Kevin Garnett

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Garnett.
Kevin Garnett Portail du basket-ball
Kevin Garnett 2008-01-13.jpg
Fiche d’identité
Nom complet Kevin Maurice Garnett
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (37 ans)
Greenville, Caroline du Sud
Taille 2,11 m (6 11)
Poids 115 kg (253 lb)
Surnom The Big Ticket, Da Kid, Da Man, KG
Situation en club
Club actuel Drapeau des États-Unis Nets de Brooklyn
Numéro 2
Poste Ailier fort
Carrière universitaire ou amateur
1994-95 Farragut Academy HS (Illinois)
Draft NBA
Année 1995
Position 5e
Franchise Timberwolves du Minnesota
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1995-1996
1996-1997
1997-1998
1998-1999
1999-2000
2000-2001
2001-2002
2002-2003
2003-2004
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
Timberwolves du Minnesota
Timberwolves du Minnesota
Timberwolves du Minnesota
Timberwolves du Minnesota
Timberwolves du Minnesota
Timberwolves du Minnesota
Timberwolves du Minnesota
Timberwolves du Minnesota
Timberwolves du Minnesota
Timberwolves du Minnesota
Timberwolves du Minnesota
Timberwolves du Minnesota
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Nets de Brooklyn
10,4
17,0
18,5
20,8
22,9
22,0
21,2
23,0
24,2
22,2
21,8
22,4
18,8
15,8
14,3
14,9
15,8
14,8
-
Sélection en équipe nationale **
2000 Drapeau : États-Unis États-Unis

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Kevin Maurice Garnett dit Kevin Garnett (né le 19 mai 1976 à Greenville, en Caroline du Sud) est un joueur américain de basket-ball, qui évolue aux Nets de Brooklyn.

Détenteur d'un titre olympique, lors des Jeux olympiques de 2000, il possède également à son palmarès un titre de champion NBA, titre obtenu lors de la saison 2007-2008 avec les Celtics. Sur le plan individuel, il est désigné meilleur joueur NBA en 2004 et meilleur défenseur de la ligue lors de l'année du titre NBA en 2008.

Il est l'un des neuf joueurs encore en activité dans la ligue NBA à avoir inscrit plus de 20 000 points dans sa carrière. Les huit autres sont, Kobe Bryant, Paul Pierce, Ray Allen, Dirk Nowitzki, Vince Carter, Tim Duncan, LeBron James et récemment Antawn Jamison.

Carrière en NBA[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille pauvre, il se présente à la draft après avoir terminé ses études dans un lycée de l'Illinois, Farragut Academy HS. Ses résultats scolaires au lycée, jugés insuffisants, ne lui permettent pas de joindre une université et donc de jouer en NCAA mais ses statistiques au lycée lui valent d'être drafté au cinquième choix de la draft NBA 1995 par les Timberwolves du Minnesota. Ainsi, c'est lui qui inaugure la tendance des joueurs draftés juste après le lycée : viendront après lui Kobe Bryant, Tracy McGrady, LeBron James, Monta Ellis ainsi que des joueurs qui réussiront moins bien comme Kwame Brown, DeSagana Diop

Considéré comme un ailier fort, ses qualités athlétiques et sa carrure (2 m 11 pour 115 kg), couplées à son exceptionnelle aisance avec le ballon, lui permettent d'évoluer quasiment aux cinq postes sur le terrain.

Timberwolves du Minnesota[modifier | modifier le code]

Lors de sa première saison, Garnett, âgé de 19 ans, marque 10 points de moyenne par rencontre et prend 6 rebonds. Il mène son équipe aux contres. Il est nommé au All Star Game dès sa deuxième saison chez les pros et y a depuis participé 13 fois. Il a été élu MVP du All-Star Game en 2003.

Il finit deuxième pour le titre de MVP de la saison régulière en 2002 et 2003, à chaque fois derrière Tim Duncan. En 2004, il mène la ligue aux rebonds et au total de points marqués. Ces statistiques le mènent au titre de MVP de la ligue.

Car si Garnett explose les compteurs individuels, la franchise des Timberwolves a des difficultés à bien l'entourer : depuis sa seconde saison chez les pros, les Timberwolves n'ont jamais dépassé le premier tour des play-offs. La série s'arrête enfin en 2004 avec l'acquisition de Sam Cassel et Latrell Sprewell, l'équipe enregistrant le meilleur record de la Conférence Ouest et arrive jusqu'en finales de Conférence avant d'être éliminé par les Lakers de Los Angeles.

Il termine à de nombreuses reprises meilleur marqueur de la franchise, de 1997-1998 à 2006-2007 pour le total de points (devancé par Tom Gugliotta à la moyenne en 1998), meilleur rebondeur de 1997-1998 à 2006-2007, meilleur contreur de 1995-1996 à 2003-2004 puis en 2006-2007[1].

Celtics de Boston[modifier | modifier le code]

Durant l'été 2007, de multiples rumeurs l'envoient à Golden State et Chicago. Dans un premier temps Garnett refuse de quitter le Wolves. Pourtant, le 31 juillet 2007, Kevin McHale, le general manager des Timberwolves, et Danny Ainge, celui des Celtics de Boston, trouvent un accord concernant un échange envoyant Garnett à Boston, tandis que Sebastian Telfair, Gerald Green, Theo Ratliff, Ryan Gomes, Al Jefferson et deux choix de draft de Boston font chemin inverse[2].

Cet échange permet à Garnett de jouer au côté de l'arrière Ray Allen, fraichement arrivé, et de Paul Pierce. Boston se pose désormais comme prétendant au titre de conférence au terme de la saison 2007-2008. Le numéro 21 qu'il portait à Minnesota étant retiré à Boston en l'honneur de Bill Sharman, Garnett porte désormais le numéro 5.

Son influence sur le jeu est immédiate et notamment son apport défensif. Il obtient pour cela le titre de meilleur défenseur de la ligue à la fin de la saison. Il retrouve également sa place dans les All-NBA First Team et All-Defensive First Team. Garnett reçoit 2 399 148 voix lors du vote des participants au NBA All-Star Game 2008 (NBA All-Star Balloting), soit le sixième plus grand total de l'histoire[réf. nécessaire]. Blessé, il doit déclarer forfait.

À l'entame des playoffs, les Celtics sont favoris et, malgré une entame difficile face aux Hawks d'Atlanta et aux Cavaliers de Cleveland, ils parviennent en finale. Face aux Lakers, Kevin Garnett ne semble pas au meilleur de sa forme, notamment après le cinquième match. Il se ressaisit pour le sixième match et les Celtics battent alors les Lakers de Kobe Bryant et remportent ainsi le titre par 4 à 2 grâce à un score sans appel de 131 à 92. Kevin Garnett termine cette rencontre avec 26 points (meilleur marqueur du match avec son coéquipier Ray Allen) et 14 rebonds (meilleur rebondeur du match)[3].

Sous l'impulsion du Big Three (Garnett - Allen - Pierce) et du jeune meneur Rajon Rondo les Celtics font une bonne saison 2008-2009 en terminant second de la conférence Est. Durant les playoffs, ils peinent à éliminer les jeunes Bulls de Chicago en ne remportant la série qu'au septième et dernier match. Une blessure au genou gauche met fin prématurément à la saison de Kevin Garnett. Les Celtics, malgré sept matchs très disputés à nouveau, ne pourront alors pas renouer avec la victoire face au Magic d'Orlando qui les élimine en demi-finale des playoffs.

Lors des playoffs 2010, les Celtics ne partent pas favoris pour remporter la conférence Est, terminant quatrième de la saison régulière. La blessure au genou de Garnett lors des playoffs précédents le motive à aller au bout. Lors du premier tour, les Celtics battent le Heat de Miami (quatre victoires à une). La franchise des Cavaliers, dont le joueur vedette est LeBron James, se dresse sur leur passage en demi-finale de conférence. Contrairement à toute attente, avec le désavantage du terrain, les Celtics l'emportent quatre victoires à deux avec notamment une énorme performance de leur meneur Rajon Rondo lors du quatrième match. La finale de conférence contre les Magic d'Orlando voit Garnett, aidé par Rasheed Wallace, prendre le dessus sur le pivot superstar d'Orlando Dwight Howard. Boston remporte la série quatre victoires à deux et s'envole vers les finales NBA contre les Lakers de Los Angeles, remake des finales 2008. Après avoir mené 99 a0 dans ces finales, les Celtics s'inclinent 4-3 face aux Lakers.

Après une saison en demi-teinte due à sa blessure au genou, le début de saison 2010-2011 est prolifique avec 16,8 pts et 8,9 rebonds par match mais les Celtics sont éliminés par le Heat de Miami de LeBron James et Dwyane Wade par quatre victoires à deux en demi-finale de conférence.

En février 2012, il devient le troisième joueur de l'histoire de la NBA (depuis la saison 1967-1968 où cette catégorie statistique commence à être officiellement reconnue) à franchir la barrière des 10 000 rebonds défensifs en carrière après Robert Parish et Karl Malone[4].

En mars 2012, il devient le troisième joueur de l'histoire de la NBA, après Kareem Abdul-Jabbar et Karl Malone à compiler plus de 20 000 points, 10 000 rebonds et 5 000 passes décisives en carrière.

Le 30 juin 2012, il annonce qu'il ne prend pas sa retraite et sera de retour dans l'effectif des Celtics pour trois saisons supplémentaires et 34 millions de dollars, ce qui à terme fera de lui le joueur ayant cumulé le plus de gains en carrière devant Shaquille O'Neal et Kobe Bryant[5].

Nets de Brooklyn[modifier | modifier le code]

En Juillet 2013, lors de la traditionnelle free-agency de la NBA, il rejoint l'équipe des Nets de Brooklyn avec ses coéquipiers des Celtics de Boston Paul Pierce et Jason Terry en échange de joueurs et des choix des premiers tours de draft 2014, 2016 et 2018[6].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

En franchise[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Légende :

Titre MVP
Champion NBA
Leader de la ligue

gras = ses meilleures performances

Statistiques en saison régulière de Kevin Garnett[13]

Année Équipe Matches Titul. Min./m.  %tir  %3pts  %l-f rbds/m. pass/m. int/m. ctr/m. pts/m.
1995–1996 Minnesota 80 43 28,7 49,1 % 28,6 % 70,5 % 6,3 1,8 1,1 1,6 10,4
1996–1997 Minnesota 77 77 38,9 49,9 % 28,6 % 75,4 % 8,0 3,1 1,4 2,1 17,0
1997–1998 Minnesota 82 82 39,3 49,1 % 18,8 % 73,8 % 9,6 4,2 1,7 1,8 18,5
1998–1999 Minnesota 47 47 37,9 46,0 % 28,6 % 70,4 % 10,4 4,3 1,7 1,8 20,8
1999–2000 Minnesota 81 81 40,0 49,7 % 37,0 % 76,5 % 11,8 5,0 1,5 1,6 22,9
2000–2001 Minnesota 81 81 39,5 47,7 % 28,8 % 76,4 % 11,4 5,0 1,4 1,8 22,0
2001–2002 Minnesota 81 81 39,2 47,0 % 31,9 % 80,1 % 12,1 5,2 1,2 1,6 21,2
2002–2003 Minnesota 82 82 40,5 50,2 % 28,2 % 75,1 % 13,4 6,0 1,4 1,6 23,0
2003–2004 Minnesota 82 82 39,4 49,9 % 25,6 % 79,1 % 13,9 5,0 1,5 2,2 24,2
2004–2005 Minnesota 82 82 38,1 50,2 % 24,0 % 81,1 % 13,5 5,7 1,5 1,4 22,2
2005–2006 Minnesota 76 76 38,9 52,6 % 26,7 % 81,0 % 12,7 4,1 1,4 1,4 21,8
2006–2007 Minnesota 76 76 39,4 47,6 % 21,4 % 83,5 % 12,8 4,1 1,2 1,7 22,4
2007–2008 Boston 71 71 32,8 53,9 % 0,0 % 80,1 % 9,2 3,4 1,4 1,2 18,8
2008–2009 Boston 57 57 31,1 53,1 % 25,0 % 84,1 % 8,5 2,5 1,1 1,2 15,8
2009–2010 Boston 69 69 29,9 52,1 % 20,0 % 83,7 % 7,3 2,7 1,0 0,8 14,3
2010–2011 Boston 71 71 31,3 52,8 % 20,0 % 86,2 % 8,9 2,4 1,3 0,8 14,9
2011–2012* Boston 60 60 31,1 50,3 % 33,3 % 85,7 % 8,2 2,9 0,9 1,0 15,8
Total 1,255 1,218 36,5 49,9 % 28,3 % 79,0 % 10,6 4,0 1,3 1,5 19,3
All-Star Game 13 10 20,3 51,8 % 0,0 % 87,5 % 6,5 3,0 1,2 0,8 12,2

Note: * Cette saison a été réduite de 82 à 66 matchs en raison du Lock out.
Dernière modification le 30 mai 2012

Playoffs[modifier | modifier le code]

Statistiques en Playoffs [13]
Année Équipe Matches Titul. Min./m.  %tir  %3pts  %l-f rbds/m. pass/m. int/m. ctr/m. pts/m.
1997 Minnesota 3 3 41,7 47,1 100,0 100,0 9,3 3,7 1,3 1,0 17,3
1998 Minnesota 5 5 38,8 48,0 0,0 77,8 9,6 4,0 0,8 2,4 15,8
1999 Minnesota 4 4 42,5 44,3 0,0 73,9 12,0 3,8 1,8 2,0 21,8
2000 Minnesota 4 4 42,8 43,8 66,7 81,3 10,8 8,6 1,2 0,8 18,8
2001 Minnesota 4 4 41,3 46,6 0,0 83,3 12,0 4,3 1,0 1,5 21,0
2002 Minnesota 3 3 43,3 42,9 50,0 71,9 18,7 5,0 1,7 1,7 24,0
2003 Minnesota 6 6 44,2 51,4 33,3 60,7 15,7 5,2 1,7 1,7 27,0
2004 Minnesota 18 18 43,5 45,2 31,3 77,6 14,6 5,1 1,3 2,3 24,3
2008 Boston 26* 26* 38,0 49,5 25,0 81,0 10,5 3,3 1,4 1,1 20,4
2010 Boston 23 23 33,3 49,5 0,0 83,9 7,4 2,5 1,1 0,9 15,0
2011 Boston 9 9 36,4 44,1 0,0 75,9 10,9 2,6 1,9 1,0 14,9
2012 Boston 20 20 36,9 48,7 25,0 81,3 10,3 1,5 1,2 1,5 19,2
Total 109 109 38,6 47,6 29,4 78,7 11,0 3,5 1,3 1,4 19,5

Note: Playoffs 2012 terminés, mise à jour le 10 juin 2012.
* Record NBA, partagé en playoffs

Records personnels[modifier | modifier le code]

Faits marquants[modifier | modifier le code]

Lors d'une conférence de presse en 2006
  • Meilleur rebondeur NBA en 2004, 2005, 2006 et 2007.
  • 2 × meilleur rebondeur de la ligue au total de prises avec 1 139 en 2004 et 1 108 en 2005.
  • 5 × meilleur rebondeur défensif de la ligue avec 858 prises en 2003, 894 en 2004, 861 en 2005, 752 en 2006 et 792 en 2007.
  • Meilleur marqueur de la ligue au total avec 1 987 points en 2004.
  • Meilleur marqueur de la ligue en nombre de paniers réussis avec 804 en 2004.
  • Seul joueur de l'histoire de la NBA à avoir récolté des moyennes de plus de 20 points, 10 rebonds et 5 passes par match durant 6 saisons consécutives.
  • Seul joueur de l'histoire de la NBA à avoir atteint les barres des 25 000 points, 13 000 rebonds, 5 000 passes, 1 300 interceptions et 1 600 contres.
  • Il est avec Hakeem Olajuwon l'un des deux seuls joueurs de l'histoire de la NBA faisant partie du top 20 des meilleurs marqueurs, meilleurs rebondeurs, meilleurs intercepteurs et meilleurs contreurs en carrière[14].
  • Ancien détenteur du record de points marqués par un joueur de Minnesota avec 47 dans un match contre les Suns de Phoenix le 4 janvier 2005, record battu par Kevin Love avec 51 points.
  • Détenteur du record de points marqués (19 041) de passes décisives (4 146) et de rebonds (10 542) de la franchise des Timberwolves du Minnesota[15].
  • A dépassé la barre des 25 000 points en carrière le 8 mars 2008.
  • A dépassé la barre des 13 000 rebonds en carrière le 13 janvier 2007.
  • A atteint la barre des 1 000 matchs en carrière le 31 octobre 2008 face aux Bulls de Chicago.
  • A été le plus jeune joueur à avoir atteint la barre des 1000 matchs en carrière (32 ans et 165 jours), il a depuis été dépassé par Kobe Bryant.
  • A présenté la meilleure évaluation 5 années d'affilée (de la saison 2002-2003 à la saison 2006-2007)[16]
  • Seul joueur de l'histoire de la NBA à compiler en carrière au moins : 25000 points, 13000 rebonds, 5000 passes décisives, 1500 interceptions et 1750 contres[17].
  • Seul joueur de l'histoire à figurer dans le top 20 historique de 4 catégories statistiques : points[18], rebonds[19], contres[20], interceptions[21]. Il est 51ème aux passes[22].

