Javier Pastore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Javier Pastore
Javier Pastore (cropped).jpg
Javier Pastore
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Paris Saint-Germain
Numéro 27
Biographie
Nom Javier Matías Pastore
Nationalité Drapeau de l’Argentine Argentine
Naissance 20 juin 1989 (1989-06-20) (24 ans)
Lieu Córdoba
Taille 1,87 m (6 2)
Période pro. Depuis 2006
Poste Milieu offensif
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
1999-2006 Drapeau : Argentine CA Talleres
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2006-2007 Drapeau : Argentine CA Talleres 005 0(0)
2007-2009 Drapeau : Argentine CA Huracán 030 0(8)
2009-2011 Drapeau : Italie US Palerme 082 (16)
2011- Drapeau : France Paris Saint-Germain 126 (28)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2009- Drapeau : Argentine Argentine 014 0(1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 12 avril 2014

Javier Matías Pastore, né le 20 juin 1989 à Córdoba, est un footballeur international argentin, qui évolue au poste de milieu offensif au Paris Saint-Germain.

Biographie[modifier | modifier le code]

En Argentine[modifier | modifier le code]

Javier Pastore fait ses débuts au football dans le petit club de quartier du Collegio San José Artesano à neuf ans en 1999.

Il réalise ensuite la totalité de son parcours junior au CA Talleres où il arrive en 1999, et y signe un contrat professionnel en 2007. En 2004 le club argentin est en faillite, l'AS Saint-Étienne achète 51 % des parts du club sur les conseils d'Oswaldo Piazza et sauve ainsi l'équipe. Deux ans plus tard Piazza parle aux dirigeants stéphanois de cinq jeunes joueurs de Talleres à fort potentiel qu'il a repérés, dont Pastore. Ils sont convoqués pour 15 jours d'essai mais finalement aucun n'est conservé[1].

Il signe donc au CA Huracán à l'été 2007 pour 500 000 dollars[2], club avec lequel il fait ses débuts en équipe première le lors d'une défaite 1-0 contre River Plate. Il termine second du Tournoi de clôture argentin lors de sa deuxième et dernière saison au club en 2009.

À Palerme[modifier | modifier le code]

Javier Pastore sous le maillot de Palerme

L'US Palerme le fait signer en 2009 pour 8 millions d'euros. Le nouveau numéro 6 joue son premier match sous les couleurs rosanero le lors du 3e tour de la coupe d'Italie, victoire 4-2 contre le SPAL Ferrare, ainsi que son premier match de Serie A le 23 août suivant sur une victoire 2-1 contre le Napoli.

À ses débuts, Javier Pastore fait ses preuves comme étant un jeune prometteur mais inexpérimenté, jouant principalement en tant que joker. Mais lorsque Delio Rossi remplace Walter Zenga à la tête du club sicilien en novembre, l'Argentin s'impose comme un titulaire indiscutable. Il marque son premier but en Serie A, le contre Bari. Jouant derrière le duo d'attaquants de Fabrizio Miccoli et Edinson Cavani dans un rôle de meneur de jeu, son jeu et sa technique de balle permettent à Palerme de faire une bonne saison et de finir à la 5e place du championnat, en se qualifiant pour la Ligue Europa.

Plusieurs clubs sondent alors Maurizio Zamparini, président de l'US Palerme, sur un éventuel transfert du joueur. Après une prise de contact de l'Olympique lyonnais en vue d'un éventuel transfert lors de l'été 2010, Zamparini évalue son joueur à 50 millions d'euros[3].

Le , il prolonge son contrat qui le lie au club jusqu'en 2015.

Le , il est élu meilleur jeune joueur de l'année de Serie A de l'année 2010 par ses pairs lors des Oscars du football italien.

Lors de sa seconde saison, il inscrit 11 buts dans le Calcio et se révèle aux yeux du grand public grâce au parcours de son club en coupe d'Italie qui se conclura par une finale perdue contre l'Inter Milan.

Au Paris Saint-Germain[modifier | modifier le code]

Pastore lors de son premier match de Ligue 1

Le 6 août 2011, il signe un contrat de cinq ans en faveur du Paris Saint-Germain pour 42 millions d'euros. Cette somme constitue un record dans le championnat de France de football[4]. Javier Pastore devient également le plus gros salaire de la ligue 1 et donc par conséquent du Paris Saint-Germain avec une rémunération brute mensuelle estimée à 350 000 euros[5].

Le 18 août 2011, il dispute son premier match sous les couleurs du PSG à l'occasion du match aller des barrages de la Ligue Europa face au club luxembourgeois de Differdange, match qu'il dispute dans son intégralité et au cours duquel il délivre deux passes décisives pour Marcos Ceará et Jérémy Ménez en fin de match[6]. Le 21 août, il fait ses débuts en Ligue 1 contre Valenciennes (victoire du PSG 2-1). Sa première titularisation en Ligue 1 se fera cependant à Toulouse une semaine plus tard, le 28 août, pour une victoire 3 buts à 1 avec deux passes décisives à son actif pour Kevin Gameiro et Mevlüt Erding.

Dès son premier mois au club, il est élu par les supporters parisiens meilleur joueur du mois d'août devant Kevin Gameiro et Salvatore Sirigu[7]. Le , il marque son premier but en Ligue 1 face au Stade brestois, qui est le seul but de la rencontre.

Le 24 septembre, il inscrit un doublé sur le terrain de Montpellier, en tête avant ce match, permettant au PSG de s'imposer 3-0 à la Mosson, chose que Paris n'avait plus faite depuis la saison 1998-1999, et par la même occasion permettant à Paris de prendre la tête de la Ligue 1. Le 20 janvier 2012, il se blesse lors du seizième de finale de la Coupe de France face à Sablé-sur-Sarthe et se retrouve absent entre 3 et 4 semaines.

Il effectue son grand retour à la compétition le 4 mars en jouant l'intégralité de la rencontre opposant le club de la capitale à AC Ajaccio. Il réalise une très belle prestation en inscrivant le premier but du match en début rencontre puis sera impliqué sur deux autres buts de son équipe. Au final les Parisiens s'imposent 4-1 et El Flaco est même élu homme du match à l'issue de la rencontre.

Il enchaînera par la suite des performances plutôt mitigées, voire mauvaises pendant une dizaine de matchs et cela malgré un but inscrit face au SM Caen le 17 mars et une très belle entrée en jeu face à Lyon en quart de finale de Coupe de France le 21 mars. C'est face au FC Sochaux-Montbéliard le 22 avril qu'il mettra un terme à cette mauvaise série en réalisant un superbe match ponctué d'une très belle ouverture du score et d'une passe décisive en fin de match. Le 20 mai 2012, au terme de la 38e journée de Ligue 1 il finit vice-champion de France avec le Paris Saint-Germain derrière le champion Montpellier. Sa première saison de Ligue 1 se conclue sur un total de 13 buts et 5 passes décisives en 33 matchs disputés.

Le 2 septembre 2012, lors de la 4e journée de Ligue 1 face au LOSC Lille il offre une passe décisive à Zlatan Ibrahimović et permet au Paris Saint-Germain de s'imposer 2 buts à 1. Javier Pastore marque son premier but de la saison face au Toulouse Football Club.

Le 18 septembre 2012, il effectue son premier match de Ligue des champions et y marque son premier but face au Dynamo Kiev. Pastore effectua un de ses meilleurs match depuis son arrivée au PSG et l'équipe francilienne remporta le match 4-1.

Le 14 février 2013, pendant le huitième de finale aller de la Ligue des champions, il donne tout d'abord une passe décisive à son compatriote Ezequiel Lavezzi puis inscrit le but de la victoire contre le Valence CF à la Mestalla .

Le 17 mars 2013, Pastore inscrit un but contre l'AS Saint-Étienne mais, le Paris Saint-Germain n'obtiendra que le point du match nul (2-2).

Le 10 avril 2013, Pastore marque un but contre le FC Barcelone en quart de finale retour de la Ligue des champions. Le club terminera sur un match nul 1-1 qui le sort cependant de la compétition, à cause du nul 2-2 au Parc des Princes au match aller.

Au cours du mois de mai 2013, face à l'Olympique lyonnais au stade de Gerland, Pastore et le PSG remporte la Ligue 1, la première pour le joueur et la 3ème pour le club.

Le 2 avril 2014, le Paris Saint-Germain joue le quart de finale aller de la Ligue des Champions au Parc des Princes face à Chelsea. Pastore rentre en fin de match alors que son équipe mène 2-1. Dans les arrêts de jeu, il réalise un slalom en se défaisant de trois défenseurs et parvient à marquer. Sur ce but, Pastore permet au club français de se mettre dans une position favorable avant le match retour en Angleterre.

En sélection nationale argentine[modifier | modifier le code]

En sélection argentine avec le numéro 23

Après une série de bonnes performances avec son club de Palerme en Serie A, le sélectionneur argentin Diego Maradona appelle Pastore pour un match amical non officiel contre la sélection de Catalogne le au Camp Nou. Pastore entre en jeu en seconde période, inscrivant même un but, mais ne peut empêcher la défaite de son équipe (2-4). Étant donné que la sélection de Catalogne n'est pas reconnue par la FIFA, ce match n'a pas constitué la première sélection en équipe d'Argentine de Pastore. Il fut également appelé par Maradona pour un match amical contre l'Allemagne à l'Allianz Arena (1-0) mais n'entra pas en jeu. Il fait finalement ses débuts avec l'Albiceleste lors d'un match amical contre le Canada le (5-0).

Pastore est tout de même intégré à la liste de 23 joueurs appelés par Maradona pour disputer la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Le , il fait ses débuts en Coupe du monde en entrant en jeu à la 77e minute contre la Grèce en remplacement de Sergio Agüero pour le troisième match de l'Argentine dans la compétition (2-0).

Vie privée[modifier | modifier le code]

D'origine italienne, sa famille est originaire de la petite ville de Volvera, près de Turin[8]. Il a trois frères[9], dont Juan, plus jeune que lui, qui joue au sein du centre de formation de l'US Palerme[10]. Avec son coéquipier en albiceleste, Éver Banega, il a fondé une association à but non-lucratif baptisée « Soplo de Vida », soit « Souffle de Vie » qui vient en aide à des chiens en difficulté[11].

Il entretient une relation avec une ancienne animatrice sicilienne de 21 ans, Chiara Picone[12]. Pastore est un admirateur déclaré de Lionel Messi, qui fait partie de ses meilleurs amis dans le monde du football[13].

En 2013, il apparait dans un clip de Beenzo aux côtés de sa compagne[14]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Javier Pastore au 12 avril 2014[15]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Argentine Argentine Total
Division M B M B M B M B C M B M B M B
2006 – 2007 Drapeau de l’Argentine CA Talleres B Nacional 5 0 - - - - - - - - - - - 5 0
Sous-total 5 0 - - - - - - - - - - - 5 0
2007 – 2008 Drapeau de l’Argentine CA Huracán Primera división 1 0 - - - - - - - - - - - 1 0
2008 – 2009 Drapeau de l’Argentine CA Huracán Primera división 29 8 - - - - - - - - - - - 29 8
Sous-total 30 8 - - - - - - - - - - - 30 8
2009 – 2010 Drapeau de l'Italie US Palerme Serie A 34 3 3 0 - - - - - - - 5 1 42 4
2010 – 2011 Drapeau de l'Italie US Palerme Serie A 35 11 4 1 - - - - C3 6 1 6 0 51 13
Sous-total 69 14 7 1 - - - - - 6 1 11 1 93 17
2011 – 2012 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 33 13 3 1 0 0 - - C3 7 2 3 0 46 16
2012 – 2013 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 34 4 3 2 1 0 - - C1 10 3 - - 48 9
2013 – 2014 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 23 1 2 0 2 1 1 0 C1 6 1 - - 34 3
Sous-total 90 18 8 3 3 1 1 0 - 23 6 3 0 128 28
Total sur la carrière 189 40 15 4 3 1 1 0 - 29 7 14 1 251 53

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Drapeau : Argentine CA Huracán

Drapeau : Italie US Palerme

Drapeau : France Paris Saint-Germain

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :