Métro de Lisbonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Métro de Lisbonne
(pt)Metropolitano de Lisboa
Image illustrative de l'article Métro de Lisbonne
Logo du métro de Lisbonne

Image illustrative de l'article Métro de Lisbonne
Rame à la station Telheiras

Situation Lisbonne, Drapeau du Portugal Portugal
Type Métro
Entrée en service 1959
Longueur du réseau 44,4 km
Lignes 4
Stations 52
Fréquentation 550 000 voyageurs/jour
Écartement des rails 1 435 mm
Vitesse maximale 72 km/h
Lignes du réseau MetroLisboa-linha-azul.png MetroLisboa-linha-amarela.png MetroLisboa-linha-verde.png MetroLisboa-linha-vermelha.png
Réseaux connexes Tramway de Lisbonne

Le métro de Lisbonne (en portugais Metropolitano de Lisboa) est le principal réseau de transport en commun de la capitale du Portugal. Son exploitation a démarré en 1959 et comporte 4 lignes, 52 stations et 44,4 km de voies[1]. Le métro de Lisbonne se caractérise par la décoration soignée de ses stations les plus récentes. Il a transporté 174 millions de passagers en 2004.

Historique[modifier | modifier le code]

Commencement[modifier | modifier le code]

Le métro de Lisbonne est entré en exploitation le 29 décembre 1959 sous la forme d'une ligne en Y entre Sete Rios (aujourd'hui Jardim Zoológico), Entre Campos et le terminus commun Restauradores. Par la suite le tronçon Sud (aujourd'hui la ligne verte) fut prolongée jusqu'à Rossio (1963), Socorro (aujourd'hui Martim Moniz) (1966), Anjos (1966) et finalement Alvalade (1972).

Malgré les moyens financiers réduits de l'époque, dès le début de l'édification du réseau, l'aspect esthétique des stations fut soigné. Le responsable du projet demanda à l'architecte Francisco Keil do Amaral, qui venait d'achever la réalisation du premier terminal de l'aéroport de Lisbonne Portela, de faire une proposition de station prototype. Le design résultant fut appliqué sans changement majeur jusqu'à la construction de la station Alvalade en 1972 : la décoration était en partie constituée de fresques peintes selon la technique de l'Azulejo, qui avait été développé par l'artiste Maria Keil.

À cause des guerres coloniales portugaises, de problèmes politiques et d'une politique isolationniste, la construction du réseau du métro marqua le pas durant les années 1973–1982.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Les développements des années 1980[modifier | modifier le code]

Station Oriente.
Station Olaias.

Après la chute de la dictature de Salazar déclenchée par la Révolution des œillets de 1974 et la fin des guerres coloniales qui s'ensuivit, l'économie du Portugal commença à se développer. L'entrée du Portugal dans la CEE en 1986, fournit des moyens financiers importants pour agrandir le réseau.

En 1988 deux nouveaux tronçons en souterrain furent inaugurés. Le premier de Sete Rios à Colégio Militar / Luz et le second de Entre Campos à Cidade Universitária qui dessert l'université. La décoration des nouvelles stations fut particulièrement soignée avec la participation des artistes Silva Rolando Sá Nogueira, Júlio Pomar, Manuel Cargaleiro et Maria Helena Vieira.

En 1990 fut conçu un plan qui n'entra en vigueur qu'en 1999 : la jonction des 2 branches nord à la nouvelle station de Campo Grande 1993 permit de modifier la structure du réseau et de scinder la ligne en deux lignes indépendantes :

  • la ligne bleue qui allait de Colégio Militar/LuzCampo Grande en passant par Alameda.
  • La ligne jaune qui allait de Rotunda (aujourd'hui Marquês de Pombal) ↔ Campo Grande en passant par Saldanha.

Deux prolongements furent inaugurés en 1997 : sur la ligne bleue jusqu'à Carnide et Pontinha et sur la ligne jaune jusqu'à la station Rato.

Dans le cadre de l'exposition universelle de 1998, la nouvelle ligne de l'Orient (ligne rouge) fut inaugurée avec un tronçon allant de Alameda jusqu'au lieu de l'exposition près de la nouvelle station Oriente. Le réseau existant fut par ailleurs complètement restructuré : avec l'ouverture du terminus Cais do Sodré la branche Est de la ligne bleue de Cais do Sodré à Campo Grande devint la nouvelle ligne verte. La ligne bleue se terminait désormais dans le centre-ville à la station Baixa-Chiado mettant fin à la forme en V du réseau.

En 1998 plusieurs stations furent également débaptisées :

  • Sete RiosJardim Zoológico
  • PalhavãPraça de Espanha
  • RotundaMarquês de Pombal
  • SocorroMartim Moniz

En juillet et novembre les 2 stations inachevées de Cabo Ruivo et Olivais sur la ligne rouge sont finalement ouvertes.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Développements depuis 2000[modifier | modifier le code]

Le développement du réseau s'est poursuivi dans les années 2000 en mettant la priorité sur la desserte par des lignes en surface des zones résidentielles du nord :

  • Le 2 novembre 2002 la ligne verte est prolongée jusqu'à Telheiras.
  • En 2004 la ligne jaune est prolongée jusqu'à Odivelas et la ligne bleue jusqu'à Amadora Este.
  • Le 19 décembre 2007, après 11 ans de travaux et de multiples difficultés, fut inauguré le prolongement de la ligne bleue jusqu'à la Santa Apolónia.
  • Le 29 août 2009, fut inauguré le tronçon de la ligne rouge reliant les stations Alameda et São Sebastião, créant ainsi une connexion entre toutes les lignes du réseau.
  • Le 17 juillet 2012, la ligne rouge Linha do Oriente a été prolongée de la station Oriente à Aeroporto. Ce nouveau tronçon fait 3,3 km de long et comporte aussi les stations Moscavide et Encarnação. Le voyage de Saldanha à l'aéroport de Lisbonne ne prend ainsi plus que 16 minutes[2].
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Réseau[modifier | modifier le code]

Le métro de Lisbonne comporte 50 stations (dont 4 dup.) et 37,7 km de voies (2007). La circulation des rames commence à 6 h 30 au terminus des lignes et s'achève à 1 heure du matin.

Nom Couleur Troncon Date d'ouverture Longueur Nombre de stations
Linha Azul
(Linha da Gaivota
Ligne de la Mouette)
MetroLisboa-linha-azul.png
Bleu
Amadora Este

Santa Apolónia
1959 13,5 km 17
Linha Amarela
(Linha do Girassol
Ligne du Tournesol)
MetroLisboa-linha-amarela.png
Jaune
Odivelas

Rato
1959 11 km 13
Linha Verde
(Linha da Caravela
Ligne de la Caravelle)
MetroLisboa-linha-verde.png
Vert
Cais do Sodré

Telheiras
1963
scindée en 1998
9 km 13
Linha Vermelha
(Linha do Oriente
Ligne de l'Orient)
MetroLisboa-linha-vermelha.png
Rouge
São Sebastião

Aeroporto
1998 12,8 km 12
Plan du métro de Lisbonne depuis juillet 2012.

Première ligne[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1995, il n'existait qu'une ligne unique qui était régulièrement prolongée. Deux branches au Nord se réunissaient à Rotunda (aujourd'hui Marquês de Pombal) et couraient sous l'Avenida da Liberdade en direction du centre-ville. Après la station Restauradores près de la gare de Rossio la ligne après un virage prononcé prenait une direction Nord Est et quittait le centre-ville en passant sous la Rua da Palma. Ce tracé était lié à la technique de construction en tranchée qui privilégiait un tracé suivant les larges avenues et délaissait la vieille ville aux rues étroites.

Deux des 3 branches de la ligne s'achevaient à la station Campo Grande donnant au tracé la forme d'un 6. Aussi, par la suite, des portions de la ligne furent détachées pour former une ligne distincte. (1995, 1998).

Linha da Gaivota - la ligne de la Mouette (ligne bleue)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ligne bleue du métro de Lisbonne.
  • 1959 Ouverture de la ligne en Y jusqu'à Sete Rios (aujourd'hui Jardim Zoológico) et Entre Campos, avec à l'autre extrémité un terminus commun Restauradores
  • 1988 prolongement de Jardim Zoológico jusqu'à Colégio Militar / Luz
  • 1988 prolongement de Entre Campos jusqu'à Cidade Universitária
  • 1993 prolongement jusqu'à Campo Grande (station de correspondance)
  • 1995 Le tronçon entre Marquês de Pombal et Campo Grande est détaché pour former la ligne jaune
  • 1997 prolongement jusqu'à Carnide et Pontinha
  • 1998 Stations débaptisées : Sete RiosJardim Zoológico, PalhavãPraça de Espanha, RotundaMarquês de Pombal, SocorroMartim Moniz
  • 1998 la Linha da Gaivota est scindée et va désormais Baixa-Chiado jusqu'au nouveau terminus de Cais do Sodré; la branche détachée constitue la nouvelle ligne des Caravelles (Linha da Caravela)
  • 2004 prolongement jusqu'à Amadora Este
  • 2007 prolongement jusqu'à Santa Apolónia

Linha do Girassol - La ligne du Tournesol (ligne jaune)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ligne jaune du métro de Lisbonne.
  • 1995 : création de la ligne jaune entre Marquês de Pombal et Campo Grande par détachement d'un tronçon de la ligne bleue
  • 1997 : prolongement jusqu'à Rato
  • 2004 : prolongement jusqu'à Odivelas.

Linha da Caravela - La ligne de la Caravelle (ligne verte)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ligne verte du métro de Lisbonne.
  • 1998 : à la suite de la création du nouveau terminus Cais do Sodré sur la ligne bleue, cette dernière est scindée et le tronçon détaché devient la ligne verte.
  • 2002 : prolongement jusqu'à Telheiras.

Linha do Oriente - La ligne de l'Orient (ligne rouge)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ligne rouge du métro de Lisbonne.
  • 1998 : Ouverture du tronçon Alameda - Oriente (gare ferroviaire et emplacement de l'exposition universelle de 1998)
  • Le 1er septembre 2009 : ouverture du prolongement de Alameda jusqu'à S. Sebastiao
  • Le 17 juillet 2012 : prolongement depuis Oriente vers Aeroporto avec 2 stations intermédiaires (Moscavide et Encarnação), le tout pour 3,3 km de voies additionnelles et la desserte de quartiers résidentiels de Lisbonne, totalisant 7 % de la population urbaine. La fréquentation de la ligne devrait bondir de 400 000 passagers par an[2].

500 ans après le voyage aux Indes de Vasco de Gama la ligne de l'Orient (ligne rouge) fut ouverte dans le cadre de l'exposition universelle de 1998 qui avait été organisée autout du thème "des océans". Le compas emblème de la nouvelle ligne symbolise l'exploit de Vasco de Gama qui fut le premier à contourner l'Afrique pour atteindre les Indes.

Travaux en cours et projets[modifier | modifier le code]

Travaux en cours[modifier | modifier le code]

Une extension sont en cours de construction :

  • Un prolongement de la ligne bleue entre Amadora Este et Reboleira a été exécuté. Ce prolongement permet la liaison entre le métro de la banlieue de Lisbonne et les trains régionaux de la ligne de Sintra. Seulement, faute moyen à cause de la crise économique qui touche le Portugal depuis 2010, les travaux sont au point mort depuis juin 2011, bien que le gros de l’œuvre ait été terminé. Il ne manquerait plus que les grilles d'entrée, l'éclairage et les rails, mais le projet a été suspendu par le gouvernement portugais[3]. Pourtant, les travaux allaient encore à bon train fin juin 2011, comme le stipule la Chambre Municipale d'Amadora[4].

L'ouverture éventuelle de la station est reporté à 2014[5]. Le projet figure d'ailleurs toujours sur le site du métro de Lisbonne[6].

Projets[modifier | modifier le code]

Des prolongements sont planifiés sur la ligne verte jusqu'à la station Pontinha et sur la ligne jaune jusqu'à la gare de train de banlieue Alcântra Mar sur les rives du Tage. La ligne rouge doit être prolongée jusqu'à Lumiar et éventuellement la ville de Sacavém. À l'ouest est prévu un prolongement jusqu'à Campo de Ourique.

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Toutes les rames du métro de Lisbonne font environ 2,70 mètres de large. Les rames, qui comportent jusqu'à 6 voitures, circulent sur des voies à l'écartement normal et sont alimentées en électricité (750 volts) par troisième rail. Les 320 voitures en circulation sont de 6 types différents, dont 2 types ont déjá été radiés du service, toutes construites par Sorefame avec moteurs Siemens, sauf les prototypes du modèle ML7 :

  • ML7 (radiées le 31 janvier 2000) : M1-M2 à M69-M70 ; 35 rames M-M ; rames doubles, voitures indépendantes, UM2 maximum ; les prototypes M1-M2 et M3-M4 ont été construits chêz Linke-Hofmann-Busch ; mise en service : 1959-1970 ; vitesse maximum : 60 km/h
  • ML79 (radiées le 11 juillet 2002) : M101-M102 à M153-M154 ; 27 rames M-M ; rames doubles, voitures indépendantes, UM3 maximum ; mise en service : 1984-1989 ; vitesse maximum : 72 km/h
  • ML90 : M201-R202-M203 à M255-R256-M257 ; 19 rames M-R-M ; rames doubles ou triples (mais toutes construites dans le schéma M-R-M), voitures indépendantes, UM2 maximum ; mise en service : 1992-1996 ; vitesse maximum : 72 km/h
  • ML95 : M301-R302-M303 à M412-R413-M414 ; 38 rames M-R-M ; similaires aux ML90 en disposition, mais avec nouveaux moteurs et décoration intérieure bleue ; mise en service : 1997-1998 ; vitesse maximum : 72 km/h
  • ML97 : M501-R502-M503 à M552-R553-M554 ; 18 rames M-R-M ; les ML97 et ML99 sont des rames triples articulées, UM2 maximum ; mise en service : 1999 ; vitesse maximum : 72 km/h
  • ML99 : M601-R602-M603 à M709-R710-M711 ; 37 rames M-R-M ; mise en service : 2000-2002 ; vitesse maximum : 72 km/h.
  • M=Motrice ; R=Remorque

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Evolução da rede - Metropolitano de Lisboa
  2. a et b Prolongation vers Aeroporto, Ouverture au public, Metro Lisboa, metrolisboa.pt, 17 juillet 2012.
  3. Les travaux de la station de métro Reboleira sont suspendus, publico.pt, 27 janvier 2012.
  4. Le métro de Reboleira avance à bon rythme., Câmara Municipal da Amadora, cm-amadora.pt, 20 juin 2011.
  5. Métro : Ouverture de la station Reboleira reporté à 2014, Visão, visao.sapo.pt, 27 janvier 2012.
  6. Empreendimento Reboleira, Metro Lisboã, metrolisboa.pt, 16 juillet 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]