Lamadeleine-Val-des-Anges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lamadeleine-Val-des-Anges
Au cœur du village, la mairie à gauche et la chapelle à droite.
Au cœur du village, la mairie à gauche et la chapelle à droite.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Territoire de Belfort
Arrondissement Arrondissement de Belfort
Canton Giromagny
Intercommunalité Communauté de communes des Vosges du Sud
Maire
Mandat
René Zappini
2014-2020
Code postal 90170
Code commune 90061
Démographie
Gentilé Modeleinas
Population
municipale
38 hab. (2014)
Densité 5,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 45′ 40″ nord, 6° 54′ 48″ est
Altitude Min. 537 m – Max. 1 075 m
Superficie 6,52 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Territoire de Belfort

Voir sur la carte administrative du Territoire de Belfort
City locator 14.svg
Lamadeleine-Val-des-Anges

Géolocalisation sur la carte : Territoire de Belfort

Voir sur la carte topographique du Territoire de Belfort
City locator 14.svg
Lamadeleine-Val-des-Anges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lamadeleine-Val-des-Anges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lamadeleine-Val-des-Anges

Lamadeleine-Val-des-Anges est une commune française située dans le département du Territoire de Belfort en région Bourgogne-Franche-Comté. Elle a fait partie du canton de Rougemont-le-Château depuis 1984, et relève de celui de Giromagny depuis 2015. Ses habitants sont appelés les Modeleinas.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce tout petit village (c'est la commune la moins peuplée du département du Territoire-de-Belfort) est niché au fond d'une vallée étroite entaillant le versant sud du massif des Vosges à environ 650 mètres d'altitude. Son territoire (652 ha) est en grande partie couvert de forêts. La rivière la Madeleine, qui prend sa source à 800 m d'altitude au fond de la vallée, au pied du Baerenkopf, rejoint la Saint-Nicolas 25 km plus au sud pour former avec elle la Bourbeuse.

C'est une des 189 communes du parc naturel régional des Ballons des Vosges[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Dolleren
(Haut-Rhin)
Kirchberg (Haut-Rhin) Masevaux
(Haut-Rhin)
Rose des vents
Riervescemont
Vescemont
Rougegoutte
N Rougemont-le-Château
O    Lamadeleine-Val-des-Anges    E
S
Grosmagny Étueffont

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Capploney Marien Magdalenen im Engelthal (1350), Sainte-Madeleine (1549-1580), La Magdeleine (1793), La Magdelaine (1801), Lamadeleine-Val-des-Anges (1937).

Histoire[modifier | modifier le code]

Son nom est déjà mentionné en 1350, pour désigner un ermitage, sinon un prieuré, et une chapelle dédiée à sainte Marie-Madeleine[2]. Au début du XVIIe siècle, la chapelle est encore un lieu de pèlerinages ; le village faisait alors partie de la paroisse d'Étueffont, ce n'est qu'en 1775 qu'il en fut détaché pour faire partie de la paroisse d'Anjoutey nouvellement créée[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie de Lamadeleine-Val-des-Anges.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2008 mars 2014 Renée Humbert    
mars 2014 en cours René Zappini    

Budget et fiscalité 2015[modifier | modifier le code]

En 2015, le budget de la commune était constitué ainsi[4] :

  • total des produits de fonctionnement : 36 000 , soit 1 028 par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 30 000 , soit 848 par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 4 000 , soit 112 par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 3 000 , soit 93 par habitant ;
  • endettement : 68 000 , soit 1 945 par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 13,21 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 6,82 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 69,34 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 38 habitants, en augmentation de 15,15 % par rapport à 2009 (Territoire de Belfort : 1,3 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
155 144 153 174 183 180 177 158 160
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
128 153 146 171 148 120 124 96 102
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
81 86 68 60 48 36 37 24 25
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
29 28 14 14 29 33 35 33 38
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

La commune est la moins peuplée du Territoire de Belfort ; à l'époque de l'exploitation intensive des mines et de la forêt, le village était beaucoup plus peuplé (il comptait encore 148 habitants en 1882).

Enseignement[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La chapelle Sainte-Madeleine[9],[10].
  • Monuments commémoratifs[11].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]