Wolverhampton Wanderers Football Club

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wanderer.

Wolverhampton Wanderers

Logo du Wolverhampton Wanderers
Généralités
Nom complet Wolverhampton Wanderers Football Club
Surnoms Wolves
Fondation 1877
Couleurs vieux or et noir
Stade Molineux Stadium
(29 400 places)
Siège Molineux Stadium
Wolverhampton WV1 4QR
Championnat actuel Championship (D2)
Président Drapeau : Angleterre Steve Morgan (en)
Entraîneur Kenny Jackett
Joueur le plus capé Drapeau : AngleterreDerek Parkin (609)
Meilleur buteur Drapeau : AngleterreSteve Bull (306)
Site web www.wolves.co.uk
Palmarès principal
National[1] Championnat d'Angleterre (3)
FA Cup (4)
League Cup (2)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat d'Angleterre de football D2 2014-2015
0

Le Wolverhampton Wanderers Football Club est un club de football professionnel anglais représentant la ville de Wolverhampton dans le Staffordshire. Il joue actuellement dans la deuxième division anglaise. Communément appelé par son surnom de Loups (Wolves), le club a été fondé en 1877. Il joue depuis 1889 au Molineux Stadium. Le club est un des membres fondateurs du championnat anglais et a été très actif dans la création des coupes d'Europe de football.

Après avoir remporté à deux reprises la Coupe d'Angleterre avant la Première Guerre mondiale, les Loups connaissent leur période la plus fastueuse dans l'immédiat après-guerre sous la direction de Stan Cullis en étant à trois reprises champions d'Angleterre et en gagnant deux fois la Coupe entre 1949 et 1960.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le club est fondé en 1877 sous le nom de St. Luc par John et John Brodie Baynton pour officialiser la formation d’une équipe au sein de l’école St. Luc de Blakenhall sous l’égide de son proviseur Harry Barcroft. Deux ans plus tard, St Luc fusionne avec le club de cricket et un autre club de football les Wanderers. Tous ensemble ils forment les Wolverhampton Wanderers.

Le club utilise dans un premier temps deux terrains, le John Harper's Field et le Windmill Field, tous deux situés dans Lower Villiers Street à Blakenhall. Les Wanderers déménagent ensuite en 1881 vers un terrain sur Dudley Road en face du Fighting Cocks Inn.

En 1888, le Wolverhampton Wanderers adopte le professionnalisme et devient l'un des douze fondateurs du Championnat d'Angleterre de football. Le club termine la première saison à la troisième place et se hisse en finale de la Coupe d'Angleterre de football où il est battu par les invincibles du Preston North End sur le score sans appel de 3 buts à 0.

Les premiers triomphes en Coupe et l'entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Les Wolves restent dans l’élite anglaise de 1888 à 1906. Ils remportent leur premier titre en 1893 grâce à une victoire en finale de la coupe d'Angleterre 1 but à 0 contre Everton FC à Manchester au Fallowfield stadium. Deux ans après leur relégation, les Wolves gagnent une nouvelle fois la Coupe d'Angleterre. Ils deviennent ainsi la première équipe de deuxième division à remporter ce trophée majeur en Angleterre. La finale de 1908 se joue contre Newcastle United. Les Wanderers l’emportent à la surprise générale sur le score sans appel de 3 buts à 1.

Le parcours des Wolves en deuxième division est chaotique. Après avoir lutté de nombreuses saisons contre une nouvelle relégation, celle-ci arrive en 1923. Le club se retrouve alors en troisième division (groupe nord). Il n'y reste qu’une seule année car il remporte le titre de champion de D3 contre Rochdale AFC. Après huit nouvelles années en deuxième division, les Loups obtiennent finalement leur promotion en première division en remportant le titre de champions de deuxième division. Après avoir stagné plusieurs années dans le ventre mou de la première division, les Wanderers terminent le championnat 1937 à la cinquième place avant de se hisser à une très belle deuxième place en 1938 derrière Arsenal FC et en 1939 derrière Everton FC. La saison 1938-1939 est particulièrement frustrante car le club perd aussi la finale de la Coupe d'Angleterre 4 buts à 1 contre Portsmouth FC.

Le 11 février 1939, 61 315 spectateurs assistent à la réception d'Arsenal, ce qui constitue le record d'affluence du club.

