code]

Vue panoramique de San Jose.

Jumelage[modifier | modifier le code]

La ville de San José est jumelée avec :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Urban agglomerations 2007

Liens externes[modifier | modifier le code]