Cristiano Ronaldo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ronaldo.
Cristiano Ronaldo
CR derbi 2013 cropped.png
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Espagne Real Madrid CF
Numéro 7
Biographie
Nom Cristiano Ronaldo Aveiro
Nationalité Drapeau : Portugal Portugaise
Naissance 5 février 1985 (29 ans)
Lieu Funchal (Portugal)
Taille 1,85 m (6 1)[1]
Poste Ailier gauche
Parcours junior
Saisons Club
1993-1995 Drapeau : Portugal FC Andorinha[2]
1995-1997 Drapeau : Portugal CD Nacional
1997-2002 Drapeau : Portugal Sporting CP
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2002-2003 Drapeau : Portugal Sporting CP 031 00(5)
2003-2009 Drapeau : Angleterre Manchester United 291 (118)
2009- Drapeau : Espagne Real Madrid CF 247 (254)
2002- Total 565 (372)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2001-2002 Drapeau : Portugal Portugal - 17 ans 009 00(6)[3]
2002-2003 Drapeau : Portugal Portugal - 20 ans 005 00(3)
2003 Drapeau : Portugal Portugal Espoirs 006 00(1)
2004 Drapeau : Portugal Portugal Olympique 003 00(1) [4]
2003- Drapeau : Portugal Portugal 114 0(50)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 26 juin 2014

Cristiano Ronaldo dos Santos Aveiro, GOIH, plus couramment appelé Cristiano Ronaldo (surnommé CR7 ou encore El Comandante), est un footballeur international portugais né à Funchal le 5 février 1985. Il évolue comme attaquant au Real Madrid depuis 2009 et il est l'actuel capitaine et meilleur buteur de la sélection portugaise.

Élevé dans le quartier de Santo Antonio sur l'île de Madère, Cristiano Ronaldo intègre le centre de formation du Sporting Portugal à l'âge de 12 ans où il passe cinq ans avant de signer son premier contrat professionnel en 2002. Recruté à l'été 2003 par Manchester United, il se révèle lors de l'Euro 2004 avec le Portugal. Il réalise une saison 2007-2008 pleine, en remportant le championnat et la prestigieuse Ligue des champions.

En 2009, il est l'objet du transfert le plus élevé de l'histoire du football, quand il quitte Manchester United pour le club de la capitale espagnole contre une indemnité d'environ 94 millions d'euros. Depuis 2013, Cristiano Ronaldo a une clause libératoire d'un milliard d'euros ce qui fait de lui le joueur le plus cher du monde sous contrat.

Ses qualités techniques, ses capacités physiques et son sens du but l'amènent à être considéré comme un des attaquants des plus complets. Couronné Ballon d'or en 2008 et 2013 et deuxième en 2007, 2009, 2011 et 2012, il est considéré comme l'un des meilleurs joueurs du monde actuel avec son rival Lionel Messi.

Carrière de joueur

Carrière en club

Parcours junior

Le quartier de Santo Antonio à Funchal.

Issu d'une famille moyenne de quatre enfants, il est lors de sa petite enfance supporter du Benfica Lisbonne et passe la plupart de son temps à jouer au football dans son quartier de Santo Antonio à Funchal, sur l'île de Madère. « Il sortait jouer au football et ne rentrait pas avant 9 heures du soir » déclare sa mère dans un documentaire[5]. Son cousin lui conseille de jouer dans un club, et il débute à l'âge de huit ans dans le club du FC Andorinha, où son père travaille comme intendant[6]. Il intègre le centre de formation du club mais finit, en 1995, par intégrer le Clube Desportivo Nacional où il reste une saison avant d'être ensuite contracté pour 450 000 escudos au Sporting Clube de Portugal après sa détection réussie[7]. En 2007[8], le CDN nomme le campus du club le Cristiano Ronaldo Campus Futebol en hommage à son passage dans le club[9].

Il intègre le centre de formation d’Alcochete à l'âge de 11 ans[6] et fait ainsi six saisons dans le club junior du Sporting Club du Portugal.

Sporting Club de Portugal (1997-2003)

Cristiano Aveiro, à l'âge de 11 ans, arrive à Lisbonne, après avoir été remarqué par le Sporting Clube de Portugal. Il y passe une détection qu'il réussit avec succès et est recruté par le club « Nous avons organisé un match d'essai et dès que le match a commencé, Ronaldo avait la balle. Il allait passer deux joueurs, trois joueurs, Osvaldo Silva et moi nous sommes dit : il a vraiment quelque chose d'exceptionnel » dit Paulo Cardoso, son premier entraîneur au Sporting. Ses performances sportives sont alors excellentes mais son comportement devient très mauvais, ne supportant plus de vivre loin de sa famille. Il est dissipé, impulsif et colérique, il lance même une chaise sur une de ses professeurs car celle-ci s'est moquée de son accent madèrois. Il est même au bord de l'exclusion, mais son comportement s'améliore par la suite lorsque sa mère quitte son emploi de cuisinière à Madère pour s'installer avec lui[6].

Il joue alors pour toutes les catégories d'âge du club. Du fait de sa qualité de jeu, il joue fréquemment contre des joueurs de un ou deux ans de plus que lui. À quinze ans, à cause d'un problème cardiaque, il est opéré du cœur, mais retrouve rapidement les terrains[10]. C'est à seize ans qu'il est repéré par László Bölöni, à l'époque entraîneur de l'équipe première du Sporting Clube de Portugal, qui le fait jouer quelques matches amicaux avec l'équipe professionnelle[11]. Dès lors, il intéresse Liverpool qui le repère dans un tournoi international, le mondial minimes de Montaigu (85), mais le club le trouve trop jeune. Il attire également l'attention de Lyon mais le club français refuse l'échange avec Tony Vairelles[12].

Cristiano Ronaldo fait ses débuts dans le championnat portugais le 29 septembre 2002 avec le Sporting Clube de Portugal à dix-sept ans contre Moreirense au cours d'un match où il marque un doublé. Lors de la saison 2002-2003, il joue 25 matches et marque trois buts en championnat. Il inscrit également deux buts en trois matchs de Coupe du Portugal et fait ses débuts en Ligue des champions face à l'Inter de Milan. Joueur complet et polyvalent, il est capable de jouer à tous les postes du milieu de terrain, et impressionne par ses qualités techniques. László Bölöni déclare à propos de lui « Le bon dieu lui a tout donné. S’il sait rester modeste comme Luís Figo, il peut devenir le plus grand joueur portugais de tous les temps »[6]. Le jeune lusitanien attire l'attention du Milan AC et est présenté par son agent Jorge Mendes au FC Barcelone, mais le club catalan trouve le montant de son transfert trop élevé[13]. Lors de l'inauguration du nouveau stade du Sporting, le stade José Alvalade XXI, son équipe affronte Manchester United, où Cristiano fait un match remarquable qui va faire basculer sa carrière…

Manchester United (2003-2009)

Cristiano Ronaldo sous le maillot de Manchester United.
2003-2006 : Jeune espoir en Angleterre

L'avenir de Cristiano Ronaldo bascule le 6 août 2003, lors de l'inauguration du stade Alvalade XXI. Alors que le Sporting reçoit Manchester United, Cristiano Ronaldo fait un match sensationnel et le Sporting gagne 3-1. Au retour, les joueurs de Manchester ne parlent que de lui et demandent à Alex Ferguson de le recruter[14]. Le 12 août 2003, Cristiano Ronaldo signe à Manchester United pour 18 millions d'euros. Il demande à utiliser le numéro 28, le même qu'il porte au Sporting l'année précédente, mais Ferguson lui donne le no 7 du club porté par des joueurs qui ont écrit l'histoire du club comme Bobby Charlton, George Best, Éric Cantona et David Beckham[14],[15].

Il fait ses débuts comme titulaire face à Bolton en Premier League. Il y provoque un pénalty et se fait remarquer par ses gestes techniques[16]. Ronaldo inscrit ensuite son premier but sous les couleurs de Manchester United en Premier League face à Portsmouth sur coup franc en novembre 2003[17]. Il marque ensuite contre Manchester City d'une reprise de volée et Tottenham d'une frappe des 25 mètres. Il marque également en coupes. En finale de FA Cup face à Millwall, il ouvre le score de la tête et remporte son premier trophée avec Manchester United après la victoire 3-0 des siens. Au total, il joue 40 matchs dans lesquels il marque 6 buts.

Lors de la saison suivante, Cristiano ouvre son compteur de buts contre Birmingham. Il marque plus de buts lors de cette saison et gagne du temps de jeu. Il commence à s'imposer en tant que titulaire au sein de l'équipe malgré quelques difficultés au niveau collectif. De par sa technique et son âge, il est considéré comme un gros espoir du club. Il marque son premier but en Ligue des champions en préliminaires de la saison 2005-2006 face à l'équipe hongroise de Debrecen.

Cristiano Ronaldo lors de la saison 2006-2007.

Le 26 février 2006, il inscrit le dernier but de la large victoire de son équipe (4-0) face à Wigan en finale de la Carling Cup, son 25e but sous les couleurs du club. Cristiano recevra également un carton jaune pour avoir enlevé son maillot pendant sa célébration.

Lors de cette saison, il marque plusieurs doublés en championnat où il marque 9 buts. Il marque 12 buts en 47 matchs et réalise 8 passes décisives.

2006-2007 : L'explosion

De retour en Angleterre après la Coupe du Monde 2006 en Allemagne, Cristiano est hué et insulté par le public anglais à la suite de l'affaire avec Wayne Rooney durant le Mondial lors du match Angleterre - Portugal, et des rumeurs sur un transfert au Real Madrid ou au FC Barcelone apparaissent[18]. Il fera rapidement changer d'avis au public. Dès le début de saison, Cristiano se montre beaucoup plus important au sein de l'équipe : il se montre plus tranchant, plus collectif et plus puissant. Il est élu meilleur joueur des mois de novembre et décembre, devenant le troisième joueur de l'histoire de la Premier League à l'être sur deux mois consécutifs.

Il marque beaucoup plus de buts et en totalise 17 en Premier League, accompagnés de huit passes décisives, ce qui lui vaut le titre de meilleur jeune et de meilleur joueur du championnat[19], qu'il remporte également avec ses coéquipiers.

C'est lors de cette saison qu'il apparait plus en Ligue des champions : il y marque son premier doublé face à l'AS Rome, lors de la large victoire des Red Devils 7-1 face aux Italiens. Face au Milan AC, il s'illustre encore d'une grosse prestation et ouvre le score lors de la victoire 3-2 à Old Trafford, mais comme le reste de son équipe est impuissant lors de la défaite 3-0 à San Siro. Les Milanais remporteront finalement la compétition.

Selon de nombreux observateurs, c'est durant cette saison que son apport au jeu mancunien est le plus important. En effet, en plus d'un grand nombre de passes décisives, le jeu du Portugais, basé sur de nombreux dribbles et très technique, est résolument plus spectaculaire. Présenté comme un candidat sérieux au ballon d'or France Football, il finira finalement et logiquement second avec 277 points derrière le Brésilien Kaká (444 points) et devant l'Argentin Lionel Messi (troisième avec 255 points)[20].

2007-2008 : Vers le ballon d'or
Cristiano Ronaldo, sous les couleurs de Manchester United, en 2008.

En Premier League, Cristiano se montre plus puissant et meilleur finisseur en devenant le meilleur buteur du championnat. Il réalise la même chose en Ligue des champions où il marque cinq buts en cinq matchs de groupe, dont deux buts face à son club formateur, le Sporting Lisbonne. Il s'excuse d'ailleurs auprès du public au match aller après avoir marqué.

En janvier 2008, il prolonge son contrat à Manchester United jusqu'en juin 2012, mettant - pendant un court laps de temps - un terme aux spéculations sur un éventuel transfert au Real Madrid qui est prêt à débourser 90 millions d'euros[21]. Il perçoit un salaire annuel de neuf millions d'euros, devenant le joueur le mieux payé de l'histoire du club devant son coéquipier Rio Ferdinand[22].

La seconde partie de saison s'annonce comme une confirmation. Le 12 janvier 2008, il inscrit son premier triplé sous les couleurs de Manchester United face à Newcastle United. Buteur face à Lyon en huitièmes de finales de la Ligue des Champions, le Portugais récidive face à l'AS Rome en quarts de finales. En championnat, il marque des buts importants comme face à Arsenal et Liverpool, et bat le record de George Best avec un doublé le 19 mars 2008 face à Bolton, devenant ainsi le meilleur buteur de l'histoire du club sur une saison[23].

Il finit la saison comme meilleur buteur à 31 buts en 34 matchs en Premier League[24] et de la Ligue des Champions avec huit buts en onze matches[25]. Il est élu meilleur joueur par ses pairs, la presse et le public pour la deuxième année consécutive[26]. Mais il réalise notamment un doublé Premier League - Ligue des champions avec son équipe. Malgré des prestations difficiles face à Barcelone (pénalty raté au Camp Nou et match retour raté) en demi-finales de la Ligue des champions, il ouvre le score de la tête à la 26e minute face à Chelsea en finale, le 21 mai 2008. Après une égalisation de Frank Lampard, les deux équipes se départagent aux tirs aux buts : Ronaldo manque le sien mais Manchester remporte la séance et donc la Ligue des champions. À l'issue du match, le Portugais est élu homme du match.

Lors de cette saison, CR7 évolue beaucoup, devenant plus physique et plus prolifique devant le but (42 toutes compétitions confondues), ce qui lui vaut d'être donné favori au Ballon d'or par les observateurs[27],[28]. À la suite de l'Euro 2008, Cristiano est opéré du pied droit. Il souffrait depuis plusieurs mois d'inflammations récurrentes, provoqués par un décollement de deux fragments de cartilage au pied droit. Le joueur pouvait être opéré en début d'année ce qui l'aurait rendu indisponible pour le reste de la saison, mais il a préféré terminer la saison malgré les douleurs[29].

2008-2009 : Une saison difficile
Cristiano Ronaldo abattu après la finale de Ligue des Champions perdue 2-0 contre le FC Barcelone.

Lors de l'été, il tente de rejoindre le Real Madrid[30] mais reste finalement à Manchester United. Indisponible à la suite de son opération, Ronaldo manque la Supercoupe de l'UEFA que les siens perdent 2-1. Il rejoue à la mi-septembre en entrant en jeu en Ligue des Champions face à Villarreal[31]. Après un retour peu glorieux devant les supporteurs à la suite de sa tentative de signature au Real Madrid, il retrouve le chemin des filets et réalise un bon début de saison en Premier League. Le 15 novembre 2008, il passe la barre des 100 buts avec Manchester United en inscrivant ses 100e et 101e buts contre Stoke City[32]. Après ce doublé s'ensuit une période de onze matchs sans buts en championnat pour Ronaldo.

Le 2 décembre 2008, il remporte le Ballon d'or 2008 devant Lionel Messi et Fernando Torres. Il est le troisième ballon d'or portugais après Eusebio (1965) et Luís Figo (2000). C'est aussi le quatrième ballon d'or évoluant à Manchester United après Denis Law (1964), Bobby Charlton (1966) et George Best (1968)[33]. Il est également élu meilleur joueur FIFA de l'année 2008 le 12 janvier 2009[34]. Il remporte avec son équipe la Coupe du Monde des Clubs 1-0 face au LDU Quito en finale le 21 décembre 2008 où il réalise la passe décisive pour son coéquipier Wayne Rooney et est sacré Ballon d'argent Adidas 2008[35].

Le 11 janvier 2009, le portugais participe à la victoire 3-0 de son équipe face à Chelsea avec une passe décisive pour Dimitar Berbatov[36]. Il retrouve le chemin des filets face à Derby County en Cup puis face à West Brom en Premier League.

Face à l'Inter de Milan en huitièmes de finales de Ligue des Champions, il marque son premier but lors de cette édition[37]. À Porto, après un match nul 2-2 au match aller, Ronaldo ouvre le score d'une frappe puissante des 35 m, qui lui vaudra le Prix Puskás[38] et envoie son équipe en demi-finales. En championnat, il participe à la victoire de son équipe 5-2 face à Tottenham en marquant un doublé qui lui permet d'atteindre les seize buts et remporte la Carling Cup face à la même équipe. En demi-finales de la Ligue des Champions, il marque un doublé avec une passe décisive face à Arsenal au match retour[39].

Manchester United remporte pour la 3e fois consécutivement le championnat. Cristiano Ronaldo finit 2e meilleur buteur (18 buts) derrière Nicolas Anelka[40]. En finale de la Ligue des Champions, le 27 mai, il est aligné en pointe, et élu après le match meilleur joueur côté Manchester mais son équipe s'incline 2-0 à Rome contre le FC Barcelone.

Real Madrid

2009-2010 : Les débuts en Liga
Ronaldo avec le maillot du Real.

Le 26 juin 2009, après deux ans de rumeurs, le Real Madrid achète Cristiano Ronaldo pour six ans et la somme record de 94 millions d'euros[41].

Il devient donc le transfert le plus cher de l'histoire du football[42]. Présenté le 6 juillet 2009 dans un stade Santiago Bernabéu comble, il bat un autre record : celui du joueur dont la présentation ramène le plus de supporters (entre 80 000 et 95 000)[43]. Il prend le numéro 9 avec un simple flocage « Ronaldo » sur son maillot, ce qui le rend identique à celui de son illustre prédécesseur brésilien Ronaldo de Lima. Ce désir du Portugais est à l'origine d'un conflit avec Florentino Pérez, soucieux de vendre une quantité élevée de maillots de sa nouvelle star, qui s'inquiète en voyant de nombreux supporters porter le maillot de l'autre Ronaldo, celui de l'avant-centre brésilien, lors de la présentation de l'ex-Mancunien.

Après une pré-saison relativement moyenne, il inscrit neuf buts en seulement sept matchs mais se blesse pour deux mois face à Marseille[44]. Le Real Madrid enchaîne les performances à demi-teinte en son absence. Il fait son retour face à Zurich en Ligue des champions. Trois jours plus tard il joue le premier clasico de la saison. Il joue 60 minutes et le Real perd 1-0, mais réalise une de ses meilleures prestations de la saison[45]. Le 1er décembre 2009, Cristiano termine second au ballon d'or derrière Lionel Messi, désormais considéré comme son rival[46],[47]. Cristiano continue sur sa lancée mais le Real Madrid reste second derrière le FC Barcelone. En Ligue des champions, il marque un nouveau doublé à Marseille, et Madrid termine premier du groupe. En 8es de finales malgré avoir marqué au match retour, Madrid est éliminé 2-1 (score cumulé) par Lyon[48] alors que l'équipe a déjà été éliminée en Coupe du Roi par Alicante. Alors que Cristiano Ronaldo enchaîne les bonnes performances, une nouvelle saison vierge de titre s'annonce pour le club.

Continuant les bonnes prestations, il marque un coup franc face à Villarreal et réalise plusieurs passes décisives lors de la victoire de son équipe 6-2. Le 5 mai 2010, il marque son premier triplé avec le Real Madrid à Majorque lors de la victoire 4-1. Il définira lui-même ce match comme le meilleur de sa carrière[49]. Il termine la Liga à 26 buts en 29 matchs, formant un duo d'attaque impressionnant avec Gonzalo Higuaín mais finit troisième meilleur buteur, et le FC Barcelone remporte une nouvelle fois la Liga malgré le record de points du Real Madrid. Si "CR9" réalise une très bonne première saison, la saison du club est décevante[50].

2010-2011 : Saison de records

Durant la pré-saison, il change son no 9 en no 7, récupérant le numéro qu'il portait à Manchester United à la suite du départ de Raúl, même si le club voulait le retirer en l'honneur du joueur[51]. Réalisant un mauvais début de saison, il se relance en marquant un doublé lors de la victoire 6-1 face à Deportivo La Corogne et inscrit un nouveau doublé avec deux passes décisives contre Malaga (1-4). Il marque à nouveau lors du 3e match de Ligue des champions contre le Milan AC d'un coup franc. Il marque également un doublé face à l'Ajax d'Amsterdam et Auxerre. Il marque beaucoup en championnat et y inscrit même un quadruplé.

En Coupe du roi, Madrid humilie même Levante 8-0. Cristiano et Benzema marquent des triplés, Özil et Pedro Leon complétent le score. Le Real Madrid réalise une mi-saison solide, la seule défaite étant l'humiliation infligée par le rival au Camp Nou (5-0). Les arrivées au mercato estival de Mesut Özil et d'Ángel Di María ont notamment dynamisées l'attaque madrilène par leurs passes de qualité, donnant souvent des ballons de buts aux attaquants merengues.

Cristiano Ronaldo face à Lyon

Lors de la suite de la saison, il continue de marquer, notamment avec un triplé dès la reprise face à Villarreal (4-2). Cristiano devient notamment le joueur le plus rapide à marquer 50 buts en Liga en seulement 51 matchs avec un doublé face à la Real Sociedad (4-1)[52]. Après deux passes décisives contre Lyon (1re fois depuis 7 ans que le club passe les huitièmes de finale), il marque deux buts en quarts de finale de Ligue des champions face à Tottenham malgré le fait qu'il joue blessé[53]. En Liga, Ronaldo marque un doublé face à la Real Sociedad et un triplé face à Malaga, mais en dehors de ça, il ne marque plus beaucoup. Sachant que les clasico arrivent, José Mourinho le place remplaçant, mais il marque tout de même à Bilbao son 28e but en championnat.

Lors des 4 clasico de suite[54], il marque sur pénalty en championnat (1-1) son premier but face aux catalans puis marque le but en finale de la Coupe du Roi permettant au Real Madrid de remporter le trophée, le premier du club depuis 3 ans. Mais il est par la suite impuissant face à l'élimination en Ligue des Champions (0-2, 1-1).

Malgré cette élimination, Cristiano devient meilleur buteur avec le record de 40 buts en Liga[55] et des 80 points au soulier d'or européen, qu'il remporte après une longue lutte avec Lionel Messi pour le titre de meilleur buteur. Il devient également le premier joueur de Liga à marquer six fois au moins 3 buts lors d'un match en Liga (dont 2 quadruplés). Il atteint, tout comme Leo Messi, 53 buts toutes compétitions confondues, mais encore une fois, le Real Madrid termine second derrière le FC Barcelone en championnat.

2011-2012 : La consécration nationale

Le Real Madrid remporte le World Football Challenge lors de la pré-saison où il marque 7 buts. Défait avec son équipe lors de la SuperCopa face à Barcelone, il annonce la couleur en Liga dès le premier match avec un triplé face au Real Saragosse.

En Ligue des Champions, il marque 3 buts en 4 matchs de groupe, dont ses 99e et 100e buts sous le maillot du Real Madrid à Lyon.

Ronaldo marque rapidement 17 buts en Liga avant le clasico. Meilleur buteur et leader, Cristiano y réalise certainement une des pires prestations de sa carrière, il est même noté 1/10 par le journal madrilène Marca[56]. Il se relance 3 jours plus tard face à Ponferradina en Coupe puis avec un triplé à Séville.

Ronaldo face à Kim Källström de l'Olympique lyonnais.

Le 9 janvier 2012, il est classé comme en 2009 second au Ballon d'or derrière Lionel Messi, qui obtient son troisième Ballon d'Or[57]. Fin janvier, il est buteur à deux reprises face au Barca, il ne parvient pas à empêcher l'élimination de son équipe [58]. À la suite de cette élimination, il bat un nouveau record, 23 buts en une phase aller de Liga[59]. En Ligue des Champions, il atteint rapidement les 8 buts grâce à ses 3 buts face au CSKA Moscou et son doublé face à l'APOEL Nicosie. Alors que le Real Madrid perd des points précieux sur son avance face au Barca, Cristiano marque un triplé important lors du derby face à l'Atletico Madrid à Vincente Calderon, permettant au Real Madrid de l'emporter 4-1 et de conserver 4 points d'avance sur les catalans[60]. Il bat la semaine suivante son propre record de la saison passée quelques semaines plus tard en atteignant les 41 buts face au Sporting Gijon en même temps que Messi[61].

Lors des demi-finales serrées entre Bayern Munich et le Real Madrid, Ronaldo délivre une passe décisive au match aller perdu 2-1 puis marque un doublé au match retour (2-1), mais manque son tir au but[62]. La séance est remportée par le Bayern, éliminant le Real Madrid, tout comme Chelsea qui avait éliminé le FC Barcelone 24 heures plus tôt[63].

Entre les deux matchs, Cristiano marque également le but de la victoire face au FC Barcelone (2-1), permettant au Real Madrid d'être sacré champion dès la 36e journée à Bilbao (3-0)[64] et d'atteindre le record de 100 points en Liga[65]. Ronaldo, lui, perd le titre de meilleur buteur au profit de Leo Messi (50 buts), mais devient le premier joueur de la Liga à marquer contre les 19 équipes de la Liga[66].

2012-2013 : Une méforme collective

Ronaldo débute sa saison en gagnant la Supercoupe face au FC Barcelone où il marque 2 buts. Le premier succès de la saison en Liga pour le Real Madrid se marque d'une victoire 3-0 contre Grenade. Cristiano Ronaldo auteur d'un doublé, déclare après le match « Je suis triste pour un motif professionnel, je ne fête pas mes buts »[67], ce qui crée la polémique en Europe.

Malgré un début de saison compliqué en championnat, le Real Madrid remporte son premier match de ligue des champions face à Manchester City. Ronaldo y marque le but de la victoire (3-2) à la 90e minute. Le 3 octobre, il marque son premier triplé en Ligue des Champions face à l'Ajax Amsterdam[68]. Puis, le 7 octobre, il inscrit un doublé face au FC Barcelone au Camp Nou et bat le record d'Iván Zamorano en marquant lors de six Clasicos consécutifs[69]. Le 8 janvier 2013, il termine le lendemain second au Ballon d'or pour la quatrième fois de sa carrière[70]. Cela ne l'empêche pas d'être très en forme, mais il se retrouve malheureux buteur contre son camp à Grenade en championnat, le 2 février, où lui et son équipe s'inclinent 1-0[71]. Il se rachètera d'un triplé la semaine suivante mais le Real Madrid a déjà 13 points de retards sur le Barca et n'arrivera finalement qu'à la deuxième place.

En huitièmes-de-finale de Ligue des Champions, le Real Madrid affronte Manchester United. Face à son ancienne équipe, il marque au match aller (1-1) puis inscrit le but de la victoire qu'il ne célèbre pas, lors du match retour à Old Trafford (1-2)[72]. Il devient également le meilleur buteur portugais de la compétition, devant Eusebio[73]. Le portugais marque 3 buts lors de la double-confrontation face aux Turcs de Galatasaray (3-0;2-3) mais en demi-finales, il est l'unique buteur lors de la défaite 4-1 au match aller face au Borussia Dortmund. Au match retour, malgré une victoire 2-0, les Madrilènes sont éliminés par les Allemands et échouent une nouvelle fois aux portes de la finale. Avec 12 buts, Cristiano termine meilleur buteur de l'édition.

Ronaldo lors du derby madrilène

La dernière chance de briller pour le Real Madrid est la Coupe du Roi. Vainqueurs en doubles-confrontations de Vigo (triplé de Ronaldo au match retour), puis de Valence et du Barca (doublé de Ronaldo au Camp Nou), les merengues affrontent en finale de Coupe du Roi, opposé à l'Atlético Madrid, Ronaldo ouvre le score sur corner, son 55e but de la saison en autant de matchs, mais est expulsé en prolongations pour un second carton jaune et voit la défaite du Real Madrid 2 buts à 1[74]. Il termine la saison comme meilleur buteur de la Ligue des Champions (12 buts), et malgré une nouvelle très bonne saison pour CR7, celle du club est décevante au vu des espoirs de remporter la Ligue des champions, gâchée par les conflits entre José Mourinho et ses joueurs[75].