L’ère Cullis et la naissance du football européen[modifier | modifier le code]

Lorsque le championnat reprend après 5 années d’interruption, Wolverhampton Wanderers se positionne immédiatement parmi les meilleurs clubs d’Angleterre. Le club échoue dans la quête du titre pour un point seulement. Il n’est devancé que par Liverpool FC, le champion et Manchester United qui se positionne à la deuxième place à la faveur d’une différence de buts favorable de justesse (+42 contre +41). Comme en 1938, les Wolves perdent le titre lors de la dernière journée lors d’une défaite 2-1 contre leur adversaire direct, Liverpool. Ce match est aussi le dernier de Stan Cullis en tant que joueur. Lors de l’intersaison il devient le manager du club. Il va l’emmener vers les sommets du football anglais.

Dès sa première saison Cullis permet à son club de remporter son premier trophée depuis 41 ans en battant Leicester City en finale de la Coupe d’Angleterre 1949. Pour sa deuxième saison le club grimpe à la deuxième place du championnat et échoue une fois de plus à cause d’un goal-average défavorable. C’est Portsmouth FC qui l’emporte cette fois.

Les années 1950 qui débutent sont de loin la meilleure période de l’histoire sportive du Wolverhampton Wanderers FC. Commandés par leur capitaine Billy Wright, les Wolves remportent enfin le championnat en 1954. Cette victoire est d’autant plus belle qu’elle se fait en coiffant au poteau un de leurs pires ennemis, West Bromwich Albion[2]. La décennie se termine avec deux nouvelles victoires consécutives en championnat, 1958 et 1959. La victoire en finale de la Coupe d’Angleterre 1960 cimente leur position de première équipe d’Angleterre des années 1950.

Jusque dans les années 1950, le football était avant tout un sport pratiqué l’après-midi. L’éclairage des stades n’était encore que balbutiant. Lors de l’été 1953, les premiers projecteurs sont installés dans Molineux Stadium. Ils sont tout d’abord testés lors d’un match amical contre une équipe d’Afrique du Sud en tournée en Angleterre. Au cours des mois suivants, les Wolves jouent une série de matchs amicaux nocturnes contre toute une série d’équipes étrangères et deviennent une source d’inspiration pour de nombreux jeunes joueurs comme George Best[3]. Après les Argentins du Racing d’Avellaneda, Wolverhampton rencontre les Soviétiques du Spartak Moscou puis les Hongrois du Budapest Honvéd lors d’un match historique pour le football anglais car il est diffusé en direct sur la BBC. À ce moment-là, peu de personnes croyaient en l’avenir de l’équipe d’Angleterre et les Wolves devaient affronter une équipe hongroise composée de nombreux membres de l’équipe du Onze d'or hongrois qui venait d’humilier par deux fois l’équipe nationale anglaise et d’être finaliste de la dernière Coupe du Monde. Sous les yeux de la nation anglaise, les Wolves parviennent à battre les Hongrois sur le score de 3 buts à 2 après avoir compté deux buts de retard. Cette victoire, qui s’ajoutait à celles obtenues contre les autres équipes déjà rencontrées, provoque une grande ferveur qui fait que la presse britannique proclame les Wanderers « Champions du monde des clubs ». Cet épisode est un nouvel atout pour Gabriel Hanot[4], rédacteur en chef du journal sportif français L'Équipe, qui réclame depuis déjà plusieurs années à travers toute l’Europe la constitution d’une véritable compétition européenne pour les clubs.

« Avant de déclarer que Wolverhampton Wanderers est invincible, laissons-les aller à Moscou ou à Budapest. Et il y a d’autres clubs de renommée internationale : l’AC Milan et le Real Madrid pour n’en citer que deux. Un championnat du monde des clubs, ou du moins une compétition européenne, plus grande, plus significative et plus prestigieuse que la Coupe Mitropa et plus originale qu’une compétition pour équipe nationale, devrait être lancée[5] »

— Gabriel Hanot

Le congrès de l’UEFA de mars 1955 aborde la question d’une compétition européenne. Le principe est adopté et le coup d’envoi de la première coupe d’Europe est prévu pour le début de la saison 1955-1956. Paradoxalement aucun club anglais n’y participe.

Wolverhampton participe pour la première fois à cette compétition en 1959. Le club des Midlands est le deuxième club anglais à y participer après Manchester United. Les Wolves perdent au premier tour contre les Allemands de Schalke 04.

L'après Cullis et le championnat américain[modifier | modifier le code]

Le début des années 1960 voit le déclin du Wolverhampton Wanderers FC. Cullis est licencié en septembre 1964 au début d’une saison lors de laquelle le club ne peut s’extirper de la zone de relégation. La première période en deuxième division depuis près de trente ans dure deux saisons en tout. Au printemps 1967, après une série de huit victoires consécutives, les Wolves obtiennent leur promotion en première division.

Pendant l’été 1967, le club participe à la saison de championnat de l’United Soccer Association. Ce championnat nord-américain est composé de douze clubs originaires d’Europe et d’Amérique du Sud invités à jouer dans des villes américaines et canadiennes, chaque club portant le nom d’une entité locale. Wolverhampton Wanderers, jouant sous le nom de Los Angeles Wolves, remporte la Western Division et participe à la grande finale du championnat. Celle-ci oppose Los Angeles, vainqueur à l’ouest, à Washington Whips, composé en fait du club écossais d’Aberdeen FC, vainqueur à l’est. Los Angeles l’emporte 6 buts à 5. Ce championnat soutenu par la FIFA fusionne à la fin 1967 avec celui de la National Professional Soccer League pour former la North American Soccer League.

Retour aux avants-postes lors des années 1970[modifier | modifier le code]

Le retour du club en Angleterre marque le début d’une deuxième période de relatif succès. L’équipe composée de joueurs comme Derek Dougan, Kenny Hibbitt et Frank Munro termine la saison 1970-1971 à une belle quatrième place et se qualifie ainsi pour la toute nouvelle Coupe UEFA. Leur première apparition dans cette compétition est une grande réussite. Sur le chemin de la finale, les Wanderers écartent successivement Académica Coimbra, ADO La Haye, la Juventus en quart de finale et Ferencváros TC en demi-finale. La finale l’oppose à un autre club anglais, Tottenham Hotspur. Elle se joue en match aller-retour. Les Wanderers perdent le match aller disputé à Molineux Stadium deux buts à 1 et ne peuvent que faire match nul lors du retour à White Hart Lane 1 but partout. Tottenham remporte donc la première coupe UEFA.

Deux ans plus tard, en 1974, Les Wolves remportent leur première Coupe de la Ligue anglaise de football en battant en finale Manchester City. Cette période faste ne dure pas. Le club est de nouveau relégué en 1976. Wolverhampton remonte immédiatement dans l’élite anglaise. En 1980, le club remporte son dernier grand trophée avec une deuxième Coupe de la Ligue obtenue aux dépens de Nottingham Forest, nouveaux champions d’Europe.

Fort déclin et renaissance[modifier | modifier le code]

Wolverhampton Wanderers traverse dans les années 1980 une très mauvaise passe. Elle commence par une grave crise financière causée par une politique économique désastreuse menée par les propriétaires du club, les frères Bhatti, qui abouti presque à la disparition du club et qui se traduit sportivement par trois relégations successives en 1984, 1985 et 1986. Pour la première fois dans son histoire, le club se retrouve en quatrième division. Le comble est atteint cette année-là par une lourde défaite au premier tour de la Coupe d'Angleterre contre l’équipe amateur du Chorley FC.

En 1987, après avoir été sauvé de la dissolution par le conseil municipal de Wolverhampton, le club est repris par un nouveau propriétaire qui nomme à la tête de l'équipe Graham Turner. En 1989, les Loups sont de retour en deuxième division après deux promotions successives. Cette résurrection sportive se traduit aussi au niveau des trophées : le club remporte le Football League Trophy en battant à Wembley devant 80 000 spectateurs Burnley FC.

Le joueur clé de cette renaissance sportive est sans aucun doute Steve Bull. Il a été recruté dans le club de West Bromwich Albion en même temps qu'Andy Thompson pour une somme globale de £ 64 000. Lors des deux saisons de promotion successives, il réussit l’exploit de marquer 52 buts toutes compétitions confondues lors de la saison 1987-1988 puis 50 la saison suivante. En reconnaissance il est même sélectionné en équipe d'Angleterre de football et participe à la Coupe du monde de football 1990 en Italie. Lorsqu’il prend sa retraite en 1999, son record de buts marqués s’élève à 306 buts, 250 d’entre eux en championnat. C’est toujours le record de buts marqués pour le club.

Nouveau déclin[modifier | modifier le code]

Après une belle montée en Premier League en 2009, les « Wolves » arrivent à se maintenir deux saisons, avant de dégringoler et de terminer à la dernière place en 2011-2012. La décision du président Steve Morgan de se séparer en février 2012 de Mick Mc Carthy, manager recruté en 2006 à l'origine de la montée du club en Premier League et de son maintien, ce alors même que le club n'était pas en position de relégable, est considérée aujourd'hui par la presse et les supporters comme désastreuse. Les Wolves ont connu ensuite trois entraîneurs en moins d'un an (Connor, trois mois, Solbakken, sept mois, et Saunders depuis janvier 2013) sans qu'un quelconque effet sur les résultats, désormais régulièrement catastrophiques, se fasse sentir.

Bilan saison par saison[modifier | modifier le code]

I II III Points Journées V N D B.M. B.P. Diff.
2013-2014 1 103 pts 46 31 10 5 89 31 +58
2012-2013 23 51 pts 46 14 9 23 55 69 -14
2011-2012 20 25 pts 38 5 10 23 40 82 -42
2010-2011 17 40 pts 38 11 7 20 46 66 -20
2009-2010 15 38 pts 38 9 11 18 32 56 -24
2008-2009 1 90 pts 46 27 9 10 80 52 +28
2007-2008 7 70 pts 46 18 16 12 53 48 +5
2006-2007 5 76 pts 46 22 10 14 59 56 +3
2005-2006 7 67 pts 46 16 19 11 50 42 +8
2004-2005 9 66 pts 46 15 21 10 72 59 +13
2003-2004 20 33 pts 38 7 12 19 38 77 -33
2002-2003 5 76 pts 46 20 16 10 81 44 +37
2001-2002 3 86 pts 46 25 11 10 76 43 +33

[modifier | modifier le code]

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs originelles
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs actuelles

Le premier blason porté sur les maillots des Wolves reprend les armes de la ville de Wolverhampton. Il n’était porté que lors des grandes occasions comme les finales de Coupe. À la fin des années 1960, les Loups adoptent leur propre insigne représentant un loup bondissant. Dans les années 1970, le badge évolue et présente trois loups. En 1979 il adopte sa forme presque définitive, avec une tête de loup stylisée. Son design simple en fait un des insignes de club les plus reconnaissable en Angleterre.

Les couleurs traditionnelles du club sont une allusion à la devise de la ville présente sur son blason : « de l'obscurité vient la lumière », l’or et le noir représentant respectivement la lumière et l’obscurité[6].

Au cours de ses premières années, le club arborait des couleurs bien différentes, un maillot blanc rayé verticalement de rouge. Le maillot actuel est or et le short noir. Ce maillot a peu évolué au cours des années. Il a été un temps rayé verticalement en noir puis avec une bande noire portée en diagonale sur fond or[7].

Les infrastructures[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Molineux Stadium.

Le Molineux Stadium[modifier | modifier le code]

Molineux Stadium

Le Wolverhampton Wanderers FC joue au Molineux Stadium depuis 1889. Leur précédent terrain de jeu se trouvait dans le quartier de Blakenhall. Aucune trace de celui-ci ne subsiste de nos jours même si une rue tracée à proximité est dénommée Wanderers Avenue. Le nom de Molineux stadium est une référence à Benjamin Molineux, un marchand local qui a construit sa maison sur le terrain sur lequel a été installé bien après le stade. La brasserie Northampton qui a possédé le terrain l’a ensuite revendu au club en 1889. Après avoir transformé le site, le premier match de championnat s’y est tenu le 7 septembre 1889. Le match s’est soldé par une victoire des locaux 2 buts à 0 contre Notts County devant une foule de 4 000 personnes.

En 1953, il est le premier stade anglais à être doté de projecteurs. Le premier match en nocturne s’y est déroulé le 30 septembre 1953 à l’occasion d’un match amical remporté par les Wolves contre l’Afrique du Sud.

Quand les Wolves étaient au faîte de leur gloire sportive dans les années 1950, Molineux Stadium accueillaient régulièrement près de 50 000 spectateurs. Mais le record d’affluence dans l’enceinte est de 61 315 personnes pour un match contre Liverpool FC le 11 février 1939. Dans les années 1980, la capacité d’accueil du stade s’est progressivement réduite pour répondre aux nouveaux critères de sécurité établis après différents drames survenus dans les stades britanniques comme celui de Bradford en 1985 pour s’établir à 24 900 places.

Le centre d'entraînement[modifier | modifier le code]

Le centre d'entraînement dénommé Sir Jack Hayward Training Ground a été inauguré en 2005. Il est le résultat d’un investissement de 4,6 millions de livres sterling. Il est localisé dans le quartier de Compton à Wolverhampton à quelques kilomètres du Molineux Stadium. Il comprend un bâtiment de deux étages abritant onze vestiaires, une salle de gymnastique et de musculation et une piscine. Il est entouré de cinq terrains de football.

