Raphaël Varane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Raphaël Varane
Raphaël Varane in Real Madrid.jpg
Raphaël Varane en juillet 2011 sous le maillot du Real Madrid, en stage à Los Angeles.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Espagne Real Madrid
Numéro 2
Biographie
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (20 ans)
Lieu Lille (Nord)
Taille 1,91 m[1]
Poste Défenseur central / Milieu défensif
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
2000-2002 Drapeau : France AS Hellemmes
2002-2010 Drapeau : France RC Lens
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2010-2011 Drapeau : France RC Lens 24 (2)
2011- Drapeau : Espagne Real Madrid 69 (4)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2010 Drapeau : France France -18 ans 02 (1)
2012 Drapeau : France France -20 ans 01 (0)
2011- Drapeau : France France espoirs 15 (3)
2013- Drapeau : France France 05 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 16 avril 2014

Raphaël Varane, né le à Lille, est un footballeur international français évoluant au poste de défenseur central voire de milieu défensif. Formé au Racing Club de Lens, il s'engage en 2011 au Real Madrid, club de première division espagnole.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation à Lens[modifier | modifier le code]

Né à Lille de père martiniquais[2] et de mère amandinoise, Raphaël Varane commence à jouer au football dans le club d'Hellemmes[3], ville associée à la capitale des Flandres. Repéré à l'âge de neuf ans par le Racing Club de Lens, le club principal de la région à cette époque et alors qu'il est en poussins, il y fait trois essais avant de l'intégrer définitivement en 2002[3]. Comme la plupart des jeunes de la région engagés par Lens, Varane commence sa formation au centre de Liévin[2] avant de passer la majorité de son temps au centre d'entraînement de la Gaillette. D'année en année, il monte de catégorie, toujours en étant en avance sur les autres jeunes en matière de précocité. À seize ans, en 2009, alors qu'il vient d'être sacré vice-champion de France des moins de dix-sept ans[4],[5], il est propulsé chez les moins de dix-neuf et gagne sa place au fil des matchs, étant le « joueur le plus régulier depuis le début de saison » selon l'un de ses entraîneurs, Éric Assadourian[6].

Conscients de son potentiel, les dirigeants lensois lui proposent un contrat professionnel de trois ans avec plusieurs années optionnelles[7], que Varane accepte au mois d'avril 2010[8]. La saison suivante, le jeune nordiste intègre l'équipe réserve du RC Lens, engagée en championnat de France amateur, et se confronte à des joueurs beaucoup plus vieux et expérimentés que lui. Pas du tout déstabilisé ou mis en difficulté, il enchaîne les bonnes performances[9] et est même nommé capitaine de l'équipe par l'entraîneur Olivier Bijotat[10],[11]. Entre temps, il dispute ses premières rencontres sous le maillot tricolore des moins de dix-huit ans, et marque même un but pour ses débuts contre le Danemark[12].

Débuts en professionnel à seulement dix-sept ans[modifier | modifier le code]

Le 16 octobre 2010, il est appelé pour la première fois dans le groupe professionnel de Jean-Guy Wallemme pour la réception du Stade rennais le lendemain[13], mais reste sur le banc de touche le soir du match. Rappelé les semaines suivantes, il profite finalement de la suspension d'Alaeddine Yahia[14] pour être titularisé au sein de la défense centrale du RC Lens en Ligue 1, aux côtés d'Éric Chelle et face au Montpellier HSC[15]. Rassurant, comme sur son intervention « porte-manteau » décisive devant l'attaquant Olivier Giroud[16], il attire déjà les convoitises de grands clubs européens comme Manchester United[17],[18],[19].

Pensionnaire régulier du groupe professionnel, il refait trois autres apparitions sur les terrains de France avant la trêve hivernale, dont une en tant que milieu défensif contre les Girondins de Bordeaux[20]. Malgré le changement d'entraîneur[Note 1], Varane joue toujours autant en début d'année 2011[21], associé à « l'ancien » Franck Queudrue, et voit les résultats de son club s'améliorer. Il hérite également du no 14. Le 1er février, les dirigeants lensois activent les deux années optionnelles de son contrat, qui est donc prolongé jusqu'en juin 2015[22]. Deux jours plus tard, Varane est sélectionné pour la première fois en équipe de France espoirs par Erick Mombaerts[23], spécialiste pour lancer des jeunes comme il l'a fait avec Yann M'Vila ou Mamadou Sakho[24]. Face à la Slovaquie le 8 février, le joueur lensois entre en jeu pour le dernier quart d'heure, alors que son équipe mène déjà trois à zéro[25]. Sélectionné le mois suivant, il joue deux matchs, dont un en tant que titulaire face à la République tchèque, et sort à nouveau invaincu de sa semaine tricolore.

Alors qu'il enchaîne les rencontres de championnat, Varane marque son premier but en professionnel lors de la trente-quatrième journée contre le SM Caen et offre l'égalisation à son équipe[26]. Il retrouve le chemin des filets, une nouvelle fois de la tête à la réception d'un corner, contre l'AS Monaco deux journées plus tard, donnant le point du nul au Racing à la quatre-vingt-quatorzième minute de jeu. Mais ce but ne permet pas à son équipe d'éviter la relégation[27], et relance les rumeurs de transfert le concernant[28],[29]. Lors de la journée suivante, il porte à seulement dix-huit ans et pour la première fois le brassard de capitaine[30].

Au Real Madrid[modifier | modifier le code]

Saison 2011-2012 : la découverte du très haut niveau[modifier | modifier le code]

Révélation lensoise de la saison 2010-2011, Varane est convoité sérieusement par trois équipes : le Paris Saint-Germain[31], Manchester United et le Real Madrid[32]. Lens en Ligue 2, son départ semble inéluctable et les offres arrivent sur le bureau du président Gervais Martel une fois le dernier match de championnat joué[32]. En pleine période de baccalauréat, Varane visite les installations du club madrilène peu avant la date de son examen[32], et décide de rejoindre le Real sur les conseils notamment de Zinédine Zidane[33],[34], conseiller du président Florentino Pérez et initiateur de sa venue en Espagne[35]. Le 22 juin, le président Martel confirme lors d'une séance de questions-réponses avec les supporters lensois avoir accepté l'offre du Real[36], d'une valeur de dix millions d'euros hors bonus[37]. Cinq jours plus tard, le joueur passe sa visite médicale à Madrid et signe officiellement son contrat, portant sur une durée de six ans[34],[38]. Il devient par la même occasion le plus jeune joueur recruté par Florentino Pérez[39]. Parce que c'était une priorité pour lui malgré l'engouement médiatique et son nouveau statut, il obtient son baccalauréat économique et social le 5 juillet[40].

Raphaël Varane à l'entraînement du Real Madrid à Los Angeles, le 16 juillet 2011.

Après avoir participé aux tournées estivales du club, Varane s'assoit comme prévu sur le banc de touche lors des premiers matchs officiels du Real. Mais profitant de l'indisponibilité de Fábio Coentrão et Pepe[41], il participe pour la première fois à une rencontre de Liga le 21 septembre, étant titulaire lors de la cinquième journée contre le Racing de Santander avec le no 19 sur le dos[42]. Lors de ce match, Madrid ne peut faire mieux qu'un nul et Varane, associé à Ricardo Carvalho, réussit à protéger son gardien Iker Casillas qui n'encaisse pas de but[43]. Trois jours plus tard, Carvalho étant blessé, Raphaël Varane est de nouveau titularisé par José Mourinho en défense centrale lors de la réception du Rayo Vallecano. Auteur à nouveau d'un bon match, l'ancien lensois marque d'une aile de pigeon son premier but sous les couleurs madrilènes lors de la large victoire de son club (6-2)[44]. Il devient par la même occasion le plus jeune joueur non espagnol à marquer un but avec Madrid, et le quatrième dans toute l'histoire de la Liga[45],[46]. Le 27 septembre, Varane joue son premier match de Ligue des champions à Santiago Bernabéu contre le club néerlandais de l'Ajax Amsterdam et l'emporte trois à zéro[47]. Il devient ainsi le troisième plus jeune madridista de l'histoire à faire ses débuts dans la plus prestigieuse des compétitions européennes, derrière Raúl et Iker Casillas[48].

Les titulaires habituels rétablis, Varane fait son retour sur le banc de touche madrilène, mais ne perd pas pour autant sa place chez les espoirs français. Le 14 novembre, il marque son premier but avec les Bleuets à Angers contre la Slovaquie[49]. Il profite ensuite, au Real, des indisponibilités ou de la faible importance d'un match pour jouer quelques fois de plus, comme en Liga contre Grenade, en Coupe du Roi contre Ponferradina ou même en quart de finale de Ligue des champions face à l'APOEL Nicosie[50]. Ainsi, pour sa première saison en Espagne, Raphaël Varane dispute neuf matchs de championnat, quatre de Ligue des champions et deux de Coupe d'Espagne. Le Real Madrid étant sacré en ligue nationale, le jeune nordiste ajoute un premier trophée à son palmarès professionnel.

Saison 2012-2013 : la confirmation et les premiers pas en Bleu[modifier | modifier le code]

Raphaël Varane, en équipe de France, lors de sa première sélection contre la Géorgie, le 22 mars 2013.

Avant le début de sa deuxième saison au Real Madrid, il se voit attribuer le no 2 au détriment de Ricardo Carvalho, annoncé partant.

Le 9 août 2012, alors que la plupart des championnats européens n'ont pas encore commencé, Varane est appelé pour la première fois en équipe nationale pour une rencontre amicale contre l'Uruguay par Didier Deschamps pour son premier match à la tête de la sélection[51]. Au stade Océane du Havre, il reste sur le banc de touche durant toute la rencontre. De retour à Madrid, le jeune défenseur ne joue pas pendant plus d'un mois, assistant par exemple du banc à la victoire de son club en Supercoupe d'Espagne, et fait l'objet de rumeurs de prêt[52]. Il dispute finalement son premier match lors de la première journée de la Ligue des champions, face à Manchester City le 18 septembre (victoire 3–2)[53]. Le 30 septembre, il prend part à la victoire de son club cinq buts à un sur le Deportivo La Corogne[54], disputant par la même occasion son premier match en championnat cette saison. Par la suite, il est titularisé à plusieurs reprises, dans toutes les compétitions, et est cité en exemple par son entraîneur pour ses bonnes prestations[55].

En début d'année 2013, ses apparitions sur le terrain se font encore plus nombreuses. Le 30 janvier, il inscrit de la tête le but de l'égalisation face au FC Barcelone, en demi-finale aller de la Coupe du Roi, après avoir réussi à maitriser les attaquants adverses lors de son premier Clásico[56],[57]. Ce but fait de lui le plus jeune joueur de l'histoire du Real Madrid à marquer contre le Barça, effaçant le record anciennement détenu par Raúl[58]. Varane devient par la même occasion le deuxième plus jeune étranger à inscrire un but dans un Clásico, derrière Lionel Messi[58]. Il reçoit ainsi de nombreux éloges[57], Emilio Butragueño qualifiant par exemple sa performance de « sensationnelle »[59]. Le lendemain, il est rappelé en sélection afin d'affronter l'Allemagne[60], mais ne peut tenir sa place suite à une blessure à l'ischio-jambier droit[61].

Le 13 février, lors des huitièmes de finale de la Ligue des champions, il est une nouvelle fois titularisé en défense centrale. Deux semaines plus tard, il est préféré à Pepe lors de la manche retour de coupe nationale, marque un but et réalise à nouveau une performance remarquée[62]. Enchaînant les rencontres en club, Raphaël Varane est de nouveau appelé en mars en équipe nationale[63] et honore sa première sélection contre la Géorgie le 22 mars[64] (victoire 3–1), en étant associé en défense centrale à Mamadou Sakho. Suite à cette rencontre, il devient le plus jeune défenseur ayant jamais débuté un match avec l'équipe de France[58]. Quatre jours plus tard, il débute une deuxième fois la partie lors du choc du groupe I opposant la France à l'Espagne, à côté cette fois-ci de Laurent Koscielny, et réalise un bon match malgré la défaite 1–0 de l'équipe de France[65].

Peu avant la fin de sa saison très convaincante, il est victime d'une rupture du ménisque, lors de la 35e journée de championnat face à l'Espanyol suite à un contact avec Wakaso Mubarak[66]. Il manque ainsi la finale de la Coupe du Roi, la tournée des Bleus en Amérique du Sud et la Coupe du monde des moins de 20 ans (remportée par la France), puisque éloigné des terrains pour une durée estimée à au moins six semaines[67]. Pour sa deuxième année au Real, Varane, qui a su gagner une place de titulaire, aura joué un total de trente-trois matchs toutes compétitions confondues (et donc doublé son score de 2011-2012), dont onze de Ligue des champions.

Saison 2013-2014[modifier | modifier le code]

