Darmstadt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Darmstadt
Darmstadt
Darmstadt
Darmstadt
Blason de Darmstadt
Héraldique
Drapeau de Darmstadt
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau du Land de Hesse Hesse
District
(Regierungsbezirk)
District de Darmstadt
Arrondissement
(Landkreis)
Ville libre
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
9
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Jochen Partsch
Partis au pouvoir Alliance 90 / Les Verts
Code postal 64283-64297
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
06 4 11 000
Indicatif téléphonique 06151-06150
Immatriculation DA
Démographie
Population 145 845 hab. (31/12/2011)
Densité 1 193 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 52′ 00″ N 8° 39′ 00″ E / 49.866667, 8.65 ()49° 52′ 00″ Nord 8° 39′ 00″ Est / 49.866667, 8.65 ()  
Altitude 144 m
Superficie 12 224 ha = 122,24 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Darmstadt

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Darmstadt
Liens
Site web www.darmstadt.de/

Darmstadt est une ville du Land (État-région) de Hesse en Allemagne. Depuis 1997, elle est appelée par le ministère de Hesse « Wissenschaftstadt Darmstadt », c'est-à-dire « Darmstadt, la ville de la Science ». Elle est jumelée à 14 villes européennes et une ville de Turquie.

Au 31 décembre 2011, Darmstadt comptait 149 052 habitants et 430 993 dans la Zone urbaine élargie.

Darmstadt et le siège de sa circonscription administrative sont situés dans le sud de la région de Hesse. La ville fait partie d'un des neuf centres supérieurs du Land de Hesse et de la région du Rhin. Darmstadt est la quatrième ville du Land de Hesse après Francfort, Wiesbaden et Kassel et la 55e d'Allemagne en 2006[1].

La ville privilégie aussi l’art et la culture, en valorisant les œuvres du Jugendstil ou Art nouveau de la Colonie d’artistes fondée en 1899 par le grand-duc Ernst Ludwig à la Mathildenhöhe.

En 1975, le Conseil de l'Europe lui remet le Prix de l'Europe[2].

Situation[modifier | modifier le code]

Une bonne infrastructure de transport dessert la ville[3] qui se trouve au milieu de ce que l’on nomme « la Banane bleue » européenne, c’est-à-dire la grande région industrielle entre Londres et Milan.

Les grandes villes les plus proches sont Francfort-sur-le-Main (environ 30 km au nord), Mannheim (environ 45 km au sud) et Heidelberg.

« Ville de la Science »[modifier | modifier le code]

Son titre de « Ville de la Science » est dû à la présence de l'université technique (TU Darmstadt)[4] fondée en 1877, de deux écoles techniques supérieures, ainsi qu'à des instituts ou organisme lié à la recherche : centre de technologie et d'innovation (TIZ), Chambre des sciences et des congrès appelée Darmstadtium, ESOC, EUMETSAT, le Centre de recherche sur les ions lourds (GSI), etc.

Une étude sur le niveau technologique prouve que la région de Starkenburg occupe la troisième place parmi les 97 régions de l'Allemagne, après celles de Munich et de Stuttgart.[réf. nécessaire]

120 entreprises à vocation scientifique ont été fondées à Darmstadt en 1999.[réf. nécessaire]

Histoire[modifier | modifier le code]

Darmstadt fait partie du Land de Hesse depuis 1479. Elle devient la capitale des princes de Hesse-Darmstadt à partir de 1567 lors de la création du landgraviat de Hesse-Darmstadt formé après le décès de Philippe Ier le Magnanime. Une partie des possessions de Philippe Ier le Magnanime ont été cédées (Hesse-Cassel, Hesse-Marbourg, Hesse-Rheinfels, Hesse-Darmstadt et Dietz). Entre 1618 et 1648, Darmstadt a subi les conséquences de la guerre de Trente Ans. En 1635, de nombreuses personnes sont mortes à cause de la peste. En 1668, Friedrich Jacob Merck a racheté la pharmacie Engel et posé les bases de la future Merck KGaA.

En 1767, le landgrave Louis VIII fait éclairer les rues de la ville.

En 1771, la comtesse née Caroline de Palatinat-Deux-Ponts-Birkenfeld surnommée la Grande landgravine (die Große Landgräfin) et Johann Heinrich Merck de la famille Merck ont réuni auteurs et compositeurs pour former le Cercle des Romantiques (Kreis der Empfindsamen ) dont Goethe, Herder et Klopstock faisaient partie.

En 1806, après la disparition du Saint-Empire romain germanique, le Landgraviat de Hesse-Darmstadt devient Grand-duché de Hesse et du Rhin. La sœur du grand-duc étant la mère de la tsarine, le grand-duché bénéficie également de la protection du tsar de Russie. Le grand-duc de Hesse a reçu une contribution financière importante pour la constitution de Darmstadt le 12 décembre 1820.

En 1835, le fils d'un médecin de Darmstadt, Georg Büchner qui a été reconnu en tant qu'auteur après sa mort, a été exilé à Strasbourg en raison de ses activités révolutionnaires. Aujourd’hui, le prix de langue et de littérature intitulé Georg Büchner est décerné avec la participation de l’Académie de langue et de littérature et du conseil municipal. En 1836, une école professionnelle a été ouverte, devenue aujourd’hui l’école des sciences appliquées.

Grands ducs, princes éclairés et amateurs d'art ont fait de Darmstadt une capitale intellectuelle et culturelle ; vers 1900, elle fut l'un des centres de l'Art nouveau. De nombreux instituts, en particulier l'Académie allemande de langue et de poésie et l'Institut d'esthétique industrielle perpétuent aujourd'hui cette tradition.

Le théâtre de Darmstadt a connu un certain succès, dans les années 1960 sous la direction de Rudolf Sellner. L’imprimerie et l’édition ont renforcé l’économie de la ville au cours du XXe siècle. En 1844, le monument Ludwig Langer a été construit sur la place Louise (Luisenplatz), avec la statue d’Ernst Ludwig.

En 1886, le tramway avec un moteur à vapeur a été mis en circulation. Il fait le lien entre le centre-ville de Darmstadt et les villes Eberstadt, Arheilgen et Griesheim. Le tramway électrique a été inauguré en 1897.

Entre 1898 et 1908, le grand-duc Ernst Ludwig a nommé sept artistes pour créer la Colonie d'artistes à la Mathildenhöhe. Sa mère était une fille de la reine Victoria et sa sœur Alexandra de Hesse-Darmstadt a épousé le tsar russe Nicolas II et connaîtra une fin tragique. Sans en tirer de conclusions hâtives, il est à noter que les trois tsars ayant épousé des princesses de Hesse-Darmstadt sont morts assassinés. L'Art nouveau (Jugendstil) de la Colonie d’artistes était un élément capital de l’art comme l’a ensuite été le Bauhaus.

Darmstadt comptait 72 000 habitants en 1900. À la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, la vieille ville a été complètement détruite. Plus de 11 000 personnes sont mortes en une nuit. Darmstadt a dû rendre le titre de capitale de Hesse à Wiesbaden. La ville a été en grande partie rénovée et reconstruite. De nouveaux bâtiments ont été créés à côté des monuments historiques reconstitués.

Administration[modifier | modifier le code]

Période Nom Parti
1945–1950 Ludwig Metzger SPD
1951–1971 Ludwig Engel SPD
1971–1981 Heinz Winfried Sabais SPD
1981–1993 Günther Metzger SPD
1993–2005 Peter Benz SPD
2005–2011 Walter Hoffmann SPD
2011-en cours Jochen Partsch Alliance 90 / Les Verts

Économie[modifier | modifier le code]

Environ 100 000 postes de travail sont offerts pour 138 000 habitants.[réf. nécessaire]

Dans la zone occidentale de la ville, on a créé un nouvel espace qui vise à développer le commerce, la technologie et les services. Les sièges sociaux de la filiale Telekom se sont établis dans cette zone géographique.

Deux centres européens d’opérations spatiales sont dans ce secteur : l'ESOC ou ESA et l'EUMETSAT.

Les différents bureaux administratifs de la ville sont responsables de la promotion économique (distribution de brochures par exemple) et ils permettent les liens entre les entreprises et les établissements de recherche[5].

Industries et entreprises[modifier | modifier le code]


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Culture, sports et loisirs[modifier | modifier le code]

Le Cybernarium est un centre d'aventure technologique qui représente un monde virtuel. Il est ouvert au public, afin de découvrir différentes conceptions de la science et de la technologie.

De nombreux établissements culturels se sont créés à Darmstadt et l'Académie allemande de langue et de littérature décerne tous les ans le prix Georg-Büchner, avec la participation du conseil municipal de Darmstadt.

Sur le plan musical aussi, Darmstadt, qui organise tous les deux ans la Conférence internationale pour la musique nouvelle. Célèbre manifestations qui regroupa par le passé de prestigieux compositeurs de l'après guerre tel que Karlheinz Stockhausen, Pierre Boulez, Iannis Xenakis..

Ces dernières années, le centre ville de Darmstadt a été réhabilité. Le Carree est un espace constitué de terrasses de café et de nombreux magasins. Le Luisen Center est un centre commercial sur plusieurs étages. Le jardin botanique de Darmstadt se trouve à l'est de la ville.

La ville bénéficie de moyens importants afin de pouvoir mettre en place des événements sportifs chaque année. Différentes activités culturelles sont aussi pratiquées grâce aux associations étudiantes, notamment les cours de chant avec la chorale de l’université TU Orchester.

Religion[modifier | modifier le code]

Les paroisses catholiques de la ville font partie du doyenné de Darmstadt dans le diocèse de Mayence.

Églises[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Éducation[modifier | modifier le code]

Personnages célèbres[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir Liste des plus grandes villes d'Allemagne
  2. http://assembly.coe.int/Committee/ENA/EuropaPrize/50thAnniversary/EuropePrizeMap.asp
  3. une demi-heure de l'aéroport international du Rhin et à quelques minutes des principaux axes de transports ferroviaires et routiers
  4. TU Darmstadt
  5. http://www.darmstadt.de Office de l’économie et du développement urbain

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]