Métro de Pékin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Métro de Pékin
(zh) 北京地铁
Image illustrative de l'article Métro de Pékin
Logo du métro de Pékin

Image illustrative de l'article Métro de Pékin

Situation Drapeau de la République populaire de Chine Pékin, Chine
Type Métro
Entrée en service 1969
Longueur du réseau 456 km
Lignes 17
Stations 270 (ou 227, si les stations de correspondances sont comptabilisées plusieurs fois)
Fréquentation 2 460 000 000 passagers/an (2012)
Écartement des rails 1 435 mm
Exploitant Beijing Mass Transit Railway Operation Corp. Ltd
Lignes 1 et 14 : MTR

Image illustrative de l'article Métro de Pékin
Le réseau en 2013

Le métro de Pékin (dit aussi métro de Beijing, en chinois : 北京地铁) est un des systèmes de transport en commun desservant la ville de Pékin, capitale de la République populaire de Chine, et son agglomération. Le projet de construction d'un réseau métropolitain à Pékin débute en 1953 et la première ligne est ouverte en 1969, et devient alors le premier métro en Chine. Le réseau connaît une faible expansion et n'est modernisé et renforcé qu'à partir des années 2000, notamment du fait que la ville accueille les jeux olympiques d'été de 2008. En 2013, le réseau compte seize lignes de métro et une ligne Airport Express, totalisant 456 kilomètres de voies et 270 stations.

Historique[modifier | modifier le code]

Le métro de Pékin est le plus ancien métro de Chine, sa construction débute en 1965. La première ligne prend son départ à la Gare centrale de Pékin (北京站) et va jusqu'à Pingguoyuan (苹果园 Jardin des Pommiers), à l'Ouest. Elle est mise en service en 1969 (ce tronçon constitue aujourd'hui la section ouest de la ligne 1 et la partie sud de la ligne 2). La ligne ne peut être utilisée que par les travailleurs porteurs d'une autorisation de leur unité de travail. Elle est ouverte au public, sans conditions, à partir de 1981.

En 1984, le reste de ce qui était devenu une ligne circulaire est mis en service. Son exploitation est scindée en 2 lignes. En 1992, la ligne 1 est prolongée de Fuxingmen (复兴门 Porte de la Renaissance) à Xidan (西单). Un nouveau tronçon est inauguré en 1999 entre Xidan et Sihuidong (四惠东 Quatre faveurs - Est) à l'Est. Depuis 2000 il est possible d'aller de Pingguoyuan à Sihuidong sans prendre de correspondance.

Une nouvelle ligne est ouverte en 2 temps : en 2002, partie ouest de Xizhimen jusqu'à Huoying et en 2003, partie est jusqu'à Dongzhimen. Elle devient alors la ligne 13 (numérotation suivant le projet initial et non pas l'ordre d'ouverture des lignes) et relie directement Xizhimen (西直门 Porte Dressée de l'Ouest) à Dongzhimen (东直门 Porte Dressée de l'Est).

En 2003, la ligne Batong (八通线), construite comme un prolongement de la ligne 1, est exploitée en ligne distincte et devient la première ligne de métro suburbaine du réseau (les lignes suburbaines relient les villes satellites au centre de Pékin, caractérisées par le fait qu'elles ne portent pas de numéro de ligne)

En 2007, la ligne 5 est mise en service entre Tiantongyuan et Songjiazhuang, il s'agit de la première ligne Nord-sud. Le même jour, le tarif variant entre 3¥ et 7¥ selon le trajet passe à un tarif unique de 2¥, pour l'ensemble du réseau.

En 2008, pour accueillir les Jeux olympiques de Pékin, trois nouvelles lignes sont mises en service : la ligne 10 (entre Bagou et Jinsong), la ligne olympique (tronçon de la future ligne 8) et la ligne Airport Express.

En 2009, la ligne 4, construit en collaboration avec Beijing MTR est mise en service et devient la seconde ligne nord-sud de la ville après la ligne 5.

En 2010, la ligne 15 est mise en service, desservant le nord de la ville et le quartier de Wangjing ; ainsi que quatre lignes suburbaines : les lignes Changping, Daxing, Fangshan et Yizhuang.

En 2011, la ligne 9 est mise en service, reliant la Gare de Fengtai à Guogongzhuang où elle offre une correspondance avec la ligne Fangshan, permettant à celle-ci d'être reliée au reste du réseau. La ligne olympique est prolongée au nord à Huilongguan Dongdajie (回龙观东大街 Avenue de l'Est de Huilongguan) et devient alors la ligne 8. La ligne 15 est prolongée à l'est à Fengbo.

En 2012, la ligne 6 est mise en service et devient la seconde artère est-ouest, elle permet de soulager la ligne 1. La ligne 8 est prolongée vers le sud jusqu'à Gulou Dajie (鼓楼大街 Avenue de la Tour de la Cloche). La ligne 9 est prolongée au nord jusqu'à la Bibliothèque nationale de Chine. La ligne 10 est prolongée des deux côtés pour former la deuxième ligne circulaire après la ligne 2, cependant trois stations restent fermées pour cause de travaux, les trains traversent ces stations sans voyageurs.

En mai 2013, la ligne 10 est mise en service dans sa totalité, elle devient la seconde boucle autour de la ville et la plus longue ligne de métro souterrain au monde. La partie ouest de la ligne 14 est mise en service.

Le réseau[modifier | modifier le code]

Le métro de Pékin fonctionne de 5h10 à 23h40, les horaires peuvent être prolongés pour des événement spéciaux. Les rames circulent avec une fréquence de 2 à 4 minutes aux heures de pointe et de 6 à 8 minutes le reste du temps.

En 2013, le réseau est composé de 11 lignes urbaines (1, 2, 4, 5, 6, 8, 9, 10, 13, 14 et 15) ; 5 lignes suburbaines (Batong, Changping, Daxing, Fangshan et Yizhuang) ; et une ligne Airport Express.

Réseau en 2013
Un train de la ligne 2
Station Xizhimen sur la ligne 2
Station Yuanmingyuan
Un train de la ligne Airport Express
Ligne[1] Terminus Ouverture Longueur (km) Stations
Ligne 1 Pingguoyuan Sihui Est 1969 30,4 23
Ligne 2 Circulaire Intérieur 1969 23,1 18
Ligne 4 Anheqiao Nord Gongyixiqiao 2009 28,2 24
Ligne 5 Tiantongyuan Nord Songjiazhuang 2007 27,6 23
Ligne 6 Haidian Wuluju Caofang 2012 30,4 20
Ligne 8 Beitucheng Huilongguan Est 2008 22 12
Ligne 9 Guogongzhuang Bibliothèque Nationale 2012 16,5 12
Ligne 10 Circulaire Extérieur 2008 57 45
Ligne 13 Xizhimen Dongzhimen 2002 40,9 16
Ligne 14 Xiju Zhangguozhuang 2013 12,4 6
Ligne 15 Wangjing Ouest Fengbo 2010 30,2 13
Ligne Batong Sihui Tuqiao 2003 18,9 13
Ligne Changping Xi'erqi Nanshao 2010 21,24 7
Ligne Daxing Gongyixiqiao Tiangongyuan 2010 21,7 11
Ligne Fangshan Suzhuang Guogongzhuang 2010 24,79 11
Ligne Yizhuang Songjiazhuang Gare de Yizhuang 2010 23,3 14
Ligne Airport Express Dongzhimen Aéroport international de Pékin 2008 28,1 4

La ligne 1 traverse le centre ville où se situent la place Tian'anmen (天安门广场, « Place de la Porte de la paix célèste ») et la Cité interdite (故宫, « Le vieux Palais ») ainsi que les quartiers commerçants de Wangfujing (王府井), Xidan, Dongdan (东单) et Xiushui Shichang (市场 marché de la « rue de la Soie ») et continue à l'Ouest jusqu'aux collines situées à l'Ouest de Pékin. La ligne 1 constitue une liaison important entre l'Ouest et l'Est de Pékin encore renforcée par la correspondance avec la ligne 2 et la ligne Batong.

La ligne 2 est une ligne circulaire autour du centre de Pékin qui court essentiellement sous le deuxième périphérique de Pékin réalisé sur l'emplacement de l'ancienne enceinte. La ligne 2 constitue la plus importante ligne de transport dans le centre, car elle relie celui-ci avec la gare centrale de Pékin ainsi qu'aux gares routières de Dongzhimen (东直门) et Xizhimen (西直门) et via les lignes 13 et 1 aux autres quartiers de Pékin.

La ligne 5 est ouverte le 7 octobre 2007. Elle relie la station de train Taiping Zhuangbei (太平庄北, « Village de la paix, Nord ») via la station Tiantongyuan bei (天通怨北), terminus de la ligne au Nord à la station terminus Songjiazhuang (宋家庄) au Sud, en assurant des correspondances avec les lignes 1, 2 et 13. Sa longueur est de 27,6 km (dont 16,9 km en souterrain) et elle comprend 22 stations.

La ligne olympique (奥运专线), tronçon de la future ligne 8, est ouverte le 19 juillet 2008. Elle se dirige droit vers le nord à partir de la ligne 10, et comporte 3 stations dans le village olympique.

Weigongcun sur la 4
Longze sur la 13
Wangjing Ouest sur la ligne 13
Wangjing Ouest sur la 15

La ligne 10 est ouverte également le 19 juillet 2008. Elle forme un L inversé au nord et à l'est de la ligne 2. Au nord, elle est parallèle aux remparts de la ville et passe au sud du village olympique. À la station Sanyuanqiao, au nord-est de la ville, la ligne se dirige droit vers le sud et suit le 3e périphérique de Pékin à travers Chaoyang, quartier des ambassades et quartier d'affaires central de Pékin.

La ligne 13 circule surtout en surface sous forme d'une grande ligne en forme de fer à cheval au nord de Pékin. Elle est reliée à la ligne 2 aux deux extrémités, Xizhimen et Dongzhimen, et assure la liaison entre les parties Nord de Pékin et le centre ville.

La ligne Batong circule en partie en surface au centre de la voie express de Jingtong qui va de Sihui à Tuquiao. Ses trains climatisés sont plus modernes mais aussi plus courts que ceux des lignes 1 et 2. Elle relie la partie Est de la ville, surtout le quartier de Chaoyang, dans laquelle se situe quelques universités avec le centre ville.

La ligne de l'aéroport relie l'aéroport international de Pékin, situé à 27 km au nord-est de la ville, à la ligne 10 (station Sanyuanqiao) ainsi qu'aux lignes 2 et 13 (station Dongzhimen).

Extensions en cours et planifiées[modifier | modifier le code]

Réseau en 2016

Après l'extension importante nécessitée par les Jeux Olympiques de 2008 à Pékin, la construction et l'extension de lignes continue à grands pas, suivant le projet de 19 lignes déjà reflété dans la numérotation[2].

  • Les nouvelles lignes 7, 16, Ligne Mentougou et Ligne suburbaine de l'Ouest
  • Les prolongements des lignes 6, 8, 14, 15 et Ligne Changping

Péage[modifier | modifier le code]

Ticket simple trajet, modèle juin 2008. La ligne 4 figure déjà sur le schéma

Le tarif, qui était de 3 à 5 yuans selon le trajet depuis 2000 jusqu'au 7 octobre 2007, est passé à un tarif unique de 2 yuans au moment de l'ouverture de la ligne 5. Depuis le 9 juin 2008, les tickets papier et les contrôleurs à l'accès au quai dans les stations ont été remplacés par des portillons automatiques à lecteur de cartes sans contact, cartes de transport à pré-paiement existantes déjà acceptées dans les autobus et dans le métro par les lecteurs situés près des contrôleurs, et cartes de simple trajet. La carte de simple trajet est reprise par le portillon de sortie. Des machines pour vendre les simples trajets et recharger les cartes à prépaiement ont été installées dans les stations[3].

Contrôle de sécurité[modifier | modifier le code]

La radiographie des bagages à l'entrée des stations, instituée en juin 2008[4] au titre des mesures de sécurité pour les Jeux Olympiques, a été pérennisée. Certaines stations ont été agrandies pour recevoir les postes de contrôle, et la station de la gare centrale de chemin de fer, qui ne disposait pas de l'espace nécessaire, a été fermée jusqu'à la fin 2008.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]