Métro léger de Tunis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Métro léger de Tunis
المترو الخفيف بتونس
Image illustrative de l'article Métro léger de Tunis
Nouvelle rame, Citadis, du métro léger utilisée sur les lignes 1 et 6

Situation Tunis
Tunisie Tunisie
Type Métro léger
Entrée en service 1985
Longueur du réseau 45 km
Lignes 8
Stations 66 (2009)
Rames 136 (2006)
Écartement des rails 1,435 m
Propriétaire Ministère du Transport tunisien
Exploitant Société des transports de Tunis
Lignes du réseau 1, 2, 3, 4, 5, 6, 12, 14
Réseaux connexes TGM

Image illustrative de l'article Métro léger de Tunis
Réseau du métro léger en 2007

Le métro léger de Tunis (المترو الخفيف بتونس) est un moyen de transport ferroviaire public implanté dans l'agglomération de Tunis depuis 1985.

Il s'agit d'un métro léger, forme intermédiaire entre le métro et le tramway, puisque les rames circulent à travers la ville sur un site propre en extérieur avec exceptionnellement une circulation souterraine au passage des grands nœuds de circulation.

Le métro léger est géré par la Société des transports de Tunis, aussi connue par le nom commercial de Transtu, entreprise publique de transport née en 2003 de la fusion entre la Société du métro léger de Tunis (SMLT fondée en 1981) et la Société nationale de transports (SNT fondée en 1963).

Historique[modifier | modifier le code]

Le début des travaux de la ligne 1 commencés en 1981 s'achèvent avec la mise en service de la ligne (vers Ben Arous) en 1985. La réalisation de la connexion entre des lignes d'autobus et la ligne 1 à la station d'El Ouardia intervient un an plus tard, en 1986. Les mises en service des autres lignes ont lieu quelques années après : la 2 (nord) en 1989, la 3 (ouest) et la 4 (vers Le Bardo) en 1990, la ligne 5 (nord-ouest) en 1992. Certaines lignes sont prolongées comme la ligne 3 en 1992 et la ligne 4 vers Den Den en 1997.

Station République

La création de la Société des transports de Tunis par fusion de la SMLT et de la SNT intervient en 2003.

Le 12 novembre 2008, la nouvelle ligne 6 — longue de 6,8 kilomètres et desservant onze gares entre la place de Barcelone à El Mourouj 4 — entre en service après des travaux entamés en 2005 et une mise en exploitation le 11 août 2008 d'un premier tronçon jusqu'à El Mourouj 2[1]. Le 2 octobre 2007 débutent également les travaux d'extension de la ligne 4, soit 5,2 kilomètres en direction de l'Université de La Manouba ; c'est le 10 décembre 2009 que la ligne est finalement inaugurée, avec un retard d'un mois et demi par rapport aux délais prévus[2].

Par ailleurs, dans le cadre du XIe plan quinquennal (2007-2011), des projets d'extension du réseau vers les quartiers d'El Menzah, d'Ennasr voire vers les villes de la banlieue (Le Kram, Aïn Zaghouan, Sidi Daoud et Bhar Lazrak) ont été retenus.

Matériel[modifier | modifier le code]

En 2006, 136 rames de type Hanovre sont en service. Construites par l'entreprise Siemens, elles sont livrées entre 1984 et 1997. Les rames sont constituées de deux voitures. Chaque élément est caractérisé par :

  • des essieux de type Bo-2-2-Bo ;
  • des moteurs 2 x 240 kW ;
  • un poids de 40,3 tonnes ;
  • une longueur de 30 mètres pour une largeur de 2,47 mètres.

En 2004, un accord est conclu au niveau des gouvernements français et tunisien pour l'acquisition de trente nouvelles rames de type Citadis. Construit par l'entreprise Alstom, chaque convoi d'une longueur de 64 mètres et d'une largeur de 2,4 mètres comporte deux voitures pouvant accueillir chacune 58 personnes assises et jusqu'à 208 personnes debout. À la fin de cette livraison, dont le coût est estimé à 40,9 millions d'euros, le parc de Transtu est doté de 55 nouvelles rames de métro[3].

Les premières rames sont mises en circulation le 17 septembre 2007[4].

Les rames sont de couleur verte rayées d'une ligne blanche en leur milieu. Certaines sont le support de publicités.

Réseau[modifier | modifier le code]

En décembre 2009, le réseau du métro léger est constitué de six lignes principales couvrant près de 45 kilomètres et comprenant 66 stations.

Lignes du réseau
Ligne Stations
1 Tunis Marine (correspondance TGM et 4) • Farhat Hached • Place de Barcelone (correspondance 2, 3, 4 et 5) • Bab Alioua • Mohamed Manachou • 13 Août • Mohamed Ali • El Kabaria • Ibn Sina • El Ouardia VI • Cité Ennour • Echebbi • Ben Arous
2 Place de Barcelone (correspondance 1, 3, 4, 5 et 6) • Habib Thameur (nord-sud) ou Ibn Rachiq (sud-nord) • République (correspondance 3, 4 et 5) • Nelson Mandela • Mohamed V • Palestine • Les jardins • Cité El Khadra • La jeunesse • Cité sportive • 10 Décembre • El Fell • L'indépendance • Ariana
3 Place de Barcelone (correspondance 1, 2, 4, 5 et 6) • Habib Thameur • République (correspondance 2, 4 et 5) • Bab El KhadraBab LaassalBab Saadoun (correspondance 4 et 5) • Mefteh Sâadallah • Rommana • Campus • 7 Novembre • Les jasmins • Ibn Khaldoun
4 Tunis Marine (correspondance TGM et 1) • Farhat Hached • Place de Barcelone (correspondance 1, 2, 3, 5 et 6) • Habib Thameur (nord-sud) ou Ibn Rachiq (sud-nord) • République (correspondance 2, 3 et 5) • Bab El KhadraBab LaassalBab Saadoun (correspondance 3 et 5) • Bouchoucha • 20 Mars • Bardo • Essaidia • Khaznadar • L'Artisanat • Den Den • Mannouba • Slimane Kahia • Moncef Bay • Aboubaker El Razi • Le pôle technologique • Kaser El Warda • Le campus • Kheireddine
5 Place de Barcelone (correspondance 1, 2, 3, 4 et 6) • Habib Thameur • République (correspondance 2, 3 et 4) • Bab El KhadraBab LaassalBab Saadoun (correspondance 3 et 4) • Mefteh Sâadallah • Rommana • Campus • 7 Novembre • Les jasmins • Ettahrir • El Omrane supérieur • EttadhamenIntilaka
6 Place de Barcelone (correspondance 2, 3, 4 et 5) • Bab Alioua • Mohamed Manachou • 13 Août • Mohamed Ali • Tahar Haddad • Ghazeli • Cité municipale • Ennesri • El Montazah • El Mourouj 2 • El Mourouj 1 • Environnement • El Mourouj 3 • Martyrs • El Mourouj 4
12[5] El Ouardia VI • Ibn Sina • El Kabaria • Mohamed Ali • 13 Août • Mohamed Manachou • Bab AliouaPlace de Barcelone (correspondance 1, 2, 3, 4 et 5) • Habib Thameur • République (correspondance 2, 3, 4 et 5) • Nelson Mandela • Mohamed V • Palestine • Les jardins • Cité El Khadra • La jeunesse • Cité sportive • 10 Décembre
14[5] El Ouardia VI • Ibn Sina • El Kabaria • Mohamed Ali • 13 Août • Mohamed Manachou • Bab AliouaPlace de Barcelone (correspondance 1, 2, 3, 4 et 5) • Habib Thameur • République (correspondance 2, 3 et 5) • Bab El KhadraBab LaassalBab Saadoun (correspondance 3 et 5) • Bouchoucha • 20 Mars • Bardo • Essaidia • Khaznadar • L'Artisanat • Den Den

Informations pratiques[modifier | modifier le code]

Rame du métro léger

Le métro léger fonctionne de 03 h 00 à minuit. L'achat de tickets de transport peut se faire à l'unité, par carnet, auprès de guichets dans les stations (dans les rames pour le service de nuit), ou par abonnement (possibilité d'achat en ligne sur Internet).

La tarification est faite en fonction de la distance parcourue et varie selon le nombre de sections (une à cinq) du trajet. En 2010, un ticket couvrant une section coûte 320 millimes et un ticket couvrant cinq sections 970 millimes.

La fréquence de passage des rames est théoriquement, en heure de pointe, de six à huit minutes et de douze minutes durant le reste du service.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Entrée en service de la ligne métro Tunis-El Mourouj 4 », Tunis Afrique Presse, 12 novembre 2008
  2. (fr) « Le président Ben Ali ordonne la mise en exploitation immédiate de ce projet », La Presse de Tunisie, 11 décembre 2009
  3. (fr) « Transtu – Nouvelle acquisition de rames françaises », L'Économiste maghrébien, 31 juillet 2012
  4. (fr) Hella Lahbib, « Un tramway nommé plaisir », La Presse de Tunisie, 18 septembre 2007
  5. a et b Cette sous-ligne n'est exploitée que de 6 h 00 à 8 h 30 et de 17 h 00 à 19 h 30.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :