Métro de Varsovie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Métro de Varsovie
(pl)Metro warszawskie
Image illustrative de l'article Métro de Varsovie
Logo du métro de Varsovie

Image illustrative de l'article Métro de Varsovie

Situation Varsovie, Drapeau de la Pologne Pologne
Type Métro
Entrée en service 7 avril 1995
Longueur du réseau 23,1 km
Lignes 1 + 1 en construction ( mis en service prevue 2014 )
Stations 21
Fréquentation 600 000 passagers par jour (2011)
Écartement des rails 1 435 mm
Propriétaire Municipalité de Varsovie
Exploitant Metro Warszawskie
Vitesse maximale 90 km/h
Lignes du réseau Warszawa metro plan1.svg

Le métro de Varsovie comprend une unique ligne, nord-sud, inaugurée en 1995 après de grandes difficultés techniques et financières. La ligne, actuellement de 23,1 km et 21 stations, est bien intégrée à un réseau de lignes de tramway et de lignes régionales ferrées.

Histoire[modifier | modifier le code]

Quoique inauguré récemment le métro de Varsovie a déjà une longue histoire. C’est en 1925 que les autorités de la ville de Varsovie décidèrent d’étudier un projet de métro. Les études n’étaient pas terminées quand la guerre survint.

En 1950 le gouvernement décidait de construire le métro mais les travaux s’arrêtèrent en 1957.

Après des études préliminaires en 1974, le conseil des ministres prit en 1982 la résolution de construire une première ligne du métro et les travaux recommencèrent l’année suivante. Malheureusement la situation politique et surtout financière devint de plus en plus difficile et les travaux n’avançaient qu’au ralenti. En 1987 une loi impose que le budget central cesse d’être l’unique source de financement du métro. Le projet est réduit en longueur et en stations, mais, sans expérience et sans aide extérieure, les constructeurs peinent à avancer plus vite.

Un accord de compensation[réf. nécessaire] entre les régimes communistes de Pologne et d’URSS prévoyait une livraison de 90 véhicules pour le métro, mais seuls dix seront livrés avant la chute du régime soviétique. C’est sur le budget municipal que seront achetés les 32 véhicules livrés en 1994.

Après un dernier retard à cause d’un renforcement des normes de sécurité, le métro est enfin inauguré le 7 avril 1995 de la station Kabaty à Politechnika (11,5 km pour 11 stations).

La construction du métro continue, quatre extensions vers le nord de petite longueur se succédant au fur et à mesure de la construction des stations : en mai 1998 jusqu’à la station Centrum (1,5 km, une station), en mai 2001 jusqu’à Ratusz (1,7 km, deux stations), en décembre 2003 jusqu’à Dworzec Gdański (1,5 km, une station), en avril 2005 jusqu’à Plac Wilsona (1,1 km, une station). L'extension de la ligne vers le nord (5,5 km, 5 stations) s'est construit entre 2005 et 2008 : de Plac Wilsona à Marymont en décembre 2006, de Marymont à Słodowiec en avril 2008, et finalement de Słodowiec jusqu'à Młociny au 25 octobre 2008. Il reste encore deux stations à bâtir au milieu de la ligne : Plac Konstytucji (entre Politechnika et Centrum) et Muranów (entre Ratusz Arsenał et Dworzec Gdański). Ils étaient prévus pour 2009, mais la construction n'avait pas encore commencée en octobre 2008.

Toute la ligne est en souterrain, les stations étant entre huit et douze mètres en dessous de la surface.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Tronçon Date d'ouverture
Kabaty-Politechnika 7 avril 1995
Politechnika-Centrum 26 mai 1998
Centrum-Ratusz 11 mai 2001
Ratusz-Dworzec Gdański 20 décembre 2003
Dworzec Gdański-Plac Wilsona 8 avril 2005
Plac Wilsona-Marymont 26 décembre 2006
Marymont-Słodowiec 23 avril 2008
Słodowiec-Młociny 25 octobre 2008

Réseau actuel[modifier | modifier le code]