2013-2014 : La Decima

Pour le premier match de la saison, les Madrilènes l'emportent 2-1 à domicile face au Betis Séville. C'est le 200e match de Cristiano Ronaldo avec cette équipe. Il est passeur décisif la semaine suivante pour Karim Benzema à Grenade puis marque son premier but de la saison lors de la troisième journée contre l'Athletic Bilbao. Il marque ensuite sur la pelouse de Villarreal puis marque deux doublés consécutifs face à Getafe et Elche. Le 28 septembre, le Real chute à domicile (0-1) lors du derby face à l'Atlético, puis perd 4 semaines plus tard le premier Clasico de la saison au Camp Nou. Les Madrilènes se relancent face à Séville (7-3) et Cristiano atteint rapidement 17 buts. Le Real Madrid est à la trêve derrière le Barca et l'Atletico mais à 5 points des deux rivaux.

Sur la pelouse de Galatasaray le 17 septembre pour la première journée de Ligue des champions, le Real Madrid s'impose (6-1) et Cristiano y inscrit un triplé. Auteur de deux doublés consécutifs face au FC Copenhague et la Juventus Turin à domicile puis à nouveau buteur au Juventus Stadium, il devient, le 10 décembre sur la pelouse de Copenhague, le meilleur buteur des phases de poules de Ligue des Champions de l'histoire avec 9 réalisations [76].

Le 6 janvier 2014, lors de la 18e journée de Liga face au Celta Vigo, l'international portugais inscrit deux buts dans les dix dernières minutes de jeu, ce qui lui permet de totaliser 400 buts depuis ses débuts professionnels. Après une excellente année 2013 (69 buts dont 4 contre la Suède en barrages qui permettent au Portugal de se qualifier à la Coupe du Monde 2014, Cristiano Ronaldo est sacré pour la deuxième fois de sa carrière Ballon d'or[77].

Le 11 février 2014, lors de la demi-finale retour de la Coupe du Roi contre l'Atlético Madrid, Cristiano Ronaldo établit un drôle de record qu'il est le seul footballeur de l'histoire à détenir. En effet, en inscrivant un but à la 7e minute de jeu, il peut désormais se targuer d'avoir marqué au moins un but lors de chaque minute de jeu entre la 1re et la 90e[78]. Sans lui, le Real remporte la finale contre le FC Barcelone.

En Ligue des champions, Ronaldo bat lors de la demi-finale retour contre le Bayern Munich le record du nombre de buts marqués dans cette compétition en une saison avec 16 réalisations. Le Real Madrid est qualifié pour la finale[79]. En championnat en revanche, le Real Madrid craque dans les dernières journées et termine seulement 3e après une lutte intense face aux deux plus grands rivaux du club : le FC Barcelone et à l'Atlético Madrid, ces derniers remportant le championnat avant d'affronter le Real en finale de la Ligue des Champions. Lors de la finale, le Real Madrid s'impose 4-1 après prolongation et Ronaldo inscrit le dernier but sur penalty, portant son total à 17 réalisations.

2014-2015

Il débute sa saison en rentrant en cours de jeu face à Manchester United, pendant le stage de l'équipe du Real[80]aux États-Unis, mais ne peut empêcher la défaite 3-1. Lors de la Supercoupe d'Europe jouée le 12 août au stade de Cardiff, il inscrit un doublé et fait gagner son équipe sur le score de 2-0. Il est donc nommé meilleur joueur de la finale de la rencontre, et gagne ainsi le trophée qui lui manquait à son palmarès.

Carrière internationale

Ronaldo sous le maillot portugais.

International portugais depuis le 20 août 2003 (Portugal-Kazakhstan), Cristiano Ronaldo compte aujourd'hui 110 sélections et 50 buts marqués

La révélation lors de l'Euro 2004

Après de brillantes performances en espoirs et avec le Sporting Portugal, Cristiano Ronaldo est retenu pour un match amical le 20 août 2003 face au Kazakhstan, où il fête sa première sélection (1-0) à seulement 18 ans[81]. Il entre à la mi-temps à la place de son illustre compatriote Luís Figo, et est élu homme du match après un match remarquable. Il sera retenu par le sélectionneur Luiz Felipe Scolari pour d'autres matchs. Cristiano, continuant de confirmer qu'il a sa place au sein du groupe Portugal, sera retenu pour l'Euro 2004.

Durant l'Euro 2004, après de brillantes prestations comme son entrée face à la Grèce (but de la tête mais concède un pénalty en revenant défendre)[82], il devient titulaire de la Selecção durant toute la phase finale du tournoi[6],[83]. Le milieu offensif va même jusqu'à marquer contre les Pays-Bas en demi-finale de la compétition. Le Portugal accède donc en finale contre la Grèce, que les Lusitaniens rencontrent pour la deuxième fois de la compétition, la Selecção perdra cette finale 1-0. Cristiano, frustré de la défaite de son équipe, ne pourra retenir ses larmes à la fin du match[84].

Ronaldo participe également aux Jeux Olympiques de 2004 avec le Portugal. Dans le Groupe D, il est buteur lors de la 2e journée face au Maroc mais les Lusitaniens terminent dernier du groupe.

Coupe du monde 2006

Après la finale perdue à l'Euro 2004, Cristiano réalise de très bons matchs de qualifications à la Coupe du monde 2006. Il marque de nombreux buts en sélections et se hisse parmi les meilleurs buteurs de ces qualifications avec 7 buts en 12 matchs[85]. Il joue notamment le match qualificatif face à la Russie (0-0) malgré le décès de son père le jour même, et est élu homme du match.

Lors de la Coupe du monde de 2006, il confirme ce statut en participant au parcours de la sélection portugaise en transformant un pénalty contre l'Iran lors du premier tour et en convertissant le tir au but de la qualification face à la sélection anglaise. Une polémique éclate lors du match Angleterre-Portugal[86] après que le coéquipier de Ronaldo à Manchester United, Wayne Rooney, se fait expulser (il parle alors à l'arbitre à la suite d'un mauvais geste de l'Anglais)[87],[88],[89]. En huitièmes de finales face aux Pays-Bas (1-0), Ronaldo ne joue que les premières minutes du « Massacre de Nuremberg » (16 cartons, dont 4 rouges), le défenseur néerlandais Boulharouz s'essuyant les crampons sur le Portugais d'entrée de jeu[90].

Face au Brésil en amical.

Il quitte néanmoins la compétition en demi-finale, face à la France (1-0)[91], le Portugal finira quatrième du mondial après la petite finale perdue face à l'Allemagne (3-1) . À la fin du mondial, Luís Figo annonce sa retraite internationale, ce qui laisse Ronaldo comme un potentiel nouveau capitaine pour la sélection.

Euro 2008

Comme pour les précédentes qualifications, Cristiano réalise un bon parcours en qualifications et devient un des meilleurs buteurs des qualifications. Luiz Felipe Scolari annonce en novembre 2006 qu'il compte bientôt donner le brassard de capitaine à Ronaldo, déclarant qu'il en a la personnalité pour[92]. Le joueur de Manchester porte pour la première fois le brassard de capitaine le 6 février 2007 - le lendemain de ses 22 ans - lors d'un match amical face au Brésil (2-0)[93]. Il le restera définitivement.

Le 17 novembre 2007, à l'occasion d'un match comptant pour les éliminatoires de l'Euro 2008 : Portugal - Arménie (1-0), le nouveau capitaine portugais fête ses 50 capes avec le Portugal, à seulement 22 ans, et reçoit pour l'honneur une plaque commémorative des mains d'Eusébio[94].

En 2008, Luiz Felipe Scolari le sélectionne pour l'Euro. Ronaldo dispute trois rencontres dont deux en poules bien qu'étant blessé au pied droit[95]. Le Portugal termine premier du groupe, Cristiano Ronaldo marque un but et fait une passe décisive à Ricardo Quaresma lors du match contre la République tchèque (victoire 3-1), et est ensuite élu homme du match[96]. En quart de finale, le Portugal se fait éliminer par l'équipe d'Allemagne sur le score de trois à deux.

Coupe du monde 2010

Avec le Portugal, depuis 2008, il porte le numéro 7 de Luís Figo[97]. Carlos Queiroz, qui connaît bien Ronaldo pour avoir été adjoint d'Alex Ferguson à Manchester United, est nommé pour succéder à Scolari. Ronaldo, souvent aligné comme avant-centre, ne marque qu'un seul but entre l'Euro 2008 et la Coupe du monde 2010 (un pénalty contre la Finlande) et est critiqué au Portugal[98].

En 2010, cela fait déjà un moment que Ronaldo ne marque plus avec la Seleçcao, il est attendu au tournant. Il débute la coupe du monde sur un (0-0) contre la Côte d'Ivoire, où il ne trouve que le poteau en début de match. Ronaldo retrouve le chemin des filets (après 11 matchs sans buts) en participant à la large victoire des siens (7-0) contre la Corée du Nord. Le choc face au Brésil ne trouve pas vainqueur (0-0). Mais le Portugal est ensuite sorti dès les huitièmes de finales face à L'Espagne (1-0), futur vainqueur de la compétition. Cristiano Ronaldo quitte le mondial déçu et critiqué par la presse[99],[100].

Euro 2012 : Capitaine clé

Cristiano Ronaldo lors de l'Euro 2012.
Lors du match Portugal-Argentine en février 2011, C.Ronaldo et L.Messi.

Après avoir manqué les deux premiers matchs du Portugal (4-4 contre Chypre et défaite 1-0 en Norvège), Cristiano rejoint ses coéquipiers et le nouveau sélectionneur Paulo Bento et marque directement 2 buts lors de ses deux premiers matchs de qualifications.

Le Portugal joue ensuite face à l'Espagne et l'Argentine en amical, où le Madrilène marque (ainsi qu'un très beau but contre l'Espagne injustement refusé[101]). Lors de la suite des éliminatoires, CR7 marque contre Chypre et le Danemark mais ces buts ne sont pas suffisants pour qualifier directement le Portugal à l'Euro 2012 puisque les Portugais perdent leur dernier match 2-1 au Danemark.

C'est donc en barrages que le sort du Portugal va se jouer, face à la Bosnie-Herzégovine. Après un (0-0) difficile à Zenica où Cristiano fut victime de lasers et hué où il déclara que la pelouse était mauvaise, le Portugal l'emporte (6-2) à Lisbonne avec un excellent Cristiano Ronaldo qui réalise un doublé et qui est à l'origine de tous les autres buts portugais de la rencontre. Le Portugal se qualifie donc à l'Euro 2012 et le journal L'Équipe met même en une « Merci Ronaldo ! », reléguant même le match de l'Équipe de France (0-0) au second rang[102]. Cristiano totalise 7 buts en 8 matchs lors des qualifications, ce qui fait de lui le quatrième meilleur buteur des éliminatoires au temps de jeu. Il égale au passage les 32 buts de Luís Figo en sélection[103].

Après une défaite face à l'Allemagne (1-0), le Portugal obtient sa première victoire dans l'Euro 2012 face au Danemark (3-2), mais Ronaldo manque deux face-à-face[104]. Critiqué par la presse[105], il se rattrape face aux Pays-Bas (2-1) en réalisant une grosse prestation, avec un doublé à la clé [106],[107]. Il marque ensuite le but de la victoire (1-0) en quart de finale et est élu pour la seconde fois homme du match [108] face à la République tchèque . En demi-finale, le Portugal est éliminé, après un match nul (0-0) par l'Espagne (4-2) aux tirs aux buts aux portes de la finale[109].

Échec à la Coupe du monde 2014

Les matchs de qualifications pour la Coupe du monde 2014 commencent et Cristiano Ronaldo commence par un but face au Luxembourg (2-1)[110], et délivre une passe décisive, lors de la victoire du Portugal face à l'Azerbaïdjan (3-0)[111]. Le 16 octobre 2012 , Cristiano Ronaldo fête sa 100e sélection face à l'Irlande du Nord et en est honoré par l'UEFA[112], mais le Portugal enchaîne mal son parcours avec un nul (1-1), juste après une défaite (0-1) à Moscou face à la Russie.

Le 14 août 2013, il marque son 40e but en sélection lors d'un match nul (1-1) face aux Pays-Bas en match amical puis, il marque le 6 septembre 2013 son premier triplé avec le Portugal, devance le record d'Eusébio (41 buts) et permet au Portugal de l'emporter (4-2) en Irlande du Nord. Néanmoins le Portugal finit 2e du groupe derrière la Russie et doit passer à nouveau par les barrages. Cette fois-ci, les lusitaniens doivent affronter la Suède de Zlatan Ibrahimović. Le 15 novembre 2013, première manche des barrages pour la coupe du monde 2014, Cristiano Ronaldo inscrit le but de la victoire (1-0) face à la Suède à Lisbonne. Le 19 novembre 2013, Lors du match retour à Stockholm, il réalise un nouveau triplé pour une victoire (3-2) qui mènera finalement le Portugal au Brésil. Grâce à ce hat-trick, il égale le record de buts de la Seleçao de Pauleta (47 buts)[113]. Le 5 mars 2014, lors d'un match amical victorieux face au Cameroun (5-1), le Lusitanien signe deux réalisations, ce qui lui permet de battre le record de buts de Pauleta et d'être le meilleur buteur de l'histoire de la sélection nationale avec 49 buts[114].

En fin de saison, les Portugais rejoignent le Brésil mais Cristiano est diminué suite à sa blessure au genou gauche contractée plus tôt avec le Real. Il jouera tout de même l'intégralité des phases de groupe mais ne pourra empêcher son équipe d'être éliminée à la surprise générale dès le premier tour de la Coupe du monde[115]. Battu 4 à 0 par l'Allemagne, les Portugais ne réussissent pas à gagner face aux États-Unis lors de la deuxième journée (2-2). La différence de but trop faible (-3) ne permettra pas aux lusitaniens de se qualifier pour les huitièmes de finale malgré la victoire 2-1 face au Ghana, où Ronaldo inscrit son premier but dans cette Coupe du monde et son cinquantième but avec la Selecção[116].

Style de jeu

Cristiano Ronaldo dribblant Antonio Luna Rodríguez, de l'UD Almería.

Cristiano Ronaldo est tout d'abord doté d'un physique hors-norme sur lequel il travaille énormément pour obtenir un corps musclé et sculpté. Il est considéré comme l'un des plus rapides joueurs de football au monde, capable d'aller jusqu'à 33,6 km/h[117]. Il sait se servir de sa position d'ailier à l'aide de gestes techniques complexes pour faire la différence même dans de petits espaces. En pleine course, il utilise ses deux pieds pour déplacer le ballon et ainsi garder le contrôle. Dans ses dribbles, il affectionne particulièrement les passements de jambes afin de déstabiliser le joueur adverse.

Droitier, il a une frappe très lourde, précise et puissante du pied gauche comme du pied droit. Il est capable de donner un effet flottant à ses ballons sur les frappes de loin qui consiste à ce que la balle rebondisse non loin du gardien de but adverse. Pour un joueur évoluant sur les côtés son ratio de but par match est impressionnant : une moyenne de 1 but par match depuis qu'il est au Real Madrid[118]. Si le Portugais peut marquer autant de buts, c'est aussi grâce à ses multiples permutations sur le terrain, puisqu'il vient souvent dans l'axe afin d'essayer de se créer des occasions de buts en venant percuter dans la surface face aux défenseurs adverses ou en étant à la réception d'une passe d'un de ses coéquipiers. Son entente sur le terrain avec Karim Benzema et Ángel Di María lui permet notamment de marquer de nombreux buts.

Une des qualités lui permettant d'être un redoutable buteur est sa capacité à tirer les coups de pied arrêtés (il en a marqué 42 dans sa carrière) en alliant puissance et précision ; en outre, il peut choisir d'enrouler le ballon sur le côté (exemple : match de Ligue des Champions contre Marseille en 2009)[119], ou il peut tirer un coup franc descendant en puissance avec une trajectoire rectiligne ou aléatoire (exemple : match de Liga BBVA contre Saragosse)[120].

Son côté provocateur, ses simulations sur le terrain et son côté égocentrique (jouer en ne faisant que des actions personnelles) lui ont souvent valu des critiques[121],[122],[123]. Depuis l'arrivée de José Mourinho, il se montre plus collectif : moins de dribbles inutiles et plus de passes[124],[125].

Cristiano Ronaldo est souvent comparé au footballeur argentin Lionel Messi depuis 2008 . Les deux joueurs, dotés d'excellentes qualités techniques et marquant un nombre de buts impressionnant, sont souvent considérés comme rivaux sur le plan sportif, et comme les deux meilleurs joueurs du monde par beaucoup d'observateurs[126],[127]. Ils se retrouvent ainsi souvent à se disputer les titres de meilleur buteur et de meilleur joueur dans les compétitions dans lesquelles ils jouent (exemple : Le titre de Pichichi remporté par Ronaldo en 2011 puis en 2012 par Messi).

De nombreuses personnalités du football telles que José Mourinho, Alex Ferguson, Scolari, Vicente del Bosque, Zidane ou encore de nombreux autres joueurs tels que Ryan Giggs ou Ronaldinho désignent Cristiano Ronaldo comme le meilleur joueur de football du monde[128].

Aspects socio-économiques

Impact médiatique

Statue de Cristiano Ronaldo à Madrid semblable à celle de Lisbonne dans la capitale portugaise.

Une statue le représentant a été élevée à Lisbonne dans le centre commercial Colombo[129] et à Madrid[130] sur la plaza Ramales. Ces sculptures grises de plus de dix mètres de haut du joueur portugais ont été érigées par Nike, son sponsor.

En août 2010, il atteint les 10 millions de fans sur Facebook. Un an plus tard, il atteint les 30 millions de fans sur le même réseau social, puis dépasse le cap des 50,2 millions en octobre 2012[131]. En avril 2014 il dépasse les 70 millions, puis en juin les 90 millions.

Vie privée

Issu d'une famille pauvre madéroise, Cristiano Aveiro est le fils de Maria Dolores dos Santos Aveiro et José Dinis Aveiro. Il est né le 5 février 1985 à Santo António, municipalité de Funchal sur l'île de Madère[132]. C'était une naissance prématuré, mais le bébé se porta bien. Son prénom Cristiano a été choisi par sa tante, et son second prénom, Ronaldo, lui a été donné par ses parents car leur acteur préféré (et ex-président) était Ronald Reagan[133]

Il a un grand frère (Hugo) et deux grandes sœurs (Elma et Cátia Lilian). Son arrière grand-mère, Isabel da Piedade, est d'origine du Cap-Vert[134]. Son père fut touché par le chômage ainsi que l'alcoolisme. Quant à son grand frère Hugo, il a été durement dépendant à la drogue. Dès que Cristiano eut les moyens financiers d'aider sa famille il le fit : il a notamment aidé son frère à sortir de la drogue, a acheté une maison située à Madère pour sa mère. Néanmoins, son père refusa toujours son aide ce qui avait le don d'énerver Cristiano, qui répondait souvent : « À quoi cela me sert-il d'avoir autant d'argent ? ». Son père étant un homme fier et orgueilleux, il ne désirait pas qu'on l'aide et encore moins qu'on le prenne en pitié. C'est de son père que Cristiano tient cet acharnement envers le travail.

Fin 2005, Ronaldo va vivre le pire : son père, José Dinis Aveiro, décède le 7 septembre 2005 à Londres, à l'âge de 52 ans, à la suite d'une tumeur du foie provoquée par l'alcool. À cause de cela, Cristiano ne boit donc pas d'alcool selon sa mère et son ex-entraîneur Alex Ferguson. Puis, un mois plus tard, en octobre 2005, Ronaldo est arrêté et entendu par la police car il est accusé de viol lui et un complice par deux jeunes femmes. L'affaire sera classée peu après puisqu'une des deux femmes retirera sa plainte[18].

Avec l'aide d'une de ses sœurs, il a ouvert une boutique de vêtements appelée CR7, son surnom. Il en existe deux : une à Lisbonne et l'autre à Madère.

Cristiano Ronaldo à Madrid.

Ronaldo se décrit souvent comme quelqu'un qui n'aime pas perdre, honnête et un bon ami. Il vit actuellement dans le quartier résidentiel de La Finca à Madrid, un quartier riche réservé aux sportifs professionnels et où habitent plusieurs de ses coéquipiers. Cristiano est un grand fan de voitures de sport, c'est pourquoi il aime collectionner des voitures telles que des Lamborghini, Ferrari, Bugatti, Porsche, Audi, Bentley[135]

Il est devenu, le 17 juin 2010, père d'un petit Cristiano Junior. Il est également révélé que le joueur du Real Madrid aurait payé la mère de son fils 12 millions d'euros pour avoir la garde seule, le nom de cette dernière restant anonyme[136],[137]. Il lui dédiera son but contre les Pays-Bas lors de l'Euro 2012 le 17 juin 2012, jour de ses 2 ans.

Dans sa situation amoureuse, Ronaldo est sorti avec les mannequins Merche Romero en 2006 et Nereida Gallardo en 2008. Cristiano a d'ailleurs connu pas moins de 26 relations amoureuses[138] en l'espace de huit ans avant de se mettre officiellement en couple avec la top model russe Irina Shayk depuis mai 2010. En dehors ou sur le terrain, Ronaldo fut également complice avec Wayne Rooney et Anderson à Manchester. À Madrid, il est réputé pour être bon ami avec Marcelo, Kaká, Karim Benzema, Pepe et Mesut Özil[139]. Il est également devenu bon ami avec son agent Jorge Mendes qui gère ses propositions de transfert et son portefeuille depuis 2002.

Fin avril 2013, il devient le 100 000e socio de son club de cœur, le Sporting Clube de Portugal[140].

Le musée CR7 à Madère.

Le 15 décembre 2013, il inaugure son propre musée à Madère où sont exposées les récompenses et les trophées qu'il a acquis au cours de sa carrière[141].

Humanitaire

Après le tsunami de décembre 2004, Ronaldo organise une récolte de fonds pour aider les villageois asiatiques touchés et visitera la province d'Aceh en Indonésie en juin 2005. Il invite même un jeune indonésien de 11 ans à un match de la sélection portugaise[18].

Il a rencontré le vice-président de la République indonésienne, Jusuf Kalla, et le président de la partie est de l'île de Timor, Xanana Gusmão. Le joueur a réussi à obtenir 66 000 livres sterling (environ 95 000 euros) en vendant aux enchères ses affaires personnelles de sport à Jakarta, en Indonésie[142].

Lors de la tempête à Madère en 2010, il organise un match de football de charité entre le FC Porto et les joueurs des clubs madérois du Marítimo et du Nacional, clubs de football de l'archipel. De plus, lors du match du Real Madrid contre Villarreal, il célèbre son but en montrant son tee-shirt où il est inscrit Madeira[143].

En juin 2010, avant la Coupe du Monde, il rend visite à des enfants malades dans un hôpital de Lisbonne et leur offre des maillots du Portugal.

Lors du Séisme de 2011 à Lorca, le Real Madrid a disputé le mercredi 18 mai 2011 le temps d’une journée intitulée : « Tous avec Lorca », un match amical contre une sélection de joueurs de Murcie visant à récolter des fonds pour les victimes du tremblement de terre qui a frappé la ville de Lorca, le 11 mai 2011. Cristiano Ronaldo et ses partenaires merengue sont venus sur place, d’abord à l’hôtel de ville pour recevoir les remerciements du premier magistrat de Lorca, puis dans le quartier de La Viña, le plus touché par le séisme. Si les Merengues ont été accrochés (2-2), Karim Benzema et Cristiano Ronaldo inscrivant les buts madrilènes, la rencontre disputée au Stade Nueva Condomina a réuni 31 000 personnes et permis de récolter près de 500 000 euros pour venir en aide aux victimes d'un drame qui a coûté la vie à neuf personnes[144].

Mis au contact par son agent Jorge Mendes avec un jeune enfant de 9 ans souffrant d'un cancer nommé Nuhazet, Cristiano le rencontre le soir du dernier match de Liga 2011-2012 contre Majorque. Il lui dédiera ce soir là son but avant de le rencontrer dans les locaux de Santiago Bernabeù. Il acceptera même de payer son traitement que ses parents ne pouvaient pas payer [145].

Ronaldo a également fait don de son soulier d'or 2011 à une vente aux enchères, d'une valeur d'1,5 million d'euros, pour venir en aide aux enfants palestiniens de Gaza[146].

Contrats publicitaires

Cristiano Ronaldo a été nommé joueur le plus sexy de l'Euro 2004, de la Coupe du monde 2006, de l'Euro 2008 et sportif le plus sexy de l'année 2012[147]. Il a été la vedette de publicités pour Suzuki, Nike, Extra Joss (une boisson énergétique en Indonésie) et Pepe Jeans[148]. Il apparaît aussi sur les couvertures des jeux FIFA Street 2, Pro Evolution Soccer 2008, Pro Evolution Soccer 2012 et Pro Evolution Soccer 2013[149].

Il a également été le représentant de la marque de boisson américaine Coca-Cola en Asie. En 2009, il tourne une publicité pour la banque portugaise Banco Espírito Santo. Un an plus tard, en 2010, Cristiano Ronaldo devient l'égérie de la marque vestimentaire Giorgio Armani et des sous-vêtements Emporio Armani, au côté de l'actrice américaine Megan Fox[150].

À plusieurs reprises, il est acteur de spots publicitaires pour les magasins Modelo, groupe Sonae, au Portugal. Quelques semaines avant le Mondial 2010, Cristiano Ronaldo a également tourné une publicité intitulée « Écris le futur » pour la franchise Nike : il est parodié dans les Simpson mettant un petit pont a Homer qui s'écrie « Ronal… D'oh! ». Il a fait la couverture de Vanity Fair en sous-vêtement. Il apparait aussi en Angleterre en héros de publicités pour la société Castrol. On le voit également dans un spot publicitaire pour le gel Clear Men.

Statistiques

Statistiques de Cristiano Ronaldo au 20 août 2014[151]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Supercoupe UEFA Coupe du monde des clubs Drapeau : Portugal Portugal Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd
2002-2003 Drapeau du Portugal Sporting Portugal 1 25 3 6 3 2 0 - - - C1+C3 1+2 0 1 - - - - - - - - - 31 5 7
Sous-total 25 3 6 3 2 0 - - - - 3 0 1 - - - - - - - - - 31 5 7
2003-2004 Drapeau de l'Angleterre Manchester United 1 29 4 3 6 2 3 - - - C1 5 0 1 - - - - - - 13 2 3 53 8 10
2004-2005 Drapeau de l'Angleterre Manchester United 1 33 5 4 9 4 4 - - - C1 8 0 2 - - - - - - 10 7 4 60 16 14
2005-2006 Drapeau de l'Angleterre Manchester United 1 33 9 6 6 2 1 - - - C1 8 1 1 - - - - - - 15 3 2 62 15 10
2006-2007 Drapeau de l'Angleterre Manchester United 1 34 17 8 8 3 1 - - - C1 11 3 5 - - - - - - 8 5 1 61 28 15
2007-2008 Drapeau de l'Angleterre Manchester United 1 34 31 6 3 3 0 1 0 0 C1 11 8 1 - - - - - - 12 4 1 61 46 8
2008-2009 Drapeau de l'Angleterre Manchester United 1 33 18 6 6 3 0 - - - C1 12 4 2 - - - 2 1 1 7 1 0 60 27 9
Sous-total 196 84 33 38 17 9 1 0 0 - 55 16 12 - - - 2 1 1 65 22 11 357 140 66
2009-2010 Drapeau de l'Espagne Real Madrid CF 1 29 26 7 0 0 0 - - - C1 6 7 0 - - - - - - 11 1 3 46 34 10
2010-2011 Drapeau de l'Espagne Real Madrid CF 1 34 40 10 8 7 1 - - - C1 12 6 4 - - - - - - 5 3 1 59 56 16
2011-2012 Drapeau de l'Espagne Real Madrid CF 1 38 46 12 5 3 0 2 1 0 C1 10 10 3 - - - - - - 14 9 2 69 69 17
2012-2013 Drapeau de l'Espagne Real Madrid CF 1 34 34 10 7 7 1 2 2 0 C1 12 12 1 - - - - - - 9 4 2 64 59 14
2013-2014 Drapeau de l'Espagne Real Madrid CF 1 30 31 9 6 3 1 - - - C1 11 17 5 - - - - - - 10 11 1 57 62 16
2014-2015 Drapeau de l'Espagne Real Madrid CF 1 - - - - - - 1 0 0 C1 - - - 1 2 0 - - - - - - 2 2 0
Sous-total 165 177 48 26 20 3 5 3 0 - 51 52 13 1 2 0 - - - 49 28 9 297 282 73
Total sur la carrière 386 264 88 67 39 12 6 3 0 - 109 68 26 1 2 0 2 1 1 114 50 20 685 427 147

Palmarès

En club

Recruté par Manchester United en 2003, il remporte son premier trophée sous les couleurs des Red Devils dès sa première saison avec la FA Cup où il ouvre le score de la tête. L'année suivante, Manchester United ne parvient pas à conserver son trophée et le perd en finale lors de la séance de tirs au but où Ronaldo réussit le sien, mais remporte la saison suivante la Carling Cup 4-0 en finale face à Wigan, avec un CR7 buteur. La même année il est vice-champion d'Angleterre. Puis de 2007 à 2009, Ronaldo et les siens remporteront trois fois de suite la Premier League et deux fois de suite le Community Shield, ainsi que la Ligue des champions de l'UEFA face à Chelsea en finale au cours de la saison 2007-2008, où Cristiano termine meilleur buteur comme en championnat. Les Mancuniens remportent la saison suivante la Coupe du monde des Clubs ainsi que la Carling Cup et sont à nouveau finalistes de la Ligue des champions, mais ils s'inclinent finalement 2-0 en finale. Ronaldo est également finaliste de la FA Cup 2007.

Lors de sa première saison au Real Madrid, Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers réalisent une saison blanche. Sous l'ère Mourinho (2010-2013), le Real remporte lors de l'exercice 2010-2011 son premier trophée depuis 3 ans, la Copa del Rey, 1-0 sur un but de Cristiano Ronaldo dans les prolongations face au FC Barcelone, mais terminent à nouveau second derrière le rival catalan en championnat. Les Madrilènes gagnent lors de la saison 2011-2012 la Liga avec un record de 100 points après deux années terminées en deuxième position. Ronaldo est également finaliste de la Supercoupe. Puis lors de la saison 2012-2013, le Real Madrid ne remporte que la Supercoupe face au Barca, finissant deuxième en championnat, étant à nouveau éliminé en demi-finales de Ligue des champions et perdant la finale de la Copa del Rey 2-1 face à l'Atletico Madrid, où Cristiano Ronaldo avait pourtant ouvert le score. En 2013-2014, Ronaldo participe à la Coupe du Roi mais est blessé pour la finale remportée par son équipe. Il gagne ensuite la Ligue des champions en inscrivant le dernier but de son équipe contre l'Atletico. Lors de la Supercoupe de l'UEFA 2014, il inscrit les 2 buts matchs qui permettent à son équipe de s'imposer 2-0 contre Séville sur la pelouse de Cardiff. Il inscrit ainsi un nouveau titre à son palmarès.

En sélection nationale

Distinctions personnelles et records

Notes et références

  1. « Profil de Cristiano Ronaldo », sur realmadrid.com (consulté le 18 septembre 2009)
  2. (pt) Parcours de C. Ronaldo
  3. C. Ronaldo avec les moins de 17 ans
  4. C. Ronaldo en sélections
  5. Documentaire The Story So Far, ITV, 2007 [précision nécessaire]
  6. a, b, c, d et e Il était une fois Cristiano Ronaldo, page consultée le 2 novembre 2010.
  7. (en) Cristiano Ronaldo - Profile of Soccer Player Cristiano Ronaldo, page consultée le 32 octobre 2010.
  8. (pt) Cristiano Ronaldo Campus Futebol, page consultée le 2 novembre 2010.
  9. (pt) Cristiano Ronaldo Campus Futebol
  10. Ronaldo opéré du cœur à 15 ans
  11. Cristiano Ronaldo, l'enfant-prodige portugais, page consultée le 2 novembre 2010.
  12. Le jour où l'OL a refusé d'échanger Tony Vairelles contre Cristiano Ronaldo
  13. Cristiano Ronaldo aurait pu aller au Barca
  14. a et b Olivier Cothenet, « Cristiano Ronaldo, l'enfant-prodige portugais », Le Portrait De La Semaine, sur http://www.maxifoot.fr,‎ 20 novembre 2003 (consulté le 19 janvier 2010)
  15. « Cristiano Ronaldo : "Je peux mieux faire" », sur http://fr.fifa.com,‎ 3 novembre 2008 (consulté le 18 janvier 2010)
  16. (en) Alex Ferguson lance Cristiano Ronaldo
  17. Cristiano Ronaldo - Biographie, page consultée le 19 juin 2011
  18. a, b et c http://www.footmercato.net/premier-league/gros-plan-cristiano-ronaldo-itineraire-d-un-enfant-gate_11871
  19. Cristiano Ronaldo doublement honoré, page consultée le 19 avril 2010
  20. Kaka ballon d'or 2007
  21. Cristiano Ronaldo restera à MU, page consultée le 19 janvier 2010
  22. Ferguson veut garder Ronaldo, page consultée le 19 janvier 2010
  23. (en)Cristiano Ronaldo bat le record de George Best
  24. (en)The website of dreams - season 2007-2008, page consultée le 19 janvier 2010
  25. Fiche de Cristiano Ronaldo sur uefa.com
  26. Les anglais votent Ronaldo
  27. Portrait de Cristiano Ronaldo sur 01men.com
  28. Cristiano Ronaldo Ballon d'Or 2008, une quasi-certitude
  29. Ronaldo opéré à Amsterdam
  30. (en)Ronaldo déclare son intention de jouer au Real Madrid
  31. Le champion retrouve Cristiano Ronaldo
  32. Cristiano Ronaldo marque son 100e but pour Manchester United
  33. Cristiano Ronaldo décroche son ballon d'or
  34. Meilleur joueur FIFA – Cristiano Ronaldo primé
  35. Coupe du Monde des clubs Japon 2008.html
  36. Manchester United 3 - 0 Chelsea
  37. L'Inter éliminée avec honneur
  38. Ronaldo prix Puskas
  39. Manchester United file en finale, L'Express
  40. Championnat d'Angleterre de football 2008-2009
  41. Ronaldo, c'est officiel
  42. Le transfert de Ronaldo bat tous les records
  43. Cristiano Ronaldo accueilli par 80 000 à 85 000 supporters
  44. C.Ronaldo, fin de carrière
  45. Le Barça arrache le clasico, page consultée le 18 janvier 2010
  46. Ballon d'Or 2009 : le classement final
  47. Ronaldo-Messi : la guerre des étoiles
  48. Lyon élimine le Real
  49. (en)Cristiano Ronaldo : "le meilleur match de ma carrière"
  50. La saison blanche de Cristiano Ronaldo
  51. Cristiano Ronaldo récupère le numéro 7
  52. Real : 50 buts en 51 matchs pour Ronaldo
  53. Ronaldo même blessé devrait jouer face à Tottenham
  54. Quatre clasicos en 18 jours ?, page consultée le 9 avril 2011
  55. Cristiano Ronaldo a battu le record de buts en Liga !, page consultée le 21 mai 2011
  56. Ronaldo noté 1/10 par la presse espagnole
  57. Lionel Messi obtient son troisième ballon d'or
  58. Ronaldo ouvre son compteur au Camp Nou, page consultée le 27 janvier 2012
  59. Ronaldo meilleur buteur de la phase aller de la Liga
  60. Ronaldo VS l'Europe
  61. Ronaldo et Messi à 41 buts… Duel au sommet pour un record stratosphérique !
  62. Le Bayern élimine le Real
  63. Chelsea élimine le Barca
  64. Le Real est champion
  65. Le Real atteint les 100 points en Liga
  66. Le record historique de Cristiano Ronaldo
  67. C.Ronaldo est triste
  68. Ligue des Champions : Premier triplé pour Ronaldo
  69. Ronaldo brise le record du Clasico
  70. Ronaldo, éternel second ?
  71. Ronaldo buteur contre son camp
  72. Ronaldo n'a pas fait de sentiment, Eurosport.fr
  73. Ronaldo devance Eusebio sur la scène européenne
  74. Le Real perd en finale, Ronaldo et Mourinho expulsés
  75. L'heure du bilan pour Mourinho
  76. Ligue des champions - 6e journée : Le Bayern limite la casse, Ronaldo s'offre un record
  77. Cinq ans après, Cristiano Ronaldo de nouveau Ballon d'Or
  78. La stat inutile de Cristiano
  79. « Ligue des champions. Avec 16 buts, Ronaldo entre dans la légende », sur ouest-france.fr, Ouest-France,‎ 29 avril 2014
  80. (es) « Real Madrid Club de Futbol », sur Wikipedia
  81. (en)Cristiano Ronaldo, un des joueurs à surveiller de l'Euro 2004, consulté le 3 janvier 2013
  82. Statistiques de Portugal 1-2 Grèce, consulté le 3 janvier 2013
  83. Cristiano, l'autre Ronaldo
  84. C.Ronaldo pleure après la finale, consulté le 3 janvier 2013
  85. Meilleurs buteurs des qualifications à la Coupe du Monde 2006, page consultée le 3 décembre 2012
  86. (en) « England 0-0 Portugal » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-24
  87. « Cristiano Ronaldo brille en sélection et irrite ses fans de Manchester », sur http://www.lemonde.fr,‎ 3 juillet 2006 (consulté le 18 janvier 2010)
  88. (en) « Rooney 'gobsmacked' by red card », sur BBC.co.uk (consulté le 19 juin 2008)
  89. Rooney plaide l'accident
  90. Match Portugal - Pays-Bas sur lequipe.fr
  91. « Très chère finale », sur http://www.lequipe.fr,‎ 17 juin 2006 (consulté le 18 janvier 2010)
  92. Ronaldo bientôt capitaine
  93. Ronaldo, capitaine d'un soir
  94. Cristiano Ronaldo et Eusebio pour la 50e
  95. Euro 2008 : Cristiano Ronaldo blessé
  96. Hommes du match du Groupe A de l'Euro 2008
  97. Portugal: Cristiano Ronaldo hérite du numéro 7 de Figo, page consultée le 31 octobre 2010.
  98. Cristiano Ronaldo critiqué dans son pays, page consultée le 3 janvier 2012
  99. Cristiano Ronaldo dans le 11 des déceptions de la Coupe du Monde
  100. Le rêve brisé de Cristiano Ronaldo
  101. Cristiano Ronaldo se voit refusé d'un but magique
  102. Merci Ronaldo pour L'Équipe
  103. Portugal 6 - 2 Bosnie-Herzégovine, Ronaldo égale Figo
  104. Cristiano Ronaldo, ses énormes loupés contre le Danemark
  105. Euro : la déception Ronaldo
  106. Ronaldo envoie les Pays-Bas à la maison
  107. Du calme, Cristiano est là (notes du match Portugal - Pays-Bas)
  108. Ronaldo : "Un match fantastique"
  109. Espagne 0-0 Portugal (4-2) TAB
  110. Cristiano Ronaldo célèbre son but avec le Portugal : 7sur7.be, page consultée le 9 novembre 2012.
  111. Portugal - Azerbaïdjan : match-endirect.com, page consultée le 9 novembre 2012.
  112. Cristiano Ronaldo honoré par l'UEFA
  113. Ronaldo 3-2 Ibrahimovic
  114. Cristiano Ronaldo nouveau meilleur buteur de l'histoire du Portugal
  115. Cristiano Ronaldo joue et met sa carrière en péril
  116. Le Portugal éliminé
  117. Ronaldo le plus rapide du monde
  118. Ronaldo avec un ratio hallucinant
  119. Le coup franc de Cristiano Ronaldo chronométré à 102,9 km/h
  120. Le coup franc de Cristiano Ronaldo flashé à 105 km/h
  121. Cristiano Ronaldo, l'itinéraire d'un enfant gâté
  122. "Ronaldo égoïste et individualiste"
  123. "Cristiano est égoïste et nous l'encourageons"
  124. Un CR7 meilleur sans marquer ?
  125. Cristiano Ronaldo devient plus collectif
  126. Ronaldo-Messi, duel au sommet
  127. Ronaldo-Messi, Épisode IV
  128. Del Bosque : "CR7, le meilleur joueur actuellement"
  129. (en)  Flashmob in Colombo - Presentation of Cristiano Ronaldo's statue. (flv) [Camera].
  130. (es)Estatua de Cristiano Ronaldo en la Plaza de Ramales (ESP), page consultée le 28 février 2010
  131. Cristiano Ronaldo a plus de 40 millions de fans sur Facebook
  132. (es)  Fiebre Maldini: Los inicios de Cristiano Ronaldo (flv) [Television production]. Madrid: Sogecable.
  133. (en) SECRET AGONY OF £31M RONALDO, page consultée le 31 octobre 2010.
  134. Cristiano Ronaldo, son arrière grand-mère est cap-verdienne. sapo.pt, page consultée le 9 novembre 2012.
  135. L'incroyable collection de voitures de Cristiano Ronaldo
  136. Cristiano Ronaldo papa
  137. Le fils de Cristiano Ronaldo lui aurait coûté 12 millions d'euros
  138. Infographie sur les 26 conquêtes amoureuses de Cristiano Ronaldos, sur parissportifs.com
  139. Benzema ami avec Özil et Ronaldo
  140. Cristiano Ronaldo devient le 100 000e socio du Sporting
  141. Ronaldo inaugure son propre musée
  142. Bio de Cristiano Ronaldo - Gala, page consultée le 2 novembre 2010.
  143. (en) Ronaldo to play in charity match for Madeira, page consultée le 2 novembre 2010.
  144. (en) Ronaldo to play in charity match for Lorca, page consultée le 21 mai 2011.
  145. CR7 paie le traitement d'un enfant de 9 ans
  146. Cristiano Ronaldo a donné son soulier d'or pour les enfants de Gaza (en)
  147. Cristiano Ronaldo élu sportif le plus sexy de l'année 2012
  148. Cristiano Ronaldo pour Emporio Armani Underwear
  149. Cristiano Ronaldo sur la jaquette de PES 2013
  150. Cristiano Ronaldo pour Emporio Armani Underwear
  151. Statistiques de Cristiano Ronaldo sur footballdatabase.eu
  152. a et b [1]
  153. [2]
  154. a et b « Cristiano Ronaldo doublement honoré », sur lequipe.fr,‎ 23 avril 2007 (consulté le 2 décembre 2007)
  155. « 20 Seasons Awards », sur Premierleague.com,‎ 17 mai 2012 (consulté le 17 mai 2012)
  156. MARCA attribuant le prix du Pichichi et dénombrant 41 buts pour C.Ronaldo (ils lui attribuent son coup franc contré contre la Real Sociedad le 18 septembre 2010), c'est un total de 41 buts qu'il faut retenir et non pas 40 comme annoncé ailleurs
  157. Équipe-type de l'Euro 2012
  158. Ramos, roi de l'indice Castrol EDGE
  159. « Ballon d'or : le classement 2008 », sur http://www.francefootball.fr,‎ 2 décembre 2008 (consulté le 2 décembre 2008).
  160. « Ronaldo et Messi deuxième Meilleur joueur d'Europe de l'UEFA 2012 », sur eurosport.fr,‎ 30 août 2012 (consulté le 30 août 2012)
  161. « Ronaldo deuxième Meilleur joueur d'Europe de l'UEFA », sur uefa.com,‎ 25 aout 2011 (consulté le 25 aout 2011)
  162. « Ronaldo troisième Meilleur joueur d'Europe de l'UEFA », sur uefa.com,‎ 30 aout 2013 (consulté le 30 aout 2013)
  163. (en) « Award history », sur FIFPro.org (consulté le 2 décembre 2007)
  164. « Ronaldinho honoré par ses pairs », sur uefa.com,‎ 6 novembre 2006 (consulté le 2 décembre 2007)
  165. « 2005 », sur http://worldx1.fifpro.org (consulté le 19 janvier 2010)
  166. FIFA AWARDS
  167. Ronaldo "Un but extraordinaire"
  168. Cristiano Roanldo membre de l'équipe type monde 2007.
  169. (en) Cristiano Roanldo reçoit un ESPY Awards.
  170. (en) Cristiano Roanldo reçoit un Globe Soccer awards.
  171. Navarro et Ronaldo récompensés lors des prix nationaux du sport
  172. Cristiano Ronaldo, meilleur joueur de la final et du tournoi
  173. Cristiano Ronaldo, meilleur buteur du tournoi
  174. Cristiano Roanldo membre de l'équipe-type de Sports Illustrated.
  175. Cristiano Ronaldo plus jeune finaliste.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

Documentaires

  • The Story So Far, ITV, 2007
  • Os Incriveis, SIC, 2008
  • O Regresso dos Incriveis, SIC, 2010
  • Cristiano Ronaldo Tested to the Limit, Castrol Edge, 2011
  • Cristiano Ronaldo The Boy Who Had A Dream (DVD), ITV, 2007

Annexes

Lien externe