Lebetain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lebetain
Lebetain
Le lavoir au premier plan, le calvaire et la fontaine au second plan, et l'église Saint-Gérard.
Blason de Lebetain
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Territoire de Belfort
Arrondissement Arrondissement de Belfort
Canton Canton de Delle
Intercommunalité Communauté de communes du Sud Territoire
Maire
Mandat
Jean-Jacques Duprez
2014-2020
Code postal 90100
Code commune 90063
Démographie
Gentilé Lebetinois
Population
municipale
428 hab. (2016 en diminution de 4,46 % par rapport à 2011)
Densité 88 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 29′ 15″ nord, 6° 58′ 41″ est
Altitude Min. 380 m
Max. 507 m
Superficie 4,84 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Territoire de Belfort

Voir sur la carte administrative du Territoire de Belfort
City locator 14.svg
Lebetain

Géolocalisation sur la carte : Territoire de Belfort

Voir sur la carte topographique du Territoire de Belfort
City locator 14.svg
Lebetain

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lebetain

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lebetain

Lebetain est une commune française située dans le département du Territoire de Belfort, en région Bourgogne-Franche-Comté. Elle fait partie du canton de Delle. Ses habitants sont appelés les Lebetinois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est construit sur un plateau calcaire jurassique qui prolonge vers le nord la chaîne du Lomont. Plus chanceux que ses voisins de Croix et de Villars-le-Sec, Lebetain est traversé par un petit ruisseau La Batte qui a peut-être donné son nom au village, si ce n'est le contraire. Le ruisseau se jette dans l'Allaine, à Delle. Le territoire du village (485 ha) est bordé à l'est par la frontière avec la Suisse. En 1803 la population était de 195 habitants ; elle en regroupait 406 au recensement de 1999, augmentation due pour beaucoup à l'industrialisation de Delle, située à trois kilomètres seulement.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Delle Rose des vents
Fêche-l'Église N Boncourt
(CH, Jura])
O    Lebetain    E
S
Saint-Dizier-l'Évêque

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Libeten (1150), Liebtal (1303), Lieptan et Lebetain (1331), Liebenthal (1366), Liebetal et Liebental (1394), Laibetain (1426), Le Batain (1775), Elbetin (1782), Le Betain (1793).
  • En allemand : Liebenthal[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de Lebetain est étroitement associée à celle de Delle et de Saint-Dizier-l'Évêque. Le village est cité pour la première fois en 1150 sous le nom de Libeten, bien que le site ait été habité longtemps auparavant. Par la suite les documents rédigés en allemand mentionnent aussi Liebthal (Tal signifiant vallée en allemand). Les habitants de Lebetain ont été paroissiens de Saint-Dizier jusqu'à la construction de l'église Saint-Gérard en 1959. Le 1er octobre 1972, Joncherey, Delle et Lebetain avaient fusionné mais l'association n'a duré que quelques années, la population de chacune des communes rattachées à Delle ayant souhaité retrouver son indépendance. Sur la photo sont rassemblés quelques témoins de l'histoire du village :

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Lebetain.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

De sinople au cœur d'or.


Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie-école.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Mario Piffer    
mars 2008 En cours Jean-Jacques Duprez    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3].

En 2016, la commune comptait 428 habitants[Note 1], en diminution de 4,46 % par rapport à 2011 (Territoire de Belfort : +0,52 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
198202193222284316325349351
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
337339327318293274282267280
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
290278261236260228231240261
1962 1968 1982 1990 1999 2006 2007 2012 2016
322306392419393448456445428
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

En 1975, la commune est fusionnée avec Delle.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Vie locale[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Gérard.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire topographique du département du Haut-Rhin - Georges Stoffel (1868)
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.