Plus de quatre mois après son opération du ménisque, Raphaël Varane reprend l'entraînement collectif avec le Real[68] sous les ordres d'un nouvel entraîneur, Carlo Ancelotti. Le 2 octobre, il joue son premier match en cette saison 2013-2014, en Ligue des champions contre le FC Copenhague, étant titularisé à côté de Pepe[69], et fait ainsi son retour après avoir manqué près d'un mois et demi de compétition. Le lendemain, il est rappelé en sélection par Didier Deschamps[70], qui le juge « important pour l’avenir de l’équipe de France »[71]. Le 5 octobre, il dispute son premier match de Liga 2013-2014 sur la pelouse de Levante[72], et délivre une passe décisive sur l'égalisation du Real qui s'imposera finalement 3-2[73]. Le 5 novembre, face à la Juventus, en Ligue des Champions, Raphaël Varane se rend coupable des deux buts encaissés par son équipe. Après avoir concédé le premier penalty de sa carrière sur un tacle mal maîtrisé sur son coéquipier chez les Bleus, Paul Pogba, qui permettra l'ouverture du score, il est de nouveau fautif sur l'égalisation de Fernando Llorente qu'il ne serre pas d'assez près[74].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Raphaël Varane au 16 avril 2014[75]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : France France Total
Division M B M B M B C M B M B M B
2010-2011 Drapeau de la France RC Lens Ligue 1 23 2 1 0 - - - - - - - 24 2
Sous-total 23 2 1 0 - - - - - - - 24 2
2011-2012 Drapeau de l'Espagne Real Madrid Liga 9 1 2 1 0 0 C1 4 0 - - 15 2
2012-2013 Drapeau de l'Espagne Real Madrid Liga 15 0 7 2 0 0 C1 11 0 2 0 35 2
2013-2014 Drapeau de l'Espagne Real Madrid Liga 11 0 2 0 - - C1 4 0 3 0 20 0
Sous-total 35 1 11 3 0 0 - 19 0 5 0 70 4
Total sur la carrière 58 3 12 3 0 0 - 19 0 5 0 94 6

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Robin Delorme, « Varane, mature avant l’âge », So Foot,‎ 24 octobre 2012 (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Note :
  1. Jean-Guy Wallemme est remplacé par László Bölöni le 2 janvier 2011.
  • Références :
  1. (en) Profil de Raphaël Varane sur realmadrid.com. Consulté le 8 septembre 2012.
  2. a et b Raphael Varane : volontaire et déterminé sur antilles-foot.com, le 29 janvier 2011.
  3. a et b Varane: « J'ai grandi au RC Lens » sur lensois.com, le 10 mars 2010.
  4. Formation - Finale U17 2009 sur rclens.fr. Consulté le 23 juin 2011.
  5. Aurier, Hazard, Fradj... Tous sont là sur lensois.com, le 3 juin 2009.
  6. Qui sont Varane, Kondogbia, Hazard et Deligny sur lensois.com, le 9 mars 2010.
  7. Bientôt quatre pros de plus en U19 ? sur lensois.com, le 9 mars 2010.
  8. Lens prolonge, signe et prépare l'avenir sur lensois.com, le 7 avril 2010.
  9. Bientôt une charnière Yahia-Varane ? sur rclensois.fr, le 12 octobre 2010.
  10. L'avenir s'appelle Raphael Varane sur lavenirdelartois.fr, le 10 novembre 2010.
  11. R. Varane, la grosse cote du RC Lens ! sur lensois.com, le 10 octobre 2010.
  12. Varane : « Une première réussie » sur fff.fr, le 25 août 2010.
  13. Première pour S. Keita et R. Varane sur lensois.com, le 17 octobre 2010.
  14. R. Varane aligné pour RC Lens-Montpellier ? sur lensois.com, le 6 novembre 2010.
  15. RC Lens-MHSC : les compos officielles sur lensois.com, le 7 novembre 2010.
  16. [vidéo] Raphaël Varane sur YouTube Consulté le 17 décembre 2010.
  17. R. Varane supervisé par Manchester Utd sur lensois.com, le 7 novembre 2010.
  18. Varane déjà observé sur madeinlens.com, le 7 novembre 2010.
  19. (en) Manchester United garde un œil sur la jeune starlette lensoise Varane sur dailymail.co.uk, le 13 janvier 2011.
  20. R. Varane, très bon défenseur et juste milieu sur lensois.com, le 14 février 2011.
  21. Varane s'est fait sa place sur lequipe.fr, le 29 janvier 2011.
  22. Varane : « J'ai prolongé à Lens jusqu'en 2015 » sur lensois.com, le 3 février 2011.
  23. Première pour Varane sur lequipe.fr, le 3 février 2011.
  24. Varane chez les Bleuets ? sur madeinlens.com, le 29 janvier 2011.
  25. R. Varane débute par un succès en Espoirs sur lensois.com, le 9 février 2011.
  26. R. Varane: « Heureux de mon but mais… » sur lensois.com, le 7 mai 2011.
  27. Lens officiellement relégué sur lequipe.fr, le 15 mai 2011.
  28. Varane entre Lille et Lyon sur francefootball.fr, le 17 mai 2011.
  29. Varane proche de Man.United sur lequipe.fr, le 18 mai 2011.
  30. Varane était capitaine face à l'ACA ! sur sangetor.net, le 21 mai 2011.
  31. Paris : et maintenant Varane ! sur leparisien.fr, le 18 juin 2011.
  32. a, b et c Varane est allé voir Madrid sur lequipe.fr, le 17 juin 2011.
  33. Zidane conseille Varane au Real sur sofoot.com, le 17 juin 2011.
  34. a et b (en) Varane signe son contrat sur realmadrid.com, le 27 juin 2011.
  35. Le transfert de Varane au Real porte la griffe « Zizou », selon Gervais Martel sur lavoixdessports.com, le 23 juin 2011.
  36. Gervais Martel a répondu aux supporters sur rclens.fr, le 22 juin 2011.
  37. Varane au Real selon Martel sur lequipe.fr, le 22 juin 2011.
  38. (en) Annonce officielle sur realmadrid.com, le 27 juin 2011.
  39. (en) Le Real Madrid mise sur la jeunesse sur realmadrid.com, le 8 juillet 2011.
  40. Les diplômés sang et or sur rclens.fr, le 5 juillet 2011.
  41. La chance de Varane et Lass ? sur lequipe.fr, le 21 septembre 2011.
  42. Varane et Diarra titulaires sur lequipe.fr, le 21 septembre 2011.
  43. Real : Varane éclipse Benzema sur le10sport.com, le 22 septembre 2011.
  44. Le Real en un set sur francefootball.fr, le 24 septembre 2011.
  45. (es) Varane, le plus jeune buteur « étranger » de Madrid sur as.com, le 24 septembre 2011.
  46. Double première française sur lequipe.fr, le 25 septembre 2011.
  47. Le Real mate l'Ajax sur fifa.com, le 27 septembre 2011.
  48. (es) Champions League - Varane aussi haut que deux autres grands sur eurosport.com, le 27 septembre 2011.
  49. La défense était d'attaque sur lequipe.fr, le 14 novembre 2011.
  50. Varane titulaire, pas Benzema sur lequipe.fr, le 4 avril 2012.
  51. Avec Jallet, Varane, Capoue, Mavuba sur lequipe.fr, le 9 août 2012.
  52. Real Madrid : Varane prêté en janvier ? sur football.fr, le 17 septembre 2012.
  53. Real Madrid 3-2 Manchester City sur lequipe.fr, le 18 septembre 2012.
  54. Attention, le Real est lancé sur lequipe.fr, le 30 septembre 2012.
  55. Mourinho : « Varane est fantastique » sur eurosport.fr, le 25 octobre 2012.
  56. Varane sauve le Real sur lequipe.fr, le 30 janvier 2013.
  57. a et b Varane, « match parfait » sur lequipe.fr, le 30 janvier 2013.
  58. a, b et c Mathieu Delattre, « Raphaël Varane : Le plus jeune défenseur de l'histoire des Bleus », Planète Foot, no 2185,‎ Mai-Juin 2013, p. 62
  59. (es) Butragueño : « Varane a fait un match sensationnel » sur realmadrid.com, le 30 janvier 2013.
  60. Alessandrini et Varane appelés sur lequipe.fr, le 31 janvier 2013.
  61. Varane remplacé par Yanga-Mbiwa sur lequipe.fr, le 3 février 2013.
  62. Varane taille patron sur lequipe.fr, le 26 février 2013.
  63. Varane est là, Pogba aussi sur lequipe.fr, le 14 mars 2013.
  64. Varane et Pogba seront titulaires sur lequipe.fr, le 22 mars 2013.
  65. Mondial-2014: L'Espagne remet la France à sa place sur lavoixdunord.fr, le 26 mars 2013.
  66. Varane blessé au genou sur lefigaro.fr, le 12 mai 2013.
  67. Varane a été opéré sur lequipe.fr, le 13 mai 2013.
  68. Varane a repris l'entraînement sur lequipe.fr, le 18 septembre 2013.
  69. Varane et Benzema d'entrée sur lequipe.fr, le 2 octobre 2013.
  70. Avec Rémy, Sakho et Varane sur lequipe.fr, le 3 octobre 2013.
  71. Deschamps : « Varane est important » sur lequipe.fr, le 3 octobre 2013.
  72. Varane à nouveau titulaire sur lequipe.fr, le 5 octobre 2013.
  73. Le Barça se balade, le Real s'arrache sur sport24.com, le 5 octobre 2013.
  74. Juventus Turin-Real Madrid : Raphaël Varane a coincé sur eurosport.fr, le 5 novembre 2013
  75. Statistiques de Raphaël Varane sur footdatabase.eu

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]