Chenebier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chenebier
Vue générale.
Vue générale.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Lure
Canton Héricourt-2
Intercommunalité Communauté de communes du pays d'Héricourt
Maire
Mandat
Marie-Odile Nowinski
2014-2020
Code postal 70400
Code commune 70149
Démographie
Gentilé Chenaillot
Population
municipale
715 hab. (2014)
Densité 79 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 38′ 32″ nord, 6° 43′ 10″ est
Altitude Min. 346 m – Max. 472 m
Superficie 9,05 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de Haute-Saône
City locator 14.svg
Chenebier

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de Haute-Saône
City locator 14.svg
Chenebier

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chenebier

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chenebier

Chenebier est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Champagney Échavanne Rose des vents
Étobon N Frahier-et-Chatebier
O    Chenebier    E
S
Luze Chagey

Géologie[modifier | modifier le code]

Le bassin houiller stéphanien sous-vosgien occupe une faible partie du territoire communal, recouvert par un Permien épais[1]. Son sous-sol comporte également du schiste ardoiser, du gypse et du minerai de fer[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1768, des recherches sont lancés par le prince de Montbéliard pour repérer de la houille, puis par les villageois au début du XIXe siècle, plusieurs veines sont découvertes mais restent inexploitées car trop faibles. Une couche de deux mètres d'anthracite est découverte en 1830, mais n'est pas exploitée[2],[3].

La commune a reçu la croix de guerre 1939-1945 à l'issue de la Seconde Guerre mondiale[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Champey fait partie de l'arrondissement de Lure du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

La commune était historiquement rattachée depuis la Révolution française au canton d'Héricourt. Celui-ci a été scindé en 1985 et la commune rattachée au canton de Héricourt-Ouest. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune fait désormais partie du Canton d'Héricourt-2[5].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté de communes du Pays d'Héricourt, intercommunalité créée au

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie-école.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2014[6] Lionel Henisse    
mars 2014[7] en cours Marie-Odile Nowinski   Vice-présidente de la CC du Pays d'Héricourt (2014 → )

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune de Chenebier comptait 715 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Les autres « recensements » sont des estimations.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
425 478 485 532 725 727 769 775 764
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
637 664 672 627 617 566 596 545 472
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
455 444 418 368 321 321 283 305 340
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
339 367 418 548 641 695 685 728 715
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Temple protestant.
Hommage aux fusillés.
  • Le temple potestant.
  • L'église catholique de l'Assomption.
  • Des fontaines et lavoirs.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Montbéliard : carte géologique », sur ac-besancon.fr.
  2. a et b L. Suchaux, La Haute-Saône: dictionnaire historique, topographique et statistique des communes du département, (lire en ligne).
  3. Jean-Jacques Parietti, Les dossiers de la Houillère 4 : Le puits d'Éboulet, Association des amis du musée de la mine, (présentation en ligne), p. 39-40.
  4. « Communes de Haute-Saône ayant reçu la croix de guerre 1939-1945 ».
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Chenebier », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 9 août 2016)
  6. « Chenebier - Municipales : Marie-Odile Nowinski présente sa liste », L'Est républicain,‎ .
  7. « Chenebier : Madame la maire est élue », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :