Massimiliano Allegri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Allegri.
Massimiliano Allegri
Allegri Milan cropped.jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Italie Juventus Football Club
Biographie
Nationalité Drapeau : Italie Italien
Naissance 11 août 1967 (47 ans)
Lieu Livourne, Italie
Taille 1,83 m (6 0)
Période pro. 1984-2003
Poste Milieu de terrain puis Entraîneur
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1984-1985 Drapeau : Italie Cuoiopelli 7 (0)
1985-1988 Drapeau : Italie Livourne 29 (0)
1988-1989 Drapeau : Italie Pise 2 (0)
1989-1990 Drapeau : Italie Livourne 32 (8)
1990-1991 Drapeau : Italie Pavia 29 (5)
1991-1993 Drapeau : Italie Pescara 64 (16)
1993-1995 Drapeau : Italie Cagliari 46 (4)
1995-1997 Drapeau : Italie Perugia 41 (10)
1997-1997 Drapeau : Italie Padova 21 (6)
1997-1998 Drapeau : Italie Naples 7 (0)
1998-2000 Drapeau : Italie Pescara 46 (4)
2000-2001 Drapeau : Italie AC Pistoiese 18 (1)
2001-2003 Drapeau : Italie Aglianese 32 (8)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2003-2004 Drapeau : Italie Aglianese
2004-2005 Drapeau : Italie SPAL
2005-2007 Drapeau : Italie Grosseto
2007-2008 Drapeau : Italie US Sassuolo
2008-2010 Drapeau : Italie Cagliari
2010-2014 Drapeau : Italie AC Milan
2014- Drapeau : Italie Juventus Turin
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Massimiliano Allegri (né le 11 août 1967 à Livourne) est un ancien milieu de terrain reconverti un entraîneur de football. Il a entraîné l'AC Milan entre 2010 et janvier 2014. Il est depuis le 16 juillet 2014 l'entraîneur de la Juventus de Turin[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Il débute sa carrière au Cuoiopelli Cappiano Romaiano, alors en Serie D, la 4e division italienne, durant la saison 1984-1985. Après trois saisons à l'AS Livourne Calcio en Serie C (1985-1988), durant lesquelles il jouera 29 matchs sans marquer de but, il est transféré au Pise Calcio, alors en Serie A, pour la saison 1988-1989, où il ne jouera que 2 matchs. Il fait ses premiers pas en Serie A le 11 juin 1989 contre le Milan AC. Il retourne à l'AS Livourne Calcio, tout juste rétrogradé en Serie D la saison suivante où il devient un titulaire indiscutable, disputant 32 matchs et marquant 8 buts. Il est ensuite transféré pour la saison 1990-1991 à l'AC Pavie, fraîchement promu en Serie C1 : il y jouera 29 matchs pour 5 buts.

L'année suivante, 1991-1992, il arrive au Pescara Calcio en Serie B : l'équipe des Abruzzes termine deuxième du championnat derrière le Brescia Calcio et est donc promu en Serie A. Massimiliano Allegri est un des piliers de l'équipe, jouant 33 matchs et marquant 4 buts.

La saison suivante, 1992-1993, il vit sa première saison en tant que titulaire en Serie A, avec Dunga à ses côtés. Il ne peut néanmoins éviter la relégation de son équipe malgré ses 12 buts marqués en 31 matchs, son record en une saison. Il reste néanmoins en Serie A en signant pour le Cagliari Calcio, où il restera deux années, prenant part à 46 matchs sous le maillot bleu et rouge et marquant 4 buts. En octobre 1995, il quitte l'île pour rejoindre le Pérouse Calcio en Serie B.

Il retrouve immédiatement avec les « griffons » les joies de la Serie A car l'équipe finit troisième et monte à l'étage supérieur. Massiliano Allegri est encore un artisan de ce succès avec ses 7 buts en 26 matchs. Il débute donc la saison 1996-1997 avec le Pérouse Calcio, jouant 15 matchs et marquant 3 buts, avant d'être transféré en janvier en Serie B au Calcio Padova avec qui il entamera aussi la saison 1997-1998, jouant au total 21 matchs. En janvier 1998, il retrouve la Serie A pour la dernière fois avec le SSC Naples où il ne jouera que 7 petits matchs.

Il retourne finalement au Pescara Calcio en Serie B pour la saison 1998-1999 et 1999-2000, jouant 46 matchs pour 4 buts. Âgé de 33 ans, il signe en 2000-2001 pour l'AC Pistoiese, toujours en Serie B assurant de justesse son maintien (18 matchs, 1 but) avant de finir sa carrière à l'Aglianese, avec qui il disputera deux saisons (2001-2003), obtenant la première année une promotion en Serie C2, 4e division de l'époque. Il conclut sa carrière de joueur en 2003 avec 374 matchs au compteur et 63 buts, dont 19 en Serie A.

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Il débute sa nouvelle carrière dès la saison suivante à l'Aglianese en Serie C2, durant l'année 2003-2004. Il passe la saison suivante à SPAL Ferrare dans la catégorie supérieure, puis de 2005 à 2007 à l'US Grosseto FC en 3e division. Durant la saison 2006-2007, il sera remercié après neuf journées après un rendement médiocre. L'équipe obtiendra sans lui la promotion en Serie B à la fin de la saison.

Il est alors embauché en Serie C1, la 3e division, par l'US Sassuolo pour la saison 2007-2008. Il obtient pour le club une première promotion historique en Serie B, obtenant au passage le prix du meilleur entraineur de Serie C1. Il quitte alors le club et signe un contrat d'un an en Serie A, au Cagliari Calcio, club dont il avait porté le maillot durant deux saisons.

Ses premiers pas d'entraîneur en Serie A sont pour le moins compliqué : ses cinq premiers matches se soldent par autant de défaites et la dernière place. Le président Massimo Cellino réitère néanmoins sa confiance en l'entraîneur. Commence alors une remontée fantastique de l'équipe sarde, complètement transformée, qui récupère 34 points en 17 matches, et rejoint la première partie de tableau. À la 2e journée de la phase retour du championnat, le Cagliari Calcio est remonté à la 7e place, avec des victoires de prestiges à l'extérieur, notamment contre la SS Lazio (4-1) et la Juventus FC (3-2).

La suite du championnat est moins spectaculaire mais le Cagliari Calcio obtient très vite le nombre de points suffisants pour s'assurer le maintien, objectif déclaré du début de saison. L'équipe terminera la saison à la neuvième place de la Serie A, à 10 points de l'Europe, mais devant des équipes plus prestigieuses comme la SS Lazio ou encore le SSC Naples. Cette saison surprenante fera de Massimiliano Allegri l'une des cibles de nombreuses équipes de premier rang comme la Juventus FC, l'AC Milan ou encore la SS Lazio. Il préférera finalement rester une saison supplémentaire à la tête de l'équipe surprise de ce championnat.

La saison 2009-2010 commence avec une dynamique identique que la saison précédente : un seul point prit sur les cinq premiers matches, avant une nouvelle fois de remonter la pente. Après 24 matches, l'équipe sarde se retrouve avec 38 points au compteur et ne pointe plus qu'à trois points de la quatrième place qualificative pour la Ligue des champions de l'UEFA. Son nom est toujours pressenti pour prendre la tête d'un grand club, notamment le Milan AC, malgré un contrat courant jusqu'en 2011.

Signe de reconnaissance ultime pour un entraîneur de Serie A, Massimiliano Allegri a reçu le 1er février 2010 le prix convoité de « meilleur entraîneur » pour la saison 2008-2009, trophée décerné par ses pairs.

Après 9 matchs sans victoire et un litige avec Massimo Cellino, le président du club, à cause d'un refus de prolonger son contrat suite aux rumeurs le donnant partant pour l'AC Milan ou la Juventus FC, il est remercié le 13 avril 2010. Il est remplacé par le duo Gianluca Festa et Giorgio Melis jusqu'à la fin de la saison.

Il est officiellement nommé entraîneur du Milan AC le 25 juin 2010.

Le 7 mai 2011, il remporte dès sa 1re saison au sein du club lombard son premier trophée (également son 1er trophée en tant qu'entraîneur), le championnat d'Italie avec l'AC Milan, le 18e de l'histoire du club lombard. Les saisons suivantes se soldent par des résultats de moins en moins convaincants, une deuxième place de championnat amère lors de la saison suivante après des défaites cruciales contre des rivaux, puis une troisième place décrochée in extremis lors de la saison d'après suite à un mauvais début de saison. Au-delà du classement en fin de saison, le niveau de jeu proposé et des défaites en championnat ainsi qu'en ligue des champions pénalisantes pour la notoriété du club alimentent sans cesse des questionnements sur sa légitimité dans le banc de touche milanais. La direction du club, consciente des circonstances délicates suite au départ de joueurs clés et ténors du club, l'a cependant défendu et réconforté à son poste. La saison 2013/2014 commence d'une manière catastrophique : l'équipe peine à obtenir des succès, voire des matchs nuls en championnat, contre des équipes pourtant pas du même calibre, et est même incapable d'enchainer deux victoires consécutives. Suite à une nouvelle défaite contre le promu Sassuolo, le 13 janvier 2014, il est définitivement démis de ses fonction d’entraîneur du Milan AC[2].

Statistique[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Mis à jour le 21 septembre 2014.

Club Début Fin Résultats
M V N D  % Victoires
Drapeau : Italie Cagliari 28 mai 2008 13 avril 2010 74 27 15 32 36.5
Drapeau : Italie Milan AC 25 juin 2010 13 janvier 2014 178 91 49 38 51.12
Drapeau : Italie Juventus Turin 16 juillet 2014 - 5 5 0 0 100
Total 257 123 64 70 47.86

Palmarès[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Distinctions Personnelles[modifier | modifier le code]

AC Milan[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]