Stade de Roudourou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stade de Roudourou
{{#if:
Généralités
Adresse rue du Manoir
22200 Guingamp
Coordonnées 48° 33′ 58″ N 3° 09′ 52″ O / 48.566116, -3.1644548° 33′ 58″ Nord 3° 09′ 52″ Ouest / 48.566116, -3.16445  
Construction et ouverture
Début construction 1989
Ouverture 21 janvier 1990
Architecte Jean-Yves Philippe
Rénovation 1997, 2007
Utilisation
Clubs résidents EA Guingamp
Propriétaire ville de Guingamp
Équipement
Capacité 18 256
Tribunes Présidentielle (nord), Super U (sud), Patrick (ouest) et Crédit Mutuel de Bretagne (est)
Affluence
record
18 208 spectateurs[1]
(24 mai 2013, Dijon FCO)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Stade de Roudourou

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Stade de Roudourou

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

(Voir situation sur carte : Côtes-d'Armor)
Stade de Roudourou

Le stade municipal de Roudourou est un stade situé à Guingamp. Il accueille les matchs à domicile de l'équipe de football de l'En Avant de Guingamp.

Il est situé dans le quartier d'où il tire son nom. L’appellation Roudourou provient du breton roudour signifiant « gué », dont il est le pluriel, « gués »[2]. En effet d'après des plans de 1778 à cet endroit se rejoignaient trois ruisseaux. Un seul subsiste à ce jour encore visible aux abords du stade.

Suite aux travaux réalisés en 2007, il a une capacité de 18 256 places. Ses sièges sont rouges et noirs, aux couleurs du club résident.

Histoire[modifier | modifier le code]

La construction du stade de Roudourou est décidée à la fin des années 1980, à l'initiative de Noël Le Graët, président de l'EA Guingamp, qui souhaite remplacer le vétuste Stade de Montbareil.

En 1989, les travaux sont lancés à l'emplacement de l'ancien stade municipal[3], avec l'élévation de la tribune présidentielle et de la tribune d'honneur. L'inauguration du nouveau Stade de Roudourou a lieu le 21 janvier 1990 avec la réception du Paris Saint-Germain avec comme capitaine Gilles Rolland. La capacité du stade se monte alors à 12 000 places.

Une première vague de travaux de rénovation est conduite en 1995, durant laquelle des tribunes sont construites derrière les buts. Ces deux tribunes, la latérale Est et la latérale Ouest, sont de capacité identique, mais la latérale Ouest est équipée d'un toit. La capacité est alors portée à 18 040 places (16 540 places assises, dont 12 730 couvertes[3]).

Une seconde vague de travaux est lancée en 2007, afin d'installer un toit sur la tribune latérale Est et sur la tribune destinée aux supporteurs visiteurs, créer des loges dans la tribune d'honneur, rénover les vestiaires des équipes et des arbitres, agrandir la salle de presse, mettre aux normes les éclairages et construire un bâtiment destiné à accueillir des événements annexes.

Pour le compte de la cinquième journée de D1 Féminine lors de la saison 2011-2012, le match entre l'EA Guingamp et l'Olympique lyonnais (0-5) le stade de Roudourou a battu un record : celui du nombre de spectateurs pour une rencontre de championnat féminin. Avec 12 263 personnes, il multiplie par plus de deux l'ancien record détenu par la rencontre Paris SG-FCF Juvisy (5 892 spectateurs) disputée au Parc des Princes lors de la saison 2009-2010.

Tribunes[modifier | modifier le code]

Le stade est composé de 4 tribunes :

  • Les deux latérales, derrière les buts. À l'ouest la tribune Patrick où se logent le Kop Rouge, les Red Boys et le Breizh Izel Kop et à l'est la tribune CMB où s'est installé en 2013 un nouveau groupe de supporter, l'Armoric Clan.
  • Sur les longueurs, on retrouve d'un côté la tribune Présidentielle en partie haute et la tribune Réservée en partie basse, et de l'autre côté la tribune Super U (anciennement tribune Honneur) en partie basse et le club Argoat en partie haute.

Matchs internationaux[modifier | modifier le code]

Le stade accueille pour la première fois l'Équipe de France de football, le samedi 10 octobre 2009, lors du match contre les îles Féroé, comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2010. Les bleus l'emportent 5-0.

Date Compétition Équipe 1 Équipe 2 Score Affluence
10 octobre 2009 Éliminatoires Coupe du monde 2010 Drapeau : France France Drapeau : Îles Féroé Îles Féroé 5 - 0 16 755


Le samedi 15 septembre 2012, le stade de Roudourou accueille l'Équipe de France de football féminin, lors du match contre l'Irlande, comptant pour les éliminatoires du Championnat d'Europe de football féminin 2013. Les bleues dominent le match et l'emportent 4-0.

Date Compétition Équipe 1 Équipe 2 Score Affluence
15 septembre 2012 Éliminatoires Coupe d'Europe 2013 Drapeau : France France Drapeau : Irlande Irlande 4 - 0 10 284

Affluences[modifier | modifier le code]

Records d'affluence[modifier | modifier le code]

Meilleures affluences en compétition sportive
Rang Spectateurs Compétition (Tour) Rencontre Date
1 18 208[4] Ligue 2 EA Guingamp - Dijon FCO 24 mai 2013
2 18 031[5] Ligue 1 EA Guingamp - Toulouse Football Club 10 mai 2014
3 18 002[6] Ligue 1 EA Guingamp - Olympique de Marseille 2 août 2003
4 18 001[7] Ligue 1 EA Guingamp - AS Monaco 20 mai 2003
5 17 990[8] Coupe de France US Langueux - Paris SG 8 janvier 2005
6 17 964[9] Ligue 1 EA Guingamp - FC Metz 14 avril 2001
7 17 943[10] Ligue 1 EA Guingamp - Paris SG 21 février 1998
8 17 758[11] Ligue 1 EA Guingamp - Le Havre AC 25 avril 1998
9 17 692[12] Ligue 1 EA Guingamp - Stade rennais 17 mars 2001
10 17 623[13] Ligue 1 EA Guingamp - Paris SG 25 janvier 2014

Affluence moyenne par saison[modifier | modifier le code]

Évolution de la moyenne de spectateurs à domicile d' l'EA Guingamp depuis 1990[14]
Légende : point noir = saison en première division, point rouge = saison en deuxième division, point vert = saison en division inférieure

Anecdote[modifier | modifier le code]

Le stade de Roudourou peut contenir 2,44 fois la population de la ville de Guingamp.

Notes[modifier | modifier le code]