Bethonvilliers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bethonvilliers
Bethonvilliers
Bethonvilliers - la mairie.
Blason de Bethonvilliers
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Territoire de Belfort
Arrondissement Arrondissement de Belfort
Canton Grandvillars
Intercommunalité Grand Belfort
Maire
Mandat
Christian Walger
2014-2020
Code postal 90150
Code commune 90013
Démographie
Gentilé Bévillois
Population
municipale
254 hab. (2015 en augmentation de 3,25 % par rapport à 2010)
Densité 134 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 40′ 52″ nord, 6° 57′ 46″ est
Altitude Min. 365 m
Max. 407 m
Superficie 1,90 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Territoire de Belfort

Voir sur la carte administrative du Territoire de Belfort
City locator 14.svg
Bethonvilliers

Géolocalisation sur la carte : Territoire de Belfort

Voir sur la carte topographique du Territoire de Belfort
City locator 14.svg
Bethonvilliers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bethonvilliers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bethonvilliers

Bethonvilliers est une commune française située dans le département du Territoire de Belfort en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village s'étend sur 190 hectares et compte 250 habitants. Il est entouré à l'est par Lagrange, à l'ouest par Menoncourt et se situe un peu à l'écart de la RD 83, à 10 km à l'est de Belfort en direction de l'Alsace. Cette commune fait partie du Grand Belfort.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Germain-le-Châtelet Rose des vents
Menoncourt N Lagrange
O    Bethonvilliers    E
S
Menoncourt Larivière

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Betonvelier (1295), Bettewilr (1427), Bethwiler (1579), Bethonvillier (1801).
  • En allemand: Bettwiller[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1295 disparaît Richard de Belfort. Sa fille Houdiennette hérite de la dîme et du moulin de Bethonvilliers. Le village est situé sur la rivière La Madeleine qui descend des Vosges toutes proches après avoir traversé les villages d'Étueffont et d'Anjoutey. Cette situation pourtant banale a provoqué jusqu'en 1630 la partition du village en Bethonvilliers-rive-droite (dépendant de la prévôté de Belfort) et Bethonvilliers-rive-gauche (rattaché à la seigneurie de Rougemont-le-Château. Cette distinction se retrouve également au niveau religieux puisque les habitants dépendant de Rougemont devaient aller à l'église de Phaffans tandis que ceux qui habitaient sur l'autre rive étaient considérés comme paroissiens de Saint-Germain-le-Châtelet. En 1785, le baron de Dietrich, dans son inventaire des gîtes et minerais de Haute et Basse-Alsace parle ainsi du « Fourneau de Bettonvilliers » (orthographe de l'époque) : « Outre ces fourneaux (ceux de Belfort et Châtenois), il y en a un, situé à Bettonvilliers, à deux lieues de Belfort, près de la route de Colmar ; depuis dix-huit à vingt ans, la disette des mines l'a empêché de rouler ». Le minerai de fer utilisé provenait des mines toutes proches de Roppe et Eguenigue.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Lucien Pfeiffer    
mars 2008 mars 2014 Michel Jeand'heur    
mars 2014 en cours Christian Walger    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2015, la commune comptait 254 habitants[Note 1], en augmentation de 3,25 % par rapport à 2010 (Territoire de Belfort : +1,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
159129150180184209188175185
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
193193160137187164172191171
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
153157128788075667596
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
9692136116154217247241252
2015 - - - - - - - -
254--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune de Bethonvilliers fait partie du RPI (Regroupement Pédagogique Intercommunal) de Fontaine. La commune accueille donc une école maternelle, accolée à la mairie.

Santé[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Début 2017, la commune est « réputée sans clochers »[6].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Bethonvilliers

Les armes peuvent se blasonner ainsi :

D'azur aux trois jumelles d'or, aux trois flammes de gueules rangées en pal brochant sur chacune des jumelles.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire topographique du département du Haut-Rhin - Georges Stoffel (1868).
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  6. « Recherches sur critères », Clochers de France.