Le centre d’entraînement est aussi équipé d’un centre médical et de physiothérapie haut de gamme constitué sur le modèle du Milanello appartenant au Milan AC. Les Wanderers possèdent ainsi le seul laboratoire médical britannique exclusivement réservé à un club de football professionnel[8].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Championnats Coupes

Effectif actuel (2013-2014)[modifier | modifier le code]

du 24 novembre 2013

No. Nat. Position Nom du joueur
1 Drapeau du Pays de Galles G Wayne Hennessey
2 Drapeau de l'Irlande D Matt Doherty
3 Drapeau du Cameroun D George Elokobi
4 Drapeau du Pays de Galles M David Edwards
5 Drapeau de l'Angleterre D Richard Stearman
6 Drapeau de l'Angleterre D Danny Batth
7 Drapeau de l'Angleterre M James Henry (prêté du Millwall)
8 Drapeau de l'Angleterre M David Davis
9 Drapeau : Écosse A Leigh Griffiths
10 Drapeau de la France M Bakary Sako
11 Drapeau : Écosse M Kevin McDonald
12 Drapeau de l'Irlande M Anthony Forde
13 Drapeau du Nigeria G Carl Ikeme
14 Drapeau du Pays de Galles M Lee Evans
15 Drapeau de l'Islande A Björn Sigurðarson
No. Nat. Position Nom du joueur
16 Drapeau du Pays de Galles A Jake Cassidy
18 Drapeau du Pays de Galles D Sam Ricketts (captain)
19 Drapeau de l'Angleterre M Jack Price
21 Drapeau de l'Angleterre M Zeli Ismail
23 Drapeau de l'Angleterre D Ethan Ebanks-Landell
25 Drapeau de l'Angleterre M Jamie O'Hara
26 Drapeau de l'Angleterre D Scott Golbourne
27 Drapeau de l'Angleterre M Michael Jacobs (prêté du Derby County)
29 Drapeau de l'Irlande A Kevin Doyle
31 Drapeau de l'Irlande G Aaron McCarey
32 Drapeau de l'Irlande D Kevin Foley
39 Drapeau de l'Angleterre D Michael Ihiekwe
41 Drapeau de l'Angleterre G Jonathan Flatt
50 Drapeau de la France A Ibrahim Keita

Prêts[modifier | modifier le code]

Les personnalités emblématiques[modifier | modifier le code]

Les anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Statue de Billy Wright devant Molineux Stadium

Le club a vu évoluer sous ses couleurs de très nombreux joueurs, mais il y en est un qui a marqué les Wolves plus qu’aucun autre, Billy Wright. Il a fait toute sa carrière à Wolverhampton, jouant au total 542 matchs. Sélectionné en équipe d’Angleterre de football, il est le premier footballeur de l’histoire à obtenir plus de 100 sélections en équipe nationale. Il en a été à 90 reprises le capitaine.

Au total, 34 joueurs ont été sélectionnés en équipe nationale lors de leur passage au club, de dernier étant l’attaquant Steve Bull lors de la Coupe du monde de football de 1990. Des joueurs comme Andy Gray, Emlyn Hughes, Paul Ince et Denis Irwin ont eux été sélectionnés avant leur arrivée au club et d’autres comme l’irlandais Robbie Keane l’ont été après avoir quitté les Wolves.

Le Temple de la renommée du club (le Wolverhampton Wanderers Hall of Fame) compte actuellement 12 joueurs[9] :

Les anciens entraîneurs[modifier | modifier le code]

Le manager qui a obtenu le plus de succès au Wolverhampton Wanderers est sans conteste Stan Cullis. Après en avoir été le joueur, Cullis a emmené son club vers les sommets en championnat d’Angleterre, luttant régulièrement pour le titre de champion dans les années 1950, mais ans jamais l’obtenir. Les autres entraineurs importants pour le club ont été Bill McGarry, John Barnwell, Graham Taylor, Dave Jones, Glenn Hoddle et Graham Turner. Taylor et Hoddle ont été entraîneurs de l’équipe nationale anglaise avant leur arrivée aux Wolves.

Managers du Wolverhampton Wanderers FC
Rang Nom Période
1 Drapeau : Angleterre George Worrall 1877-1885
2 Drapeau : Angleterre Jack Addenbrooke 1885-1922
3 Drapeau : Angleterre George Jobey 1922-1924
4 Drapeau : Angleterre Albert Hoskins 1924-1926
5 Drapeau : Angleterre Fred Scotchbrook 1926-1927
6 Drapeau : Angleterre Frank Buckley 1927-1944
7 Drapeau : Pays de Galles Ted Vizard 1944-1948
8 Drapeau : Angleterre Stan Cullis 1948-1964
9 Drapeau : Écosse Andy Beattie 1964-1965
10 Drapeau : Angleterre Ronnie Allen 1965-1968
Rang Nom Période
11 Drapeau : Angleterre Bill McGarry 1968-1976
12 Drapeau : Angleterre Sammy Chung 1976-1978
13 Drapeau : Angleterre John Barnwell 1978-1982
14 Drapeau : Angleterre Ian Greaves 1982
15 Drapeau : Angleterre Graham Hawkins 1982-1984
16 Drapeau : Écosse Tommy Docherty 1984-1985
17 Drapeau : Angleterre Bill McGarry 1985
18 Drapeau de l'Irlande du Nord Sammy Chapman 1985-1986
19 Drapeau : Angleterre Brian Little 1986
20 Drapeau : Angleterre Graham Turner 1986-1994
Rang Nom Période
21 Drapeau : Angleterre Graham Taylor 1994-1995
22 Drapeau : Écosse Mark McGhee 1995-1998
23 Drapeau : Angleterre Colin Lee 1998-2000
24 Drapeau : Angleterre Dave Jones 2001-2004
25 Drapeau : Angleterre Glenn Hoddle 2004-2006
26 Drapeau : Irlande Mick McCarthy 2006-2012
27 Drapeau : Angleterre Terry Connor 2012
27 Drapeau : Norvège Ståle Solbakken 2012-jan. 2013
28 Drapeau : Angleterre Dean Saunders jan. 2013-7 Mai 2013
29 Drapeau : Angleterre Kenny Jackett mai 2013 - présent

Les supporters[modifier | modifier le code]

Le Wolverhampton Wanderers Football Club se réclame de nombreux supporters présents sur tous les continents. On en retrouve en Australie, en Espagne, en Allemagne, en Suède, aux États-Unis, en Irlande, à Malte ou en Scandinavie. C’est d’ailleurs dans les pays scandinaves que se trouvent les plus nombreux clubs de supporter. Cela s’explique par la retransmission de très nombreux matchs du club depuis les années 1970.

Un fanzine dénommé A Load Of Bull (ALOB) en référence au joueur Steve Bull est publié par des supporters des Wolves depuis 1989.

Robert Plant, chanteur du groupe légendaire Led Zeppelin, n'a jamais caché être un fan invétéré des Wolves, il en fut d'ailleurs nommé vice-président d'honneur.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Wolverhampton Wanderers entretien une rivalité toute particulière contre les autres clubs des Midlands anglais que sont West Bromwich Albion (Derby du Pays Noir), Aston Villa et Birmingham FC et dans une moindre mesure Stoke City et Walsall FC.
  3. « The headlines belonged to my favourite team, Wolves. Even then kids liked to follow the successful team: they always appear more glamorous for that reason. I must have filled up half a dozen scrapbooks, and I wish I still had them. It was reading those reports of the Wolves games that got me hooked. I became aware of the great traditions of the Wolves team and their exploits domestically and internationally...I was originally inspired by Wolves, because of the glamorous international ties they were involved in... Wolves were one of the first to play under floodlights, and there was just an extra-special feeling about a game being played in the evening. It was sheer theatre. » (George Best, Hard Tackles and Dirty Baths: The inside story of football's golden era, Ebury Press.
  4. (en) Matthew Spiro, « Hats off to Hanot » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), UEFA.com, 12 mai 2006.
  5. George Best, Hard Tackles and Dirty Baths: The inside story of football's golden era, Ebury Press.
  6. Aidan Arrowsmith, "1984: Wolves' recurring nightmare" « Wolves' recurring nightmare », Guardian.co.uk,‎ 25 mai 2003 (consulté le 17 juillet 2009)
  7. « Kits de football historique: Wolverhampton Wanderers », HistoricalKits.co.uk (consulté le 16 avril 2009)
  8. http://www.wolves.co.uk/page/News/0,,10307~1973466,00.html
  9. « Hall of Fame », Wolverhampton Wanderers FC

Liens externes[modifier | modifier le code]