Trévenans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trévenans
Photo du village de Trétudans et de l'église au fond au centre.
Photo du village de Trétudans et de l'église au fond au centre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Territoire de Belfort
Arrondissement Arrondissement de Belfort
Canton Canton de Châtenois-les-Forges
Intercommunalité Grand Belfort
Maire
Mandat
Pierre Barlogis
2014-2020
Code postal 90400
Code commune 90097
Démographie
Gentilé Trévenanais
Population
municipale
1 204 hab. (2014)
Densité 202 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 34′ 15″ nord, 6° 51′ 48″ est
Altitude Min. 327 m
Max. 422 m
Superficie 5,96 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Territoire de Belfort

Voir sur la carte administrative du Territoire de Belfort
City locator 14.svg
Trévenans

Géolocalisation sur la carte : Territoire de Belfort

Voir sur la carte topographique du Territoire de Belfort
City locator 14.svg
Trévenans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Trévenans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Trévenans

Trévenans est une commune française située dans le département du Territoire de Belfort en région Bourgogne-Franche-Comté. La commune dépend du canton de Châtenois-les-Forges. Ses habitants sont appelés les Trévenanais.

Elle est formée de deux agglomérations : Trétudans (Trévenans Nord) et Vourvenans (Trévenans Sud), communes qui ont décidé de fusionner le 1er juillet 1972.

Géographie[modifier | modifier le code]

Venant de Mandeure et remontant vers le nord la vallée de la Savoureuse, une voie romaine traversait autrefois le territoire de la commune. Aujourd'hui c'est au tour du canal de la Haute-Saône, construit pour relier Ronchamp au canal du Rhône au Rhin, de l'autoroute A36 et de la route nationale RN 437. La population de la commune était de 1 038 habitants en 1999, un nombre qui est en augmentation régulière grâce aux constructions nouvelles.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sevenans Moval Rose des vents
Bermont
Châtenois-les-Forges
N Bourogne
O    Trévenans    E
S
Nommay
(Doubs)
Dambenois
(Doubs)

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Trévenans : Trestudens (1147), Trestoudens (1177), Tretoudans (1333), Troscholtingen (1347), Trestoudans (1390), Trosdeldingen (1573), Trestudans (1615), Tretudan (1734)[1], Tretudans (1793), Tretudans (1801), Trévenans (1972).
  • Vourvenans : Volvenens (1147), Wourvenans (1533), Wurwenans (1573).

Histoire[modifier | modifier le code]

Trétudans[modifier | modifier le code]

En 1147 le village de Trestudens possédait une chapelle dépendant, ainsi que l'église de Bermont, du prieuré de Lanthenans (Doubs). Lors du partage de la succession de Jeanne de Montbéliard, en 1347, Trétudans devint Troscholdingen en devenant possession de la maison d'Autriche.

Les sires de Trétudans ont laissé un certain nombre de traces dans les archives du XIVe siècle, ce qui prouve leur importance à cette époque-là.

  • 1147 La chapelle de 'Trestudens' relève du prieuré de Lanthenans et dépend de l'église de Bermont.
  • 1331 Jean et Pierre (ou Perrin) de Trétudans sont cités comme témoins dans un acte daté du 5 avril.
  • 1333 Pierre et Jean reconnaissent être vassaux du margrave de Bade, comte de Ferrette. Huguenin, fils de Jean, est témoin d'une vente. Pierre achète une ferme à Grandfontaine (Doubs).
  • 1344 Pierre est désigné comme tuteur des enfants de Richard de Bussurel.
  • 1347 Le seigneur de Troscholtingen est vassal du marquis de Bade. Le village fait partie de la mairie de l'Assise-sur-l'Eau et de la prévôté de Belfort.
  • en 1373 et 1390, le chevalier Jean de Trétudans est cité comme témoin dans différents actes.

Vourvenans[modifier | modifier le code]

La plus ancienne mention du nom de la localité (Valvenans, à cette époque) se trouve dans une charte de 1147 décrivant les possessions du prieuré de Lanthenans (Doubs) dans les environs de Châtenois. Les habitants de Vourvenans dépendaient de la paroisse de Châtenois. En 1803, la population du village était de 101 habitants ; elle en comptait 133 en 1962, dix ans avant la fusion avec Trétudans.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason à dessiner Blason D'azur à la bande haussée du champ chargée de trois chevrons combinés à une bordure d'or et accompagnée en pointe de trois cotices du même[2].
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2008 2014 Pierre Boucon ...  
2014 en cours Pierre Barlogis    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 204 habitants, en augmentation de 8,86 % par rapport à 2009 (Territoire de Belfort : 1,3 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
209 215 253 253 292 283 289 271 292
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
260 258 251 245 238 242 240 243 232
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
252 270 548 391 387 443 534 361 415
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
540 551 835 1 078 1 108 1 038 1 016 1 106 1 204
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Viaduc de la Savoureuse
    Bornes armoriées
    Église Sainte-Marguerite à Trétudans.
L'église, côté sud.
Côté sud-ouest.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire topographique du département du Haut-Rhin - Georges Stoffel (1868)
  2. http://armorialdefrance.fr/departement_communes.php?dept=90
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .