Liste du patrimoine mondial en Europe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article recense les sites inscrits au patrimoine mondial par l'UNESCO en Europe.

Généralités[modifier | modifier le code]

Chaque année, le Comité du patrimoine mondial de l'UNESCO peut inscrire des sites sur la liste du patrimoine mondial. La sélection est basée sur dix critères : six pour le patrimoine culturel (i–vi) et quatre pour le patrimoine naturel (vii–x)[1] Certains sites, désignés comme « mixtes », représentent à la fois un patrimoine culturel et naturel. Les États peuvent également réaliser une inscription sur la liste indicative. Cette liste regroupe les éléments pour lesquels l'État partie a déposé un dossier de candidature à l'UNESCO, avant son acceptation. Elle constitue donc une sorte d'antichambre de la liste du patrimoine mondial.

Du point de vue géographique, l'UNESCO regroupe les sites d'Europe et d'Amérique du Nord dans une même zone. L'organisation place en Asie certains pays qui peuvent être considérés comme européens selon d'autres points de vue : c'est le cas de l'Arménie, de l'Azerbaïdjan, de Chypre et de la Géorgie, suivant en cela les divisions statistiques des Nations unies[2]. Inversement, les sites de Russie et de Turquie situés dans les parties asiatiques de ces pays sont également classés dans la zone géographique européenne. Israël, malgré sa position au Moyen-Orient, est également inclus dans la zone européenne.

Les sites d'outre-mer en dehors des limites communes du continent européen sont inclus dans la zone Europe via leur pays respectif. C'est le cas du Groenland (Danemark), de la Nouvelle-Calédonie, de la Polynésie française et de La Réunion (France), de l'île Bouvet (Norvège), des îles Bonaire, Curaçao et Saba (Pays-Bas), des Bermudes, des îles Turques-et-Caïques et de Sainte-Hélène (Royaume-Uni).

L'UNESCO ne prend en considération que les États parties de la Convention pour la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel. En Europe, seul le Liechtenstein ne l'a pas intégrée. Monaco, qui a ratifié cette convention, ne possède aucune inscription au patrimoine mondial ou sur la liste indicative.

Sites transfrontaliers[modifier | modifier le code]

Plusieurs sites, transfrontaliers, sont communs à plusieurs pays[3].

Patrimoine en péril[modifier | modifier le code]

Le Comité du patrimoine mondial peut spécifier qu'un site est en péril s'il existe des « conditions menaçant les caractéristiques mêmes qui ont permis l'inscription d'un bien sur la Liste du patrimoine mondial[4] ».

En Europe, en 2013, les quatre sites suivants sont considérés comme en péril :

Six sites ont été inscrits sur la liste du patrimoine en péril avant d'en être retirés par la suite :

Pour cinq de ces sites, des mesures ont été prises pour les retirer de la liste du patrimoine en péril. En revanche, le site de la vallée de l'Elbe à Dresde est listé en 2006 dans l'espoir d'empêcher la construction du pont de Waldschlösschen à travers la vallée[4],[11],[12]. Lorsque la construction se poursuit, l'UNESCO le retire de la liste du patrimoine mondial en 2009, le deuxième site à être retiré après le sanctuaire de l'oryx arabe à Oman en 2007[13].

Statistiques[modifier | modifier le code]

La liste suivante recense les sites du patrimoine mondial situés en Europe, au sens large. La définition des limites de l'Europe varie toutefois suivant les points de vue. En particulier :