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Station Świętokrzyska (Sainte-Croix)
Rame arrêtée à la station Ratusz (Hôtel de ville)
Rame vue de la mezzanine de la station Centrum (Centre)

Le parc de matériel roulant est actuellement composé de soixante véhicules de fabrication russe (série 81), répartis en quinze trains de quatre véhicules, et de 108 véhicules de conception française constituant dix-huit trains. Tous les véhicules peuvent atteindre une vitesse de 90 km/h. Leur largeur est de 2,8 m pour une longueur de 19,5 m.[réf. nécessaire]

Aux 10 véhicules initiaux fabriqués chez MVZ Mytische à Moscou livrés en 1989 s’ajoutèrent les trente-deux véhicules fabriqués chez Metrowagonmasz à Saint-Pétersbourg livrés en 1994, puis dix-huit véhicules du même constructeur livrés en 1997.

En avril 1998, la société Alstom a obtenu un contrat de 480 millions de złotys (105 millions d'euros) pour dix-huit trains de six véhicules (deux motrices-quatre remorques). Les quatre premiers trains ont été fabriqués dans l’usine de Barcelone et livrés en 2000. Les 14 autres trains ont été produits dans l’usine Alstom Konstal de Chorzów et livrés entre 2001 et début 2005. Chacun de ces trains peut emporter 1460 passagers dont 250 assis. En avril 2006, le métro a signé un contrat pour quatorze véhicules intermédiaires complémentaires avec Metrowagonmasz ; un autre lot de seize véhicules du même type est en cours de commande. Tous les trains russes initiaux pourront ainsi passer de quatre à six véhicules.

Les véhicules sont alimentés classiquement en 750V par rail de traction au sol. La voie est à écartement standard 1,435 m.

Les rames sont exploitées en mode manuel, un dispositif contrôlant la vitesse et l’intervalle des trains. Un système de conduite automatique est en cours d’implantation.

35 rames à six caisses Inspiro ont été commandés à Siemens pour 272 millions d'euros. Les premières rames rentrent en service fin 2012[1]. Une panne importante a lieu le 17 novembre 2013 qui requiert une enquête minutieuse. Un incendie survient entre deux stations.

Exploitation[modifier | modifier le code]

Le métro est exploité de 5 h du matin jusqu’à 0 h 20 en jours de semaine. L’intervalle entre deux trains est de 4-5 minutes dans la journée et de 8 minutes tôt le matin et après 21 h. Samedi l’intervalle est de 7 minutes et dimanche de 8 minutes. La vitesse moyenne atteint 36 km/h[2].

Les quais des stations atteignent une longueur de 120 mètres pour pouvoir accueillir des trains de six véhicules. Compte tenu de la taille des véhicules, le métro transporte 30 000 passagers par heure, 340 000 passagers par jour de semaine, 140 000 passagers le dimanche.

En 2004 le métro de Varsovie a transporté environ 27 millions en 1996, 81 millions de passagers et 104,4 millions en 2011.

Un billet simple à durée limitée coûte 4,4 zł, (1,07€) un billet pour la journée 15 zł (3,66€) et une carte mensuelle 100 zł (environ 24,4 €) [3]

Projets[modifier | modifier le code]

Une deuxième ligne est-ouest (20 km, 20 stations) est en projet de Rondo Daszyńskiego à l’ouest vers le quartier de Praga sur la rive droite de la Vistule. Un premier tronçon de 6 km et 7 stations serait construit.

Une pancarte indiquant les travaux de la ligne 2 du métro de Varsovie

Le coût total de la ligne serait de 1,5 milliard d’euros. Des fonds européens seront nécessaires, sans doute à hauteur de 80 %, pour que la ligne soit réellement construite. Il faudrait alors huit ans pour mettre en service toute la ligne.

Une courte troisième ligne de sept km est également en projet. Une quatrième prévue à l’origine a disparu des plans actuels.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Keith Barrow, « Siemens unveils Warsaw Inspiro »,‎ 19 septembre 2012 (consulté le 23 avril 2013)
  2. Metro Warszawskie www.metro.waw.pl
  3. Strona oficjalna ZTM Warszawa www.ztm.waw.pl

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]