Villers-sur-Saulnot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Villers.
image illustrant une commune de la Haute-Saône
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Haute-Saône.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Villers-sur-Saulnot
Mairie de Villers-sur-Saulnot.
Mairie de Villers-sur-Saulnot.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Arrondissement de Lure
Canton Héricourt-2
Intercommunalité Communauté de communes du pays d'Héricourt
Maire
Mandat
Guy Grézel
2014-2020
Code postal 70400
Code commune 70567
Démographie
Population
municipale
143 hab. (2014)
Densité 60 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 33′ 00″ nord, 6° 38′ 53″ est
Altitude Min. 365 m – Max. 500 m
Superficie 2,37 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de Haute-Saône
City locator 14.svg
Villers-sur-Saulnot

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de Haute-Saône
City locator 14.svg
Villers-sur-Saulnot

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villers-sur-Saulnot

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villers-sur-Saulnot

Villers-sur-Saulnot est une commune française située dans le département de la Haute-Saône en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire communal repose sur le bassin houiller keupérien de Haute-Saône, il fait partie de la concession de Corcelles exploitée de 1589 à 1922[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saulnot Chavanne Rose des vents
N Désandans
(Doubs)
O    Villers-sur-Saulnot    E
S
Saulnot Arcey
(Doubs)

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Carte départementale représentant en rouge la communauté de communes du Pays d'Héricourt.

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Trémoins fait partie de l'arrondissement de Lure du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la deuxième circonscription de la Haute-Saône

La commune était historiquement rattachée depuis la Révolution française au canton d'Héricourt. Celui-ci a été scindé en 1985 et la commune rattachée au canton de Héricourt-Ouest. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune fait désormais partie du Canton d'Héricourt-2[2]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté de communes du Pays d'Héricourt, intercommunalité créée au

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Façade de la mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
juin 1995[3] en cours Guy Grezel   Chef de cuisine d’une collectivité
Réélu pour le mandat 2014-2020[4]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 143 habitants, en diminution de -8,33 % par rapport à 2009 (Haute-Saône : -0,36 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
201 208 187 200 223 237 245 242 232
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
205 205 200 182 181 200 182 165 144
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
136 135 128 114 108 118 104 95 104
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
111 127 125 104 116 132 156 156 143
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006 [7].)
Histogramme de l'évolution démographique
Caserne de pompiers.

Services publics[modifier | modifier le code]

Un centre de secours incendie est présent dans le centre.

Une bibliothèque et un bureau de poste sont présents sur la commune voisine de Saulnot.

Les autres services publics sont disponibles à Héricourt et Lure.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

  • Un chêne de la Révolution ornait le centre du village. Il s'est effondré en août 2012 et a été débité depuis[8].
  • Patrimoine vernaculaire, dont la Fontaine du Haut du village, construite au tout début du XXe siècle et rénovée en 2014[9], et la fontaine du bas[10].
  • Le monument aux morts.

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

  • Statue de la fontaine La Conre (1878).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Édouard Thirria, Manuel à l'usage de l'habitant du département de la Haute-Saône, (lire en ligne), p. 184-185.
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. « Guy Grézel se représente », L'Est républicain,‎ (lire en ligne) « Pas de surprise, Guy Grézel le maire de Villers-sur-Saulnot conduira une liste partiellement renouvelée aux prochaines élections municipales.
    Chef de cuisine d’une collectivité, il est élu conseiller municipal et directement maire depuis 1995 »
    .
  4. « 4e mandat pour Guy Grézel », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  8. « Les dernières traces du chêne disparaissent », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  9. « La fontaine du haut du village rénovée », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  10. « La fontaine du bas remise en eau », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).