Fabio Cannavaro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cannavaro.
Fabio Cannavaro
Fabio Cannavaro.jpg
Fabio Cannavaro
Biographie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Naissance (40 ans)
Lieu Naples (Italie)
Taille 1,76 m (5 9)
Poste Défenseur central
Parcours junior
Saisons Club
1988-1992 Drapeau : Italie SSC Naples
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1992-1995 Drapeau : Italie SSC Napoli 068 (1)
1995-2002 Drapeau : Italie Parme FC 290 (6)
2002-2004 Drapeau : Italie Inter Milan 074 (3)
2004-2006 Drapeau : Italie Juventus FC 095 (7)
2006-2009 Drapeau : Espagne Real Madrid CF 118 (1)
2009-2010 Drapeau : Italie Juventus FC 034 (0)
2010-2011 Drapeau : Émirats arabes unis Al-Ahli Dubaï 016 (2)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1993-1996 Drapeau : Italie Italie espoirs 021 (0)
1997-2010 Drapeau : Italie Italie 136 (2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 12 mars 2012

Fabio Cannavaro, né le 13 septembre 1973 à Naples, est un footballeur italien. Il évolue au poste de défenseur central. Son frère cadet Paolo Cannavaro est également footballeur professionnel.

Capitaine de l'Italie championne du monde 2006, il a aussi remporté le Ballon d'or France Football et le FIFA World Player la même année.

Biographie[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Dans les sélections de jeunes, à Naples, il prend pour modèle le rugueux défenseur Ciro Ferrara à une époque où Diego Maradona évolue dans l'équipe. Lors d'une séance d'entraînement, le jeune Fabio aurait taclé le prodige argentin un peu trop rigoureusement aux yeux des entraîneurs de Naples qui le lui reprochèrent. Maradona en personne aurait pris la défense du futur capitaine italien et l'aurait rassuré en lui disant : « Ne t'inquiète pas, joue-la comme tu le sens ». Il débute avec l'équipe première à 19 ans, contre la Juventus de Turin (3-4). Le club est alors loin des années fastueuses du Pibe de Oro et lutte pour le maintien. Ses bonnes prestations l'amènent à signer à l'issue de la saison 1994-1995 au Parme AC.

Son duo avec Lilian Thuram est l'un des plus performants du Calcio et forme avec Gigi Buffon une excellente défense. Il remporte l'adhésion de ses nouveaux partenaires et supporters, alignant des performances solides. Il remporte deux coupes d'Italie (1999 et 2002), celle de l'UEFA (1999), et la Supercoupe d'Italie (2000). À noter qu'il existe une vidéo troublante où Fabio Cannavaro semble se doper peu de temps avant la finale de la COUPE UEFA 1999[1], finale qui se terminera par la victoire 3-0 du Parme FC contre l´Olympique de Marseille. En revanche, les deux dernières saisons à Parme (2000-2002) se révèlent difficiles. Le club parmesan se débarrasse à l'époque de joueurs importants tels que Hernán Crespo, Buffon et Thuram, et les performances du club s'en ressentent. En 2001-2002, Parme évite de justesse la relégation, avec seulement 5 points d'avance sur le premier relégué, Vérone.

À la fin de la saison, Cannavaro rejoint l'Inter de Milan, alors en pleine reconstruction suite au départ de sa star brésilienne Ronaldo. Rejoignant des joueurs tels que Francesco Coco et son ancien coéquipier à Parme Hernán Crespo, Cannavaro est censé représenter un des nouveaux visages de cet Inter. Il passera deux saisons mitigées en Lombardie. Si ses performances individuelles ne sont pas remises en cause, collectivement le club vit dans l'ombre de la Juventus et du Milan AC, ce dernier se permettant même d'éliminer son rival milanais en demi-finale de la Ligue des Champions 2002-2003. En 2003-2004, Fabio Cannavaro est tenu hors des terrains pendant longtemps par une blessure.

En 2004-2005, sa saison est gâchée par une fracture du tibia. À la suite d'un transfert inattendu, il signe à la Juventus alors qu'il n'est pas encore totalement rétabli. Il y retrouve Thuram et Buffon, ce qui lui permet de reformer la défense de Parme. Ensemble, les inséparables échouent face à Liverpool en Ligue des champions futur lauréat, malgré un but de Fabio Cannavaro (1-2). Ils remportent deux titres de champion d'Italie en 2005 et 2006, qui seront plus tard retirés au club en raison du Calciopoli.

Le , il rejoint Fabio Capello, son entraîneur à la Juventus, au Real Madrid pour un montant de 20 millions d'euros pour une durée de deux ans avec possibilité de prolongation. À Madrid, il deviendra deux fois champion d'Espagne (2006-07, 2007-08). Le , il reçoit le ballon d'or du bi-hebdomadaire France Football, résultat de ses prestations en Coupe du monde.

Cependant, c'est aussi au cours de ses 3 saisons en Espagne qu'apparaissent les premiers signes de déclin chez Cannavaro, jusque-là auteur d'une carrière exemplaire. Il est souvent dépassé quand il se retrouve confronté à des attaquants rapides et techniques tels que Lionel Messi et Fernando Torres. Pour beaucoup, la défaite 4-0 du Real Madrid à Anfield, dans un match de Ligue des Champions en mars 2009 impliquant directement Cannavaro, marque le début de la fin pour le défenseur italien.

Après avoir passé trois années en Espagne au Real Madrid, il retrouve la Juventus de Turin à l'été 2009, dans le cadre d'un transfert libre. Ses premières performances sous le maillot bianconero sont encourageantes, et laissent présager d'une belle saison pour le club turinois, déjà renforcé par les arrivées des Brésiliens Diego Ribas da Cunha et Felipe Melo. Cependant, dès l'automne, la Juventus est éliminée de la Ligue des champions et déjà larguée dans la course au scudetto, malgré un succès 2-1 contre le tenant du titre, l'Inter, en décembre 2009.

La première moitié de l'année 2010 est un long calvaire pour Fabio Cannavaro. En mars 2010, sa relation avec les supporters de la Juventus, déjà fragilisée par sa « trahison » de 2006 (transfert au Real Madrid alors que la Juve est reléguée administrativement en Serie B), atteint un point de non-retour. Lors d'un huitième de finale de l'Europa League contre les Anglais de Fulham, la Vecchia Signora, qui a remporté le match aller 3-1 à Turin, ouvre le score et semble donc en bonne voie de se qualifier. Peu après, Cannavaro se fait exclure pour deux fautes idiotes ; à 10 contre 11, son équipe s'inclinera 4-1 et prendra la porte de sortie.[réf. souhaitée]

Malheureusement, ce genre de performance est devenu typique d'un défenseur en plein déclin, comme le confirmeront les prestations indigentes du natif de Naples à la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Sachant que la Juventus ne compte pas renouveler son contrat, Cannavaro fait des appels du pied en direction du SSC Napoli, le club de sa ville natale et aussi celui dans lequel il a débuté professionnellement.[réf. souhaitée]

Ces initiatives sont très mal perçues à la fois par les dirigeants et les supporters du club napolitain. Les dirigeants du Napoli n'y donneront aucune suite, et Cannavaro devient même l'objet de railleries chez les supporters du club. Ces derniers considèrent que Paolo Cannavaro, frère cadet de Fabio et joueur du club depuis 2006, est le plus doué des deux frères mais qu'il n'a juste pas eu autant de chance dans sa carrière que son aîné.[réf. souhaitée]

Rejeté par sa ville natale, Fabio Cannavaro signe le dimanche 4 juillet 2010 pour deux ans aux Émirats arabes unis, dans le club de Al-Ahli Dubaï.

Le samedi , soit exactement cinq ans après sa victoire en Coupe du Monde, il annonce la fin de sa carrière en expliquant qu'il ne peut plus pratiquer le football[2]. De nombreux hommages lui sont rendus par d'anciens coéquipiers, le plus émouvant provenant de son ami Gianluigi Buffon, qui déclara de lui : « Fabio fut mon chevalier ». Cannavaro et Buffon ont passé ensemble près de 9 ans en club (Parme puis la Juventus), sans compter le nombre de matchs disputés sous le maillot de l'Italie.

Équipe d'Italie[modifier | modifier le code]

Cannavaro est tout d'abord appelé chez les Espoirs avec qui il remporte le titre de champion d'Europe des moins de 21 ans à deux reprises (1994 et 1996).

Sa première sélection en équipe nationale a lieu en 1997. Il débute avec la Squadra Azzurra contre l'Irlande du Nord (2-0). Peu après, au cours de la même année, il est convoqué pour disputer à Wembley une rencontre cruciale contre l'Angleterre dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 1998. Le public anglais lui promet l'enfer face à l'attaquant Alan Shearer, alors considéré comme l'un des meilleurs attaquants au monde.

Absolument pas intimidé, Cannavaro se charge parfaitement du marquage du buteur anglais, qu'il maintiendra sous l'éteignoir tout le long du match. L'Italie s'impose face à l'Angleterre (1-0) sur une réalisation de Gianfranco Zola, devenant la première équipe à gagner à Wembley dans un match comptant pour les éliminatoires d'une Coupe du Monde.

Par la suite, Fabio Cannavaro dispute la Coupe du Monde 1998 en France au côté d'un autre jeune défenseur qui deviendra son partenaire attitré en sélection, Alessandro Nesta. L'Italie est éliminée en quarts de finale par la France (0-0,3 t.a.b. 4), futur vainqueur de la compétition. Il fait aussi partie de l'équipe d'Italie qui s'incline, toujours face à la France (2-1), en finale de l'Euro 2000 à Rotterdam. C'est lui qui rate un dégagement de la tête qui permet à Sylvain Wiltord d'égaliser lors de la finale.

En 2002 et 2004, il connaitra deux grosses désillusions avec la sélection. L'Italie arrive à la Coupe du monde 2002 au Japon et en Corée du Sud en faisant partie des favorites du tournoi; elle n'a perdu qu'un seul match (amical contre l'Argentine) (1-2) depuis l'Euro 2000 en Belgique et aux Pays-Bas et dispose de joueurs de talent tels que Gianluigi Buffon, Paolo Maldini, Alessandro Del Piero, Francesco Totti et Christian Vieri. Les Azzurri démarrent fort contre l'Équateur (2-0) mais ne gagnent aucun de leurs matchs suivants. Ils sont éliminés en prolongations en huitièmes de finale par la Corée du Sud (1-2), suite à plusieurs erreurs de l'arbitre équatorien Byron Moreno.

L'Euro 2004 au Portugal sera encore plus cruel. L'Italie quitte le tournoi dès la phase de poules… sans avoir perdu le moindre match. Avec deux nuls et un succès, les Transalpins sont à égalité de points avec la Suède (1-1) et le Danemark (0-0), mais éliminés en raison d'un plus faible nombre de buts inscrits lors des confrontations impliquant ces trois équipes.

Fabio Cannavaro devient capitaine de l'Italie en juillet 2004 et le restera jusqu'à juillet 2010, date de sa retraite internationale, à l'âge de 36 ans.

En 2006, il devient champion du monde avec l'équipe d'Italie en réalisant des matchs de très haut niveaux notamment en demi-finale contre l'Allemagne (2-0); (il déclarera plus tard avoir réalisé le plus grand match de sa carrière)[réf. nécessaire] et en finale de la coupe du monde en Allemagne contre la France. Tout au long de ce tournoi,il parvient à stopper les attaques des équipes adverses sans être sanctionné par un carton jaune. Il a par ailleurs disputé l'intégralité des matchs de la Coupe du monde 2006. À cet effet, la FIFA décide de le récompenser de ses prestations en lui attribuant le ballon d'argent Adidas[réf. nécessaire].

Le , lors du 1er entraînement de l'équipe transalpine en Autriche et en Suisse, Fabio Cannavaro se blesse à la cheville gauche dans un choc avec Giorgio Chiellini et se voit contraint de déclarer forfait pour l'Euro 2008[3]. Privée de son capitaine, l'équipe d'Italie s'incline (3-0) dès son premier match contre les Pays-Bas, avec une défense totalement dépassée.

Lors de la coupe des confédérations de 2009, il honore face au Brésil (défaite 3-0) sa 126e sélection et égale le record de Paolo Maldini.

Lors de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, il dispute les trois matchs de poules, en étant capitaine et titulaire. À l'opposé du mur infranchissable qu'il avait constitué en 2006, Cannavaro se montre lent, manquant de concentration au marquage et peu inspiré dans ses interventions. Il est à ce titre l'un des principaux acteurs de l'élimination de la sélection nationale dès le 1er tour, avec cinq buts encaissés en trois rencontres (contre deux pour toute la Coupe du monde 2006). Il prend dans la foulée sa retraite internationale. À ce moment-là, il est recordman des sélections en « Nazionale » avec 136 sélections[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Équipe nationale d'Italie[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Parme AC[modifier | modifier le code]

Real Madrid[modifier | modifier le code]

Buts en sélection[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.youtube.com/watch?v=mf8Ro3eJsjY
  2. L'Équipe
  3. Gamberini de la Fiorentina remplace Cannavaro forfait
  4. Retraite et record de sélections en équipe nationale pour Fabio Cannavaro

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :