Équipe de France de football à la Coupe du monde 2014

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Équipe de France de football à la Coupe du monde 2014
Fédération : Fédération française de football
Class. FIFA / Elo : 17e
Organisateur(s) Drapeau du Brésil Brésil
Participation 14e
Sélectionneur Drapeau : France Didier Deschamps
Capitaine Drapeau : France Hugo Lloris
Meilleur buteur Drapeau : France Karim Benzema (3)
Maillots
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Équipe de France de football à la Coupe du monde
Précédent Coupe du monde 2010 - Suivant

Cet article relate le parcours de l’équipe de France de football lors de la Coupe du monde de football 2014 organisée au Brésil du 12 juin au 13 juillet 2014.

Préparation de l'événement[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

Qualification[modifier | modifier le code]

Le 30 juin 2012, Laurent Blanc quitte ses fonctions de sélectionneur après un entretien avec le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët survenu deux jours plus tôt[1]. Une semaine plus tard, le 8 juillet 2012, Didier Deschamps est nommé sélectionneur de l'équipe de France qui entre donc dans une nouvelle phase de transition dont l'objectif principal est la qualification à la Coupe du monde 2014 se déroulant au Brésil[2]. Le contrat du nouveau sélectionneur, d'une durée de deux ans, sera automatiquement renouvelé en cas de qualification. Les Bleus entament leurs matchs de qualification face à la Finlande (victoire 1-0). Leur deuxième rencontre se ponctue par une victoire (3-1) contre la Biélorussie. Après une défaite en amical face au Japon (0-1), ils réussissent à tenir en échec l'Espagne (champions du monde et double champions d'Europe en titre) en égalisant à la dernière minute et grâce à une performance « héroïque », notamment en seconde période, selon la presse[3],[4]. L'équipe l'emporte ensuite (2-1) en match amical sur l'Italie. Après s'être incliné en amical face à l'Allemagne (1-2), l'équipe de France s'impose (3-1) contre la Géorgie et prend la première place du groupe I devant l'Espagne. Mais quatre jours plus tard, la France perd (1-0) face à l'Espagne, au Stade de France, et se retrouve deuxième du groupe. Lors de sa tournée en Amérique du Sud, l'équipe de France perd (1-0) contre l'Uruguay à Montevideo le 5 juin. Puis quatre jours plus tard, la France perd 3-0 face au Brésil. Après un match nul en Géorgie (0-0) et une victoire laborieuse contre la Biélorussie (4-2), les Bleus sont assurés de jouer les barrages des éliminatoires de la zone Europe pour la Coupe du monde 2014.

Le 11 octobre 2013, face à l'Australie, la France fait le plein de confiance en s'imposant facilement (6-0) grâce à des buts de Franck Ribéry, Olivier Giroud (doublé), Yohan Cabaye, Mathieu Debuchy et Karim Benzema. Ce dernier mit fin à une série de 1222 minutes sans marquer. Peu après, face à la Finlande, la France s'impose (3-0) avec des buts de Franck Ribéry, Joona Toivio (csc) et Karim Benzema. Toutefois après ce regain de forme, une nouvelle désillusion semble se profiler à l'horizon après une défaite en match aller des barrages contre l'Ukraine (0-2)[5]. En effet, dans l'histoire des éliminatoires de la coupe du monde aucune équipe n'a réussi à se qualifier après une défaite par deux buts d'écart au match aller. Cependant, les Bleus réussissent l'exploit en battant l'Ukraine au match retour (3-0), avec des buts de Mamadou Sakho (doublé) et Karim Benzema, et se qualifient pour le Mondial.

Groupe de qualification[modifier | modifier le code]

À l'issue de la campagne de qualification, l'équipe de France est classée deuxième de son groupe de qualifications pour la Coupe du monde 2014, derrière l'Espagne. En effet, avec respectivement cinq victoires, deux matchs nuls et une défaite, la France possède 17 points au classement accusant un retard de 3 points sur la Roja. Derrière eux, la Finlande est troisième avec 9 points puis vient la Géorgie qui a 5 points, tandis que la Biélorussie est dernière du groupe avec seulement 4 points en huit rencontres.

De ce fait, grâce sa première place, l'Espagne est qualifiée directement pour le Mondial 2014 tandis que la France doit disputer un barrage aller-retour face à une autre équipe parmi les huit meilleurs deuxièmes des groupes de la zone Europe. Enfin, la Finlande, la Géorgie et la Biélorussie sont éliminés et ne participeront pas à la Coupe du monde organisée au Brésil.

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.) Drapeau : Espagne Drapeau : France Drapeau : Finlande Drapeau : Géorgie Drapeau : Biélorussie
1 Drapeau : Espagne Espagne 20 8 6 2 0 14 3 +11 Drapeau : Espagne Espagne 1-1 1-1 2-0 2-1
2 Drapeau : France France 17 8 5 2 1 15 6 +9 Drapeau : France France 0-1 3-0 3-1 3-1
3 Drapeau : Finlande Finlande 9 8 2 3 2 5 9 -4 Drapeau : Finlande Finlande 0-2 0-1 1-1 1-0
4 Drapeau : Géorgie Géorgie 5 8 1 2 4 3 10 -7 Drapeau : Géorgie Géorgie 0-1 0-0 0-1 1-0
5 Drapeau : Biélorussie Biélorussie 4 8 1 1 6 7 16 -9 Drapeau : Biélorussie Biélorussie 0-4 2-4 1-1 2-0








Barrage[modifier | modifier le code]

Lors du match aller, à Kiev, l'Ukraine s'impose nettement 2-0 à domicile. Les statistiques ne sont alors pas en faveur de l'équipe de France : aucune équipe de la zone Europe n'a réussi à remonter deux buts en barrage. Mais lors du match retour au Stade de France, les Bleus parviennent à réaliser l'exploit et remportent le match 3-0. Avec un score cumulé de 3-2, les français décrochent leur qualification pour la coupe du monde 2014 au Brésil. Il s'agit de leur cinquième qualification consécutive pour un Mondial depuis 1994.



Statistiques[modifier | modifier le code]

Matchs joués[modifier | modifier le code]
Nombre de matchs joués en qualification
MJ Joueurs
10 Hugo Lloris, Franck Ribéry, Mathieu Valbuena
9 Karim Benzema, Olivier Giroud, Blaise Matuidi
8 Patrice Évra
6 Yohan Cabaye, Laurent Koscielny, Paul Pogba, Moussa Sissoko
5 Jérémy Ménez, Mamadou Sakho
4 Éric Abidal, Mathieu Debuchy, Samir Nasri
3 Christophe Jallet, Bakary Sagna, Raphaël Varane
2 Gaël Clichy, Josuha Guilavogui, Rio Mavuba, Mapou Yanga-Mbiwa
1 Étienne Capoue, Abou Diaby, André-Pierre Gignac, Bafétimbi Gomis, Maxime Gonalons, Dimitri Payet, Anthony Réveillère
Buteurs[modifier | modifier le code]
Nombre de buts marqués en qualification
Buts Joueurs
5 Franck Ribéry
2 Karim Benzema, Olivier Giroud, Mamadou Sakho
1 Étienne Capoue, Abou Diaby, Christophe Jallet, Samir Nasri, Paul Pogba, Mathieu Valbuena
Inscrit contre son camp (c.s.c.) Drapeau : Finlande Joona Toivio

Préparation[modifier | modifier le code]

Confirmation face aux Pays-Bas (mars)[modifier | modifier le code]

Trois mois et demi après l'exploit face à l'Ukraine (3-0), les Bleus retrouvent le Stade de France et son public, le 5 mars 2014, face aux Pays-Bas. Dans la dynamique de la qualification et du match contre l'Ukraine, l'équipe de France rayonne en première mi-temps et inscrit deux buts magnifiques de Karim Benzema et Blaise Matuidi, ce dernier marquant même d'un retourné acrobatique. Le score n'évolue plus et la France s'impose nettement 2-0 face aux vice-champions du monde qui restaient sur 17 matchs d'invincibilité. La rencontre est marquée également par les premières sélections d'Antoine Griezmann et Lucas Digne, tous deux appelés par Didier Deschamps. Cette prestation convaincante de la part des Bleus confirme les espoirs entrevus depuis la qualification.


Annonce de la liste des joueurs retenus[modifier | modifier le code]

Le 13 mai 2014, Didier Deschamps dévoile sa liste des joueurs retenus pour la Coupe du monde au Brésil au journal de 20 heures sur TF1. Avec une formule de 23 joueurs + 7 réservistes, la liste ne comporte pas de surprises et mise sur la continuité des matchs face à l'Ukraine et aux Pays-Bas selon la presse. Toutefois, deux absences retiennent l'attention des médias, tout d'abord celle de Samir Nasri (41 sélections), pourtant sacré champion d'Angleterre quelques jours plus tôt, et celle d'Éric Abidal (67 sélections), ce dernier déclarant dans la foulée mettre un terme à sa carrière internationale.

Le 18 mai, le gardien marseillais Steve Mandanda, victime d'une fissure stable de la première vertèbre cervicale lors de la 38e journée de Ligue 1, déclare forfait pour le Mondial et est remplacé dans la foulée par Stéphane Ruffier.

Matches de préparation à la Coupe du monde[modifier | modifier le code]

À quelques jours de l'ouverture de la Coupe du monde au Brésil, le groupe des 23 joueurs retenus par Didier Deschamps dispute une série de 3 matches amicaux de préparation avant le tournoi : contre la Norvège le 27 mai 2014, contre le Paraguay le 1er juin 2014, et enfin contre la Jamaïque le 8 juin 2014

Le premier match amical de préparation est disputé le 27 mai 2014 au Stade de France contre l'équipe nationale norvégienne. Privés de leur colonne vertébrale, Lloris, Varane, Ribéry et Benzema, les Bleus marquent dès la première mi-temps par Paul Pogba. Au retour des vestiaires, tandis que la Norvège laisse de plus en plus d'espaces, l'équipe de France enchaîne les buts avec un doublé d'Olivier Giroud et une réalisation de Loïc Rémy. Impliqué sur les trois buts, Mathieu Valbuena est l'homme du match. Devant un public conquis, les Tricolores font de nouveau une belle prestation dans la lignée des matchs contre l'Ukraine et les Pays-Bas et démarrent de la meilleure manière leur série de matchs amicaux.

Le 1er juin 2014, l'équipe de France se déplace à l'Allianz Riviera de Nice pour son deuxième match de préparation face au Paraguay. Face aux sud-américains, les Bleus, toujours privés de leurs deux atouts offensifs Benzema et Franck Ribéry, se procurent de nombreuses d'occasions notamment par Olivier Giroud et Loïc Rémy. La défense paraguayenne, jusque-là imperméable, cède à la 82e minute par un but d'Antoine Griezmann, son premier en Bleu. Cependant, le Paraguay égalise en toute fin de match (89e minute) grâce à Víctor Cáceres à la suite d'un coup-franc. Accrochés, les Bleus se sont montrés moins efficaces que face à la Norvège mais restent sur leur bonne dynamique de préparation.

Le 8 juin 2014, l'équipe de France se déplace au Stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d'Ascq pour son troisième match de préparation face à la Jamaïque. Les Bleus marqueront huit buts face à des "Reggae Boyz" dépassés sur un plan physique et sportif. C'est le deuxième match de l'équipe de France le plus prolifique en termes de but à égalité avec un France-Islande de 1957, mais il s'agit d'un record en match amical. Karim Benzema, dont c'est le retour en Bleus, est aligné à gauche d'Olivier Giroud, Valbuena occupant le côté droit. L'efficacité et la complémentarité du trio offensif est salué, en particulier celle Benzema et Giroud[6][7]. Le madrilène inscrit deux buts et délivre trois passes décisives dont une à Giroud. Le gunners se contente d'un seul but, mais délivre une passe décisive à Yohan Cabaye pour l'ouverture du score. Le match est aussi marqué par les doublés de Blaise Matuidi et d'Antoine Griezmann, le joueur de la Real Sociedad en est donc à trois buts en autant de matchs de préparation.

Détail des matchs amicaux




Joueurs et encadrement[modifier | modifier le code]

Effectif et encadrement de l'équipe de France[8],[9]
Joueurs     Encadrement technique
P. Nom Date de naissance Sél. But(s) Club Depuis
23 G Landreau, MickaëlMickaël Landreau 12 913 14/5/1979 (35 ans) 11 0 Drapeau : France SC Bastia 2001
1 G Lloris, HugoHugo Lloris Capitaine 10 130 26/12/1986 (27 ans) 57 0 Drapeau : Angleterre Tottenham Hotspur 2008
16 G Ruffier, StéphaneStéphane Ruffier 10 220 27/9/1986 (27 ans) 2 0 Drapeau : France AS Saint-Étienne 2010
2 D Debuchy, MathieuMathieu Debuchy 10 646 28/7/1985 (29 ans) 21 2 Drapeau : Angleterre Newcastle United 2011
17 D Digne, LucasLucas Digne 7 732 20/7/1993 (21 ans) 2 0 Drapeau : France Paris Saint-Germain 2014
3 D Évra, PatricePatrice Évra 12 181 15/5/1981 (33 ans) 58 0 Drapeau : Angleterre Manchester United 2004
21 D Koscielny, LaurentLaurent Koscielny 10 602 10/9/1985 (29 ans) 17 0 Drapeau : Angleterre Arsenal FC 2011
13 D Mangala, EliaquimEliaquim Mangala 8 620 13/2/1991 (23 ans) 3 0 Drapeau : Portugal FC Porto 2013
5 D Sakho, MamadouMamadou Sakho 8 985 13/2/1990 (24 ans) 19 2 Drapeau : Angleterre Liverpool FC 2010
15 D Sagna, BacaryBacary Sagna 11 541 14/2/1983 (31 ans) 41 0 Drapeau : Angleterre Arsenal FC 2007
4 D Varane, RaphaëlRaphaël Varane 7 818 25/4/1993 (21 ans) 6 0 Drapeau : Espagne Real Madrid 2013
6 M Cabaye, YohanYohan Cabaye 10 476 14/1/1986 (28 ans) 30 3 Drapeau : France Paris Saint-Germain 2010
7 M Cabella, RémyRémy Cabella 8 962 8/3/1990 (24 ans) 1 0 Drapeau : France Montpellier HSC 2014
14 M Matuidi, BlaiseBlaise Matuidi 10 026 9/4/1987 (27 ans) 23 3 Drapeau : France Paris Saint-Germain 2010
12 M Mavuba, RioRio Mavuba 11 153 8/3/1984 (30 ans) 12 0 Drapeau : France LOSC Lille 2004
19 M Pogba, PaulPaul Pogba 7 859 15/3/1993 (21 ans) 11 2 Drapeau : Italie Juventus FC 2013
22 M Schneiderlin, MorganMorgan Schneiderlin 9 082 8/11/1989 (24 ans) 1 0 Drapeau : Angleterre Southampton FC 2014
18 M Sissoko, MoussaMoussa Sissoko 9 166 16/8/1989 (25 ans) 17 0 Drapeau : Angleterre Newcastle United 2009
8 M Valbuena, MathieuMathieu Valbuena 10 949 28/9/1984 (29 ans) 34 5 Drapeau : France Olympique de Marseille 2010
10 A Benzema, KarimKarim Benzema 9 772 19/12/1987 (26 ans) 66 21 Drapeau : Espagne Real Madrid 2007
9 A Giroud, OlivierOlivier Giroud 10 217 30/9/1986 (27 ans) 30 8 Drapeau : Angleterre Arsenal FC 2011
11 A Griezmann, AntoineAntoine Griezmann 8 584 21/3/1991 (23 ans) 4 3 Drapeau : Espagne Real Sociedad 2014
20 A Rémy, LoïcLoïc Rémy 10 123 2/1/1987 (27 ans) 24 6 Drapeau : Angleterre Newcastle United 2009
Sélectionneur
Sélectionneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
Entraîneur(s) des gardiens
Kinésithérapeute
Médecin(s)

Coordinateur sportif


Légende


Compétition[modifier | modifier le code]

Format et tirage au sort[modifier | modifier le code]

Le tirage au sort de la Coupe du monde a lieu le vendredi 6 décembre 2013 à 13 heures au Brésil. La France n'est pas tête de série et est placée dans le chapeau 4 avec les autres pays d'Europe non tête de série[10]. La délégation française est composée du sélectionneur Didier Deschamps et du président de la Fédération française de football, Noël Le Graët[11]. Le tirage au sort donne alors comme adversaires des Bleus la Suisse (tête de série du chapeau 1 et 8e au classement FIFA), l'Équateur (chapeau 2 et 23e au classement FIFA) et le Honduras (chapeau 3 et 41e au classement FIFA)[12],[13].

La Suisse, emmenée par son jeune ailier droit Xherdan Shaqiri, s'est facilement qualifiée pour le mondial, en sortant invaincue du groupe E de la zone Europe avec seulement six buts encaissés en dix rencontres. La France avait déjà été opposée à la Suisse lors du premier tour de la Coupe du monde 2006, les deux équipes se séparant sur le score de 0-0[14]. De son côté, l'Équateur ne possède qu'un seul joueur d’envergure internationale dans sa sélection, le milieu offensif Antonio Valencia. Les Équatoriens se qualifient en terminant quatrième de la zone Amérique du Sud. Ils ne remportent aucun match à l'extérieur, et doivent leur qualification à leur excellent parcours à domicile dans les hauteurs de Quito (sept victoires et un nul). La France et l'Equateur ne se sont alors affrontés qu'à une seule reprise, le 27 mai 2008, lors d'un match amical remporté par les Français 2-0 grâce à un doublé de Bafétimbi Gomis pour sa première sélection[15]. Enfin, le Honduras est le seul adversaire que les Bleus n'ont jamais affronté. Les Honduriens se qualifient en terminant troisième de la zone Amérique du Nord, Amérique centrale et Caraïbes, Wilson Palacios étant le joueur le plus en vue de la sélection[16].

Ce tirage au sort est jugé clément par les observateurs[12],[13],[17],[18]. De son côté, Didier Deschamps pense que « La Suisse sera l'adversaire le plus difficile, forcément, en tant que tête de série. L'Equateur et le Honduras, on les connaît moins »[19]. D'autre part, le défenseur Mathieu Debuchy évoque un groupe « plutôt abordable »[20], le gardien Hugo Lloris « un tirage plutôt favorable lorsqu'on voit les autres poules »[21] et l'ancien international Jean-Pierre Papin juge que « la France est vernie »[22]. De leur côté, les adversaires des Bleus estiment aussi avoir un groupe à leur portée, mais modèrent leurs propos. Le sélectionneur de la Suisse, Ottmar Hitzfeld, annonce que la France est favorite du groupe mais que la Suisse doit atteindre les huitièmes de finale avec eux[23], tandis que le sélectionneur du Honduras, Luis Suarez, pense avoir « une équipe capable de jouer un rôle »[24]. Seul Reinaldo Rueda, le sélectionneur de l'Équateur, estime devoir faire face à un « groupe très difficile »[25].

Premier tour[modifier | modifier le code]

La France fait partie du groupe E de la Coupe du monde de football de 2014, avec la Suisse, l'Équateur et le Honduras.

France - Honduras[modifier | modifier le code]

Match 10
15 juin 2014
15:00 (UTC-3)
historique Historique des rencontres
France Drapeau : France 3 - 0
(1 - 0)
Drapeau : Honduras Honduras Estádio Beira-Rio, Porto Alegre
Spectateurs : 43 012
photos du match
Arbitrage : Drapeau : Brésil Sandro Ricci

Karim Benzema But inscrit après 45 minutes 45e (pén.) But inscrit après 72 minutes 72e
Noel Valladares Inscrit contre son camp après 48 minutes 48e (c.s.c.)

Rapport

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
France
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Honduras
Drapeau : France
FRANCE :
Gardien de but 1 Hugo Lloris Capitaine
2 Mathieu Debuchy
3 Patrice Évra Averti après 7 minute(s) 7e
4 Raphaël Varane
5 Mamadou Sakho
6 Yohan Cabaye Remplacé après 65 minutes 65e Averti après 45 minute(s) 45e
8 Mathieu Valbuena Remplacé après 78 minutes 78e
10 Karim Benzema
11 Antoine Griezmann
14 Blaise Matuidi
19 Paul Pogba Remplacé après 57 minutes 57e Averti après 28 minute(s) 28e
Remplaçants :
18 Moussa Sissoko Entré après 57 minutes 57e 
12 Rio Mavuba Entré après 65 minutes 65e 
9 Olivier Giroud Entré après 78 minutes 78e 
Sélectionneur :
Drapeau : France Didier Deschamps
FRA-HON 2014-06-15.svg
Drapeau : Honduras
HONDURAS :
Gardien de but 18 Noel Valladares Capitaine
3 Maynor Figueroa Averti après 83 minute(s) 83e
5 Víctor Bernárdez Remplacé après 46 minutes 46e
7 Emilio Izaguirre
8 Wilson Palacios Carton jaune Carton jauneCarton rouge 28e, 43e
11 Jerry Bengtson Remplacé après 46 minutes 46e
13 Carlo Costly
15 Roger Espinoza
17 Andy Najar Remplacé après 58 minutes 58e
19 Luis Garrido
21 Brayan Beckeles
Remplaçants :
2 Osman Chávez Entré après 46 minutes 46e 
14 Óscar Boniek García Entré après 46 minutes 46e  Averti après 53 minute(s) 53e
20 Jorge Claros Entré après 58 minutes 58e 
Sélectionneur :
Drapeau : Colombie Luis Fernando Suárez

Assistants :
Drapeau : Brésil Emerson De Carvalho
Drapeau : Brésil Marcelo Van Gasse
Quatrième arbitre :
Drapeau : Nouvelle-Zélande Peter O'Leary
Cinquième arbitre :
Drapeau : Nouvelle-Zélande Jan-Hendrik Hintz

Homme du Match :
Drapeau de la France Karim Benzema

Suisse - France[modifier | modifier le code]

Match 25
20 juin 2014
16:00 (UTC-3)
historique Historique des rencontres
Suisse Drapeau : Suisse 2 - 5
(0 - 3)
Drapeau : France France Itaipava Arena Fonte Nova, Salvador de Bahia
Spectateurs : 51 003
photos du match
Arbitrage : Drapeau des Pays-Bas Björn Kuipers

Blerim Džemaili But inscrit après 81 minutes 81e (cf.)
Granit Xhaka But inscrit après 87 minutes 87e

Rapport

But inscrit après 17 minutes 17e Olivier Giroud
But inscrit après 18 minutes 18e Blaise Matuidi
But inscrit après 40 minutes 40e Mathieu Valbuena
But inscrit après 67 minutes 67e Karim Benzema
But inscrit après 73 minutes 73e Moussa Sissoko

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Suisse
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
France
Drapeau de la Suisse
SUISSE :
Gardien de but 1 Diego Benaglio
2 Stephan Lichtsteiner
5 Steve von Bergen Remplacé après 9 minutes 9e
8 Gökhan Inler Capitaine
9 Haris Seferović Remplacé après 69 minutes 69e
10 Granit Xhaka
11 Valon Behrami Remplacé après 46 minutes 46e
13 Ricardo Rodríguez
18 Admir Mehmedi
20 Johan Djourou
23 Xherdan Shaqiri
Remplaçants :
4 Philippe Senderos Entré après 9 minutes 9e 
19 Josip Drmić Entré après 69 minutes 69e 
15 Blerim Džemaili Entré après 46 minutes 46e 
Sélectionneur :
Drapeau de l'Allemagne Ottmar Hitzfeld
SUI-FRA 2014-06-20.svg
Drapeau de la France
FRANCE :
Gardien de but 1 Hugo Lloris Capitaine
2 Mathieu Debuchy
3 Patrice Évra
4 Raphaël Varane
5 Mamadou Sakho Remplacé après 66 minutes 66e
6 Yohan Cabaye Averti après 88 minute(s) 88e
8 Mathieu Valbuena Remplacé après 82 minutes 82e
9 Olivier Giroud Remplacé après 63 minutes 63e
10 Karim Benzema
14 Blaise Matuidi
18 Moussa Sissoko
Remplaçants :
19 Paul Pogba Entré après 63 minutes 63e 
21 Laurent Koscielny Entré après 66 minutes 66e 
11 Antoine Griezmann Entré après 82 minutes 82e 
Sélectionneur :
Drapeau de la France Didier Deschamps

Assistants :
Drapeau des Pays-Bas Sander van Roekel
Drapeau des Pays-Bas Erwin Zeinstra
Quatrième arbitre :
Drapeau de la Norvège Svein Oddvar Moen
Cinquième arbitre :
Drapeau de la Norvège Kim Haglund

Homme du Match :
Drapeau de la France Karim Benzema

Équateur - France[modifier | modifier le code]

Match 42
25 juin 2014
17:00 (UTC-3)
historique Historique des rencontres
Équateur Drapeau : Équateur 0 - 0
(0 - 0)
Drapeau : France France Stade Maracanã, Rio de Janeiro
Spectateurs : 73 749
photos du match
Arbitrage : Drapeau : Côte d'Ivoire Noumandiez Doué

rapport

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Équateur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
France
Drapeau de l'Équateur
ÉQUATEUR :
Gardien de but 22 Alexander Domínguez
2 Jorge Guagua
3 Frickson Erazo Averti après 83 minute(s) 83e
4 Juan Carlos Paredes
6 Christian Noboa Remplacé après 89 minutes 89e
7 Jefferson Montero Remplacé après 63 minutes 63e
10 Walter Ayoví
13 Enner Valencia
14 Oswaldo Minda
15 Michael Arroyo Remplacé après 82 minutes 82e
16 Antonio Valencia Capitaine Carton rouge 50e
Remplaçants :
5 Renato Ibarra Entré après 63 minutes 63e 
21 Gabriel Achilier Entré après 82 minutes 82e 
11 Felipe Caicedo Entré après 89 minutes 89e 
Sélectionneur :
Drapeau de la Colombie Reinaldo Rueda
ECU-FRA 2014-06-25.svg
Drapeau de la France
FRANCE :
Gardien de but 1 Hugo Lloris Capitaine
5 Mamadou Sakho Remplacé après 61 minutes 61e
10 Karim Benzema
11 Antoine Griezmann Remplacé après 79 minutes 79e
14 Blaise Matuidi Remplacé après 67 minutes 67e
15 Bacary Sagna
17 Lucas Digne
18 Moussa Sissoko
19 Paul Pogba
21 Laurent Koscielny
22 Morgan Schneiderlin
Remplaçants :
4 Raphaël Varane Entré après 61 minutes 61e 
9 Olivier Giroud Entré après 67 minutes 67e 
20 Loïc Rémy Entré après 79 minutes 79e 
Sélectionneur :
Drapeau de la France Didier Deschamps

Assistants :
Drapeau : Côte d'Ivoire Songuifolo Yeo
Drapeau du Burundi Jean-Claude Birumushahu
Quatrième arbitre :
Drapeau des Pays-Bas Björn Kuipers
Cinquième arbitre :
Drapeau des Pays-Bas Sander van Roekel

Homme du Match :
Drapeau de l'Équateur Alexander Domínguez

Classement[modifier | modifier le code]

Avec deux victoires et un match nul, l'équipe de France termine première de son groupe (7 points) devant la Suisse (6 points), l’Équateur (3 points) et enfin le Honduras (0 point). Les Bleus affichent une différence de but positive de +6 avec 8 buts marqués et 2 encaissés.


Classement
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1 Drapeau : France France 7 3 2 1 0 8 2 6
2 Drapeau : Suisse Suisse 6 3 2 0 1 7 6 1
3 Drapeau : Équateur Équateur 4 3 1 1 1 3 3 0
4 Drapeau : Honduras Honduras 0 3 0 0 3 1 8 -7
9 15 juin 2014 Suisse Drapeau : Suisse 2 - 1 Drapeau : Équateur Équateur
10 15 juin 2014 France Drapeau : France 3 - 0 Drapeau : Honduras Honduras
25 20 juin 2014 Suisse Drapeau : Suisse 2 - 5 Drapeau : France France
26 20 juin 2014 Honduras Drapeau : Honduras 1 - 2 Drapeau : Équateur Équateur
41 25 juin 2014 Honduras Drapeau : Honduras 0 - 3 Drapeau : Suisse Suisse
42 25 juin 2014 Équateur Drapeau : Équateur 0 - 0 Drapeau : France France

Phase à élimination directe[modifier | modifier le code]

Huitième de finale : France - Nigeria[modifier | modifier le code]

Match 53
30 juin 2014
13:00 (UTC-3)
historique Historique des rencontres
France Drapeau : France 2 - 0
(0 - 0)
Drapeau : Nigeria Nigeria Stade national de Brasilia Mané-Garrincha, Brasilia
Spectateurs : 67 882
photos du match
Arbitrage : Drapeau des États-Unis Mark Geiger

Paul Pogba But inscrit après 79 minutes 79e
Joseph Yobo Inscrit contre son camp après 90+3 minutes 90+3e (c.s.c.)

rapport

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
France
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Nigeria
Drapeau de la France
France :
Gardien de but 1 Hugo Lloris Capitaine
2 Mathieu Debuchy
3 Patrice Évra
4 Raphaël Varane
6 Yohan Cabaye
8 Mathieu Valbuena Remplacé après 90+3 minutes 90+3e
9 Olivier Giroud Remplacé après 62 minutes 62e
10 Karim Benzema
14 Blaise Matuidi Averti après 54 minute(s) 54e
19 Paul Pogba
21 Laurent Koscielny
Remplaçants :
11 Antoine Griezmann Entré après 62 minutes 62e 
18 Moussa Sissoko Entré après 90+3 minutes 90+3e 
Sélectionneur :
Drapeau de la France Didier Deschamps
FRA-NGA 2014-06-30.svg
Drapeau du Nigeria
Nigeria :
Gardien de but 1 Vincent Enyeama
2 Joseph Yobo
5 Efe Ambrose Capitaine
7 Ahmed Musa
8 Peter Odemwingie
9 Emmanuel Emenike
10 John Obi Mikel
11 Victor Moses Remplacé après 89 minutes 89e
13 Juwon Oshaniwa
17 Ogenyi Onazi Remplacé après 59 minutes 59e
22 Kenneth Omeruo
Remplaçants :
19 Uche Nwofor Entré après 89 minutes 89e 
4 Reuben Gabriel Entré après 59 minutes 59e 
Sélectionneur :
Drapeau du Nigeria Stephen Keshi

Assistants :
Drapeau des États-Unis Sean Hurd
Drapeau des États-Unis Joe Fletcher
Quatrième arbitre :
Drapeau de l'Iran Alireza Faghani
Cinquième arbitre :
Drapeau de l'Iran Hassan Kamranifar

Homme du Match :
Drapeau de la France Paul Pogba

Quart de finale : France - Allemagne[modifier | modifier le code]

Match 58
4 juillet 2014
13:00 (UTC-3)
historique Historique des rencontres
France Drapeau : France 0- 1
(0 - 1)
Drapeau : Allemagne Allemagne Stade Maracanã, Rio de Janeiro
Spectateurs : 74 240
photos du match
Arbitrage : Drapeau de l’Argentine Néstor Pitana

rapport

But inscrit après 13 minutes 13e Mats Hummels

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
France
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Allemagne
Drapeau de la France
France :
Gardien de but 1 Hugo Lloris Capitaine
2 Mathieu Debuchy
4 Raphaël Varane
5 Mamadou Sakho Remplacé après 72 minutes 72e
3 Patrice Évra
19 Paul Pogba
6 Yohan Cabaye Remplacé après 73 minutes 73e
14 Blaise Matuidi
8 Mathieu Valbuena Remplacé après 85 minutes 85e
11 Antoine Griezmann
10 Karim Benzema
Remplaçants :
21 Laurent Koscielny Entré après 72 minutes 72e 
20 Loïc Rémy Entré après 73 minutes 73e 
9 Olivier Giroud Entré après 85 minutes 85e 
Sélectionneur :
Drapeau de la France Didier Deschamps
FRA-GER 2014-07-04.svg
Drapeau de l'Allemagne
Allemagne :
Gardien de but 1 Manuel Neuer
16 Philipp Lahm Capitaine
20 Jérôme Boateng
5 Mats Hummels
4 Benedikt Höwedes
7 Bastian Schweinsteiger Averti après 80 minute(s) 80e
6 Sami Khedira Averti après 54 minute(s) 54e
13 Thomas Müller
18 Toni Kroos Remplacé après 90+2 minutes 90+2e
8 Mesut Özil Remplacé après 83 minutes 83e
11 Miroslav Klose Remplacé après 69 minutes 69e
Remplaçants :
19 Mario Götze Entré après 85 minutes 85e 
9 André Schürrle Entré après 69 minutes 69e 
23 Christoph Kramer Entré après 90+2 minutes 90+2e 
Sélectionneur :
Drapeau de l'Allemagne Joachim Löw

Assistants :
Drapeau de l’Argentine Hernán Maidana
Drapeau de l’Argentine Juan Pablo Belatti
Quatrième arbitre :
Drapeau de la Suède Jonas Eriksson
Cinquième arbitre :
Drapeau de la Suède Mathias Klasenius

Homme du Match :
Drapeau de l'Allemagne Mats Hummels

Statistiques[modifier | modifier le code]

Temps de jeu[modifier | modifier le code]

Au niveau du temps de jeu, Hugo Lloris et Karim Benzema sont les seuls joueurs à avoir joué l'intégralité des rencontres des Bleus (450 minutes). Raphaël Varane, Blaise Matuidi, Paul Pogba, Olivier Giroud et Antoine Griezmann disputent également tous les matchs du parcours de l'équipe de France. Mathieu Debuchy, Patrice Évra, Laurent Koscielny, Mamadou Sakho, Yohan Cabaye, Moussa Sissoko, Mathieu Valbuena font également partie des joueurs les plus utilisés par Didier Deschamps. Tandis que Lucas Digne, Bacary Sagna, Rio Mavuba, Morgan Schneiderlin, Loïc Rémy n'ont qu'un statut de remplaçant et ne joue que très peu durant le Mondial (moins de 90 minutes). Enfin, les deux gardiens Mickaël Landreau et Stéphane Ruffier ainsi qu'Eliaquim Mangala et Rémy Cabella n'ont pas la chance de prendre part à la compétition et ne joue donc aucune minute.

Temps de jeu des joueurs de l'équipe de France[26],[27],[28],[29],[30]
Joueur Drapeau : Honduras Drapeau : Suisse Drapeau : Équateur Drapeau : Nigeria Drapeau : Allemagne TT MJ MT
Gardiens
Mickaël Landreau 0 0 0 0 0 0 0 0
Hugo Lloris 90 Capitaine 90 Capitaine 90 Capitaine 90 Capitaine 90 Capitaine 450 5 5
Stéphane Ruffier 0 0 0 0 0 0 0 0
Défenseurs
Mathieu Debuchy 90 90 0 90 90 360 4 4
Lucas Digne 0 0 90 0 0 90 1 1
Patrice Évra 90 90 0 90 90 360 4 4
Laurent Koscielny 0 24 90 90 18 222 4 2
Eliaquim Mangala 0 0 0 0 0 0 0 0
Mamadou Sakho 90 66 61 0 72 289 4 4
Bacary Sagna 0 0 90 0 0 90 1 1
Raphaël Varane 90 90 29 90 90 389 5 4
Milieux
Yohan Cabaye 65 90 90 73 318 4 4
Rémy Cabella 0 0 0 0 0 0 0 0
Blaise Matuidi 90 90 But inscrit 67 90 90 427 5 5
Rio Mavuba 25 0 0 0 0 25 1 0
Paul Pogba 57 27 90 90 But inscrit 90 354 5 4
Morgan Schneiderlin 0 0 90 0 0 90 1 1
Moussa Sissoko 33 90 But inscrit 90 1 0 214 4 2
Mathieu Valbuena 78 82 But inscrit 0 89 85 334 4 4
Attaquants
Karim Benzema 90 But inscritBut inscrit 90 But inscrit 90 90 90 450 5 5
Olivier Giroud 12 63 But inscrit 23 62 5 165 5 2
Antoine Griezmann 90 8 79 28 90 295 5 3
Loïc Rémy 0 0 11 0 17 28 2 0

Buteurs[modifier | modifier le code]

Tous les buteurs de l'équipe de France sont inédits en Coupe du monde. En effet, Karim Benzema marque ses trois premiers buts dans un Mondial et termine meilleur buteur des Bleus (doublé contre le Honduras et but contre la Suisse) mais aussi meilleur passeur décisif.

Olivier Giroud, Blaise Matuidi, Paul Pogba, Moussa Sissoko et Mathieu Valbuena inscrivent également leur premier but en Coupe du monde tandis que les Bleus bénéficient de deux buts contre son camp (Noel Valladares face au Honduras et Joseph Yobo contre le Nigeria).

Buteurs de l'équipe de France
Buts Joueurs Adversaires
3 Karim Benzema Honduras (2), Suisse
1 Olivier Giroud Suisse
Blaise Matuidi Suisse
Paul Pogba Nigéria
Moussa Sissoko Suisse
Mathieu Valbuena Suisse
Inscrit contre son camp (c.s.c.) Drapeau : Honduras Noel Valladares
Inscrit contre son camp (c.s.c.) Drapeau : Nigeria Joseph Yobo

Passeurs décisifs[modifier | modifier le code]

Passeurs décisifs de l'équipe de France
Passes Joueurs Adversaires
2 Karim Benzema Suisse (2)
1 Olivier Giroud Suisse
Paul Pogba Suisse
Mathieu Valbuena Suisse

Aspects socio-économiques[modifier | modifier le code]

Audiences télévisuelles[modifier | modifier le code]

Jour de diffusion Match Compétition Diffuseur Téléspectateurs Part d'audience Références
15 juin 2014 France – Honduras Coupe du monde (Groupe E) TF1 15 841 000 57,0 % [31]
20 juin 2014 Suisse – France Coupe du monde (Groupe E) TF1 16 700 000 62,0 % [32]
25 juin 2014 Équateur – France Coupe du monde (Groupe E) TF1 14 650 000 62,0 % [33]
30 juin 2014 France - Nigeria Coupe du monde (Huitième de finale) TF1 16 000 000 69,5 % [34]
4 juillet 2014 France - Allemagne Coupe du monde (Quarts de finale) TF1 16 900 000 72,1 % [35]

Hébergement[modifier | modifier le code]

L'Équipe de France de football loge durant le mondial à l'hôtel JP de Ribeirão Preto, un des hôtels les moins onéreux des 32 hôtels des équipes jouant le Mondial[36]

Primes[modifier | modifier le code]

Bilan et après Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Laurent Blanc quitte les Bleus, francefootball.fr, 30 juin 2012.
  2. « Foot – Bleus : Deschamps sélectionneur (officiel) », L'Équipe, 8 juillet 2012.
  3. Des Bleus héroïques sur le site leparisien.fr, Consulté le 23 octobre 2012
  4. Espagne - France : 1-1 sur le site lequipe.fr, Consulté le 23 octobre 2012
  5. Les Bleus tombent en Ukraine, fff.fr, 15 novembre 2013.
  6. http://www.footmercato.net/equipe-de-france/equipe-de-france-l-association-benzema-giroud-fait-enfin-ses-preuves_131554
  7. http://www.lavoixdunord.fr/sports/coupe-du-monde-france-jamaique-ca-ne-peut-pas-faire-ia182b201n2195207
  8. « France - Joueurs », sur fr.fifa.com, Fédération internationale de football association
  9. « L'encadrement des Bleus », sur fff.fr, Fédération française de football (consulté le 18 mai 2014)
  10. « La France connaîtra son chapeau après un tirage au sort », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 3 décembre 2013
  11. « Les Bleus, la boule au ventre », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 5 décembre 2013
  12. a et b « Mondial 2014 : la France épargnée au tirage », sur lemonde.fr, Le Monde,‎ 6 décembre 2012
  13. a et b « Groupe E : Abordable pour la France et la Suisse », sur fifa.com, FIFA,‎ 6 décembre 2013
  14. « Suisse, attention (gros) danger », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 6 décembre 2013
  15. « L'Equateur, l'autre inconnue », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 6 décembre 2013
  16. « Le Honduras, premier adversaire des Bleus », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 6 décembre 2013
  17. « La France s'en sort bien », sur fifa.com, FIFA,‎ 6 décembre 2013
  18. « Coupe du monde 2014 - Bleus : Le Honduras en apéritif, le Maracaña en dessert », sur eurosport.fr, Eurosport,‎ 7 décembre 2013
  19. « Deschamps : «Gagner le premier match» », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 6 décembre 2013
  20. « Debuchy : «Tant que les matches ne sont pas joués...» », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 6 décembre 2013
  21. « Lloris : «Tout reste à faire» », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 6 décembre 2013
  22. « Papin : "La France est vernie" », sur fifa.com, FIFA,‎ 6 décembre 2013
  23. « Hitzfeld : «Les Français sont favoris» », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 6 décembre 2013
  24. «Le groupe semble accessible», sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 6 décembre 2013
  25. « Rueda : «Très difficile» », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 6 décembre 2013
  26. [PDF](en)« Feuille de match France - Honduras », sur fifa.com, Fédération internationale de football association
  27. [PDF](en)« Feuille de match Suisse - France », sur fifa.com, Fédération internationale de football association
  28. [PDF](en)« Feuille de match Équateur - France », sur fifa.com, Fédération internationale de football association
  29. [PDF](en)« Feuille de match France - Nigeria », sur fifa.com, Fédération internationale de football association
  30. [PDF](en)« Feuille de match France - Allemagne », sur fifa.com, Fédération internationale de football association
  31. http://www.toutelatele.com/coupe-du-monde-16-millions-de-telespectateurs-pour-la-victoire-des-bleus-karim-benzema-entre-dans-l-histoire-60775
  32. http://www.toutelatele.com/coupe-du-monde-2014-pres-de-17-millions-de-francais-devant-le-festival-des-bleus-contre-la-suisse-60962
  33. http://www.toutelatele.com/equateur-france-62-de-part-de-marche-pour-tf1-61104
  34. http://www.toutelatele.com/france-nigeria-16-millions-de-supporters-pour-la-qualification-des-bleus-61240
  35. http://www.foot01.com/info/audience-16-9-millions-de-telespectateurs-pour-france-allemagne,148357
  36. « L’équipe de France veut soigner son image et ses supporters », sur Sport24.com,‎ 21 mai 2014

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]