Iker Casillas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Casillas.
Iker Casillas
Iker Casillas 2012.jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Espagne Real Madrid CF
Numéro 1
Biographie
Nom Iker Casillas Fernández
Nationalité Drapeau de l'Espagne Espagne
Naissance 20 mai 1981 (33 ans)
Lieu Móstoles (Espagne)
Taille 1,85 m (6 1)[1]
Période pro. 1998-
Poste Gardien de but
Parcours junior
Saisons Club
1990-1998 Drapeau : Espagne Real Madrid
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1998-1999 Drapeau : Espagne Real Madrid C 026 (0)
1999 Drapeau : Espagne Real Madrid Castilla 004 (0)
1999- Drapeau : Espagne Real Madrid CF 678 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1996 Drapeau : Espagne Espagne -15 ans 001 (0)
1996-1998 Drapeau : Espagne Espagne -16 ans 019 (0)
1997-1999 Drapeau : Espagne Espagne -17 ans 010 (0)
1999 Drapeau : Espagne Espagne -18 ans 004 (0)
1999 Drapeau : Espagne Espagne -20 ans 002 (0)
1999-2000 Drapeau : Espagne Espagne espoirs 005 (0)
2000- Drapeau : Espagne Espagne 155 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 14 juin 2014

Iker Casillas Fernández (né le 20 mai 1981 à Móstoles, Espagne) est un joueur de football espagnol. Jouant au poste de gardien de but, il évolue depuis le début de sa carrière sous les couleurs du Real Madrid et également de la sélection espagnole. Il est actuellement le capitaine du Real Madrid et également de la sélection espagnole.

Issu du centre de formation du Real Madrid, il est considéré comme l'un des meilleurs gardiens au monde à l'heure actuelle grâce à ses performances en équipe nationale et au Real Madrid. Avec son club, il a notamment remporté la Ligue des champions à trois reprises en 2000, 2002 et 2014, la Supercoupe de l'UEFA et la Coupe intercontinentale. En sélection, il fait partie des joueurs qui ont réussi à remporter coup sur coup l'Euro 2008, la Coupe du monde 2010, et l'Euro 2012. Capitaine de la sélection, il est le premier joueur européen de l'histoire à soulever trois trophées internationaux en quatre ans.

Il est le gardien ayant joué le plus de matchs au Real Madrid et également le joueur ayant joué le plus de matchs de l'Histoire de la sélection espagnole. Avec 231 matchs officiels sans encaisser de but sur 795, il est le second gardien de l'histoire du football ayant le meilleure ratio de clean sheet (matchs officiels sans encaisser de but) derrière Lev Yachine avec 270 matchs officiels sans encaisser de but sur 812[2],[3],[4]. Le 5 septembre 2012, il reçoit le Prix Prince des Asturies des sports avec Xavi Hernández, la plus haute distinction sportive d'Espagne, qu'il avait déjà reçu en 2010 avec l'ensemble de la sélection espagnole.

Ses débuts[modifier | modifier le code]

Iker Casillas est né le 20 mai 1981 dans la ville de Móstoles, dans la Communauté de Madrid (Espagne). Son père, José Luis Casillas, travaillait comme fonctionnaire au ministère de l'Éducation tandis que sa mère, María del Carmen Fernández González, était coiffeuse. Ses deux parents avaient émigré de leur ville d'origine de Navalacruz dans la Province d'Ávila. Quand il était enfant, Casillas a également vécu quelques années au Pays basque mais il a toujours considéré Madrid comme sa ville d'origine. Casillas a également un frère, prénommé Unai, qui joue comme milieu de terrain au CD Móstoles.

L'histoire veut également que quand il était petit, Casillas ait oublié de jouer le ticket de loterie sportive que son père lui avait confié. Celui-ci avait pourtant correctement prédit les 14 résultats du jour et ce jour-là, la famille manqua de gagner 1 million d'euros[5].

Real Madrid[modifier | modifier le code]

Casillas lors de la saison 2010-11

Casillas est un pur produit du centre de formation du Real Madrid et il a joué pour la première fois en équipe de jeunes au cours de la saison 1990-91. Le 27 novembre 1997, à l'âge de 16 ans, il est appelé dans le groupe par Jupp Heynckes pour disputer un match de Ligue des champions face à Rosenborg mais il n'entre cependant pas en jeu. Il lui faudra attendre la saison 1998-99 pour intégrer l'équipe première et devenir la doublure du gardien de l'époque, Bodo Illgner.

Au cours de la saison suivante, le 9 septembre 1999, il joue son premier match en équipe première pour le club madrilène à l'âge de 18 ans et 112 jours. Il profite quelque temps plus tard d'une blessure d'Illgner pour reléguer petit à petit celui-ci sur le banc des remplaçants et devenir au même âge, le gardien titulaire du Real Madrid. Le 24 mai 2000, au stade de France à Paris, il devient le plus jeune gardien de but à disputer une finale de Ligue des champions. Ce soir là, le Real Madrid s'impose 3-0 et Casillas remporte sa première Ligue des champions, quatre jours seulement après avoir fêté son dix-neuvième anniversaire.

Casillas connaît cependant quelques difficultés lors de la saison 2001-02. On lui reproche son inconstance et il perd peu à peu sa place de titulaire au profit de César Sánchez. Son retour en grâce n'en est que plus beau. En effet, le 15 mai 2002, le Real Madrid dispute une nouvelle finale de Ligue des champions face au Bayer Leverkusen. Alors que le Real mène 2-1 (grâce notamment à une superbe volée de Zinédine Zidane) et qu'il reste 25 minutes à tenir, César Sánchez se blesse et c'est Casillas qui entre en jeu pour le remplacer. Casillas va alors réaliser une excellente prestation et signer une série de quatre arrêts miraculeux pour préserver l'avantage de son club et lui permettre de remporter la 9e Ligue des champions de son histoire.

Depuis lors, Casillas est un titulaire indiscutable au sein de son club et progresse d'année en année. Ses arrêts, sauvant de nombreuses fois le Real Madrid avide de jeu offensif, ont contribué à lui valoir le surnom de San Iker (en français, Saint Iker) ou encore d'Ángel de Móstoles (en français, Ange de Móstoles).

La saison 2007-08 est très fructueuse pour lui. En encaissant seulement 32 buts en 36 matchs, ce qui lui permet d'obtenir le trophée Zamora, il aide son club à décrocher la 31e Liga de son histoire (un record !). Le 14 février 2008, avec onnes performances cette saison-là lui valent de figurer une nouvelle fois dans l'équipe-type de l'année selon l'UEFA.

Casillas dans le derby contre l'Atlético de Madrid (saison 2010-2011)

Le 7 février 2009, lors de la 22e journée de championnat contre le Racing Santander, Casillas joue son 454e match pour le Real Madrid et égale le record de Paco Buyo. Quelques jours plus tard, il devient le gardien le plus capé de l'histoire du club à seulement 27 ans. Depuis, Casillas a battu plusieurs records de longévité avec son club : le 13 février 2010, il joue son 500e match avec le Real Madrid et trois jours plus tard, il entre dans le club très fermé des joueurs ayant joué plus de 100 matchs de Ligue des champions dans leur carrière.

Lors de la saison 2009-10, Casillas prouve une nouvelle fois qu'il est l'un des meilleurs gardiens du monde. Le 4 octobre, contre le FC Séville, il réalise un arrêt extraordinaire en courant d'un bout à l'autre de son but, s'étendant au maximum et empêchant Diego Perotti de marquer à bout portant. À l'issue de ce match, il est félicité par un grand nombre de joueurs et l'ancien gardien anglais Gordon Banks déclare à son propos : « Les réflexes de Casillas sont incroyables. S'il continue à jouer si bien, il va devenir l'un des meilleurs gardiens de l'histoire du football »[6].

Lors de l'été 2010, à la suite du départ des deux légendes du club Raúl et Guti, il est promu capitaine de l'équipe. Sous les ordres de José Mourinho, il réalise un très bon début de saison. Ainsi, le 13 août 2010 lors d'une rencontre amicale dédiée à Franz Beckenbauer contre le Bayern Munich, il arrête un penalty puis deux tirs aux buts, permettant à son équipe de s'imposer (0-0, 4 tab 2)[7]. Quelques mois plus tard, le 19 octobre 2010, Casillas joue son 527e match sous les couleurs du Real et entre dans le top 10 des joueurs ayant le plus souvent revêtu la tunique du club madrilène. Alors que tout le monde s'attend à un match serré lors du Clasico au Camp Nou, le Real reçoit une correction et Iker encaisse 5 buts. Le 9 janvier 2011, il se classe 7e au ballon d'or. Lors des 4 clasico de suite, il réalise des arrêts capitaux, permettant au Real Madrid de remporter la Copa Del Rey mais est impuissant lors de l'élimination en demi-finales de Ligue des Champions par le Barca, dans laquelle il n'encaisse que 6 buts en 12 matchs, dont 3 face à Barcelone.

Lors de la saison 2011-2012, il reste invincible durant la phase de poules de Ligue des Champions dans laquelle il joue 4 matchs. Le 17 décembre 2011, Iker réalise un arrêt extraordinaire à Séville, arrêt qui sera par la suite élu arrêt de l'année en Liga et rappelant celui du 4 octobre 2010. Le 22 janvier 2012, Casillas joue, face à l'Athletic Bilbao, son 600e match sous le maillot du Real Madrid.Lors du match retour contre le Barça, en Liga, il réalise un excellent match, il repousse toutes les tentatives du Barça mais ne peut éviter le but de Sanchez. Face au Bayern Munich en demi-finales de Ligue des Champions, il encaisse deux buts au match aller. Au match retour, alors que son équipe mène 2-0 sur un doublé de Cristiano Ronaldo encaisse un pénalty d'Arjen Robben. Puis juste avant la mi-temps, il repousse un coup franc de ce dernier alors que le mur cachait sa vue. Le match en restera là mais l'égalité sur les deux matchs le poussera jusqu'aux tirs aux buts. Alors que Cristiano Ronaldo et Kaká voient leurs tirs aux buts repoussés par Manuel Neuer, Casillas réalise 2 arrêts capitaux pour relancer son équipe mais Sergio Ramos manque par la suite son tir au but pour le Real Madrid. Bastian Schweinsteiger transforme ensuite son pénalty permettant au Bayern Munich d'aller en finale.

Lors de la saison 2012-2013, la presse espagnole relate des tensions entre José Mourinho entraîneur du Real Madrid et Iker Casillas. Evènement rarissime, il est placé sur le banc lors de la 17e journée de la Liga, ce fait témoigne du mauvais début de saison de son club et du principal intéressé. Le 6 janvier 2013, il est encore placé sur le banc au profit d'Adàn mais ce dernier, sur une sortie ratée à la 6e minute écope d'un carton rouge obligeant donc Mourinho à faire rentrer Casillas. Cristiano Ronaldo, qui portait le brassard en l'absence de Casillas et Ramos propose même à Casillas de le récupérer, ce dernier refusa. Le 23 janvier, Casillas se fracture le pouce gauche pendant un match de Coupe du Roi contre le FC Valence. Son absence est estimée au minimum à six semaines[8]. Après avoir été complètement rétabli de sa blessure Diego Lopéz recruté pour le remplacer devient le gardien numéro 1 de l'équipe et prend la place de Casillas. Ses mauvaises relations avec son entraîneur José Mourinho ne l'aidant pas, il se confine au rôle de remplaçant jusqu'en fin de saison. Avec l'arrivée de Carlo Ancelotti à la tête du Real pour la saison 2013-2014, Casillas espère retrouver une place de titulaire dans son club. Malheureusement pour lui, le technicien italien donne raison à son prédécesseur portugais et laisse Casillas sur le banc en Liga mais le titularise en coupes nationales et en Ligue des Champions.

Sélection espagnole[modifier | modifier le code]

Casillas débute très tôt en sélection. Très jeune, il a déjà remporté le Championnat d'Europe des moins de 15 ans en 1995 et il s'impose dans le Championnat d'Europe des moins de 16 ans en 1997. Promu en équipe des moins de 17 ans, il est à 16 ans le joueur le plus jeune de l'effectif espagnol qui termine à la troisième place du Coupe du monde des moins de 17 ans, qui se déroule en Égypte. Il sera nommé par la suite capitaine de cette équipe. Deux ans plus tard, en 1999, il remporte la Coupe du monde des moins de 20 ans qui se déroule au Nigeria. C'est à cette occasion qu'il se lie d'amitié avec Xavi Hernández, le milieu de terrain du FC Barcelone.

Initialement gardien de second choix pour être intégré à l'équipe senior, il gagne peu à peu sa place à la suite de brillantes performances en club.

Le 3 juin 2000, Il fait ses débuts en équipe senior à l'âge de 19 ans et 14 jours contre la Suède (1-1). Il participe par la suite à l'Euro 2000 mais n'est jamais utilisé comme remplaçant.

Il devait initialement être la doublure de Santiago Cañizares à la Coupe du monde 2002 mais celui-ci se blesse accidentellement au pied en voulant réceptionner une bouteille de parfum qu'il venait de faire tomber. Par conséquent, Casillas est propulsé gardien titulaire de la sélection espagnole à seulement 21 ans. Il réalise de bonnes performances, arrêtant notamment deux tirs aux buts contre l'Irlande en huitième de finale mais ne pouvant rien faire en quart de finale contre la Corée du Sud. L'un de ses arrêts lors de ce dernier match sera sélectionné comme l'un des 10 plus beaux arrêts de l'histoire de la Coupe du monde. Ses performances en sélection à l'occasion de cette compétition ont en partie contribué à son surnom de San Iker.

Par la suite, Casillas participe à la campagne de qualification pour l'Euro et produit de bonnes performances en n'encaissant de quatre buts. Il fait ensuite partie de l'effectif pour l'Euro 2004 qui se révèlera désastreux pour l'Espagne, éliminée dès la phase de poule par le Portugal (0-1). De la même manière, il dispute la Coupe du monde 2006 avec sa sélection qui sera éliminée dès les huitièmes de finale par la France de son coéquipier Zinédine Zidane (1-3).

Son coéquipier Raúl écarté de la sélection par Luis Aragonés, Casillas se voit confier le brassard de capitaine. Il fait donc partie du groupe de 23 joueurs amenés à disputer l'Euro 2008. Après une qualification facile à l'issue de la phase de poules, l'Espagne rencontre l'Italie en quarts de finale. Au cours de la séance de tirs aux buts, après un match fermé (0-0), Casillas arrête les tirs aux buts d'Antonio Di Natale et Daniele De Rossi et permet à sa sélection de se qualifier (4 TAB 2). Après s'être défait de la Russie (3-0) en demi-finale, l'Espagne remporte finalement la compétition face à l'Allemagne (1-0). Casillas, qui n'a encaissé aucun but lors des phases à élimination directe, soulève un trophée que sa sélection n'avait plus remporté depuis 1964.

Iker Casillas soulève le trophée du Championnat d'Europe

En octobre 2008, Casillas et son coéquipier Pepe Reina battent le record d'invincibilité des gardiens de l'équipe nationale. Les deux gardiens restent invaincus pendant 710 minutes (soit près de 8 matchs), plus longtemps que Zubizarreta et Buyo en leur temps. C'est finalement le Belge Wesley Sonck qui mettra fin à cette invincibilité lors d'un match de qualification pour la Coupe du monde 2010. Le 9 septembre 2009, lors d'un match des Éliminatoires de la Coupe du monde 2010 contre l'Estonie (3-0), il dépasse le record d'invincibilité de Zubizarreta. Celui-ci était resté invaincu lors de 56 de ses 126 sélections tandis que Casillas dépasse ce record en seulement 98 sélections.

Il fait partie des 23 joueurs appelés à disputer la Coupe du monde 2010. Après une phase de poules laborieuse où l'Espagne se qualifie difficilement dans un groupe composé du Chili, de la Suisse et du Honduras, l'Espagne poursuit sa route vers la finale de la compétition. Lors de ces trois matchs à élimination directe, Casillas se montre une nouvelle fois précieux, notamment contre le Portugal en huitièmes de finale et le Paraguay en quart de finale où il arrête un penalty d'Óscar Cardozo avant de sortir un nouvel arrêt décisif quelques minutes plus tard. Lors de la finale contre les Pays-Bas, il produit une nouvelle fois une excellente performance, gagnant deux face-à-face contre le néerlandais Arjen Robben. Comme lors de l'Euro 2008, Casillas garde sa cage inviolée lors de tous les matchs à élimination directe de la compétition et l'Espagne remporte pour la première fois de son histoire la Coupe du monde, devenant l'une des rares nations à avoir réalisé le doublé Euro-Coupe du monde coup sur coup.

Le 15 novembre 2011, à l'occasion d'un match amical contre le Costa Rica, il devient le joueur comptant le plus de sélections en équipe d'Espagne, dépassant les 126 capes d'Andoni Zubizarreta[9]. Le 26 mai 2012 face à la Serbie, il égalise le record de victoire de Lilian Thuram avec 94 victoires en 128 matchs en match international.

Il participe à l'Euro 2012 et porte toujours le brassard de la Furia Roja. Il fait quelques arrêts déterminants contre l'Italie (1-1) en phase de poules mais doit s'incliner sur une frappe d'Antonio Di Natale. Le dernier match des poules est contre la Croatie (1-0) et il sauve son équipe à de nombreuses reprises. Casillas et son équipe jouent contre la France en quarts de finales et l'emportent (2-0) lors d'une soirée plutôt tranquille pour le capitaine de l'équipe. En finale contre l'Italie le 1er juillet 2012, ils gagnent (4-0) dans un match où le portier espagnol a effectué plusieurs arrêts décisifs. En remportant l'Euro 2012, Casillas devient le premier capitaine en sélection à soulever 3 trophées de suite.

Malgré son temps de jeu inexistant au Real Madrid après son retour de blessure, Vicente del Bosque décide de convoquer le capitaine de la "Roja" le 27 mai 2013 sur une pré-liste pour la Coupe des confédérations 2013. Finaliste de la compétition, il reste titulaire en sélection malgré son absence de rencontres de championnat avec le Real. En Coupe du monde, la "Roja" est éliminée dès le premier tour après deux défaites face aux Pays-Bas et au Chili.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Espagne[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • 224 matchs officiels sans encaisser de but sur 777, dont 82 avec la sélection espagnole et 142 avec le Real Madrid[2],[3].

Divers[modifier | modifier le code]

Iker Casillas fait une courte apparition dans le film espagnol Torrente 3: El Protector, dans Goal 2 et Goal 3. À la suite de la victoire en Coupe du monde, la statue d'Iker Casillas a fait son apparition au Musée de cire de Barcelone avec celles d'Andrés Iniesta, David Villa et Fernando Torres.

Il est en couple, depuis 2010, avec la célèbre journaliste espagnole Sara Carbonero. Alors qu'il se faisait interviewer par Sara, Iker l'embrassa en direct devant des millions de téléspectateurs.

Le 24 novembre 2011 le maire de la ville de Móstoles -Esteban Parro- a inauguré une avenue au nom de "Iker Casillas" en l'honneur du gardien de but du Real Madrid. Le maire de Móstoles justifie son choix dans Marca par "les valeurs humaines, le fait d'avoir enfilé plus de fois que n'importe qui le maillot de la sélection espagnole et par les qualités footballistiques de Casillas. Car c'est le plus grand gardien du monde."

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :