Équipe du Gabon de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Drapeau : Gabon Équipe du Gabon

Écusson de l' Équipe du Gabon
Généralités
Confédération CAF
Couleurs Jaune et bleu
Surnom Les Panthères (avant Azingo)
Stade principal Stade Omar Bongo

Stade d'Angondjé Sino-Gabonais

Classement FIFA en diminution 93e (17 juillet 2014)[1]
Personnalités
Sélectionneur Drapeau : Portugal Jorge Costa
Plus sélectionné François Amégasse : 130
Meilleur buteur Guy Roger Nzamba : 35

Rencontres officielles historiques

Premier match Haute-Volta Flag of Upper Volta.svg 5 - 4 Flag of Gabon 1959-1960.svg Gabon
(13 avril 1960)
Plus large victoire Gabon Drapeau : Gabon 7 - 0 Drapeau : Bénin Bénin
(2 avril 1995)
Plus large défaite Côte d’Ivoire Drapeau : Côte d'Ivoire 5 - 0 Drapeau : Gabon Gabon
(9 octobre 2006)

Palmarès

Coupe du monde Phases finales : 0
Coupe d'Afrique Phases finales : 5
Quart de finaliste en 1996 et 2012
Championnat d'Afrique des nations Phases finales : 0
Jeux olympiques Phases finales : 1 (2012)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour les résultats en cours, voir :
Équipe du Gabon de football en 2014

L'équipe du Gabon de football est la sélection de joueurs de football Gabonais représentant le pays lors des compétitions internationales sous l'égide sous l'égide de la Fédération gabonaise de football. Ses joueurs étaient surnommés "Azingo" jusqu'en 2000 ou ils deviennent "Les Pantheres".

L'équipe nationale dispute la première rencontre de son histoire en face à La Haute-Volta, match perdu sur le score de cinq buts à quatre

Historique[modifier | modifier le code]

En 1897, Owandault Berre introduit le football au Gabon. Le premier match organisé au Gabon a lieu le 27 novembre 1927 dans le quartier de Glass. Quand Berre meurt le 4 août 1928 à 31 ans, le père Lefevre prit le relais pour propager le football au Gabon. Le succès fut au rendez-vous et rapidement le Gabon compta de bons éléments. Augustion Chango fut même appelé dans l'équipe de l'AEF à Brazzaville. De retour au Gabon, il s'investit dans l'organisation du football et crée la ligue et la fédération gabonaise de football en 1962. La première édition du championnat national de football se déroule en 1968 et depuis lors le football n'a cessé de se développer au Gabon.Pourtant ce n'est qu'en 1985 que l'équipe nationale "Azingo" remporte son premier trophée internationale à l'occasion de la coupe de l'UDEAC en battant en finale le Congo par 3-0 à Masuku. Trois ans plus tard, le Gabon triomphe à nouveau face au Cameroun à Yaoundé (2-1). La première participation à la CAN intervient en 1994. En 1996 le Gabon est encore présent et atteint les quatrs de finale qu'il perd aux tirs aux buts contre la Tunisie. Non qualifié pour la CAN 98, le National Azingo, rebaptisé en 2000 les Panthères, est du voyage au Ghana et au Nigéria. Hormis en 1996 et 2012, le Gabon a toujours été éliminé au 1er tour.

Durant la CAN 2012, les Gabonais, sous l'impulsion de Pierre-Emerick Aubameyang, finissent premiers de leur groupe avec 3 victoires en 3 matchs. Ils rencontrent la sélection malienne en quart de finale et ouvrent le score par l'intermédiaire d'Eric Mouloungui (OGC Nice). Malheureusement pour les Gabonais, les Maliens, par l'intermédiaire de Cheick Diabaté (FCG Bordeaux), égalisent à 5 minutes du terme de la rencontre. Il s'ensuit une séance de tirs aux buts infructueuse pour les locaux qui s'inclinent 5 tirs aux buts à 4, au grand désarroi d'Aubameyang qui fut le seul à ne pas inscrire son penalty et qui élimine donc son équipe de la CAN malgré un parcours, jusque-là, plus que réussi.
Le Gabon ne s'est jamais qualifié pour une phase finale de Coupe du monde de football.

Résultats de l'équipe du Gabon[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Néant

Parcours en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Parcours en Coupe du monde
Année Position Année Position
Drapeau : Italie 1990 Tour préliminaire Drapeau : Allemagne 2006 Tour préliminaire
Drapeau : États-Unis 1994 Tour préliminaire Drapeau : Afrique du Sud 2010 Tour préliminaire
Drapeau : France 1998 Tour préliminaire Drapeau : Brésil 2014 Tour préliminaire
Drapeau : Corée du SudDrapeau : Japon 2002 Tour préliminaire Drapeau : Russie 2018

Parcours en Coupe d'Afrique des nations[modifier | modifier le code]

Parcours en Coupe d'Afrique des nations
Année Position Année Position Année Position
Drapeau : Éthiopie 1968 Non inscrit Drapeau : Égypte 1986 Tour préliminaire Drapeau : Tunisie 2004 Tour préliminaire
Drapeau : Soudan 1970 Non inscrit Drapeau : Maroc 1988 Tour préliminaire Drapeau : Égypte 2006 Tour préliminaire
Drapeau : Cameroun 1972 Tour préliminaire Drapeau : Algérie 1990 Tour préliminaire Drapeau : Ghana 2008 Tour préliminaire
Drapeau : Égypte 1974 Tour préliminaire Drapeau : Sénégal 1992 Tour préliminaire Drapeau : Angola 2010 Premier tour
Drapeau : Éthiopie 1976 Tour préliminaire Drapeau : Tunisie 1994 Premier tour Drapeau : GabonDrapeau : Guinée équatoriale 2012 Quart de finale
Drapeau : Ghana 1978 Tour préliminaire Drapeau : Afrique du Sud 1996 Quart de finale Drapeau : Afrique du Sud 2013 Tour préliminaire
Drapeau : Nigeria 1980 Tour préliminaire Drapeau : Burkina Faso 1998 Tour préliminaire Drapeau : Maroc 2015
Drapeau : Libye 1982 Tour préliminaire Drapeau : GhanaDrapeau : Nigeria 2000 Premier tour
Drapeau : Côte d'Ivoire 1984 Tour préliminaire Drapeau : Mali 2002 Tour préliminaire

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Le Stade de l'amitié Sino-Gabonaise[modifier | modifier le code]

Le Stade d'Angondjé ou Stade de l'Amitié Sino gabonaise est un stade de football situé dans la périphérie nord de Libreville au Gabon dans le quartier d'Agondjé. Il peut accueillir 40 000 personnes. Sa construction a coûté prés de 30 milliards de FCFA soit 50 millions d'euros.

Le 10 novembre 2011, le stade accueille sa première rencontre internationale alors que les travaux ne sont pas totalement achevés. Le Gabon est alors opposé au Brésil devant 32 723 spectateurs et s'incline sur le score de 2-0[2]. L'inauguration officiel du stade intervient deux semaines plus tard, le 28 novembre 2011, par le président gabonais Ali Bongo Ondimba. La cérémonie est suivie d'une rencontre opposant l'équipe du Gabon des moins de 20 ans aux espoirs chinois qui se séparent sur un match nul 2-2[3].

L’originalité du stade tient de sa structure métallique en arc de cercle de 320 mètres de long, la plus grande d’Afrique, qui représente le pont d’amitié entre le Gabon et la Chine[4]. Le complexe sportif s'étend sur une superficie de plus de 36 000 mètre carrés, il est composé d'un stade de 40 000 places assises, sept billetteries, une piste d'athlétisme aux normes internationales, un plateau sportif comprenant les terrains de handball, basket ball, tennis et volleyball, et un terrain d' entraînement.

Hormis les compétitions de football et d'athlétisme, le Stade de l’Amitié peut accueillir d’autres rencontres sportives grâce à sa zone dédiée au saut en longueur et au triple saut ainsi qu’à ses terrains de handball et tennis.
À cela s'ajoutent un bâtiment accessoire pour les terrains d' entraînement, des équipements réservés aux activités physiques et sportives, la route encerclant le stade, des parkings, une clôture, la canalisation, le système d'incendie.

À l'occasion de la finale de la coupe d'Afrique des nations 2012, Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé fut invité par Ali Bongo, chef de l’État gabonais. Sa présence à Libreville fut l'occasion de lui consacrer le hall VIP du stade où trône désormais une exposition de photographies retraçant les grands moments de la carrière du plus grand footballeur de tous les temps. Pelé a également dévoilé un buste à son effigie qui est exposé dans la même salle. Enfin, ses empreintes de pieds furent conservées dans du plâtre afin de compléter l'exposition[5].

Stade Omar Bongo[modifier | modifier le code]

Le stade national Omar Bongo Odimba, qui porte le nom de l'ancien président gabonais Omar Bongo, est un stade omnisports du Gabon situé à Libreville et pouvant accueillir 40 000 personnes

Stade de Franceville[modifier | modifier le code]

Le stade de Franceville (anciennement stade Rénovation) est un stade de football du Gabon située à Franceville d'une capacité de 22 000 placesassises, C'est le 3e plus grand stade du pays après le stade de l'Amitié Sino-Gabonaise et le stade Omar-Bongo de Libreville.

Personnalités historiques de l'équipe du Gabon[modifier | modifier le code]

Principaux joueurs[modifier | modifier le code]

Match qualificatif pour la Coupe du monde 2010 Maroc - Gabon (1-2), le 28 mars 2009. Ici le Gabonais Kessany à la lutte avec Youssouf Hadji.

Sélectionneurs[modifier | modifier le code]

(voir aussi Catégorie:Sélectionneur de l'équipe du Gabon de football)

Période Nom
1979-1985 Drapeau : France Robert Vicot
1985-1987 Drapeau : France Alain de Martigny
1987-1989 Drapeau : Gabon Alain Da Costa
1989-1991 Drapeau : Gabon Edouard Eroumbengani
1991-1992 Drapeau : France Robert Pintenat
1992-1994 Drapeau : Belgique Jean Thissen
1994-1997 Drapeau : Gabon Alain Da Costa
1997-1998 Drapeau : France Serge Devèze
1998-2000 Drapeau : Brésil Antônio Dumas
Période Nom
2000-2002 Drapeau : Gabon Alain Da Costa
2002-2003 Drapeau : Belgique Michel De Wolf
2003 Drapeau : Gabon Claude Mbourounot
2003-2005 Drapeau : Brésil Jairzinho
2005-2006 Drapeau : Gabon Raphaël Nzamba-Nzamba
2006-février 2010 Drapeau : France Alain Giresse
février 2010-février 2012 Drapeau : Allemagne Gernot Rohr
Avril. 2012-septembre 2013 Drapeau : Portugal Paulo Duarte
2014 Drapeau : Portugal Jorge Costa

L'équipe actuelle[modifier | modifier le code]

Liste des 23 joueurs convoqués pour les matchs de qualifications à la Coupe d'Afrique des nations 2015 en octobre 2014 contre le Burkina Faso[1]:

Sélectionneur
Nom Date de Naissance Sélections (buts) Club
Gardiens
1 Didier Ovono Ebang Capitaine 23 janvier 1983 (31 ans) 70 (0) Drapeau : Belgique KV Oostende
16 Anthony Mfa Mezui 7 mars 1991 (23 ans) 1 (0) Drapeau : France FC Metz
23 Stéphane Bitseki 23 avril 1983 (31 ans) 11 (0) Drapeau : Gabon US Bitam
Défenseurs
3 Johann Obiang 5 juillet 1993 (21 ans) 2 (0) Drapeau : France LB Châteauroux
4 Yrondu Musavu-King 8 janvier 1992 (22 ans) 5 (0) Drapeau : France SM Caen
5 Bruno Ecuele Manga 16 juillet 1988 (26 ans) 43 (5) Drapeau : Pays de Galles Cardiff City
8 Lloyd Palun 28 novembre 1988 (25 ans) 19 (0) Drapeau : France OGC Nice
12 Henri Ndong 23 août 1992 (22 ans) 3 (0) Drapeau : France AJ Auxerre
19 Benjamin Zé Ondo 18 juin 1987 (27 ans) 6 (0) Drapeau : Algérie ES Sétif
Erwin N'Guéma Obame 7 mars 1989 (25 ans) 14 (1) Drapeau : Gabon US Bitam
Randal Oto'o 23 mai 1994 (20 ans) 2 (0) Drapeau : Portugal SC Braga B
Milieux
13 Samson Mbingui 9 février 1992 (22 ans) 11 (2) Drapeau : Algérie MC Alger
14 Lévy Madinda 11 juin 1992 (22 ans) 22 (3) Drapeau : Espagne Celta Vigo
15 André Biyogo Poko 1er janvier 1993 (21 ans) 22 (1) Drapeau : France FC Girondins de Bordeaux
Franck Engonga Obame 26 juillet 1993 (21 ans) 11 (0) Drapeau : Gabon CF Mounana
Guélor Kanga Kaku 1er septembre 1990 (24 ans) 10 (0) Drapeau : Russie FK Rostov
Didier Ndong Ibrahim 17 juin 1994 (20 ans) 6 (0) Drapeau : Tunisie CS Sfaxien
Alexander N'Doumbou 4 janvier 1992 (22 ans) 6 (0) Drapeau : France Olympique de Marseille B
Attaquants
9 Pierre-Emerick Aubameyang Capitaine 18 juin 1989 (25 ans) 34 (12) Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund
11 Frédéric Bulot 27 septembre 1990 (24 ans) 3 (0) Drapeau : Angleterre Charlton Athletic
Malick Evouna 28 novembre 1992 (21 ans) 5 (2) Drapeau : Maroc Wydad Athletic Club
Romaric Rogombé 25 novembre 1990 (23 ans) 12 (0) Drapeau : Congo-Brazzaville AC Léopards
Bonaventure Sokambi 29 janvier 1991 (23 ans) 9 (2) Drapeau : Gabon CF Mounana

Soutien et image[modifier | modifier le code]

Équipementiers[modifier | modifier le code]

L'équipe du Gabon possède deux jeux de maillots : un jaune pour les matchs à domicile et un blanc, pour les matchs à l'extérieur. Les couleurs de la tenue de l'équipe font références à celle du drapeau du Gabon. Depuis 2009 l'équipe du Gabon est en contrat avec l'équipementier allemand Puma qui lui fournit ses tenues et ses équipements.

Sponsors[modifier | modifier le code]

la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT) et le groupe singapourien Olam se sont uni pour trois ans.  «Olam sera l’un des grands partenaires de la fédération gabonaise de football, aux côtés notamment de Puma, devenu récemment l’équipementier officiel des Panthères du Gabon», a déclaré le président de la FEGAFOOT, Placide Engandzas, lors de la signature du contrat de partenariat, jeudi dernier à Libreville, avec le directeur général du groupe singapourien, Gagan Gupta. Engandzas a placé le contrat entre Olam et la FEGAFOOT «dans le cadre de la stratégie marketing définie par notre agent exclusif, Sportvision».  «L’objectif est que nos sociétés partenaires communiquent en utilisant l’image et les valeurs des Panthères du Gabon et de la FEGAFOOT et qu’elles unissent leurs valeurs à celles de notre équipe nationale», a expliqué le patron de la FEGAFOOT. Par ailleurs, Placide Engandzas a fait savoir que la première chaîne de radiotélévision gabonaise (RTG1) est le diffuseur officiel des rencontres du Onze national.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Classement mondial », sur fr.fifa.com,‎ 17 juillet 2014 (consulté le 17 juillet 2014).
  2. Hugues Sionis, « Le Gabon n'a pas à rougir », sur www.lequipe.fr, Lequipe.fr,‎ 10 novembre 2011 (consulté le 28 novembre 2011)
  3. Hugues Sionis, « Le stade de la finale inauguré », sur www.lequipe.fr, Lequipe.fr,‎ 28 novembre 2011 (consulté le 28 novembre 2011)
  4. Présidence de la république gabonaise, « A quelques semaines de la CAN, le Président Ali Bongo Ondimba inaugure le Stade de l’Amitié », sur http://www.presidentalibongo.com/, communiqué,‎ 28 novembre 2011 (consulté le 3 mars 2012)
  5. La REDACTION (TF1), « La photo du jour : Pelé, Ali Bongo et la modestie », sur www.tf1.fr, TF1,‎ 9 février 2012 (consulté le 3 mars 2012)

Articles connexes[modifier | modifier le code]