  • la liste inclut les sites portugais sur Madère et les sites espagnols des îles Canaries ;
  • elle n'inclut pas les sites d'outre-mer clairement situés en dehors d'Europe ;
  • elle inclut les pays du Caucase (Arménie, Azerbaïdjan, Georgia) et Chypre ;
  • elle n'inclut pas Israël ;
  • pour la Russie et la Turquie, elle n'inclut que les sites situés sur la partie européenne de ces pays.
Pays Adhésion PM : Total PM : Culturel PM : Naturel PM : Mixte LI : Total LI : Culturel LI : Naturel LI : Mixte
Albanie 1989 2 2 0 0 3 2 0 1
Allemagne 1976 39 36 3 0 11 10 1 0
Andorre 1997 1 1 0 0 2 2 0 0
Arménie 1993 3 3 0 0 4 2 0 2
Autriche 1992 9 9 0 0 10 9 1 0
Azerbaïdjan 1993 2 2 0 0 10 6 4 0
Belgique 1996 11 11 0 0 16 15 0 1
Biélorussie 1988 4 3 1 0 11 10 1 0
Bosnie-Herzégovine 1993 2 2 0 0 8 3 1 4
Bulgarie 1974 9 7 2 0 13 8 5 0
Chypre 1975 3 3 0 0 12 6 5 1
Croatie 1992 8 7 1 0 16 13 2 1
Danemark[note 1] 1979 3 3 0 0 10 7 2 1
Estonie 1995 2 2 0 0 3 1 1 1
Espagne 1982 44 39 3 2 24 20 1 3
Finlande 1987 7 6 1 0 6 5 1 0
France[note 2] 1975 39 35 3 1 32 22 6 9
Géorgie 1992 3 3 0 0 15 12 0 3
Grèce 1981 17 15 0 2 8 4 2 2
Hongrie 1985 8 7 1 0 11 8 2 1
Irlande 1991 2 2 0 0 7 6 0 1
Islande 1995 2 1 1 0 6 3 2 1
Italie 1978 47 44 3 0 40 29 8 3
Lettonie 1995 2 2 0 0 3 1 0 2
Lituanie 1992 4 4 0 0 1 0 0 1
Luxembourg 1983 1 1 0 0 1 1 0 0
Macédoine 1997 1 0 0 1 3 1 2 0
Malte 1978 3 3 0 0 7 5 2 0
Moldavie 2002 1 1 0 0 2 0 0 2
Monaco 1978 0 0 0 0 0 0 0 0
Monténégro 2006 2 1 1 0 5 4 1 0
Norvège[note 3] 1977 7 6 1 0 6 2 1 3
Pays-Bas[note 4] 1992 8 7 1 0 7 7 0 0
Pologne 1976 13 12 1 0 6 4 2 0
Portugal 1980 14 13 1 0 12 4 6 2
République tchèque 1993 12 12 0 0 17 16 1 0
Roumanie 1990 7 6 1 0 14 10 4 0
Royaume-Uni[note 5] 1984 26 23 2 1 10 9 1 0
Russie[note 6] 1988 17 15 2 0 14 12 1 1
Saint-Marin 1991 1 1 0 0 0 0 0 0
Serbie 2001 4 4 0 0 11 5 5 1
Slovaquie 1993 7 5 2 0 14 9 4 1
Slovénie 1992 3 2 1 0 3 3 0 0
Suède 1985 15 13 1 1 1 1 0 0
Suisse 1975 11 8 3 0 1 1 0 0
Turquie[note 7] 1983 2 2 0 0 0 0 0 0
Ukraine 1988 6 5 1 0 17 13 1 3
Vatican 1982 2 2 0 0 0 0 0 0

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le Danemark comprend un site protégé naturel et une inscription indicative culturelle au Groenland (Amérique)
  2. La France comprend un site protégé naturel en Nouvelle-Calédonie (Océanie) et à La Réunion (Afrique). Elle comprend également deux inscriptions sur la liste indicative en Polynésie française (Océanie), l'une culturelle, l'autre mixte.
  3. La Norvège comprend une inscription sur la liste indicative pour l'île Bouvet, située dans l'Atlantique sud. Cette inscription est cependant conjointe avec celle de l'île Jan Mayen, dans l'Atlantique nord.
  4. Les Pays-Bas comprennent un site protégé culturel et trois inscriptions sur la liste indicative, culturelle, naturelle et mixte, pour Bonaire, Curaçao et Saba (Amérique).
  5. Le Royaume-Uni comprend un site protégé culturel aux Bermudes (Amérique) et un autre naturel aux îles Pitcairn (Océanie). Elle comprend également deux inscriptions naturelles sur la liste indicative, l'une à Sainte-Hélène (Afrique), l'autre aux îles Turques-et-Caïques (Amérique). Par ailleurs, Gibraltar comporte une inscription sur la liste indicative, incluse dans ce tableau.
  6. La Russie comprend un certain nombre de protections et d'inscriptions indicatives pour sa partie asiatique.
  7. La Turquie comprend un certain nombre de protections et d'inscriptions indicatives pour sa partie asiatique.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les critères de sélection », UNESCO
  2. (en) « Composition of macro geographical (continental) regions, geographical sub-regions, and selected economic and other groupings », United Nations Statistics Division,‎ 2010
  3. « Liste du patrimoine mondial », Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture
  4. a et b « World Heritage in Danger », UNESCO
  5. « Cathédrale de Bagrati et monastère de Ghélati », UNESCO
  6. « Liverpool – Port marchand », UNESCO
  7. « Monuments historiques de Mtskheta », UNESCO
  8. « Monuments médiévaux au Kosovo », UNESCO
  9. (en) « Cologne Cathedral (Germany), Djoudj Bird Sanctuary (Senegal), Ichkeul National Park (Tunisia), and Hampi (India) removed from List of World Heritage in Danger », UNESCO
  10. « Vallée de l’Elbe à Dresde », UNESCO
  11. (en) « World Heritage Committee threatens to remove Dresden Elbe Valley (Germany) from World Heritage List », UNESCO
  12. (en) « World Heritage Committee keeps Dresden Elbe Valley on UNESCO World Heritage List, urging an end to building of bridge », UNESCO
  13. (en) « Dresden is deleted from UNESCO’s World Heritage List », UNESCO

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]