Saint-Germain-le-Châtelet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Germain et Châtelet.

Saint-Germain-le-Châtelet
Saint-Germain-le-Châtelet
Photo de la rue Principale et l'église Saint-Germain-d'Auxerre.
Blason de Saint-Germain-le-Châtelet
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Territoire de Belfort
Arrondissement Belfort
Canton Giromagny
Intercommunalité Communauté de communes des Vosges du Sud
Maire
Mandat
Jean-Luc Anderhueber
2014-2020
Code postal 90110
Code commune 90091
Démographie
Gentilé Sangerminois
Population
municipale
645 hab. (2016 en augmentation de 7,32 % par rapport à 2011)
Densité 192 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 41′ 57″ nord, 6° 57′ 29″ est
Altitude Min. 365 m
Max. 540 m
Superficie 3,36 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Territoire de Belfort

Voir sur la carte administrative du Territoire de Belfort
City locator 14.svg
Saint-Germain-le-Châtelet

Géolocalisation sur la carte : Territoire de Belfort

Voir sur la carte topographique du Territoire de Belfort
City locator 14.svg
Saint-Germain-le-Châtelet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Germain-le-Châtelet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Germain-le-Châtelet

Saint-Germain-le-Châtelet est une commune française située dans le département du Territoire de Belfort en région Bourgogne-Franche-Comté. Elle fait partie du canton de Giromagny. Ses habitants sont appelés les Sangerminois[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé à 12 km à l'est de Belfort, à proximité de la RN 83 en direction de Colmar et s'étale au pied d'une colline boisée (le Bois du Châtelet) au pied des Vosges du Sud, à une altitude moyenne de 400 m. Le territoire de la commune a une superficie de 536 ha.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Anjoutey Romagny-sous-Rougemont Rose des vents
Bourg-sous-Châtelet
Anjoutey
N Felon
O    Saint-Germain-le-Châtelet    E
S
Menoncourt Bethonvilliers, Lagrange Angeot

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom du village est Capellam S. Germani in Castro au Xe siècle, S. German en 1579[2] et Saint-Germain-le-Châtelet depuis 1934.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom du village est mentionné pour la première fois en 1388. Une église existait déjà en 1573 mais dépendait alors de la paroisse de Phaffans. Reconstruite vers 1734, elle a été consacrée à saint Germain d'Auxerre en 1749 par l'évêque de Bâle. En 1782 la paroisse a été rattachée au diocèse de Besançon. Elle comprend Bethonvilliers en totalité depuis 1630, Felon à partir de 1766 et le hameau des Errues (commune de Menoncourt) depuis 1767).

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Saint-Germain-le-Châtelet.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

D'azur à la fasce abaissée bastillée d'or, maçonnée de sable, surmontée d'une mitre d'or.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1696   Jean Bobay    
1778   Jean-Claude Bailly    
1784   André Tavernier    
1789   Jean-Pierre Crave    
1790 1793 André Bobay    
1793 1795 André Tavernier (le vieux)    
1795 1799 François Bailly    
1799 1813 André Piellet    
1813 1815 André Tavernier (officier)    
1815 1818 Germain Crave    
1818 1832 François Frossard    
1832 1835 Germain Bouillon    
1835 1836 François Frossard    
1836 1841 François Tavernier    
1841 1851 François Frossard (fils)    
1851 1870 François-Germain Crave    
1870 1888 Thiébaut Bobay    
1889 1907 Edouard Monnier    
1907 1920 Pierre Bobay (dit "fils")    
1920 1926 Edouard Delémont    
1926 1929 Emile Goutte    
1929 1934 Louis Groboillot    
1934 1935 Emile Jolissaint    
1935 1937 Louis Cordier    
1937 1938 René Bailly    
1938 1939 Henri Bailly    
1939 1941 Jules Bailly    
1941 1944 Henri Bailly    
1944 1944 Alfred Parret    
1944 1977 Henri Bailly    
1977 1983 Paul Navech    
1983 1983 Jacques Fleury    
1983 2005 Jean-François Cailleau    
2005 2014 Dominique Ory    
2014 En cours Jean-Luc Anderhueber SE Professeur
président de la communauté de communes des Vosges du Sud (depuis 2017)

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2016, la commune comptait 645 habitants[Note 1], en augmentation de 7,32 % par rapport à 2011 (Territoire de Belfort : +0,52 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
232254263325301292322334311
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
275294272304360343373344336
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
303280298259244251227260286
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
291293327347506525574597638
2016 - - - - - - - -
645--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Son activité est maintenant essentiellement agricole et résidentielle complétée par quelques commerces. Un moulin puis un tissage mécanique (à partir de 1856) ont exploité l'énergie hydraulique du ruisseau de Bourg complété par un apport de la rivière la Madeleine. De 1913 à quelques années avant la Seconde Guerre mondiale, une branche du chemin de fer d'intérêt local reliant Belfort à Rougemont-le-Château, traversait le village.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Fontaine, devant la mairie.
Écusson du village, sur la fontaine devant la mairie.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

http://saint-germain-le-chatelet.fr/

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gentilé, Territoire de Belfort, habitants.fr
  2. Dictionnaire topographique du département du Haut-Rhin - Georges Stoffel (1868)
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.