Cunelières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cunelières
Cunelières
La mairie.
Blason de Cunelières
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Territoire de Belfort
Arrondissement Belfort
Canton Grandvillars
Intercommunalité Grand Belfort
Maire
Mandat
Henri Ostermann
2014-2020
Code postal 90150
Code commune 90031
Démographie
Population
municipale
348 hab. (2016 en augmentation de 16,78 % par rapport à 2011)
Densité 172 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 37′ 30″ nord, 6° 59′ 56″ est
Altitude Min. 340 m
Max. 366 m
Superficie 2,02 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Territoire de Belfort

Voir sur la carte administrative du Territoire de Belfort
City locator 14.svg
Cunelières

Géolocalisation sur la carte : Territoire de Belfort

Voir sur la carte topographique du Territoire de Belfort
City locator 14.svg
Cunelières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cunelières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cunelières
Liens
Site web cunelieres.fr

Cunelières est une commune française située dans le département du Territoire de Belfort en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé entre Foussemagne et Montreux-Château à 12 km de Belfort, à une altitude d'environ 350 mètres. Le territoire de la commune s'étend sur 202 hectares, il est traversé par la Saint-Nicolas, rivière prenant sa source dans le massif des Vosges, près de Rougemont-le-Château.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Foussemagne Rose des vents
Petit-Croix N Montreux-Vieux
(Haut-Rhin)
O    Cunelières    E
S
Montreux-Château

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Von Küniglieren (1566), Queneliere (1655), Kunglieu (1662), Cuneliere (1793), Cunelières (1860).
  • En allemand : Löffeldorf[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

On rencontre le nom du village dans les archives à partir du XVe siècle sous la forme Cournoillière ou Loeffeldorf dans les titres rédigés en allemand. Le village était autrefois rattaché à la paroisse de Montreux-Jeune et les fidèles étaient obligé de parcourir une grande distance pour se rendre à la messe. Parfois les crues de la rivière isolaient simplement le village de son lieu de culte. Ces raisons poussèrent les habitants, qui étaient alors une soixantaine, à réclamer que Cunelières soit une paroisse autonome. Cette proposition ne fut pas retenue et le village fut rattaché en 1780 à Montreux-Château, situé à 2 km. Au Moyen Âge, Cunelières faisait partie du fief de Montreux et son histoire suit de près celle de la seigneurie voisine. Lorsque le domaine de Montreux fut partagé en 1458 à la mort de Jean de Montreux, ce fut le fils aîné Frédéric qui hérita de Cunelières.

Dans la nuit du 2 au 3 juillet 2008, la mairie fut totalement détruite par un incendie causé par la foudre.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1666   Pierre Catté    
1702   Jean-Michel Catté    
1721   Joseph Mougin    
1733   Nicolas Pingenot    
1751   Joseph Mercelat    
1768   J.P. Catté    
1790 1790 Christophe Monnier    
1792 1796 Jacques Bourquard    
1793 1794 Jean Dodin    
1796 1798 Denis Gentine    
1798 1800 Jean Dodin    
1801 1805 Jean Dodin    
1806 1806 Jean Dodin    
1807 1830 Henry Mercelat    
1831 1837 Pierre-Louis Bourquard    
1843 1844 Joseph Chevalier    
1845 1846 Louis Catté    
1848 1855 Pierre-Louis Bourquard    
1856 1865 Louis Catté    
1866 1871 Célestin Catté    
1872 1876 Henri Sabourin    
1876 1885 Célestin Bourquard    
1886 1887 Joseph Chevalier    
1888 1893 Joseph Mercelat    
1893 1896 Pierre Guerritat    
1896 1899 Pierre-Louis Catté    
1899 1902 Pierre-Louis Catté    
1904 1910 Pierre Catté    
1912 1919 Pierre Catté    
1920 1934 François Catté    
1937 1940 Maurice Lhote    
1940 1944 Albin Macle    
1945 1945 Albert Lorrain    
1945 1947 Joseph Mercelat    
1951 1953 Joseph Mercelat    
1953 1958 René Valley    
1959 1964 Gilles Besozzi    
1965 1983 Maurice Berna    
1983 2001 Marcel Botelli    
2001 2008 Thierry Chanson    
2008 2014 Eric Hermann    
2014 En cours Henri Ostermann    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3].

En 2016, la commune comptait 348 habitants[Note 1], en augmentation de 16,78 % par rapport à 2011 (Territoire de Belfort : +0,52 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
97102155150135140137130127
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
112110104102127105118135141
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
136149143969376728877
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
7794116157204229260285338
2016 - - - - - - - -
348--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Début 2017, la commune est « réputée sans clochers »[6].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Cunelières

Les armes peuvent se blasonner ainsi :

Ecartelé : au premier et au quatrième de gueules plain, au deuxième d'argent à la branche de cornouiller tigée et feuillée de sinople, fruitée de gueules, en bande, au troisième d'argent au brin de sarriette de sinople fleuri de gueules en bande ; sur le tout de sinople au lièvre en forme d'argent.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire topographique du département du Haut-Rhin - Georges Stoffel (1868).
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  6. « Recherches sur critères », Clochers de France.