Autrechêne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Autrechêne
Autrechêne
Autrechêne : paysage.
Blason de Autrechêne
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Territoire de Belfort
Arrondissement Belfort
Canton Grandvillars
Intercommunalité Communauté d'agglomération Grand Belfort
Maire
Mandat
Pierre Rey
2014-2020
Code postal 90140
Code commune 90082
Démographie
Gentilé Autrechênois
Population
municipale
285 hab. (2015 en diminution de 8,65 % par rapport à 2010)
Densité 96 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 35′ 45″ nord, 6° 57′ 37″ est
Altitude Min. 333 m
Max. 368 m
Superficie 2,96 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Territoire de Belfort

Voir sur la carte administrative du Territoire de Belfort
City locator 14.svg
Autrechêne

Géolocalisation sur la carte : Territoire de Belfort

Voir sur la carte topographique du Territoire de Belfort
City locator 14.svg
Autrechêne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Autrechêne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Autrechêne
Liens
Site web Site de la salle intercommunale

Autrechêne est une commune française située dans le département du Territoire de Belfort en région Bourgogne-Franche-Comté.

La commune, qui dépend du canton de Grandvillars, est née le 1er janvier 1973 de la fusion de la commume d'Eschêne-Autrage et de celle de Rechotte.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les trois hameaux sont situés dans une plaine où serpente la Bourbeuse, petite rivière résultant de la rencontre de la Madeleine et de la Saint-Nicolas, confluant à Autrage même. Ils rassemblaient 212 habitants en 1999.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Novillard Montreux-Château Rose des vents
Charmois N Bretagne
O    Autrechêne    E
S
Froidefontaine Brebotte

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom d'Eschêne vient sans doute de la forêt de chênes au sein de laquelle le village s'est développé, comme le laisse penser le nom (de Quercubus) sous lequel le lieu est désigné dans la charte de dotation du prieuré de Froidefontaine en 1105. Il était alors rattaché à Grosne. Dans les documents rédigés en allemand lors de la domination autrichienne, c'est le nom de Eichen, que l'on peut traduire par les chênes, qui est utilisé. Eschêne et Autrage, qui dépendaient un moment du seigneur de Montreux, ont fait aussi partie de la mairie et de la paroisse de Novillard après la fondation de celui-ci.

Histoire[modifier | modifier le code]

Eschêne et Autrage[modifier | modifier le code]

Au printemps de 1858, le maire du village, qui avait sans doute plus de muscles que de cervelle, décida d'abattre seul un chêne gigantesque que l'on classerait aujourd'hui comme monument historique et qui constituait alors une curiosité pour les visiteurs venant parfois de loin pour le voir et une fierté pour les habitants du coin. Il mesurait 20 mètres de haut et plus de 15 mètres de circonférence et avait sans doute vu s'éloigner les dernières hordes de barbares.

Rechotte[modifier | modifier le code]

Le village serait né vers le XIIe siècle dans une clairière ayant appartenu au prieuré de Froidefontaine. En 1345, il est désigné sous le nom de Richemont. Par la suite, il dépend de la mairie et de la paroisse de Novillars. Le petit territoire de Rechotte était pratiquement enclavé dans celui d'Eschêne-Autrage. En 1803, le village comptait 60 habitants et n'en avait plus que 32 en 1962.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie d'Autrechêne.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours Pierre Rey    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[2].

En 2015, la commune comptait 285 habitants[Note 1], en diminution de 8,65 % par rapport à 2010 (Territoire de Belfort : +1,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
545971687068768074
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
696769767789837679
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
576061404840363336
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
4045123146154210275285294
2013 2015 - - - - - - -
287285-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Début 2017, la commune est « réputée sans clochers »[5].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Autrechêne.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

La commune conserve deux blasons après fusion :

Eschêne-Autrage : de sinople au chêne d'or englanté de gueules.

Rechotte : d'azur au coq contourné d'or, crêté, barbé, becqué et membré de gueules

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]