Menoncourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme, voir Manoncourt.

Menoncourt
Menoncourt
La mairie.
Blason de Menoncourt
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Territoire de Belfort
Arrondissement Belfort
Canton Grandvillars
Intercommunalité Grand Belfort
Maire
Mandat
Jean-Marie Roussel
2014-2020
Code postal 90150
Code commune 90067
Démographie
Gentilé Menoncourtois
Population
municipale
397 hab. (2015 en diminution de 6,81 % par rapport à 2010)
Densité 84 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 40′ 15″ nord, 6° 56′ 52″ est
Altitude Min. 359 m
Max. 461 m
Superficie 4,70 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Territoire de Belfort

Voir sur la carte administrative du Territoire de Belfort
City locator 14.svg
Menoncourt

Géolocalisation sur la carte : Territoire de Belfort

Voir sur la carte topographique du Territoire de Belfort
City locator 14.svg
Menoncourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Menoncourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Menoncourt
Liens
Site web menoncourt.fr

Menoncourt est une commune française située dans le département du Territoire de Belfort en région Bourgogne-Franche-Comté. Ses habitants sont appelés les Menoncourtois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé un peu à l'écart de la route N 83 reliant Belfort à Mulhouse et à 9 km de Belfort. Le territoire de la commune couvre 469 ha dont 230 ha d'espace agricole et 101 ha de forêt. Il est longé à l'est par la Madeleine, petite rivière prenant sa source dans le massif des Vosges. Outre l'agglomération principale, il comprend notamment le hameau des Errues.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Anjoutey Saint-Germain-le-Châtelet Rose des vents
Eguenigue N Bethonvilliers
O    Menoncourt    E
S
Phaffans Lacollonge Larivière

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • D'un nom de personne germanique Munus (ou plutôt Muno), suivi du suffixe -ingen remplacé tardivement par -court[1].
  • Muningen (1344), Mimingen (1347), Müming (1573), Miningen (1628), Menoncourt (1655).
  • En allemand : Mimingen[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Menoncourt est cité pour la première fois en 1347. À cette date a lieu le partage des biens de Jeanne de Montbéliard. Le village, qui dépend de la seigneurie de Rougemont-le-Château, échoit alors à sa fille Ursule. En 1351, l'archiduc Albert II d'Autriche, époux de Jeannette de Ferrette, une autre fille de Jeanne, rachète à sa belle-sœur son fief de Rougemont. C'est ainsi que Menoncourt devient possession de la Maison d'Autriche et le restera jusqu'en 1648, à la fin de la Guerre de Trente Ans. À partir du XVIIIe siècle, il dépend de la paroisse de Phaffans et relève alors du comté de Belfort (aux Mazarin), ainsi que de la seigneurie de Rougemont (Rosen et Rottembourg), des Reinach, des Werth et des Wessemberg. De 1913 à 1948, la ligne Belfort-Étueffont du Chemin de Fer d'Intérêt Local du Territoire de Belfort desservait le village.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Menoncourt.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

D'azur semé de croissants d'or

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Menoncourt est administrativement rattachée au canton de Grandvillars et fait partie du Grand Belfort. Elle est jumelée à Zékounga (Burkina Faso) depuis le début des années 1990.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2008 en cours Jean-Marie Roussel ... ...

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2015, la commune comptait 397 habitants[Note 1], en diminution de 6,81 % par rapport à 2010 (Territoire de Belfort : +1,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
216220250316318324321324344
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
293293271242290282298277269
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
238213198171160157155124131
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
137146188239281356380426397
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Associations ayant leur siège social à Menoncourt[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Toponymie générale de la France: Tome 2, Formations non-romanes - Ernest Nègre.
  2. Dictionnaire topographique du département du Haut-Rhin - Georges Stoffel (1868)
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.