En Match[modifier | modifier le code]

  • Points: 47 contre Phoenix - 01/04/05
  • Tirs réussis: 19 contre Phoenix - 01/04/05
  • Tirs tentés: 33 contre New Jersey - 02/20/00
  • Tirs à 3 points réussis: 3 (4 fois)
  • Tirs à 3 points tentés: 5 (3 fois)
  • Lancers francs réussis: 15 (2 fois)
  • Lancers francs tentés: 18 (2 fois)
  • Rebonds offensifs: 11 contre Phoenix - 12/03/04
  • Rebonds défensifs: 23 (2 fois)
  • Rebonds totaux: 25 (2 fois)
  • Passes décisives: 12 (2 fois)
  • Interceptions: 7 (2 fois)
  • Blocks: 8 (2 fois)
  • Minutes jouées: 52 contre Vancouver - 04/14/00

En Carrière[modifier | modifier le code]

Statistiques de Kevin Garnett en saison régulière.

  • Matchs: 1359 (11e de l'histoire de la NBA et ABA)[23].
  • Points: 25524 (15e de l'histoire de la NBA et ABA)[23].
  • Rebonds: 14093 (10e de l'histoire de la NBA et ABA)[23].
  • Blocks: 1992 (18e de l'histoire de la NBA et ABA)[23].
  • Interceptions: 1773 (16e de l'histoire de la NBA et ABA)[23].
  • Passes décisives: 5280 (50 de l'histoire de la NBA et ABA)[23].
  • Meilleur ligne de stats de tous les temps  : plus de 25 000 points, plus de 10 000 rebonds, plus de 5 000 passes décisives, plus de 1 500 interceptions et plus de 1 500 blocks en carrière.

Dernière modification effectuée le 26 janvier 2014

Salaires[modifier | modifier le code]

Année Équipe Salaire
1995-1996 Timberwolves 1 622 000 $
1996-1997 Timberwolves 1 666 000 $
1997-1998 Timberwolves 2 109 120 $
1998-1999 Timberwolves 14 000 000 $
1999-2000 Timberwolves 16 806 300 $
2000-2001 Timberwolves 19 610 000 $
2001-2002 Timberwolves 22 400 000 $
2002-2003 Timberwolves 25 200 000 $
2003-2004 Timberwolves 28 000 000 $
2004-2005 Timberwolves 16 000 000 $
2005-2006 Timberwolves 18 000 000 $
2006-2007 Timberwolves 21 000 000 $
2007-2008 Celtics 23 750 000 $
2008-2009 Celtics 24 751 934 $
2009-2010 Celtics 16 400 000 $
2010-2011 Celtics 18 800 000 $
2011-2012* Celtics 21 247 044 $
Total Gains 291 362 398 $[24]

Note : * En 2011, le salaire moyen d'un joueur évoluant en NBA est de 5 150 000 $[25].

Personnel[modifier | modifier le code]

  • Kevin Garnett est marié et père d'un enfant.
  • Après l'ouragan Katrina, il fait un don de 1,2 million de dollars en faveur des sinistrés.
  • Il a longtemps été considéré comme l’une des 100 personnes les plus influentes dans le monde du sport aux États-Unis.
  • Il a été classé 55e par le magazine Forbes au rang des célébrités en 2000 et 2001.
  • Sa maison dans le Minnesota est estimée a plus de 53,5 millions de $.
  • Il a interprété le rôle de Wilt Chamberlain dans le film « Rebound, the Legend of Earl Manigault».
  • Il a deux tatouages : « KG » et « Blood, Sweat and Tears » (du sang, de la sueur et des larmes).
  • Il a participé à la campagne de publicité américaine « Got milk ? ».
  • Fan de football, il suit l'équipe de Chelsea F.C..
  • Kevin Garnett est sur la couverture du jeu de basket NBA 2K9.
  • Il fut au début de sa carrière sous contrat avec Nike puis Adidas, actuellement il a un contrat publicitaire avec Anta, la marque chinoise.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Jamie Fedorko, Kevin Garnett, Mason Crest Publishers,‎ 15 mai 2009, 64 p. (ISBN 978-1422207468)
  • (en) Peter May, The Big Three, Simon & Schuster,‎ , 300 p. (ISBN 978-1416552079)
  • (en) J. Chris Roselius, Kevin Garnett : All-Star On and Off the Court, Enslow Publishers,‎ septembre 2007, 128 p. (ISBN 978-0766028630)
  • (en) Stew Thornley, Kevin Garnett : Champion Basketball Star, Enslow Publishers,‎ septembre 2012, 48 p. (ISBN 978-0766040281)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Minnesota Timberwolves Season Leaders », sur basketball-reference.com (consulté le 13 avril 2012)
  2. Kevin Garnett à Boston !
  3. http://www.nba.com/finals2008/index.html
  4. (en) « Celtics edge Knicks in Rondo’s return  », sur hoopsworld.com,‎ 4 février 2012 (consulté le 5 février 2012)
  5. « Garnett sera de retour avec les Celtics », sur rds.ca,‎ 30 juin 2012 (consulté le 3 juillet 2012)
  6. « Paul Pierce et Kevin Garnett partent à Brooklyn ! », sur basketusa.com,‎ 28 juin 2013 (consulté le 21 juillet 2013)
  7. (en) « NBA & ABA Most Valuable Player Award Winners », sur basketball-reference.com (consulté le 13 avril 2012)
  8. (en) « NBA & ABA Defensive Player of the Year Award Winners », sur basketball-reference.com (consulté le 13 avril 2012)
  9. « Composition des équipes », L'Équipe,‎ (consulté le 30 juin 2010)
  10. « Le Sheed remplace Garnett », L'Équipe,‎ (consulté le 30 juin 2010)
  11. a, b et c (en) « All-NBA & All-ABA Teams », sur basketball-reference.com (consulté le 13 avril 2012)
  12. a et b (en) « NBA & ABA All-Defensive Teams », sur basketball-reference.com (consulté le 13 avril 2012)
  13. a et b (en) « statistiques NBA », sur NBA.com,‎ 2012 (consulté le 29 avril 2012)
  14. (en) « KG joins elite company in the record books », sur redsarmy.com,‎ 5 mars 2012 (consulté le 4 juin 2012)
  15. (en) « Minnesota Timberwolves Career Leaders », sur basketball-reference.com (consulté le 13 avril 2012)
  16. site NBA : statistiques : http://www.nba.com/statistics/player/Efficiency.jsp?league=00&season=22004&conf=OVERALL&position=0&splitType=9&splitScope=GAME&qualified=Y&yearsExp=-1&splitDD=
  17. Site : Basket reference : http://www.basketball-reference.com/players/g/garneke01.html
  18. http://www.basketball-reference.com/leaders/pts_career.html
  19. http://www.basketball-reference.com/leaders/trb_career.html
  20. http://www.basketball-reference.com/leaders/blk_career.html
  21. http://www.basketball-reference.com/leaders/stl_career.html
  22. http://www.basketball-reference.com/leaders/ast_career.html
  23. a, b, c, d, e et f (en) « Kevin Garnett », sur basketball-reference.com (consulté le 8 mars 2013)
  24. (en) « Salaires fisher », sur basketball-reference.com (consulté en 2012)
  25. (en) « Salaires moyen NBA », sur basketusa.com (consulté en 2012)