Ralph Sampson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sampson.
Ralph Sampson Portail du basket-ball
Ralph Sampson 2010.jpg
Ralph Sampson
Fiche d’identité
Nom complet Ralph Lee Sampson
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (53 ans)
Harrisonburg, Virginie
Taille 2,24 m (7 4)
Situation en club
Poste Pivot
Carrière universitaire ou amateur
1979-1983 Virginia Cavaliers
Draft NBA
Année 1983
Position 1er
Franchise Rockets de Houston
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1983-1984
1984-1985
1985-1986
1986-1987
1987-1988
1987-1988
1988-1989
1989-1990
1990-1991
1990-1992
Rockets de Houston
Rockets de Houston
Rockets de Houston
Rockets de Houston
Rockets de Houston
Warriors de Golden State
Warriors de Golden State
Kings de Sacramento
Kings de Sacramento
Bullets de Washington
21,0
22,1
18,9
15,6
15,9
15,4
6,4
4,2
3,0
2,2
National Collegiate Basketball Hall of Fame 2011
Basketball Hall of Fame 2012

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Ralph Lee Sampson, dit Ralph Sampson, est né le 7 juillet 1960 à Harrisonburg, dans l'État de Virginie. C'est dans cet État qu'il débute sa carrière de basketteur au niveau universitaire en étant le seul joueur de cette université à remporter trois fois le Naismith College Player of the Year, le USBWA men's player of the year award et le Trophée Adolph Rupp de 1981 à 1983 et deux fois le Trophée Wooden du meilleur joueur universitaire en 1982 et 1983[1], il participe au final four de 1981. Star universitaire du pays à cette époque, il multiplie les couvertures du journal Sports Illustrated, précisément 6 fois en 4 ans. Le 2 avril 2012, il est élu membre du Basketball Hall of Fame[2]..

C'est tout naturellement qu'il devient le premier choix de la draft de l'année 1983, choisi par les Rockets de Houston. Ce joueur de près de 2m25, mais pesant à peine 105 kilos est capable de dunker comme une liane mais peut effectuer des dribbles dans le dos tel un meneur de jeu.

Cet intérieur effectue une première saison rookie excellente marquant 21,1 points par match, captant 11 rebonds par match… Il est élu meilleur débutant de l'année (rookie de l'année). La saison suivante, il est associé à un jeune pivot nigérian de près de 2 mètres 15, Akeem Olajuwon. Ce dernier, star en devenir, forme avec Sampson les « twin towers » (comme formeront une décennie plus tard le duo Tim Duncan-David Robinson). Sampson s'illustre durant les finales de conférence contre les Lakers de Los Angeles de Magic Johnson et Kareem Abdul-Jabbar. Lors du cinquième match, les Rockets sont menés de 1 points à quelques secondes de la fin. Sampson récupère un ballon et tente un incroyable tir au buzzer, ce panier rentre, et les Rockets remportent la série. Ces twin towers accèdent aux finales NBA contre les Celtics de Boston de Larry Bird, mais ne peuvent gagner le titre à l'issue de finale 1985-86.

Le duo reste formé jusqu'en 1988, mais déjà Ralph Sampson parait sur le déclin. De 1986 à 1988, il ne joue que 62 matchs sur les 164 joués par son équipe. De surcroît, ses statistiques personnelles sont en baisse. En effet, des problèmes de genoux récurrents handicapent l'athlète, à tel point qu'en Amérique du Nord, on surnomme le joueur, Ralph « no knees » Sampson. Parallèlement aux pépins physique de Sampson, trois joueurs des Rockets sont suspendus pour usage de drogue (John Lucas, Lewis Lloyd et Mitchel Wiggins). L'équipe des Rockets, du statut de finaliste, retombe dans le milieu de tableau (42 victoires pour 40 défaites). Pour éviter que le club sombre, les dirigeants décident de sacrifier Sampson dès le début de la saison 1987-88. Pour les managers, Sampson semble être trop fragile pour la NBA, alors ils l'échangent contre les joueurs Eric "Sleepy" Floyd et Joe Barry Carroll. Le transfert de Sampson chez les Warriors de Golden State en 1988 sonne le glas de sa carrière.

La carrière de Sampson dans la ligue américaine est relativement brève, de 1983 à 1992, en étant devenu dès la saison 1988-89 un joueur de banc.

Toutefois, ses premières saisons durant lesquelles il était encore en bonne condition, lui ont permis d'acquérir quelques succès individuels. Il a été élu rookie de l'année 1984, il a participé à quatre NBA All-Star Game de 1984 à 1987, et a participé à la finale NBA avec les Rockets de Houston en 1986.

L'ancienne star connaît des problèmes avec la justice durant le mois de mai 2005. Il est jugé pour plusieurs chefs d'accusation. Il est accusé de ne pas payer de pension alimentaire pour deux enfants illégitimes qu'il a eu durant les années 80. Pour chacun des enfants, il risque deux ans d'emprisonnement ainsi que 250 000 dollars.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Universitaire[modifier | modifier le code]

Palmarès en NBA[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Wooden Award », sur woodenaward.cstv.com (consulté le 18 avril 2008).
  2. (en)« basketball Hall of Fame class 2012 », sur nba.com (consulté le 30 novembre 2012)