Croix (Territoire de Belfort)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Croix (homonymie).

Croix
Croix (Territoire de Belfort)
Le centre du village et un puits à balancier.
Blason de Croix
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Territoire de Belfort
Arrondissement Belfort
Canton Delle
Intercommunalité Communauté de communes du Sud Territoire
Maire
Mandat
Claude Schwander
2014-2020
Code postal 90100
Code commune 90030
Démographie
Gentilé Croyens
Population
municipale
164 hab. (2016 en augmentation de 0,61 % par rapport à 2011)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 26′ 46″ nord, 6° 57′ 19″ est
Altitude Min. 548 m
Max. 612 m
Superficie 5,41 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Territoire de Belfort

Voir sur la carte administrative du Territoire de Belfort
City locator 14.svg
Croix

Géolocalisation sur la carte : Territoire de Belfort

Voir sur la carte topographique du Territoire de Belfort
City locator 14.svg
Croix

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Croix

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Croix

Croix est une commune française située dans le département du Territoire de Belfort, en région Bourgogne-Franche-Comté. Ses habitants sont appelés les Croyens.

La commune est administrativement rattachée au canton de Delle.

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle est située à l'extrême sud du département, bordée par la frontière suisse (canton du Jura) à l'est et au sud et par le département du Doubs à l'ouest.

Le village s'est développé sur un plateau qui fait partie du massif du Jura, à 590 mètres d'altitude environ.

Il s'agit de la commune de France métropolitaine la plus éloignée de la mer[réf. nécessaire].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Montbouton Saint-Dizier-l'Évêque Villars-le-Sec Rose des vents
Vandoncourt
(Doubs)
N Bure
(CH, Jura)
O    Croix    E
S
Abbévillers
(Doubs)
Fahy (CH, Jura)

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Ad Crucem (vers 672), Ad Crucem (IXe siècle), Ecclesiam de Cruce/Waltherus de Cruce (1232), Daz torf ze Krütz (1303).

Histoire[modifier | modifier le code]

D'après la légende, saint Dizier et saint Regenfroi auraient été assassinés vers 675 à l'endroit où Croix s'est développé. Dizier venait à peine de planter en terre un bâton en forme de croix et de se mettre en prière qu'il fut assailli par des brigands. Avant de rendre l'âme, Dizier eut le temps de donner la consigne à son serviteur Villibert, seulement blessé, de faire ensevelir leurs corps dans l'oratoire dédié à saint Martin situé à trois kilomètres plus au nord. Cet oratoire se trouvait à l'endroit où se dresse maintenant l'église de Saint-Dizier-l'Évêque.

En 1232, Croix possédait une église depuis longtemps, que les moines de l'abbaye de Lucelle étaient chargés de réparer. L'abbaye de Murbach y possédait des droits qu'elle céda en 1274 à Thierry III, comte de Montbéliard. Cette église, devenue trop petite au moment du développement de la région de Beaucourt à cause de l'augmentation de la population, fut reconstruite en 1852. À la suite d'un incendie en 1967, un nouvel édifice moderne fut inauguré en 1971.

Deux puits à balancier (voir photo) ont été conservés au centre du village.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie de Croix.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001   Sylvie Drouard-Manzoni    
2014 10 juin 2018 Claude Schwander    
10 juin 2018 En cours Emmanuelle Py [1]    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2016, la commune comptait 164 habitants[Note 1], en augmentation de 0,61 % par rapport à 2011 (Territoire de Belfort : +0,52 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
207190313285316327350339338
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
315342330300303310303298286
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
272248219195208215187144160
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
152136121112122139158162166
2016 - - - - - - - -
164--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Croix (90).svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

De gueules à la croix d'argent cantonnée de quatre besants d'or.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Yeni N'Gbakoto, joueur de football né à Croix.

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Nicolas.
Le château d'eau.
Puits à balancier à Croix.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]