Concepción (Chili)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Concepción.
Concepción
La Concepción de María Purísima del Nuevo Extremo
Blason de Concepción
Héraldique
Drapeau de Concepción
Drapeau
Image illustrative de l'article Concepción (Chili)
Administration
Pays Drapeau du Chili Chili
Région Région du Biobío
Province Province de Concepción
Maire Álvaro Ortiz (DC)
Code postal 3580000
Indicatif téléphonique +56 41
Démographie
Gentilé Penquista
Population 216 061 hab. (2002)
Densité 975 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 46′ 22″ S 73° 03′ 47″ O / -36.772778, -73.063056 ()36° 46′ 22″ Sud 73° 03′ 47″ Ouest / -36.772778, -73.063056 ()  
Altitude 12 m
Superficie 22 160 ha = 221,6 km2
Divers
Fondation 5 octobre 1550
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Chili

Voir la carte administrative du Chili
City locator 14.svg
Concepción

Géolocalisation sur la carte : Chili

Voir la carte topographique du Chili
City locator 14.svg
Concepción
Liens
Site web http://www.concepcion.cl/

Concepción est une ville du centre-sud du Chili, capitale de la province homonyme et de la Región del Biobío (région VIII). Elle constitue la deuxième agglomération du pays en termes économique et de population. Son nom fait référence à la conception de Jésus-Christ né, selon le symbole des apôtres du culte catholique, de l'Esprit-Saint.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

Concepción est fondée par Pedro de Valdivia le 5 octobre 1550, à l'emplacement actuel de la ville de Penco (à l'est de la baie de Concepción) d'où le nom de "penquista" des habitants de la ville de Concepción. Deux ans plus tard, elle est reconnue comme ville par décret royal. Durant les XVIIe et XVIIIe siècles, elle est dotée d'une audiencia, tribunal de plus haut rang de l'Espagne coloniale).

Plusieurs séismes endommagèrent Penco aux XVIe et XVIIe siècles. Le 25 mai 1751, un séisme et un tsunami détruisent la ville ; il est décidé de reconstruire la ville dans la vallée de la Mocha, au-delà de la zone marécageuse située au fond de la baie de Concepción.

Escale de La Pérouse[modifier | modifier le code]

Le 23 février 1786, l'expédition de La Pérouse y fait mouillage dans l'anse de Talcaguana jusqu'au 17 mars. Le jour même, le capitaine de frégate de la marine d'Espagne M Postigo dort à bord de la Boussole. Lapérouse décrit très bien la baie et la ville de la Concepción de l'époque dans son journal de bord  :

« La baie de la Concepción est l'une des plus commodes qu'on puisse rencontrer dans aucune partie du monde ; la mer y est tranquille ; il n'y a presque point de courants, quoique la marée y monte de six pieds trois pouces ; elle est haute les jours de nouvelle et pleine lune, à 1 heure 45 minutes. Cette baie n'est ouverte qu'au vent du nord, qui n'y souffle que pendant l'hiver de ces climats, c'est-à-dire, depuis la fin de mai jusqu'en octobre  : c'est la saison des pluies, qui sont continuelles durant cette mousson ; car on peut donner ce nom à ces vents constants auxquels succèdent des vents de sud qui durent le restent de l'année, et sont suivis du plus beau temps. Le seul mouillage où l'on soit à l'abri des vents de nord-est pendant l'hiver, est devant le village de Talcaguana, sur la côte du sud-ouest  : c'est d'ailleurs aujourd'hui le seul établissement espagnol de cette baie, l'ancienne ville de Conception, comme je l'ai déjà dit, ayant été renversée par un tremblement de terre en 1751  : elle était bâtie à l'embouchure de la rivière de Saint-pierre, dans l'est de Talcaguana ; on en voit encore les ruines, qui ne dureront pas autant que celles de Palmire, tous les bâtiments du pays n'étant construits qu'en torchis ou en briques cuites au soleil  : les couvertures sont en tuiles creuses, comme dans plusieurs provinces méridionales de France.

Après la destruction de cette ville, qui fut plutôt engloutie par la mer, que renversée par les secousses de la terre, les habitant se dispersèrent et campèrent sur les hauteurs des environs. ce ne fut qu'en 1763 qu'ils firent choix d'un nouvel emplacement à un quart de lieu de la rivière Biobio, et à trois lieues de l'ancienne Conception, et du village de Talcaguana  : ils y bâtirent une nouvelle ville ; l'évêché, la cathédrale, les maisons religieuses y furent transférés ; elle a une grande étendue, parce que les maisons n'ont qu'un seul étage, afin de mieux résister aux tremblements de terre qui se renouvellent presque tous les ans.

Cette nouvelle ville contient environ dix mille habitants : c'est la demeure de l'évêque et du mestre-de-camp, gouverneur militaire. Cet évêché confine au nord avec celui de Santiago, capitale du Chili, où le gouverneur général fait sa résidence ; il est borné à l'est par les Cordilières, et s'étend au sud jusqu'au détroit de Magellan ; mais ses vraies limites sont la rivière de Biobio, à un quart de lieue de la ville. Tout le pays du sud de ladite rivière appartient aux Indiens, à l'exception de l'île de Chilöe et d'un petit arrondissement autour de Valdivia. On ne peut donc donner à ces peuples le nom de sujets du roi d'Espagne, avec lequel ils sont presque toujours en guerre. »

Indépendance[modifier | modifier le code]

Sur la place d'Armes (la place centrale de la ville), on signe la déclaration d'indépendance le 1er janvier 1818. La place prend alors le nom de place de l'Indépendance. Une autre théorie partagée par de nombreux penquistes veut que Bernardo O'Higgins signa l'acte d'Indépendance à quelques km de là, sur le mamelon rocheux de "Los Morillos de Perales", situé dans la commune voisine de Talcahuano.

Un autre tremblement de terre l'anéantit le 20 février 1835 alors que Charles Darwin s'y trouve avec le Beagle.

Durant la seconde moitié du XXe siècle, elle a connu une forte croissance passant d'environ 50 000 habitants en 1944 à plus d'un million en 2005.

Le tremblement de terre du 27 février 2010, de magnitude estimée à 8,8 y cause plusieurs victimes et des dégâts matériels importants, bien que très inférieurs à ceux que les communes voisines de Penco, Tomé, Dichato et Talcahuano ont subi.

Démographie[modifier | modifier le code]

Grand Concepción constitue la deuxième conurbation du pays avec 967 757 habitants selon le dernier recensement (Censo 2012).

Géographie et climat[modifier | modifier le code]

La ville est située sur un site boisé typique des régions du centre-sud du Chili. Son climat est de type océanique avec une forte influence méditerranéenne. La moyenne annuelle des précipitations est de l'ordre de 1 100 mm. Les trois quarts de ce montant tombent entre mai et septembre. Au contraire, les mois d'été (décembre à mars) sont três secs. La température moyenne est 18 °C en janvier (été) et 8 °C en juillet (hiver). En tant que ville proche de l'océan pacifique sud, les temperatures sont très douces, depassant rarement les 30°C en été et ne tombant jamais au dessus de -3°C en hiver.

La ville est traversée par le Río Andalién au nord et le Río Biobío, frontière naturelle du peuple Mapuche, à l'ouest.

Nuvola apps kweather.svg Relevé météorologique de Concepción (Carriel Sur, Chili)* Weather-rain-thunderstorm.svg
Mois jan. fév. mar. avr mai jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc. année
Température maximale moyenne (°C) 22,1 21,8 20,3 17,9 15,3 13,4 12,9 13,6 14,9 16,6 18,7 20,9 17,37
Température minimale moyenne (ºC) 11,1 10,9 9,6 8,4 8 6,6 5,9 6 6,5 7,6 8,9 10,5 8,33
Précipitations (mm) 18 15 23 69 202 241 210 137 91 64 37 24 1130,6
*Source[1]:

Économie et éducation[modifier | modifier le code]

Le Grand Concepción dispose d'un noyau industriel, marchand et de services important.
La ville de Concepción possède 8 universités privées dont la première université privée du pays, l'Université de Concepción créée en 1919; également, une université publique, l'Universitad del Bíobío, et constitue le deuxième pôle universitaire du pays.

La commune voisine de Hualpén possède un parc industriel important qu'elle partage avec sa voisine Talcahuano (sidérurgie avec le site de Huachipato, produits chimiques et pétroliers, construction mécanique avec Edyce, transformation de produits métalliques avec Inchalam, les cimenteries Biobio). La ville voisine de Talcahuano est aussi le premier port militaire du Chili (construction et réparation de navires militaires et privés à l'Asmar). Elle est également le premier port industriel (San Vincente) et de pêche du Chili.
Elle est dotée d'un aéroport (Carriel Sur, (code AITA : CCP).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Los Morillos de Perales: cronicalibre.cl, La secreta historia del acta de la Independencia de Chile.
  • Recensement 2012 au Chili: soychile.cl, Censo 2012
  • Universités de Concepción, Chili: Altillo.com, Listado de Universitades Privadas y Públicas Chilenas ordenadas por Región.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ida Stevenson Weldon Vernon (1969) Pedro de Valdivia, Conquistador of Chile, Greenwood Press
  • John Milton Nickles, Marie Siegrist (1965) Bibliography and Index of Geology Exclusive of North America, Geological Society of America, v.28

Galerie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

- Enrique Molina Garmendia -Fondateur de l'Universite de Concepción

- Adrian García -teniste

- Marco Enriquez Ominami -politique

Lien externe[modifier | modifier le code]