Dalstein-Haerpfer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le monde de l’orgue
Cet article est une ébauche concernant le monde de l’orgue.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La manufacture d'orgues Dalstein-Haerpfer a été fondée en 1863 à Boulay en Lorraine, par Charles Haerpfer et Nicolas Étienne Dalstein.

Historique[modifier | modifier le code]

Charles Haerpfer, un Bavarois de Nordlingen, a appris la facture d'orgue auprès de Steinmeyer et E.F. Walcker en Allemagne et de Haas en Suisse. Étienne Dalstein, originaire de Lorraine, a une formation de menuisier[1]. Les deux artisans se rencontrent chez le facteur Cavaillé-Coll. Ils travaillent ensemble lors de la construction de l'orgue Cavaillé-Coll à l'église Saint-Sulpice de Paris. Les deux hommes décident de s'associer avec Jean-François Dalstein, un frère d'Étienne[1]. Leur apprentissage terminé, ils ouvrent donc un atelier à Boulay en 1863[2]. Après l'annexion allemande de 1871, les affaires prospèrent, car les autorités allemandes favorisent l'installation d'orgues dans les églises et les temples réformés[2]. À partir de 1905, les descendants Frederic Haerpfer (1879-1956) et Paul Dalstein (1868-1926) prennent progressivement le contrôle de la manufacture. En 1918, l'entreprise est reprise par Frédéric Haerpfer[3].

La manufacture Dalstein-Haerpfer livrera plus de 160 instruments[4], principalement dans le Reichsland Elsaß-Lothringen, en raison des barrières douanières élevées avec la France. Dalstein et Haerpfer étaient les facteurs d'orgue favoris d'Albert Schweitzer.

Réalisations[modifier | modifier le code]

Orgue Dalstein-Haerpfer de l’église Saint-Thomas de Strasbourg
Vue rapprochée du buffet
Orgue Dalstien Haerpfer de l'église de Pontpierre
Orgue Dalstein-Haerpfer de l’église Saint-Sauveur de Strasbourg
Vue rapprochée du buffet

Les instruments suivants sont issus des ateliers de Boulay :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dalstein & Hærpfer
  2. a et b Boulay et les Boulageois durant l'annexion à l'empire allemand (1870-1918), in Les cahiers lorrains, 1984 [1]
  3. Orgues de Lorraine; Meurthe-et-Moselle, inventaire national des orgues, ed. Serpenoise, 1990 (pp22-23).
  4. C. Lutz: Orgues de Lorraine; Meurthe-et-Moselle, Inventaire national des orgues, ed. Serpenoise, 1990.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :