Métro de Bangkok

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mass Rapid Transit (MRT)
Image illustrative de l'article Métro de Bangkok

Situation Bangkok, Drapeau de la Thaïlande Thaïlande
Type Métro
Entrée en service 2004
Longueur du réseau 21 km (2004)
Lignes 1 (2004)
Stations 18
Fréquentation 300 000 passagers journaliers
Écartement des rails 1 435 mm
Propriétaire Mass Rapid Transit Authority of Thailand
Exploitant Bangkok Metro PCL
Réseaux connexes SkyTrain de Bangkok

Le métro de Bangkok en Thaïlande, officiellement dénommé MRT (Mass Rapid Transit), s'étend sur 21 km en 2004.

Aménagement du territoire urbain[modifier | modifier le code]

En 2003 et jusqu'à la veille de l'ouverture de la ligne bleue, l'État thaïlandais essaie de racheter les concessions des lignes de bus de l'agglomération afin de recomposer les réseaux de transports en commun et d'associer efficacement le nouveau métro, la ligne automatique SkyTrain et les bus.

Construction[modifier | modifier le code]

Le projet, retardé de plusieurs années à cause de la crise asiatique de 1997 est extrêmement ambitieux, le sous-sol de la capitale thaïlandaise étant saturé d'eau. Deux lignes sont projetées dont l'exploitation est confiée à la MRTA (Mass Rapid Transit Authority of Thailand).

La première ligne du métro aérien de Bangkok fut inaugurée en Décembre 1999. Longue de 21 km, elle relie le centre de la ville, la gare ferroviaire de Hua Lamphong, à la banlieue nord, et comporte 18 stations. Elle devait avoir coûté environ 2,288 milliards d'euros[réf. nécessaire].

Du 13 au 18 avril 2004, la Bangkok Metro Company a ouvert exceptionnellement la ligne sur 9 des 18 stations pour permettre au public de la découvrir.

Un deuxième axe, la ligne pourpre est actuellement en construction sur une distance de 23 km et doit comportée 16 stations. Sa mise en service est prévue pour 2014.

Un troisième, la ligne rose, est projeté. Elle doit comptée 24 stations sur une longueur de 34,5 km et devrait être inauguré en 2014-2016.

Tarification[modifier | modifier le code]

Après une période promotionnelle à tarif réduit (les Thaïs ayant une certaine appréhension à descendre sous-terre[réf. souhaitée]), le système de tarification à la station est mis en place. Un jeton magnétisé en plastique noir sert de titre de transport, il est rendu à la sortie. Les utilisateurs réguliers achètent des cartes magnétiques périodiques ou des abonnements.

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Rail n°108, Paris, avril 2004.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]