Bebeto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
José Roberto Gama de Oliveira
Bebeto cropped.jpg
Bebeto en 2010.
Biographie
Nom José Roberto Gama de Oliveira
Nationalité Drapeau du Brésil Brésil
Naissance 16 février 1964 (50 ans)
Lieu Salvador (Brésil)
Taille 1,78 m (5 10)
Poste Attaquant
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1983 Drapeau : Brésil EC Vitória 004 00(1)
1983-1989 Drapeau : Brésil Flamengo 080 0(34)
1989-1992 Drapeau : Brésil CR Vasco da Gama 053 0(28)
1992-1996 Drapeau : Espagne Deportivo La Corogne 131 0(86)
1996 Drapeau : Brésil Flamengo 015 00(7)
1997 Drapeau : Espagne Sevilla FC 005 00(0)
1997 Drapeau : Brésil EC Vitória 013 00(8)
1998-1999 Drapeau : Brésil Botafogo FR 024 0(12)
1999 Drapeau : Mexique Toros Neza 008 00(2)
2000 Drapeau : Japon Kashima Antlers 008 00(1)
2000 Drapeau : Brésil EC Vitória 003 00(0)
2001-2002 Drapeau : Brésil CR Vasco da Gama 008 00(2)
2002 Drapeau : Arabie saoudite Al Ittihad Djeddah 005 00(1)
1983-2002 Total 357 (182)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1985-1998 Drapeau : Brésil Brésil 075 0(39)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2009-2010 Drapeau : Brésil América RJ
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

José Roberto Gama de Oliveira, plus connu sous le surnom de Bebeto, est un footballeur brésilien né le 16 février 1964 à Salvador (Brésil). Il formait dans les années 1990 le duo offensif du Brésil avec Romário terriblement efficace. Il gagné la Coupe du Monde 1994 aux États-Unis et a été finaliste en 1998 en France. Il a gagné deux fois la Copa América en 1989 et 1997

Son fils Mattheus est lui aussi footballeur, professionnel depuis la saison 2012 dans le club de Flamengo.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Début de carrière au Brésil[modifier | modifier le code]

Bebeto commence sa carrière en 1983 au club de Vitória avant de jouer à Flamengo, Vasco de Gama, et Botafogo au Brésil.

Deportivo La Corogne[modifier | modifier le code]

Il arrive en Liga en 1992 pour signer au Deportivo La Corogne. Il y vit ses plus belles années sportives (en championnat, il inscrit 86 buts en 131 rencontres). Lors de la saison 1993-1994, le Deportivo La Corogne peut devenir pour la première fois de son histoire champion d'Espagne s'il bat le FC Valence pour le compte de la dernière journée de championnat. Durant cette rencontre âprement disputée, alors que le score est toujours de 0-0, le club galicien obtient un penalty à la fin du temps réglementaire, qui peut sceller le sort du match ainsi que celui de la course au titre. Bebeto, star incontestée du Deportivo et tireur habituel des penalty en l'absence de Donato, refuse de prendre cette responsabilité. Miroslav Dukic s'en charge à sa place, et le manque. Quelques minutes plus tard, le FC Barcelone est sacré champion d'Espagne... à la différence de buts.

Déclin et fin de carrière[modifier | modifier le code]

Après avoir failli être sacré champion d'Espagne en 1994, il connaît suite à son départ du club galicien en 1996 un inexorable déclin. Il passe de club en club sans jamais vraiment s'imposer. Il pose ses valises au FC Séville en Espagne pour 5 petits matchs, retourne au Brésil pour jouer épisodiquement à Flamengo, Vitoria, Botafogo ou au Vasco de Gama ou s'engage en faveur de clubs « exotiques » : Toros Neza au Mexique, Kashima Antlers au Japon. Il finit sa carrière à Al Ittihad Djeddah en Arabie saoudite en 2002.

Parcours en sélection[modifier | modifier le code]

Pour le Brésil, Bebeto a marqué 39 buts en 75 sélections entre 1985 et 1998[1] et a disputé trois Coupes du monde consécutives en 1990, 1994 et 1998.

Champion du monde en 1994, Bebeto fut l'un des meilleurs joueurs de la compétition, inscrivant trois buts. Lors de cette édition, en quarts de finale contre les Pays-Bas et alors que sa femme vient de mettre au monde son troisième enfant, Bebeto devient célèbre dans le monde entier en célébrant son but d'une façon très originale : courant vers la ligne de touche, il joint ses bras pour bercer un bébé imaginaire. Ses coéquipiers Romário et Mazinho le rejoignent pour former ce qui est resté comme une image forte de l'histoire de la Coupe du monde.

Carrière[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En sélection[modifier | modifier le code]

En Club[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Buts Internationaux[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :