Métro de Dubaï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Métro de Dubaï
(ar)مترو دبي
Image illustrative de l'article Métro de Dubaï
Rame sur une section aérienne

Situation Dubaï, Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis
Type Métro
Entrée en service 9 septembre 2009
Longueur du réseau 52,1 km (en service)
Lignes 2 (ouvertes)
Stations 57 (ouvertes)
Rame du métro de Dubaï

Le métro de Dubaï (en arabe:مترو دبي) est un métro entièrement automatique (sans conducteur) desservant la ville de Dubaï aux Émirats arabes unis. La première section, avec 10 stations mises en service, a été inaugurée le 9 septembre 2009[1]. La deuxième a été inaugurée le 9 septembre 2011. Le métro de Dubaï est devenu en 2010 le métro entièrement automatique le plus long au monde, dépassant le SkyTrain de Vancouver de 3 km.

Ce métro doit permettre de décongestionner les rues de la ville, très encombrées par les véhicules privés[2]. Il devrait également permettre de réduire le temps des déplacements et le niveau de pollution de la ville[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le réseau est souterrain en ville et en viaduc partout ailleurs. Les stations sont équipées de portes palières, et les rames sont entièrement climatisées. Le métro comporte, début 2010, 87 trains de cinq voitures entièrement automatiques, et est surveillé par 3 000 caméras de surveillance[3].

Les trains sont fabriqués par l'entreprise japonaise Kinki Sharyo (en), qui construit également des trains Shinkansen, et sont alimentés par un troisième rail. L'automatisation est gérée par des équipements vendus par Thales Rail Signalling Solutions : SelTrac IS et NetTrac.

En 2014, le tramway de Dubaï devrait être achevé et avoir des correspondances avec la ligne rouge du métro.

La construction du métro[modifier | modifier le code]

Plan du métro de Dubaï
Station BurJuman
Station Al Ras

Un consortium appelé Dubai Rapid Link (DURL) et formé des sociétés japonaises Mitsubishi Heavy Industries, Mitsubishi Corporation, Obayashi et Kajima (en) ainsi que du turc Yapı Merkezi s'est vu attribuer le contrat de construction du métro en juillet 2005 par la Direction des Routes et du Transport de la Municipalité de Dubaï (Roads and Transport Authority ou RTA)[4].

Le métro sera réalisé en plusieurs étapes :

  • d'abord la ligne Rouge (52,1 km) qui doit relier Al Rashidiya, dans la partie ancienne de Dubaï, et l'aéroport de Dubaï, en passant par les nouveaux quartiers d'affaires de la ville à Jebel Ali et le littoral. La première section de 10 stations a été partiellement inaugurée le 9 septembre 2009 pour une mise en service le 10 septembre. La dernière station a été inaugurée le 11 mars 2011 à Jebel Ali. Deux autres stations sont prévues sur le parcours qui doivent porter leur nombre à 29.
  • ensuite la ligne Verte (17,6 km), qui doit relier la zone franche de l'aéroport à Health Care City, et doit rejoindre par deux fois le tracé de ligne rouge avec deux stations de correspondance : Union Square et Khalid bin Al Waleed. Sa mise en service a eu lieu en septembre 2011. À l'heure actuelle, seules 18 des 20 stations prévues sont en service.
  • enfin la ligne Mauve de 49 km, dont la construction a commencé en mars 2009 et qui doit relier les aéroports internationaux de Dubai à celui d'Al Maktoum, sur un parcours ne comptant en tout que 8 stations. Sa mise en service est programmée pour 2012.

D'autres lignes, Bleue et Jaune, sont actuellement en projets.

Les problèmes de financement[modifier | modifier le code]

Le 7 janvier 2010, le Nihon Keizai Shinbun annonce que les sociétés japonaises du consortium Dubai Rapid Link suspendent les travaux du fait de retards de paiement, d'un montant de 5,2 milliards de dollars fin octobre[5]. Le lendemain, la RTA dément néanmoins les retards de paiement et la suspension, arguant d'un simple ralentissement[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dubaï inaugure le premier métro du Golfe sur lemoniteur.fr, le 10 septembre 2009, consulté le 7 janvier 2010
  2. « Les embouteillages constituent un véritable cauchemar à Dubaï qui a connu une très forte augmentation de sa population d'expatriés lors des dernières années de boom économique. Plus d'un million de véhicules y circulaient fin 2008, dont 88 % de voitures particulières et de bus, soit environ une voiture pour deux habitants », Autorité des transports de Dubaï, article du Moniteur
  3. http://dubaimetro.eu/faq
  4. [PDF] « Dubai Metro will create history as it makes its debut along the vast desert and along the busy of streets of Dubai », sur Roads and Transport Authority,‎ 9 septembre 2009 (consulté le 7 janvier 2010)
  5. « Les Japonais suspendent les travaux faute de paiement du métro de Dubaï », sur Aujourd'hui le Japon, AFP,‎ 7 janvier 2010 (consulté le 7 janvier 2010)
  6. « Dubaï dément tout retard de paiement au consortium japonais construisant son métro », sur Aujourd'hui le Japon, AFP,‎ 8 janvier 2010 (consulté le 8 janvier 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]